Le business plan d’une activité de freelance

Par Julien Hubert, le 13/09/2021

Comme pour toute création ou une reprise d’entreprise, l’activité de freelance demande une préparation importante en amont.
Le business plan est l’un des outils primordiaux qui vous aideront à bien définir votre projet, de voir s’il a bien des débouchés sur le marché dans lequel vous allez vous positionner et surtout s’il est rentable ou non.

Business plan freelance ?

Le business plan est structuré généralement en deux parties, une partie rédactionnelle dont le but est de démontrer la faisabilité économique de votre projet et une autre partie dite financière qui évalue sa viabilité financière.

La partie rédactionnelle du business plan : la faisabilité économique

Le sommaire

Le sommaire sert à offrir au lecteur une vision générale de votre projet de création de société freelance. Il doit résumer ses différents aspects : le concept (problématique et solution), la nature de l’offre (produit et/ou service), la proposition de valeur, les caractéristiques du marché cible , l’équipe des créateurs, ….

Un sommaire bien synthétique, structuré et clair poussera le lecteur à continuer sa lecture et l’aidera à se souvenir du projet.

Une introduction

Cette section donne un aperçu clair de l’ensemble du dossier. La thématique centrale doit être amorcée dans ce passage. Vous voulez être consultant indépendant ? Expliquez vos motivations, vos certifications, votre expérience, etc.

Un premier chapitre

Le futur freelance devra impérativement expliciter son projet. Il peut commencer par expliquer son étude de marché.

L’étude de marché vous permettra de bien connaître vos concurrents (ce qu’ils proposent, les prix pratiqués, leur point fort, leur point faible), votre environnement (opportunités, menaces, réglementation applicable à ce type d’activité, etc.) ainsi que vos clients cibles, et donc de bien choisir la bonne stratégie pour vous démarquer.

Des exemples de questions à poser pour bien mener cette analyse :

    • Quel est le potentiel au niveau local ?
    • Quels sont les lieux de la ville prospères pour le freelance ?
    • Les freins (budget, notoriété, etc.)
    • Qui sont vos concurrents ?
    • Quelles sont leurs forces et leurs faiblesses ?
    • En quoi vous distinguez vous d’eux ? combien sont-ils ?
    • Quelle est leur zone de chalandise ?
    • S’agit-il d’indépendants ou de franchisés ?
    • Quels tarifs proposent-ils ?
    • Qui sont vos clients ?
    • Quels sont les profils démographiques de vos clients cibles (sexes, âges, activités professionnelles, revenu disponible, etc.) ?
    • Quel budget ont-ils ?

A l’issue de votre analyse, vous êtes amenés à transcrire les résultats obtenus et les conclusions formulées dans votre business plan.

L’essentiel est de démontrer que votre concept a des débouchés sur le marché (autrement dit peut-il s’intégrer dans le tissu économique).

Le futur freelance devra démontrer également sa stratégie commerciale. Elle doit définir les moyens à mettre en œuvre pour atteindre vos objectifs commerciaux. Celle-ci doit répondre aux questions suivantes :

    • Comment comptez-vous faire pour attirer votre clientèle cible ?
    • Quelle politique de prix ?
    • Quelle stratégie d’acquisition client : proximité, référencement dans des annuaires spécialisés, réseaux sociaux ?

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

La partie financière du business plan : la viabilité financière

La partie financière est composée principalement de 4 tableaux ayant chacun un objectif différent. Il est important de noter que la partie chiffrée doit être en cohérence avec la partie rédactionnelle.

Le compte de résultat prévisionnel

Le compte de résultat prévisionnel permet répondre à la question : votre projet est-il rentable ? , il s’agit d’un tableau qui liste les différents produits prévisionnels (recettes) à dégager ainsi que les différentes charges prévisionnelles (dépenses) à subir par votre activité, il permettra également de déterminer le résultat de l’exercice comptable.

Le bilan prévisionnel

Le bilan prévisionnel est composé des produits prévisionnels et des charges prévisionnels.

Les produits prévisionnels sont composés principalement du chiffre d’affaires et des différentes subventions d’exploitation que vous pouvez obtenir dans le cadre de votre activité.

Il existe une multitude de charges auxquelles le futur freelance peut être confronté. Une fois recensées, ces différentes charges doivent être regroupées en charges fixes (pour celles qui ne varient pas avec l’évolution des ventes) et en charges variables (pour celles qui suivent et fluctuent avec le chiffre d’affaires).

Cette distinction permet notamment de définir le seuil de rentabilité (le chiffre d’affaires minimum à réaliser pour commencer à être rentable) et le point mort (le moment en nombre de jours quand l’activité devient rentable).

Les investissements à prévoir

Il doit y avoir un tableau sur les investissements à prévoir mais pour une activité de freelance, les investissements sont rares voire inexistants au début de l’activité. Il se peut qu’il n’y ait pas de tableau représentatif des investissements.

Le plan de financement

Le plan de financement est le document qui permet de lister l’ensemble de vos besoins en financement, ainsi que les ressources financières que vous pouvez obtenir pour financer ces besoins.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...

Julien Hubert

Julien est diplômé d’un master 1 en droit des affaires. Il se spécialise dans le domaine de la création d’entreprise.