Introduction

C’est l’article L 111-1 du Code de la consommation qui régit les modalités de rédaction des Conditions Générales de Vente (CGV). Si vous créez et développez votre e-commerce, vous ne pourrez pas passer à côté de cette obligation légale !

CGV

Vous aurez d’ailleurs tout intérêt à réaliser vos conditions générales de vente en suivant strictement la loi, au risque de voir votre transaction frappée de nullité en cas de litige avec votre client, voire d’opérer un remboursement, alors même que vous n’étiez pas en tort.
Les Conditions Générales de Vente vous protègent et encadrent le relationnel avec vos clients. Le Blog du Dirigeant vous propose son récapitulatif à destination des e-commerçants qui s’adressent à des particuliers.

Les conditions générales de vente (CGV) représentent un vrai contrat

Les Conditions Générales de Vente (CGV) représentent un vrai contrat

Les CGV équivalent à un contrat de vente qui n’est pas un contrat entre deux personnes, mais un contrat entre le vendeur et l’ensemble des clients qui vont acheter sur le site. Ici, les CGV ciblent les consommateurs non professionnels et ils sont régis par le Code de la consommation.

Ne confondez pas CGV (Conditions Générales de Vente) et CGU (Conditions Générales d’Utilisation) qui s’apparentent plus à un règlement intérieur et comportement à adopter sur un site Web pour que la navigation se passe bien.

Les CGV pour informer le consommateur

Les Conditions Générales de Vente (CGV) pour informer le consommateur

Nous le disions en introduction, c’est l’article L 111-1 et suivant du Code de la consommation qui régit les modalités de rédaction des CGV.

Les commerçants en ligne et, de manière générale, les professionnels du e-commerce, doivent communiquer obligatoirement et de manière compréhensible, un certain nombre d’informations.Celles-ci doivent apparaître clairement au consommateur, avant le paiement et la conclusion de tout contrat de vente ou de prestation de service à distance.

Les mentions à faire figurer dans vos Conditions Générales de Vente sont toujours précontractuelles. Ce sont :

  • les coordonnées de l’entreprise de e-commerce : adresse postale, adresse électronique, numéro de téléphone (l’éditeur du site et l’hébergeur)
  • les mentions générales du site Web
  • les caractéristiques détaillées et fonctionnalités du produit/service proposé
  • les prix des produits/services proposés et modalités de règlement (prix à l’unité, forfait mensuel…)
  • une mention expresse de l’obligation de paiement du client
  • la date ou le délai de livraison du bien/service vendu
  • le processus de commande
  • le droit de rétractation du client et ses modalités d’application ou l’information expresse que le client ne dispose pas de ce droit
  • les informations relatives au service après-vente (comprenant les coordonnées pour le joindre)
  • les éventuelles garanties légales et modalités de mise en œuvre (loi HAMON)
  • la durée minimale des obligations du vendeur
  • la durée minimale des obligations de l’acheteur (engagement dans la durée, date de reconduction, modalités de reconduction de l’engagement – tacite ou non, avec ou sans rappel…)
  • l’éventuelle existence de codes de conduite ou déontologique à respecter par les parties
  • les recours utilisés pour régler un éventuel litige (médiateur, tribunal…)
  • transfert des risques (attention cette notion permet de retarde le transfert des risques à la date de livraison des marchandises)
  • informations relatives aux données personnelles = CNIL (surtout ne pas oublier)

Zoom sur les caractéristiques produit/service et le prix dans vos CGV

Zooms sur les caractéristiques produit/service et le prix dans vos CGV

Effectivement, chaque produit/service doit être décrit de manière précise au sein des CGV (comprenant leurs spécificités techniques, procédés, provenance…) et mentionner son prix (chaque prix unitaire TTC doit apparaître de manière claire), ses garanties, la durée du contrat le cas échéant. Si des conditions particulières de vente sont appliquées, vous devrez évidemment les faire figurer.

Notez que les e-commerçants ont pour habitude de proposer une page dédiée à chaque produit/service, notamment pour approfondir les spécificités techniques propres à chaque article.

Zoom sur le processus de commande sur un e-commerce

Vos CGV doivent mentionner le processus de commande appliqué sur votre site de e-commerce.

 Cela signifie que vous devez obligatoirement fournir à l’Internaute les moyens de vérifier les informations qu’il saisit sur votre site et la possibilité de corriger ces informations. Le client doit également être informé de son obligation de paiement suite à la passation de sa commande.

En pratique, le processus de commande correspond à une page récapitulative de la commande comprenant la possibilité de modifier chaque mention, et ce avant le paiement en ligne.

La rédaction des CGV est primordiale dans le cadre d’une activité de commerce. Il vous faut rédiger des CGV adaptées à votre activité, et personnalisées. Il est possible, voire recommandé de faire rédiger ou vérifier vos CGV pour vous assurer leur validité. Le Blog du Dirigeant vous propose de vous mettre en relation avec un avocat dans un délai de 24h, avec des tarifs forfaitaires pour éviter les mauvaises surprises ! N’hésitez pas à en profiter et bénéficiez de conseils personnalisés !

