Comment élaborer votre projet de création d’entreprise ? Guide et étapes à suivre

Par Laurent Dufour, le 06/09/2021

Créer une entreprise est une démarche à la fois passionnante et risquée. Si la pertinence de l’idée et du projet conduit à limiter les risques, bien préparer son projet est aussi un élément fondamental pour se donner toutes les chances de réussir.

bine préparer son projet de création d'entreprise

En effet, créer une entreprise ne se résume à rédiger un business plan, choisir un statut juridique et immatriculer votre entreprise. C’est en suivant une démarche plus rigoureuse qui vous aidera à élaborer un projet rentable et sécurisé.

Les étapes pour élaborer votre projet de création

Monter un projet de création d’entreprise passe par une méthodologie simple consistant à suivre un certain nombre de démarches qui apportent chacune un élément essentiel. C’est en effet en suivant chacune des étapes que nous décrivons dans la suite de l’article qu’un entrepreneur peut s’assurer d’avoir à la fois validé la faisabilité de son projet et d’avoir étudié chacun des aspects de son projet.

Elaborer votre projet entrepreneurial passera par les étapes suivantes :

  • Valider l’idée et préparer le projet : l’idée est-elle pertinente, le projet est-il réalisable ?
  • Définir votre proposition de valeur : que proposez-vous à vos clients cibles ?
  • Etudier la faisabilité de votre projet : quel est le potentiel commercial de votre idée ? Comment allez-vous gagner de l’argent ?
  • Élaborer votre offre : quelle sera votre offre ? Comment la produirez-vous ?
  • Élaborer votre stratégie : comment allez-vous conquérir votre marché ?
  • Identification de vos facteurs de succès : Quels sont les points essentiels de votre réussite ?
  • Réaliser vos projections financières : mesurer l’équilibre et les besoins financiers
  • Faire votre business plan : comment construire et rédiger votre business plan ?
  • Financer votre projet de création : trouver les financements pour lancer votre projet
  • Choisir la structure d’accueil de l’activité : quelle statut juridique, fiscalité, … ?
  • Créer votre entreprise : constitution et dépôt du dossier d’immatriculation
  • Lancer l’activité

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

Valider l’idée et préparer le projet

L’idée est-elle pertinente et réalisable ?

Créer une entreprise est une démarche qui nécessite du temps, des ressources et un engagement complet de la part du dirigeant. Pour éviter les déconvenues, avant de vous lancer dans la mise en place de votre projet entrepreneurial, il est important de valider sa faisabilité.

Cela consiste à vous assurer au travers de plusieurs critères que

  • Votre idée est réalisable
  • Qu’elle présente un réel intérêt commercial.

Pour valider cette étape il est important de confirmer :

  • La faisabilité financière. Vous disposez des moyens financiers pour préparer et lancer votre projet. Il faut évaluer le temps et les dépenses nécessaires pour préparer et lancer votre projet ainsi que les ressources financières dont vous disposez.
  • La faisabilité personnelle. Créer une entreprise est long et prenant. Cela peut avoir des conséquences sur votre disponibilité mais aussi votre niveau de vie et celui de votre famille. Assurez vous du soutien de votre famille et de votre entourage. Assurez-vous d’être prêt à devoir travailler tard, encaisser le stress et les déconvenues, accepter les éventuelles restrictions financières.
  • La faisabilité professionnelle. Chaque projet est différent et nécessite un certain nombre de qualité de la part de la personne qui le porte. Leadership, ténacité, persuasion, curiosité, dynamisme, … disposez-vous des qualités et des compétences requises ? Si certaines sont manquantes avez-vous identifié des profils qui sont prêts à entrer dans l’équipe, à participer ou vous épauler. Existe-il des formations, avez-vous le temps de les suivre ?
  • La faisabilité technique. Avez-vous identifié les besoins technologiques liés à votre projet ? Avez-vous besoin de compétences spécifiques ? Faut-il valider certains aspects particuliers ? Avez-vous identifié les moyens de répondre à vos besoins ?
  • La faisabilité réglementaire. Avez-vous étudié la réglementation liée à votre projet ? Avez-vous besoin de suivre une formation, d’acquérir une expérience, de passer un diplôme. Combien de temps cela prend-il ? existe-t-il des solutions ?
  • La faisabilité commerciale. Avez-vous validé l’intérêt de votre solution auprès de clients test ? Comment vous placez-vous par rapport aux concurrents directs et indirects ?

