Comment devenir freelance ?

Par Laurent Dufour, le 13/09/2021

Devenir freelancer signifie exercer une activité professionnelle en indépendant, seul et à son compte, à l’inverse du salarié qui exerce une activité pour le compte d’une entreprise avec un lien de subordination. En fait, le freelance est un chef d’entreprise à part entière.

Comment devenir freelance ?

Devenir freelance : définition du statut de freelance

Le statut de freelance dans le langage courant

Légalement, le terme « freelance » n’a aucun cadre juridique : il appartient au langage courant. De manière générale, on définit le freelance comme une personne physique qui exerce une activité professionnelle seule, en son nom et à son compte. Dans ces conditions, le statut englobe une grande diversité de profils d’entrepreneurs.

Consultant freelance, développeur freelance ou consultant informatique, graphiste, coach, formateur, mais aussi commercial ou même comptable … Tous les métiers peuvent être exercés en freelance, mais comme ils sont exercés en solo (sans associé ni salariés), ils constituent généralement des activités de service et des professions libérales et intellectuelles, mais ce sont aussi des artisans et des services à la personne et même des commerçants.

Le freelance est un chef d’entreprise

En fait, devenir freelance signifie devenir travailleur indépendant et entrepreneur à part entière : le freelance prospecte, il effectue son cœur de métier et il assure le suivi client. Ce travailleur indépendant fait sa propre communication, sa comptabilité. Il élabore une stratégie, il gère sa trésorerie. Ainsi, il organise son planning et ses méthodes de travail en toute flexibilité, comme tout dirigeant d’entreprise.   Attention au stress généré par ce mode de travail en indépendant !

Dans cet article, vous trouvez les basiques pour bien gérer son entreprise : Comment gérer son entreprise

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

Les avantages du statut freelance

Statut de freelance vs salarié

Le travail en freelance se différencie du travail salarié. Ce dernier travaillant pour le compte d’une entreprise avec un lien de subordination et un contrat de travail. Le freelance, quant à lui, travaille en toute indépendance pour des clients. Il peut proposer un contrat commercial pour encadrer les conditions d’exécution (fortement recommandé).

Statut de freelance vs porté

Vous le savez, le portage salarial a de particulier qu’il mêle statut de freelance et statut salarié. Le portage est une forme de travail sous contrat tripartite : contrat de travail avec la société de portage salarial, mais aussi contrat de freelance avec les clients. Le porté gère son activité en toute indépendance, mais il utilise la structure juridique de la société de portage pour émettre ses factures. Son chiffre d’affaires lui est reversé sous forme de salaire, déduction faite des cotisations sociales et des frais de gestion.

Les avantages d’évoluer en société de portage sont multiples : déléguer le suivi comptable et administratif, intégrer un réseau soudé, palier à la solitude et au stress de ce statut …

Lorsque le chiffre d’affaires est très élevé et/ou que l’activité se développe ou encore quand le professionnel veut devenir seul maître à bord, le statut de freelance s’avère plus opportun que celui de porté.

Les plateformes juridiques permettent de créer votre entreprise en ligne en toute sécurité rapidement et à moindre prix, pour connaitre la plateforme la plus adaptée à votre projet consultez notre tableau comparatif.

Comparez et choisissez

Leader du marché

Créer sa société en ligne

Meilleur rapport Qualité/Prix

Simple, rapide, et efficace

créer sa socété en ligne

Rapide et Pro

Les meilleurs sites pour créer son EURL en ligne

Prix GLOBAL MOYEN ** 368 € 329 € 329 € 329 €
OFFRE GRATUITE
OFFRE STANDARD 129 € + frais 99 € + frais 129 € + frais 99€ + frais
OFFRE PREMIUM 249 € + frais 199 € + frais 249 € + frais 138 € + frais
TOTAL DES FRAIS (moyenne) 239 € 230€ 230€ 230 €
AVIS CLIENTS /10 8,6
229 avis sur Avis Vérifié
9,2
1940 avis sur Trustpilot
9,4
572 avis sur Avis Vérifié
9,0
383 avis sur Avis Vérifié
PROMOTIONS LBdD code promo plateforme juridique code promo plateforme juridique
EN SAVOIR + SUR LES TARIFS Découvrir Découvrir Découvrir Découvrir

Comment devenir freelance ?

Quitter la société de portage

Pour devenir freelance, vous devez d’abord quitter la société de portage en suivant les démarches administratives liées à ce statut. Puis vous inscrire à Pôle Emploi pour bénéficier de droits au chômage et de l’aide ACRE (sous réserve d’avoir suffisamment cotisé durant la période le portage salarial). Ces droits seront perpétués une fois devenu freelance (sous condition), c’est pourquoi il est important de s’inscrire à pôle Emploi en amont.

