Idée création d’entreprise : devenir développeur freelance

Par Laurent Dufour, le 03/10/2019

Pas besoin d’être 1er de la classe pour se lancer dans le code informatique !
De multiples formations existent. Elles sont accessibles à tous. Elles débouchent sur des activités variées du développement informatique.

Idée création d’entreprise : devenir développeur free-lance

Des premiers pas jusqu’à l’immatriculation de votre entreprise, le blog du dirigeant vous donne la marche à suivre pour devenir développeur web free-lance.

Le développement informatique : un secteur en pleine croissance

La fédération professionnelle Syntec Numérique annonce ses chiffres : le marché français des logiciels et services informatiques représente 20 000 offres d’emploi par an et 10 000 créations d’entreprise. Le secteur emploie 412 000 personnes. Il est en pleine croissance !

Et si vous appreniez à coder pour devenir développeur web en free-lance ?

Devenir développeur du web en freelance: un métier de passionné

developpeur Le code informatique pourrait se définir comme une langue à part entière  ou plutôt plusieurs langages unis par une même sémantique. Java, langage HTML, Puthon… Ces termes étranges feront bientôt partie intégrante de votre quotidien. Pour les apprécier, une certaine logique des mathématiques est requise, mais la passion qui vous anime est encore plus importante.

« Il faut aimer apprendre à comprendre ; explique Vivien, développeur en jeux vidéos à Strasbourg. Derrière les sites web ou les prouesses technologiques se cache toute une technique qui doit susciter votre intérêt. Comment ça marche ? Comment faire pour que ça marche ? Voilà les questions qui vous animent au quotidien. »

Les développeurs web évoluent dans leur propre écosystème

« Les développeurs web évoluent dans leur propre écosystème, souligne Vivien. Nous participons par exemple à des “Games Jam” (concours de développement de jeux vidéos) qui durent plusieurs jours et plusieurs nuits, ou encore des hackathons ,  des week-ends durant lesquels des équipes de développeurs créent des applications web qu’ils proposent à une grosse société. L’équipe gagnante se fait racheter l’application par l’entreprise qui l’utilisera alors à son compte. »

Vous l’avez compris, les développeurs web sont des passionnés. Ils n’ont pas peur de s’investir des heures durant pour leur métier. Ils aiment relever de nouveaux défis, concevoir, créer et bien sûr, développer.

L’École 42 de Xavier Niel :

developpeur ecole 42 L’Ecole 42 de Xavier Niel est l’emblème geek. Cette école basée à proximité de Paris apprend les métiers du web à des promotions pouvant aller jusqu’à 900 étudiants. La sélection à l’entrée est drastique, mais tout le monde a sa chance. Il ne s’agit pas d’avoir le bac ou un diplôme reconnu par l’Etat. Il s’agit de venir à bout d’un jeu vidéo (comptez une vingtaine d’heures).

Les meilleurs passent ensuite une série de tests, notamment des tests cognitifs. Point de culture générale ou de tests de connaissances. Ici, c’est l’ingéniosité, la capacité de travail et d’apprentissage qui sont récompensés par le droit d’intégrer la communauté 42. La formation à l’école est elle aussi singulière.

Il n’y pas de professeurs, ni de salles de classe ; juste 3 énormes halls remplis d’ordinateurs (des clusters) où les étudiants peuvent se rendre jour et nuit. 21 niveaux sont à valider par des exercices corrigés directement par les autres élèves de la promotion. En bref, vous corrigez des exercices pour pouvoir vous faire corriger en retour et ainsi gagner des niveaux. Il n’y a pas de délai maximum pour passer vos niveaux et ceux qui créent leur entreprise à l’issue de leur formation peuvent continuer à bénéficier des lieux pour travailler.

Lors d’une interview sur BFM Télé, Xavier Niel évoquait le cas d’une étudiante qui avait intégré l’École 42 alors qu’elle avait décroché du système scolaire. Elle vivait du RSA, sans diplôme, sans travail. Elle s’est révélée extrêmement douée pour coder, au point d’être repérée par la prestigieuse Université de Berkeley (Californie) lors d’une visite dans les lieux. Elle s’est alors vue proposer une bourse et s’en est allée étudier aux États-Unis.

Des formations au code prises en charge par Pôle Emploi

Plus pragmatiques, des établissements comme Simplon.co, Web@cademy ou encore l’AFCEPF proposent des formations courtes au code informatique, allant de 4 à 6 mois. Pôle Emploi est susceptible de prendre en charge le coût de la formation, qui peut grimper jusqu’à 3000 euros pour 900 heures.

Pour une simple initiation, certains sites web proposent des exercices pédagogiques accessibles à tous. Notez les sites Coding Game, Code Academy ou Open Classroom.

Devenir développeur web free-lance

developpeur freelance Vous vous en rendrez vite compte, les aspects du développement web sont multiples : de la conception à la programmation, du monde des jeux vidéos à la création de sites web… Une fois que vous aurez trouvé votre domaine de prédilection, vous pourrez passer le cap et créer votre entreprise. Ici, vous n’aurez besoin que d’un ordinateur pour travailler, mais comptez les frais tels que la création de cartes de visite et la communication au démarrage, la souscription à une assurance professionnelle, du matériel informatique complémentaire le cas échéant…

Et du temps pour prospecter et trouver un portefeuille de clients ! Argumentez pour son propre compte peut être difficile, vous devrez donc travailler votre discours, votre posture, comme n’importe quel chef d’entreprise. De même, vous entourer d’un réseau de professionnels complémentaires à votre activité est indispensable.

Développeur web freelance : quel statut juridique

developpeur freelance Pour officialiser votre entreprise et avoir le droit d’émettre des factures, vous devrez choisir un statut juridique et un régime d’imposition. Beaucoup de développeurs web démarrent sous le régime de l’auto-entrepreneur qui bénéfice de formalités administratives et d’obligations comptables simplifiées. Dans tous les cas, vous devrez analyser votre situation personnelle avant d’opérer un choix. Devenir développeur web free-lance est une création d’entreprise comme une autre !

Concernant les demandeurs d’emploi, Attention ! Une fois votre entreprise créée, que cela soit sous le régime de l’auto-entrepreneur ou sous un autre statut juridique, vous perdrez tout ou partie de vos allocations de retour à l’emploi (ARE). Vous devrez donc anticiper cette perte de revenu en vous tournant vers votre conseiller Pôle Emploi. Il vous proposera différentes formules de maintien partiel de vos ARE.

Vous pouvez aussi tester votre activité durant quelques mois en intégrant une couveuse d’entreprise. Ce type de structure vous permet d’émettre légalement des factures sans vous immatriculer. De plus, vous bénéficiez de conseils et de formations collectives en création d’entreprise.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

ACHETEZ NOTRE EBOOK

logo Legalstart

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Simple

Économisez sur vos démarches

Économique

Un accompagnement dans vos démarches

Rapide

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour -