7 points clés pour réussir son business plan

par | 7 commentaires

Petit rappel ! Tout créateur d’entreprise se doit de bâtir son business plan.
Ce document, également dénommé plan d’affaires, anticipe chaque aspect du projet. Il valide sa viabilité.Il est l’outil principal pour convaincre les financeurs.

Céder votre fonds de commerce : les outils

7 points clés pour réussir son business plan

Le Blog du Dirigeant vous dévoile les éléments indispensables à mettre en avant pour séduire vos partenaires :

  • Quels sont les petits plus qui font la différence dans l’obtention d’un financement ?
  • Comment optimiser votre business plan ?

Réussir son business plan : la présentation du projet

Comme la première impression est toujours la bonne, les financeurs se font une idée de vous dès la lecture de cette première partie.

Présenter votre projet, l’équipe fondatrice, vos CV, vos expériences et vos motivations devient un véritable exercice de style.

Tout les partenaires et financeurs vous le dirons, le choix se fait sur la qualité du projet mais aussi et surtout sur la qualité de l’équipe qui porte le projet.

La plupart du temps, un partenaire mise plus sur les personnes que sur le projet. Pour une présentation réussie, il faut :

  • maîtriser son dossier,
  • connaitre les centres d’intérêt des personnes à qui on s’adresse,
  • savoir parler de l’essentiel pour susciter l’intérêt,
  • savoir précisément ce dont on a besoin et ce qu’on demande (financement, réseaux, support, compétence, logistique, visibilité, hébergement, …),
  • montrer la cohérence, la détermination et la bonne entente de l’équipe dirigeante.

Comme vous le voyez, nous n’avons pas mentionné le business plan, car ce n’est que l’un des outils qui permet de présenter le sens du projet, son intérêt les ressources nécessaires à sa réussite et enfin les perspectives qu’il offre.

Reste à faire bonne impression, pour cela, rien de tel que la sincérité ! N’hésitez pas à raconter l’histoire de votre projet, à sortir des sentiers battus du traditionnel CV.

L’astuce :
Pour définir votre projet, évitez les jargons techniques !

Tout un chacun doit instantanément comprendre votre offre et vos avantages concurrentiels.

Réussir son business plan : instaurez une vision

Tout comme Steve Jobs, changez le monde ! Au-delà des aspects stratégiques, expliquez au lecteur la vision globale de votre projet et vos ambitions profondes.

Réussir son business plan : l’executive summary

La bande-annonce donne envie de voir le film. L’executive summary suscite l’envie de vous lire !

L’executive summary est un résumé de votre business plan (2 pages maximum). Il est savamment placé en première page et aborde de manière synthétique les éléments clés. Rares sont les lecteurs assidus d’un business plan. Nombreux sont ceux qui se contentent d’une lecture en diagonale. L’executive summary tombe alors à point nommé.

Remarque :
Lors d’échanges par e-mail, l’executive summary sert de première pièce jointe. L’investisseur intrigué peut alors vous recontacter pour obtenir le business plan complet.

Réussir son business plan : l’étude de marché

Une étude de marché réussie est une étude sur le terrain ! Combien d’entrepreneurs sous-traitent la réalisation de leur étude de marché auprès d’un cabinet spécialisé ou d’une junior entreprise sans s’être impliqué un minimum sur le terrain pour connaître l’avis de ses futurs prospects? Pour faire la différence, à vous de montrer votre réelle connaissance du secteur.

Rien de tel qu’une étude, peut-être imparfaite mais réalisée maison ! Vous pourrez toujours compléter cette dernière par une étude plus poussée fait par un professionnel.

Remarque :

L’administration d’un questionnaire est une démarche très appréciée des financeurs.

Réussir son business plan : le SWOT

Le SWOT pour Strengths (forces), Weaknesses (faiblesses), Opportunities (opportunités), Threats (menaces), est un outil qui contribue à l’élaboration de la stratégie de positionnement de l’entreprise sur son future marché. Le SWOT se présente sous la forme d’une matrice qui récapitule les forces et faiblesses du projet porté par l’entrepreneur,ainsi que les opportunités et les menaces de son secteur.

Négliger les aspects négatifs du projet serait une grave erreur, c’est une tendance que l’on retrouve chez de nombreux créateurs d’entreprise qui se laissent emporter par leur enthousiasme et par les perspectives de leur projet. Mais cette démarche les pénalise souvent car les financeurs ne sont pas dupes.

Soyez réaliste, énumérez vos points faibles et vos menaces ! Le business plan ne doit rien cacher. Au contraire, il sert à anticiper les solutions.

Réussir son étude de marché : les prévisions financières

Le plan de financement

Le plan de financement budgète vos besoins au démarrage ainsi que les ressources mobilisées. Pour être convaincant, le tableau doit répondre aux exigences des différents établissements de crédit sollicités. Il existe des leviers au financement de votre entreprise ! Renseignez-vous, connaissez les montants maximums et les critères d’attribution sur le bout des doigts.

Le compte de résultat prévisionnel

Le compte de résultat prévisionnel récapitule votre chiffre d’affaires et vos charges annuelles, sur 3 ans.

  • Un « bon » chiffre d’affaires est un chiffre d’affaires justifié par vos moyens mis en œuvre et votre stratégie.
  • Un compte de résultat prévisionnel complet inclut les soldes intermédiaires de gestion.
  • Un compte de résultat prévisionnel rentable montre une capacité d’autofinancement nette annuelle au moins égale à la moitié du capital de l’emprunt à rembourser dans l’année.
Remarque :
La capacité d’autofinancement est un solde de gestion qui montre la richesse annuelle créée par l’entreprise et sa capacité à réinvestir par elle-même, soyez-y attentif car les investisseurs y sont sensible.

Le bilan prévisionnel

Le bilan est un état des ressources et des dettes d’une entreprise à une date donnée. Le bilan prévisionnel permet au financier de se projeter dans l’avenir et d’évaluer le patrimoine de l’entreprise dans 1, 2 ou 3 ans. L’actif recensera l’ensemble des ressources de l’entreprise (ce qu’elle possédera) et le passif synthétisera les dettes de l’entreprise). En outre, le bilan prévisionnel permet de se faire une idée sur les cycles de financement de l’activité de l’entreprise ainsi que sur l’évolution de sa trésorerie.

Les indicateurs financiers comme le Fonds de Roulement (FR), le Besoin en Fonds de Roulement (BFR), la trésorerie, le taux d’endettement, le retour sur investissement (ROI), … sont des éléments importants qui sont tirés du bilan et qui seront étudié par les investisseurs éventuels.

La trésorerie au démarrage

Un business plan séduit lorsqu’il prouve la rentabilité d’une affaire de manière réaliste. Aucune entreprise ne peut croître sans trésorerie. Ne négligez pas le compte de trésorerie mensuel ni l’évaluation de votre besoin en fonds de roulement.

N’oubliez pas la conclusion !

Comme tout bon livre, votre business plan doit finir sur les chapeaux de roues. Rappelez les objectifs de votre document (recherche de fonds, d’un associé, d’un partenaire commercial, etc.). Enfin, une vision à long terme de votre projet ajoute la touche finale.
7 points clés pour réussir son business plan

Menu détaillé

7 points clés pour réussir son business plan
Monter son business plan

Partez du bon pied grâce à notre ebook

Monter son business plan

Partez du bon pied grâce à notre ebook

7 Commentaires

  1. 7 points clés pour réussir son business plan

    je tiens a vous signifier que votre article est tres important car il m’a permis de comprendre beaucoup de choses

    Réponse
    • 7 points clés pour réussir son business plan

      Bonjour,

      Merci beaucoup pour vos encouragements.

      Cordialement,
      L’équipe création d’entreprise LBdD

      Réponse
    • 7 points clés pour réussir son business plan

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire encourageant

      Cordialement,
      l’équipe création d’entreprise LBdD

      Réponse
  2. 7 points clés pour réussir son business plan

    Bonjour,

    Je tiens à remercier toute l’équipe pour l’aide apporté à mon business-Plan.

    Nous sommes en effet en recherche d’investisseurs, vous nous avez apporté une aide précieuse dans le montage et la finalisation de notre dossier.

    Nous espérons aujourd’hui finaliser notre augmentation de capital

    Encore un grand merci

    Luc

    Réponse
    • 7 points clés pour réussir son business plan

      Bonjour,

      Nous sommes ravi que le prestataire que nous vous avons conseillé pour votre business plan ai répondu à vos attentes.

      Merci a vous pour le retour

      Sincèrement

      L’équipe LBdD

      Réponse
  3. 7 points clés pour réussir son business plan

    Bonjour je fais mon business plan et suis un peu perdu, je n’arrive pas à savoir s’il est finalisé ou pas. Quand est-ce qu’un business plan est fini ?

    Réponse
    • 7 points clés pour réussir son business plan

      Bonjour,
      c’est une bonne question. Pour savoir su votre business plan est fini, faites le relire à vos proches qui ne connaissent pas votre projet et demander leur de vous en faire un résumé. Si les lecteurs parviennent à faire ressortir les éléments principaux, c’est un très bon point. Essayez aussi de le faire lire à un financier (banquier par exemple) et à une personne qui connait les créations d’entreprise (expert-comptable) ils peuvent être de bon conseils en vous montrant les points forts et les points faible de votre business plan.
      Enfin si vous voulez de l’aide, n’hésitez pas à nous le dire dans un commentaire contact, nous reprendrons contact avec vous pour étudier la question et vous conseiller une personnes adapté à votre besoin (rédaction, prévisionnel, business modèle, …)

      Bon courage

      l’équipe LBdD

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger le PDF
Please wait...
créez votre entreprise

Inscrivez-vous à la newsletter !

Chaque semaine, des actus et des articles de fond

Merci ! Votre inscription a été prise en compte.