Choisir un statut juridique de freelance

Pour émettre des factures à votre compte, vous devez prendre votre propre enveloppe juridique (auparavant vous utilisiez celle de la société de portage) c’est à dire créer une entreprise de conseil qui hébergera votre activité. Vous choisissez un statut juridique de free-lance qui correspond à votre organisation et votre modèle économique et qui optimise le régime fiscal.

Vous avez le choix entre l’entreprise individuelle aux frais réels, l’auto-entreprise ou encore une société unipersonnelle (EURL ou SASU).

Si vous envisagez une forte croissance, une création à plusieurs associés plutôt qu’en free-lance peut être envisagée. Une forme juridique de société pluripersonnelle est possible. Voici le panorama des statuts juridiques et leurs conséquences patrimoniale, juridique, fiscale et concernant la prévoyance et la couverture sociale. 

Devenir freelance en immatriculant l’entreprise

Vous devenez freelance en immatriculant l’entreprise au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). Pour cela, vous déposez un dossier d’immatriculation au centre de formalités des entreprises (CFE) de l’organisme consulaire dont relève l’activité ou au greffe du tribunal de commerce pour la création de société.

Les freelances en profession libérale (consultant, formateur, coach…) s’immatriculent :

  • Au CFE de l’URSSAF pour la création d’une entreprise individuelle
  • Soit greffe du tribunal de commerce pour la création d’une société
  • Ou directement en ligne pour créer une auto-entreprise (micro entreprise) sur le site officiel autoentrepreneur.urssaf.fr

Pour immatriculer l’entreprise, il faut retirer un dossier de demande d’immatriculation au CFE, le compléter et le déposer avec les pièces justificatives demandées. 10 à 30 jours plus tard, vous recevez un extrait Kbis / extrait K qui prouve l’immatriculation de l’entreprise. L’extrait Kbis / extrait K dispose du numéro de SIREN qui donne le droit d’émettre des factures en tant que freelance.

Comment créer et gérer votre entreprise à moindre coût ?

Préparer votre projet avec attention

Créer une entreprise est un projet important qui engage l’entrepreneur et a des conséquences directes sur votre qualité de vie. Si on s’attache souvent à voir les avantages de la création, les inconvénients peuvent être importants, surtout lorsque le projet est peu ou mal préparé. Pour éviter cela n’hésitez pas à suivre méthodiquement la démarche et les étapes que nous vous proposons. Elles vous aideront à préparer un projet de qualité et un lancement réussi. Elles vous permettront aussi de limiter les erreurs, les pertes de temps et donc les coûts inutiles pendant la préparation de votre projet.

En suivant les 5 étapes de la création et chacune des phases qu’elles comportent vous élaborerez un projet qui aura plus de chance de réussir et devenir rentable rapidement. Issu de notre expérience mais aussi des conseils de nombreux entrepreneurs, d’experts-comptables, et d’incubateurs, ce parcours est un fil conducteur indispensable qui contribue à créer un projet solide et rentable.

Profitez des nouveaux services en lignes

La numérisation de notre économie permet d’avoir accès à de nombreux services innovants en ligne. Ces services s’améliorent de jour en jour et offrent généralement un service de qualité pour un tarif raisonnable car net des marges que prennent de nombreux prestataires incontournables : avocats, experts-comptables, notaires, banques, assurances … Vous pourrez réaliser des économies et des gains de temps en vous intéressant par exemple :

  • aux annonces légales en lignes : gain moyen 30 à 50%
  • aux assurance en ligne : gain moyen 12 à 18 %
  • aux formalités juridiques en ligne : gain moyen 30 à 40 %
  • à la création d’entreprise en ligne : gain moyen : 40 à 60%
  • aux banques en ligne : gain moyen : 40 à 60%
  • aux opération sur capital en ligne : gain moyen : 25 à 40 %
  • à l’expertise comptable en ligne : gain moyen : 30 à 40 % (attention aux à bien comparer les offres)
  • aux outils de gestion en ligne (facturation, trésorerie, CRM, rapprochement bancaire, …) : gain moyen 15 à 30 % avec un gain de temps, de trésorerie et d’organisation important
  • au financement en ligne (financement de trésorerie, financement de société en difficulté à tarif raisonnable, affacturage “libre”, … : gain moyen de 10 à 30% et accessibilité au financement pour tous types d’entreprises même en situation délicate,

Créer sa société en ligne

Il est peu fréquent qu’un freelance s’associe pour lancer son activité. Ainsi, même s’il crée une société, il est rarement nécessaire de personnaliser les statuts et de les faire rédiger par un avocat. Les statuts standards proposés par les plateformes en ligne sont suffisants. Il sera toujours possible de les modifier en fonction des besoins une fois l’activité lancée. Créer sa société en ligne permet de diviser les prix de création par 3 ou 4 par rapport à un expert-comptable ou un avocat. Pour autant les prestataires sont nombreux et offrent des prestations très différentes, nos articles et nos tests vous aideront à choisir la meilleure d’entre elles pour votre projet.

Domicilier l’entreprise chez soi

Domicilier son entreprise chez soi permet d’éviter les charges de loyer mais aussi de se verser un loyer qui sera exonéré de charges sociales. Attention toutefois à ce que le montant de cette optimisation fiscale reste raisonnable et que le loyer soit effectif. L’idéal est de signer un bail entre le dirigeant et la société. En cas de rendez-vous ou de réunion importante, il sera toujours possible de louer des bureaux pour la journée, de nombreuses sociétés de domiciliation offrent ce service.

Privilégiez les frais variables aux frais fixes

En terme de gestion, la souplesse est souvent un gage de bonne gestion. Ainsi, privilégiez les charges variables  aux charges fixes. Louer du matériel, privilégier les CDD, l’intérim ou la prestation de service aux CDI est un peu plus coûteux mais vous offre une capacité d’adaptation et de réactivité qui peut vous sauver.

Préserver votre trésorerie

La trésorerie est l’essence de votre activité. Les entreprises privées de trésorerie perdent leur capacité d’innover, d’agir et de réagir, elles s’immobilisent et s’étouffent à petit feu. Avoir 4 à 6 mois de trésorerie d’avance vous aide à voir venir et vous offre une réactivité et une sérénité financière qui contribue à votre capacité de recul et au développement de votre entreprise. Pensez à limiter votre BFR, à utiliser un outil de suivi de trésorerie et à gérer votre entreprise de manière rationnelle et prudente.

Rémunérez-vous !

Tout travail mérite une rémunération, surtout le vôtre. Une activité qui ne parvient pas à vous apporter une rémunération suffisante n’a pas d’avenir et nécessite d’être adaptée voire repensée. Si c’est le cas travaillez votre modèle économique, étudiez votre marché et identifiez la stratégie qui vous permettra de saisir les opportunités qui vous tendent les bras. Pour ce faire, de nombreux outils comme le Swot sont expliqués dans ce site.

Réaliser sa comptabilité en ligne

Faire faire sa comptabilité en ligne représente une source d’économie substantielle. Attention toutefois de bien choisir votre prestataire, la plupart du temps les forfaits proposés sont insuffisants et au final vous payez pour un service de moindre qualité et un conseil inexistant pour un prix élevé. N’hésitez pas à lire nos articles sur le sujet pour trouver le prestataire qui vous conviendra le mieux.

Ouvrir un compte professionnel en ligne

L’ouverture d’un compte professionnel est souvent coûteux, les frais sont plus nombreux et nettement plus chers que pour un compte personnel. Pour éviter les frais bancaires trop importants, il est possible de choisir d’ouvrir votre compte professionnel dans une banque en ligne ou une néobanque. Ces structures proposent des services à des prix extrêmement compétitifs.

Optez pour un bon logiciel de facturation

De nombreux entrepreneurs négligent la gestion ce qui entraîne des coûts financiers importants, fait perdre un temps précieux et plombe la rentabilité de l’entreprise.

Pour préserver votre résultat, pensez à vous équiper rapidement d’un bon logiciel de facturation. Un bon logiciel est un logiciel simple qui vous aide à élaborer et suivre vos factures et est en lien avec votre solution comptable (logiciel interne, expert-comptable, …) ainsi que vos autres solutions de gestion (suivi de trésorerie, CRM, …). Le choix d’un logiciel de qualité est souvent un gage de bonne gestion et d’une certaine tranquillité d’esprit pour le dirigeant. Plus on s’y met rapidement, plus il est facile de s’y adapter.

Remarque :

Notre site à vocation à vous aider à choisir les meilleures solutions pour créer et développer votre entreprise, n’hésitez pas à consulter nos tableaux comparatifs, à lire les résultats de nos tests produits et à bénéficier des codes promos que nous vous proposons.

Devenir freelance : recommandations

Attention à la responsabilité

Attention, le free-lance exerçant en son nom et pour son compte, il est entièrement responsable des dommages causés à ses clients ou à des tiers (accident ou simplement retard de livraison entraînant un dommage au client, erreur, défaut de qualité, prestation manquante…). Dans ces conditions, il est très important de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle (Assurance RC Pro). Une erreur peut arriver à tout le monde, même au meilleur !

Attention aux contrats juridiques et commerciaux

En tant que freelance, vous êtes votre propre patron ; vous travaillez en indépendant. Vous devez donc présenter vos propres contrats commerciaux, conditions générales de ventes et mentions légales sur votre site Internet. Veillez à rédiger des modèles de contrat avec un juriste pour être assuré de vous protéger en cas de litige avec un client.

Réussir sa création d’entreprise

En somme, devenir freelance constitue une création d’entreprise à part entière et l’idéal est encore de monter un business plan, avec prévisions financières, simulations fiscales et sociales, mais aussi mise en place d’une stratégie marketing et commerciale, d’une politique tarifaire, etc. Pour réussir cette aventure, vous devez penser votre activité comme une entreprise !

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 3 votes.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.