Préparer sa création d’entreprise - Freelance

Par Laurent Dufour, le 24/09/2020

Épris d’une envie de liberté professionnelle et d’entrepreneuriat, de nombreux professionnels choisissent de créer leur société. La plupart du temps, il se basent sur un savoir faire qu’ils ont acquis et forgé au fil du temps et des leurs expériences professionnelles et/ou personnelles pour devenir free-lance.

Préparer sa création d'entreprise en etant freelance

Depuis quelques années les entreprises doivent faire face à une évolution extrêmement rapide du marché est des compétences nécessaires pour l’appréhender et s’y adapter sous peine de se faire distancer pas leurs concurrents. Cela offre la possibilité à de nombreux professionnels qui ont acquis une compétence et souhaitent vivre de leur propre activité de créer leur société de conseil en freelance.

Si développer une activité de conseil est une démarche qui est en soi assez simple, il reste essentiel de bien préparer son projet pour parvenir à sortir du lot et à en vivre correctement. Dans cet article nous expliquons quelles sont les prérequis et les étapes nécessaires à la création d’une activité de freelance.

Préparer sa création d’entreprise

Créer son entreprise nécessite une grande préparation et anticipation : financière, commerciale, juridique et fiscale, psychologique et en termes de partenariats et de réseau. Il faut du temps pour préparer sa création d’entreprise dans son ensemble ! La bonne nouvelle, c’est qu’en tant que porté et/ou ancien porté, certains aspects de l’entrepreneuriat ont déjà été abordés, notamment la préparation commerciale.

Voici les différents points à valider en tant que créateur d’entreprise, idéalement avant de sortir de société de portage pour immatriculer l’activité de manière fluide et en toute connaissance de cause.

Valider le projet de création d’entreprise

L’entrepreneuriat débute avec une idée que vous avez développée et testée durant votre expérience en société de portage salarial. Si votre idée est devenue un véritable projet entrepreneurial, vous devez valider plusieurs aspects avant d’immatriculer l’entreprise de manière effective :

  • La faisabilité financière : les moyens financiers suffisants pour monter le projet d’entreprise et les ressources personnelles pour rebondir en cas d’échec.
  • La demande suffisante : l’étude de marché doit montrer un réel intérêt pour le projet de création d’entreprise, au niveau national ou local selon la zone de chalandise envisagée.
  • La rentabilité du modèle économique : connaître les charges d’exploitation, les besoins matériels et humains pour faire du chiffre d’affaires, savoir combien de chiffre d’affaires vous devez réaliser pour dégager un revenu et si cet objectif est réalisable par rapport au retour de l’étude de marché.
  • La faisabilité familiale : le soutien du conjoint, une situation personnelle permettant une prise de risque sans mettre en danger sa famille
  • La faisabilité technique : les compétences et connaissances suffisantes dans le cœur de métier, tant pour exercer l’activité que pour déléguer aux bonnes personnes

Ces fondamentaux de la création d’entreprise peuvent être formalisés dans le business plan. La démarche d’écrire son projet dans un business plan est importante pour « voir » littéralement son entreprise dans son ensemble, pour mettre en place une stratégie, identifier ses lacunes et les combler.

Chercher les financements au projet de création d’entreprise

Dans le business plan :

  • Le plan de financement liste les besoins au démarrage de l’activité et les ressources financières mobilisées pour les obtenir.
  • Le compte de résultat prévisionnel (prévisions annuelles) et le compte de gestion de trésorerie prévisionnel (prévisions mensuelles) formalisent le modèle économique, la rentabilité du projet et le besoin en fonds de roulement.

Ces prévisions financières sont au cœur du business plan. Ils servent à identifier quels financeurs seront mobilisés et à hauteur de combien : apport personnel ou familial, banque, plateforme d’initiative locale, business angels… Avec votre business plan, vous cherchez les financeurs et vous les convainquez d’investir dans votre projet de création d’entreprise.

Choisir le statut juridique optimal à sa création d’entreprise

Une fois sorti de la société de portage, vous devez choisir un statut juridique, c’est-à-dire une enveloppe légale pour pouvoir facturer et encaisser du chiffre d’affaires.

