Les inconvénients du statut de travailleur indépendant (TI)

Par Aline Tsamo, le 11/06/2021

Le statut de travailleur indépendant comporte plusieurs avantages et inconvénients. Avant d’entreprendre un projet de création d’entreprise, il est important de les connaître pour anticiper ses éventuelles conséquences.

«

Le statut de travailleur indépendant est très séduisant. Il permet de bénéficier d’une grande liberté d’organisation. En échange, il renferme des inconvénients qui accompagneront le dirigeant tout au long de sa vie sociale. Dès lors, il doit les appréhender pour mieux se préparer à les affronter. Cela lui permettra de maîtriser leur impact sur sa vie privée et sa vie professionnelle.

Cet article vous présente ce que vous devez savoir sur les inconvénients du statut de TI.

Les inconvénients du statut de TI : une large responsabilité professionnelle

Un travailleur indépendant est responsable des décisions qu’il prend lors de l’exercice de sa mission. Le professionnel indépendant est amené à les prendre quand l’activité va bien comme en temps de crise. En effet, qu’il soit dirigeant ou freelance, le représentant légal est titulaire d’un mandat social. Pour cela, il doit être capable de prendre des mesures de bonne organisation et de bon fonctionnement de la société peu importe le moment. Il est responsable des conséquences qui en découlent.

Soulignons qu’exercer en indépendant ne signifie toujours pas travailler seul. En effet, devenir travailleur indépendant c’est aussi savoir s’entourer de salariés ou d’associés. Précisons qu’il en ainsi si le statut juridique le permet. Ce qui aura pour conséquence un partage de responsabilité selon les situations. Par exemple en cas de faute commune de gestion ou malversation partagée.

Aussi, le chef d’entreprise doit savoir manager. Cela lui permettra de gérer facilement ses relations professionnelles.

Les inconvénients du statut de TI : Des revenus instables

Choisir le statut de travailleur indépendant c’est faire le choix de l’instabilité des revenus. Le travailleur autonome n’a pas la garantie d’avoir des revenus réguliers. Ce qui n’est pas le cas du travailleur salarié qui a une rémunération stable. En effet, cette variabilité de rémunération découle de la situation économique et financière de l’entreprise (chiffre d’affaires, résultats financiers…). Ces variations de revenus surviennent fréquemment par mois ou par année.

Si elle est toujours positive, la rémunération du travailleur autonome peut être minimale et fixe. A contrario, elle ne pourra pas l’être. 

L’irrégularité des revenus entraîne des impacts importants dans la vie privée de l’entrepreneur (stress, anxiété, incapacité d’assumer ses obligations familiales…). Il faut donc assurer un travail intense pour maximiser les chances de réussite de l’entreprise tout en respectant son cercle restreint.

Bénéficiez d’un accompagnement quotidien sur le juridique de votre entreprise !

  • Posez toutes vos questions à votre juriste dédié : création, gestion des salariés, contrats commerciaux…
  • Bénéficiez d’une base de documents rédigés et mis à jours par des avocats pour répondre à 100% de vos besoins juridiques
Plus d’une quarantaine de modèles de documents juridiques
Un juriste dédié à votre entreprise
Seulement 29€/mois
Bilan de santé juridique de votre entreprise

> Un mois d’essai gratuit ? J’en profite !

Les inconvénients du statut de TI : des heures de travail irrégulières

Qu’ils soient travailleurs non-salariés ou assimilé salarié, les travailleurs indépendants déterminent seuls les horaires de leur emploi et leur organisation professionnelle. Toutefois, les heures de travail ne sont pas régulières. En effet, être autonome peut amener à ne pas compter ses heures de travail. L’exercice d’une activité de dirigeant, de profession libérale, ou freelance permet de bénéficier d’une structure indépendante très flexible.

En effet, travailler en indépendant conduit un grand nombre d’entrepreneurs à exercer au-delà des 38 heures par semaine. Certains gérants excèdent même les 74 heures. Ce qui leur donne peu de temps à consacrer à leurs familles.

Tous ces temps de travail ne leur permettent malheureusement pas de bénéficier du droit aux congés payés. Il faut dès lors anticiper sa prise de vacances afin de préserver sa rémunération. Avant de partir, l’indépendant doit d’abord régler des aspects importants à la survie de l’entreprise. Pour cela, il doit anticiper sur les éventuelles conséquences financières liées à son absence. Enfin trouver des solutions à mettre en place avant son départ. Ce qui lui permet de profiter de ses vacances sans toutefois du travail.

Les inconvénients du statut de TI : le risque financier

Le travailleur indépendant peut assumer plusieurs risques lors de l’exercice de l’activité professionnelle. Le principal est le risque financier.

En effet, travailler à son compte amène à être très attentif à la situation financière de l’entreprise. Dès lors, tout retard de paiement ou éventuelles difficultés liés à un partenaire (difficultés de livraison, retard de paiement…) sont néfastes à la trésorerie sociale. Il peut par exemple s’agir d’une faillite ou d’une rupture de relations commerciales établies.

Dès lors, il est conseillé de ne pas dépendre économiquement d’un seul partenaire. Bien que cela semble difficile pour certaines entreprises car les partenaires économiques privilégient des entreprises à forte croissance.

Aussi, en cas de difficulté financière de l’entreprise, il n’aura d’autre option qu’à puiser dans son patrimoine personnel. C’est notamment le cas des entreprises individuelles. Dans le cas d’une société, le refinancement pourra passer par, un financement externe, un apport en compte courant ou une augmentation de capital.

La création d’entreprise individuelle avec option de l’EIRL peut lui permettre de mettre à l’abri son patrimoine personnel. La résidence principale est insaisissable de plein droit depuis la loi Macron. Toutefois, créer une société autre qu’une SNC peut permettre d’éviter de mettre en péril le patrimoine personnel. Néanmoins, en cas de faute personnelle, sa responsabilité dépendra du montant de son apport dans le capital social.

Inconvénients du statut de TI : L’assurance chômage

Travailler en tant qu’indépendant ne permet pas de cotiser à l’assurance chômage. En effet, les chefs d’entreprises, présidents ou gérants de société involontairement inactifs n’ont pas droit aux allocations-chômage. En cas d’arrêt d’activité, ils n’auront malheureusement plus de revenus. Il est donc important de vite se reconstruire professionnellement ou de souscrire une assurance privée.

Il existe également l’allocation des travailleurs indépendants (ATI) ouverte aux indépendants sous certaines conditions. Ces dernières sont toutefois difficiles à remplir pour la majorité des indépendants car elles sont cumulatives. Le travailleur indépendant qui n’a pas de trésorerie ou suffisamment épargné pendant son activité n’a d’autre option que le RSA.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Aline Tsamo