Pourquoi développer la mobilité durable ?

Par Laurent Dufour, le 21/12/2021

L’urgence environnementale dans laquelle nous nous trouvons réclame des actions rapides, concrètes, et simples à mettre en place. Les transports représentant une proportion considérable des émissions de gaz à effet de serre, modifier nos habitudes de déplacement est une mesure dont la portée est loin d’être insignifiante.

C’est pour cette raison que la mobilité durable s’impose comme l’un des sujets clés auxquels doivent s’intéresser les pouvoirs publics, mais aussi la société dans son ensemble. Focus sur une alternative propre aux moyens de transport polluants dont nous dépendons encore trop majoritairement, ainsi que sur les enjeux qui l’accompagnent.

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

Qu’est-ce que la mobilité durable ?

La mobilité durable est l’expression derrière laquelle s’articulent les différentes réflexions et solutions pour limiter l’usage de la voiture individuelle. Les zones urbaines sont au cœur des enjeux, à la fois parce qu’elles concentrent un nombre important et problématique de véhicules, mais aussi parce qu’elles disposent déjà d’infrastructures qui se prêtent à une mobilité plus responsable.

L’objectif n’est en effet pas d’imposer un seul et unique moyen de transport « idéal », car il n’existe pas d’absolus en la matière, mais plutôt de veiller à ce que chacun puisse choisir en conscience. Ainsi, selon le type de trajet, vous pourrez vous déplacer à vélo, en transport en commun, en covoiturage, en voiture électrique, etc. La mobilité durable n’exclut pas le recours à la voiture, notamment pour se rendre dans des zones non desservies par les transports publics, ou trop éloignées pour pouvoir compter sur son vélo. Elle veille plutôt à généraliser et à faciliter l’accès à des solutions consommant moins d’énergie et produisant moins de gaz à effet de serre partout où cela est possible.

Quels sont les objectifs de la mobilité durable ?

La mobilité durable vise à favoriser le développement de moyens de locomotion propres, également appelés « mobilités douces ». Parmi ces alternatives, on compte les solutions non motorisées comme la marche, le vélo, la trottinette, ou encore le skateboard. Les transports en commun, tels le bus, le tram, le métro, ou le train en font partie, de même que le covoiturage et les NVEI. Ces Nouveaux Véhicules Electriques Individuels incluent les vélos électriques et trottinettes électriques, par exemple.

L’un des principaux objectifs de cette démarche est, bien sûr, environnemental. En France, le secteur des transports est responsable de plus de 55 % des émissions de gaz à effet de serre. Limiter l’utilisation des moyens de transport polluants reste donc primordial. Cependant, la mobilité durable apporte aussi une réponse positive à d’autres préoccupations de notre société actuelle.

Au-delà de son impact sur le réchauffement climatique, la pollution de l’air liée aux transports impacte directement la santé des personnes qui vivent en zone urbaine, causant des pathologies sérieuses. De l’asthme jusqu’au cancer en passant par des maladies cardio-vasculaires… l’air chargé de particules nocives est responsable d’environ 50 000 décès par an en France.

Sur le plan économique, la mobilité durable s’accompagne également de bénéfices, car l’amélioration de l’accès aux solutions de déplacement alternatives représente un bassin d’emploi important. Entre le recyclage des véhicules polluants, le développement des infrastructures de mobilité douce, l’installation de bornes de recharge pour voitures électriques, la production de véhicules électriques, etc. sortir de notre dépendance au pétrole promet de dynamiser notre économie. Elle contribue par ailleurs au développement de l’économie circulaire.

Comment accélérer le passage à la mobilité durable ?

Pour rendre l’adoption d’une démarche de mobilité durable possible, tous les acteurs de la société devront faire preuve de l’engagement nécessaire. Mais c’est en premier lieu aux pouvoirs publics d’enclencher cette nouvelle tendance et de donner les moyens à chacun de réduire efficacement son empreinte énergétique. L’effort peut ainsi passer par la mise en place d’incitations financières, comme la prime pour l’achat d’un vélo électrique ou la prime à la conversion. C’est également aux gouvernements qu’il incombe de prioriser le développement des réseaux de transport en commun écoresponsable.

Les entreprises, quant à elles, peuvent soutenir leurs employés en leur facilitant le passage à la mobilité douce, notamment grâce à des aides financières. En France, la Loi d’Orientation des Mobilités prévoit par exemple le forfait mobilités durables. Celui-ci permet aux employeurs de couvrir les frais de transport pour les trajets travail/domicile effectués en mobilité douce sans payer de charges sociales sur la somme allouée (qui peut aller jusqu’à 500 € par an et par salarié).

Au cœur d’une situation d’urgence environnementale sans précédent, la question de la mobilité doit impérativement faire partie des débats et mettre en place des mesures pertinentes est absolument indispensable. Au-delà de ce caractère obligatoire, la mobilité durable présente des avantages indéniables pour notre société en général, mais aussi pour les individus qui la composent. Nous déplacer de manière plus respectueuse pour l’environnement s’avère bénéfique pour notre quotidien, mais disposer d’une diversité suffisante de solutions reste la clé d’une adoption harmonieuse de nouvelles habitudes de vie. En ouvrant le dialogue et en rendant les alternatives à la voiture plus accessibles à tous, le changement sera à la fois plus rapide et plus pérenne.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Laurent Dufour

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.


créer et gérer en ligne
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.