Activité principale
Orientation logiciel
Avis clients
Avis LBDD

A partir de 0 € /mois 

CRM
Orientation marketing

628 avis

A partir de 0 € /mois 

Facturation
Orientation commerciale

2 068 avis

A partir de 59 € /mois 

Trésorerie
Orientation comptable

56 avis

A partir de 0 € /mois 

Facturation
Orientation comptable

41 avis

A partir de 90 € /mois 

CRM
Orientation tout en un

4 554 avis

A partir de 0 € /mois 

Facturation
Orientation comptable

23 avis

A partir de 69,99 € /mois 

Trésorerie
Orientation commerciale

399 avis

A partir de 14 € /mois 

Facturation
Orientation comptable

113 avis

A partir de 14,90 € /mois 

CRM
Orientation commerciale

1 640 avis

A partir de 49,80 € /mois 

Facturation
Orientation comptable

9 avis

A partir de 0 € /mois 

CRM
Orientation marketing

4 026 avis

A partir de 150 € /mois 

Trésorerie
Orientation comptable

180 avis

Le droit de rétractation pour le e-commerce

La mention du droit de rétractation accordée au client est obligatoire dans les Conditions Générales de Vente (CGV) fournies par le e-commerçant

. Cette mention doit en préciser les conditions, délais et modalités d’exercice et le e-commerçant doit également fournir un modèle de formulaire à remplir par le client s’il souhaite utiliser son droit de rétractation (à défaut, le délai de rétractation est prolongé de un an).

Pour rappel :
Le droit de rétractation est de 14 jours pour le client qui se souhaite se rétracter et il n’est pas obligé de motiver sa requête. Par contre, des frais de renvoi du produit peuvent être prévus dans les Conditions Générales de Vente, mais le e-commerçant devra les mentionner.La loi prévoit des cas où le droit de rétractation n’est pas applicable, mais le e-commerçant devra les mentionner dans ses Conditions Générales de Ventes pour pouvoir s’en prévaloir. Vous pouvez consulter la liste dans l’article L121-21-8 du Code de la consommation.

Quels sont les risques à rédiger ses CGV seul ?

N’oubliez pas que les CGV équivalent à un contrat de vente et que des mentions mal écrites ou des oublis peuvent entraîner des conséquences !
Ici, la sanction n’est pas la nullité de la vente (une clause fausse est réputée non écrite), mais un retour à la règle de droit commun (comme pour des statuts de société), car le législateur a préféré sécuriser la relation commerciale.

Les risques encourus en cas de mauvaise rédaction ou rédaction incomplète des CGV sont multiples : cela peut entrainer l’engagement de votre responsabilité civile, le versement de dommages et intérêts en cas de dommages subis,  la qualification de certaines clauses en clauses abusives, ou encore des amendes pouvant aller jusqu’à 15 000€. De plus, des CGV bien rédigées contribuent à la crédibilité de votre entreprise, tandis que des CGV copiées sur un modèle et non adaptées à votre entreprise renvoient une image d’amateurisme, ou d’entreprise non sérieuse.

De ce fait, il n’est absolument pas recommandé de copier ses CGV sur une entreprise ayant l’air (et seulement l’air !) similaire, ou d’opter pour un modèle sur internet sans procéder à une adaptation. Le fait de passer par un professionnel permet d’encadrer et de sécuriser vos relations commerciales, en vous assurant d’avoir des CGV adaptées à votre activité, conformes aux multiples et complexes réglementations mais également vous assurant la protection maximum par l’insertion de clause de réserve de propriété par exemple, qui permettent de vous protéger en cas de non paiement par vos clients.

Si le coût de rédaction des CGV par un professionnel peut sembler onéreux, il n’en n’est rien à coté des risques encourus, aussi bien judiciaires que financiers… Certains professionnels proposent une relecture et vérification de vos CGV, vous permettant de vous assurer de la légalité de ces dernières, en économisant les honoraires de rédaction des professionnels.

Vote: 4.9/5. Total de 8 votes.
Chargement...
Sommaire
  • Les conditions générales de vente (CGV) représentent un vrai contrat
  • Les CGV pour informer le consommateur
  • Le droit de rétractation pour le e-commerce
  • Quels sont les risques à rédiger ses CGV seul ?
x
Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques
  • Simplicité
    Simple
  • Economie
    Économique
  • Rapidité
    Rapide
Vous souhaitez un accompagnement pour lancer votre entreprise ?

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une augmentation de capital ?

Modifier vos statuts

Besoin de protéger votre marque et logo d’un potentiel concurrent ?

Déposer votre marque

Avis Trustpilot Legalstart

Commentaires
0 commentaires
Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...
5/5