Vous pouvez choisir plusieurs statuts juridiques.

Créer son activité de freelance seul

Si vous créez votre entreprise seul, il vous faudra choisir le statut de votre société freelance parmi les formes juridiques suivantes :

  • Entreprise individuelle aux frais réels, auto-entreprise ou EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée) ;
  • EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée ;
  • SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle).

Si l’entreprise individuelle (EI), et l’EIRL sont moins coûteuses que l’EURL et la SASU, elle protègent moins bien le patrimoine du dirigeant contre les problèmes d’insolvabilité de la société. Par contre, elles sont moins contraignantes. L’EI, l’EIRL et l’EURL permettent au dirigeant d’être focalisé à l’ Impôt sur le Revenu (IR) et de profiter du régime de la micro-entreprise.

Créer son activité de freelance à plusieurs

Si vous créez votre société de freelance à plusieurs et que vous vous associez pour créer des synergies de compétences et partager les investissements, il vous faudra choisir entre :

  • la SARL (Société à Responsabilité Limitée) ;
  • la SAS (Société par Actions Simplifiée).

Ces sociétés sont assez différentes, si la SAS dispose d’un fonctionnement plus souple et personnalisable, la SARL dispose d’un fonctionnement plus structuré qui peut être rassurant pour des entrepreneurs qui n’ont pas l’habitude des relations entre associés. Elle peut représenter aussi une plus grande garantie du respects des associés minoritaires. De nombreux facteurs entre en jeux dans le choix entre ces deux statuts. Aussi est-il essentiel de bien les étudier afin de faire un choix éclairé.

Notre article : SARL/SAS comment choisir ? vous aidera à choisir le meilleur statut pour votre projet.

Créer son activité réglementée en freelance

Si vous exercez une profession libérale réglementée il sera nécessaire de choisir un statut spécifique pour créer votre entreprise. Ainsi seul ou à plusieurs vous aurez à choisir parmi  la SELARL ou SELAS (Société d’Exercice Libérale à Responsabilité Limitée ou par Actions Simplifiée)

En quoi le choix de la forme juridique est-il important ?

Le statut juridique sert à définir le mode de fonctionnement de votre entreprise. Son choix est déterminant pusiqu’il aura un impact sur :

  • Le patrimoine personnel et professionnel ;
  • La fiscalité de l’entreprise (impôt sur le revenu ou impôt sur les sociétés) ;
  • La fiscalité du dirigeant (catégorie d’imposition au barème de l’impôt sur le revenu) ;
  • Le régime social du dirigeant (travailleur non-salarié ou assimilé salarié).

Parmi les étapes de création d’entreprise, le choix de la forme juridique est donc essentiel. Contrairement à ce qu’on pourrait penser il n’existe pas un statut idéal, chaque choix est spécifique et doit se faire en fonction des attentes et des contraintes du ou des associés fondateurs. C’est ce qui rend la démarche compliquée.

Pour faire le meilleur choix possible il est essentiel de commencer par faire le point sur ce que représente votre projet d’entreprise pour vous et pour vos proches. Une fois cette démarche effectuée, il est nécessaire de vous informer sur les caractéristiques de chaque statut. Même si vous demandez à un expert-comptable ou un avocat de vous conseiller, le choix reste votre décision et il est essentiel que vous ayez compris le fonctionnement de chaque statut et les conséquences liées au choix pour faire le bon choix.

Nos articles sur la SARL  et la SAS ainsi que celui sur le choix du statut juridique vous aideront à prendre la meilleure décision possible. Enfin, si vous décidez de tester votre idée dans un incubateur, une couveuse ou grâce au portage salarial, l’article suivant pourra vous être utile : Les statuts qui s’offrent à vous après le portage salarial.

Sortir de la société de portage pour créer son entreprise

Sortir de la société de portage salarial nécessite des formalités administratives, notamment pour résilier le contrat de travail qui vous lie avec la société de portage et ceux qui vous lient à vos clients.