Quelles sont les étapes indispensables pour monter votre projet ?

Une fois la faisabilité du projet établie, il est important de s’interroger sur les étapes à suivre pour monter un projet solide et complet. La nature du projet et votre expérience personnelle peuvent vous amener à ajouter ou enlever certaines étapes.

Par exemple, la phase d’étude de marché peut s’avérer moins importante voire inutile pour de nombreux professionnels qui connaissent leur métier et choisissent de se mettre à leur compte. Elle peut aussi être évité pour les start-ups qui décident de développer leur offre par des méthodes Agiles ou itératives (Lean startup, Design Sprint, …).

A l’inverse, pour une entreprise innovante, il peut être important de protéger l’idée de création en déposant un brevet ou une marque porteuse. Un commerçant s’attachera quant à lui à faire une étude de chalandise afin d’identifier les secteurs géographiques les plus porteurs et identifier le meilleur emplacement pour installer son commerce. Un repreneur s’attachera à réaliser au plus vite un audit financier de la société à reprendre et potentiellement une formation afin de se former sur un secteur d’activité qu’il connait mal.

Au final, l’entrepreneur doit établir un parcours adapté tenant compte de ses compétences et des spécificités de son projet.

Comment allez-vous mener votre projet ?

Lancer une entreprise est un projet ambitieux et important. Comme beaucoup de projet sa réussite tient dans la qualité du projet mais aussi dans la manière dont il va être mené. Un créateur d’entreprise qui prend le temps d’établir un plan d’action gagne en efficacité.

Chaque action est identifiée, planifiée et suivie. La coordination et le bon enchaînement des étapes de création d’entreprise permet d’accélérer le projet, de limiter les dépenses et de le sécuriser.

Définir votre proposition de valeur

Définir sa proposition de valeur consiste à définir en une phrase les bénéfices que votre projet apporte à ses utilisateurs. Ce n’est ni un slogan, ni une phrase d’accroche.

Répondre aux 3 questions suivantes vous aidera à la rédiger :

  • Quel problème allez-vous solutionner ?
  • Quelles caractéristiques, fonctionnalités, spécificités rendent votre solution différenciante et unique ?
  • Quel bienfait concret et mesurable vos personas peuvent-ils attendre de votre offre ?

Etudier la faisabilité de votre projet de création d’entreprise

Etudier la faisabilité d’un projet de création d’entreprise consiste à valider son potentiel commercial et à valider son modèle économique.

Valider le potentiel commercial d’un projet de création

Monter un projet de création d’entreprise consiste avant toute chose à mesurer son potentiel commercial et s’assurer qu’il est suffisant pour permettre le développement de son activité.  Pour ce faire l’entrepreneur pourra réaliser une étude de marché, celle-ci lui permettra de comprendre le fonctionnement du marché, d’étudier la concurrence ainsi que les principaux acteurs et de le segmenter. La segmentation d’un marché consiste à identifier les clients qui ont des comportements similaires.

L’étude de marché permet aussi d’étudier la manière dont sont accueillies les différents aspects de l’offre (fonctionnalités, services, délais, …) et de voir en quoi elle se différencie des offres concurrentes.

La nature et l’envergure d’une étude de marché dépend du projet, de sa taille et du marché en lui-même.