Les démarches peuvent ouvrir des droits à Pôle Emploi, à condition de ne pas être chef d’entreprise en amont. C’est donc important de vous inscrire à Pôle Emploi avant d’immatriculer l’entreprise.

Immatriculer l’entreprise

Vous créez l’entreprise à partir du moment où vous êtes fin prêt à émettre vos factures ou quand vous devez justifier d’un statut juridique pour avancer dans votre projet de création d’entreprise (signer un bail professionnel, intégrer un réseau d’entrepreneurs…).

Vous devez vous immatriculer à l’organisme consulaire dont relève votre activité. 10 à 30 jours après l’immatriculation, vous obtenez le Kbis ou le K, ce document officiel vous donnant droit d’encaisser des factures. Vous êtes officiellement chef d’entreprise.

Pour approfondir la lecture, voici nos 10 conseils à appliquer avant de créer son entreprise.

Peut-on créer sa société de freelance soi-même ?

Un entrepreneur peut tout à fait créer son entreprise seul, surtout lorsqu’elle est simple et que ses statuts ne nécessitent que personnalisation due aux caractéristiques de la société (nom du dirigeant capital social, domiciliation, adresse du siège social, date de création, …). Pour autant, c’est une démarche qui nécessite un minimum de compétence juridiques notamment lors de certains choix, être guidé dans sa démarche peut être une option intéressante et rassurante.

Pour limiter les frais liés à la publication de l’annonce légal, il est conseillé de passer par une plateforme en ligne. Les plateformes d’annonces légales en lignes permettent de faire un annonce à moindre coût en quelques clics. En effet, les tarifs étant réglementés passer par un bonne plateforme en directe permet d’éviter les marges des intermédiaires. Attention toutefois d’en choisir un bonne qui vous proposer a des modèles d’annonces optimisés car le prix est calculé en fonction du nombre de mots présents dans l’annonce.

Rédigez et publiez votre annonce légale au meilleur coût avec Le Blog du Dirigeant en quelques minutes.

Plus de 600 journaux habilités
Attestation de parution gratuite sous une heure
Formulaires certifiés et conformes
Affichage de votre annonce en temps réel

> Créer mon annonce légale 

Pour limiter les coût liés à l’immatriculation de la société est aux démarches juridiques qui l’accompagnent, le dirigeant pourra s’adresser à une plateforme juridique en ligne. Cette dernière se chargera de charge l’ensemble des démarches à accomplir pour un montant compris entre 150 et 450 euros environs (soi 3 à 5  fois moins cher qu’un expert-comptable ou un avocat). Lorsque tous les document nécessaires ont été réunis et scannés la constitution de la société ne prends que quelques minutes. La société est ensuite immatriculée dans les 2 à 3 jours suivant et le K bis réceptionné quelques jours plus tard.

Comparez et choisissez !

Accompagnement personnalisé
Les meilleurs sites pour créer son EURL en ligne
Leader du marché
Les meilleurs sites pour créer sa SASU en ligne
Meilleur rapport Qualité/Prix
Les meilleurs sites pour créer sa SAS en ligne
Les meilleurs sites pour créer sa SARL en ligne
Les meilleurs sites pour créer sa SCI en ligne
Prix GLOBAL MOYEN **340 €368 €353 €328 €329 €
OFFRE GRATUITE
OFFRE STANDARD129 € + frais129 € + frais99 € + frais79 € + frais99 € + frais
OFFRE PREMIUM289 € + frais249 € + frais179 € + frais199 € + frais
TOTAL DES FRAIS (moyenne)212 €239 €255 €250 €230 €
AVIS CLIENTS /109,3386 avis sur Avis Vérifié9,4662 avis sur Avis Vérifié9,5463 avis sur Avis Vérifié9,5120 avis sur Avis Vérifié8,2462 avis sur Avis Vérifiés
PROMOTIONS LBdD
EN SAVOIR + SUR LES TARIFSDécouvrirDécouvrirDécouvrirDécouvrirDécouvrir

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour

Laurent Dufour -

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.