Rechercher le modèle économique

Établir le modèle économique aussi appelé business model consiste à identifier la recette économique qui permettra à l’entreprise d’être rentable et de gagner de l’argent. Il est important de ne pas confondre le modèle économique avec le prévisionnel que nous évoquerons dans un des paragraphes suivants et dont la mission est de valider les hypothèses économiques ainsi que de mesurer le niveau de rentabilité et le besoin de financement du projet.

Pour mettre en place le business model, le créateur étudie les modèles économiques de ses concurrents en les adaptant en fonction de son projet. Il peut aussi s’appuyer sur un outil simple et complet : le business model Canvas. Comme l’explique notre article sur le sujet, le business model Canvas aide le créateur ou le dirigeant d’entreprise à identifier les aspects essentiels de son modèle économique (partenaires clés, activités clés, ressources clés, relation client, segments clients, canaux, structure de coûts, sources de revenus) et à les recentrer autour de la notion essentielle qu’est la proposition de valeur.

Après avoir confirmé l’existence d’un marché avec la possibilité d’y développer une activité et identifier quel sera le modèle économique de l’activité, l’entrepreneur peut conclure quant à la faisabilité (ou pas) de monter un projet de création d’entreprise.

L’élaboration de l’offre commerciale

Élaborer l’offre commerciale est une phase plus opérationnelle qui consiste à construire l’offre. C’est une étape qui peut être plus ou moins longue en fonction de la nature de votre projet.  Elle est généralement assez rapide pour les projets intellectuels/ de prestation de service ?? qui passent par la mise à disposition de vos compétences comme devenir développeur freelance. A l’inverse elle est plus longue et souvent plus complexe dès lors que le projet comporte des contraintes ou nécessite des investissements et/ou des aménagements (création d’un produit, élaboration d’un site internet spécifique, aménagement d’un Food Truck, …).

Dès lors qu’elle nécessite d’élaborer un bien ou un support pour un service, l’élaboration de l’offre passe par la réalisation de prototypes. Cette étape se fait rarement en une fois, elle implique des essais, des tests, des améliorations et des phases de validation. Il ne faut pas imaginer que votre démarche sera linéaire, elle sera composée d’avancées, de moment de blocage, des doutes, parfois de pivots et de solutions plus ou moins techniques et satisfaisantes. Ces étapes sont essentielles à plusieurs titres, elles permettent notamment :

  • de faire valider au travers des tests produits et des validations clients les fonctionnalités du produit ou service proposé et l’intérêt que ces derniers lui portent,
  • de valider les conditions d’élaboration du produit ou service et d’identifier les conditions nécessaires à sa mise en production (compétences, machines-outils, matière première, locaux, temps, …),
  • de chiffrer le montant du temps et des matières nécessaires à l’élaboration,

En réalité, cette étape contribue à l’élaboration de l’offre mais aussi à la collecte d’information permettant d’évaluer et préparer sa fabrication en série et chiffrer son cout de revient.

Intégrer un écosystème porteur et adapté comme un incubateur, un espace de coworking, une entreprise ou un centre d’affaires représente une aide considérable. Cela offre de nombreuses possibilités d’échange et de rencontre, d’être challengé et parfois remis en cause, de structurer et présenter son projet…

Il peut aussi être pertinent de s’intéresser à des méthodes d’élaboration itératives de votre offre bien ou service (Leanstartup, Design Thinking, Desin Sprint, …).

Une fois l’offre terminée, fixer vous l’objectif d’obtenir un MVP (Minimum Viable Product ou produit minimum viable). Ce terme désigne un concept finalisé disposant des fonctionnalités essentielles permettant de répondre au besoin de vos clients cibles. Il vous permet d’identifier quel est le produit qui répond aux principaux besoins de vos clients tout en coutant le moins cher possible. Il sera vraisemblablement à la base de votre première offre commerciale.

Elaborer votre stratégie

Elaborer et suivre une stratégie permet de gagner du temps et de l’argent. La stratégie vous aide à avoir une démarche commerciale adaptée à la situation et surtout d’identifier la manière d’atteindre votre objectif, quelles sont les actions à mener et comment les planifier. La stratégie se dessine en trois phases :

  • définir la vision : où va-t-on ?
  • établir les stratégies de croissances : par quel chemin atteindre nos objectifs
  • préparer le plan opérationnel et la tactique : planification des tâches, définition des étapes à atteindre, organisation et coordination des équipes.

Certains outils comme l’analyse Swot, l’analyse Pestel ou les 5 forces de Porter aident les entrepreneurs à trouver la meilleure stratégie possible. Pour la mise en place, la réalisation d’un diagramme de Gantt permet d’organiser et planifier la démarche pour créer votre entreprise.

Monter un projet : les facteurs clés de succès

Après avoir vérifié la faisabilité du projet, construit votre offre commerciale et établi votre stratégie de développement, monter votre projet de création d’entreprise passe par l’identification de vos facteurs clés succès.

Cette démarche consiste à identifier les éléments qui contribueront à la réussite du votre projet. Dans la plupart des cas, ces éléments ont été identifiés lors des étapes précédentes. Ill faut alors les reprendre, les isoler et lorsque c’est possible fixer un objectif et préparer un suivi pour chacun d’entre eux afin d’optimiser vos chances de succès.

Réaliser vos projections financières

Le prévisionnel financer sert à valider l’intérêt et l’équilibre financier du projet. Il consiste à évaluer les revenus et les dépenses prévisionnelles afin de mesurer la rentabilité du projet sur les premières années et identifier quels sont les besoins financiers à prévoir. Il consiste à réaliser un compte de résultat prévisionnel afin de faire un bilan prévisionnel, un plan de trésorerie prévisionnel et un plan d’investissement.

Certains indicateurs et ratios permettent d’illustrer le potentiel financier du projet. Lorsqu’un entrepreneur monte un projet de création d’entreprise, il est important qu’il apporte une attention particulière aux projections financières qui lui permettront de justifier le potentiel du projet et la pertinence de son modèle économique.

Comment construire et rédiger votre business plan ?

Le business plan sert à présenter votre projet à des partenaires potentiels. La démarche que suit le créateur d’entreprise en élaborant le business plan présente plusieurs avantages :

  • elle lui permet de concrétiser son projet grâce aux réflexions menées et à l’élaboration de certains documents. Elle l’aide à passer d’une approche imaginaire à un projet plus tangible,
  • elle contribue à l’élaboration du projet en incitant le porteur de projet à travailler chacun des aspects du projet. Elle aide ainsi le créateur à monter son projet entrepreneurial et à le sécuriser en vérifiant sa faisabilité ainsi que son potentiel et son équilibre financier,
  • Informe les partenaires potentiels sur la nature et le potentiel du projet. Si le business plan ne peut convaincre à lui seul les éventuels partenaires de de l’intérêt du projet, il suscite leur curiosité et leur envie d’en savoir plus. C’est lors des rendez-vous suivant (pitch, pitch deck, …) que le créateur devra convaincre ses interlocuteurs de l’intérêt économique et du sérieux du projet

Le business plan comprend deux parties distinctes :

Une partie descriptive qui explique l’origine du projet, son intérêt, son potentiel économique, il comprend un pitch de présentation, une présentation du marché, le business model, l’offre commerciale (le produit et/ou service, ses fonctionnalités, ses avantages, les perspectives de développement, les retours des tests clients, …), l’équipe fondatrice, la stratégie de développement, les facteurs clés de succès, le montage juridique et financier.

Une partie financière composée du prévisionnel financier et des tableaux de présentation (compte de résultat prévisionnel, bilan prévisionnel, plan de trésorerie prévisionnel, plan de financement, ratios, …) ainsi que le besoin en financement et la manière dont sera utilisé le financement. Il explique aussi la nature des contreparties prévues en fonction des types de financements (emprunt, association, crowdfunding, levée de fonds, …)

Ce guide d’information explique étape par étape comment réaliser votre business plan et vous propose un plan à télécharger que vous pourrez adapter.

Monter son projet de création : trouver le financement

Le financement d’un projet de création d’entreprise comprend 3 aspects distincts et complémentaires :

  1. Le premier souci d’un créateur est de financer le montage de son projet d’entreprise. C’est un point qui est souvent occulté mais qui a son importance puisqu’il permet à l’entrepreneur d’éviter les problèmes de trésorerie pendant la préparation du projet. Cela lui assure de pouvoir porter son projet jusqu’à son terme en évitant de perdre de l’autonomie ou du pouvoir en étant contraint de s’associer. Pour les projets innovants, il est généralement plus prudent d’intégrer le financement de l’amorçage (début du lancement de l’activité aussi appelé pré-seed) dans celui du montage du projet de de création d’entreprise.
  2. Le second est de permettre au créateur de financer le lancement de son projet, c’est-à-dire le démarrage de l’activité. Cela comprend, les investissements, la rémunération des éventuels collaborateurs et le financement du BFR.
  3. Le troisième consiste à assurer un revenu suffisant au créateur pour assurer un train de vie normal pendant le montage et le lancement de l’entreprise. Cela évitera que des difficultés personnelles ne viennent entraver le développement du projet.

La plupart du temps l’entrepreneur doit compter sur ses économies, les aides, les subventions, les apports en capital et en compte courant, le crowdfunding et l’emprunt pour financer le montage du projet et l’amorçage. Il est conseillé de prévoir une marge supplémentaire de 10 à 15% pour faire face aux imprévus et au démarrage de votre activité plus difficile que prévu. Gardez à l’esprit que la trésorerie est le critère essentiel, sans trésorerie, vous ne pouvez rien faire.

Tous les projets ne nécessitent pas un financement extérieur. Les consultants, certaines aides à domicile, développeurs freelances ainsi que d’autres activités peuvent démarrer sans besoin de financement spécifique. Pour autant, de nombreux projets ont besoin de fonds complémentaires. Le financement est alors une étape essentielle qui doit être commencée très en amont. La prise de contact avec les partenaires financiers peut être lancée dès que le montage financier est finalisé. Ce dernier mesure le montant du financement à trouver et le potentiel de remboursement de l’entreprise.

Remarque :

Il est essentiel ne pas négliger le financement de vos revenus. En tant que porteur de projet vous êtes l’élément moteur du projet, si vous étiez amené à sous-estimer vos besoins ou mal évaluer les revenus attendus, vous seriez peut contraint de délaisser le projet au moins en partie ce qui retarderait ou son lancement.

Choisir la structure d’accueil : statut juridique, fiscalité, …

Tout activité doit être réalisée dans un cadre légal. Pour que celui-ci soit adapté à votre projet il est important de vous informer et choisir :

  • La forme ou statut juridique le mieux adapté (Autoentreprise, Entreprise Individuelle, EIR, EURL, SASU, SARL, SAS, SCI, …) ;
  • Le régime fiscal le plus intéressant : Impôt sur le Revenu (IR) ou sur Impôt sur les Sociétés (IS) ;
  • Le régime de TVA le mieux adapté : le régime de la franchise en base de TVA, le régime du réel simplifié et le régime du réel normal ;
  • Le statut social du dirigeant : Travailleur Non Salarié (TNS)ou Assimilé Salarié (AS).

Ces choix sont à la fois liés et interdépendants. Opter pour un statut juridique impose souvent le statut social du dirigeant et le régime fiscal. Si certaines options peuvent être prises elles disposent de conditions et peuvent être soit irrémédiables soit temporaires. Il est par conséquent important de choisir l’option qui vous permettra de lancer votre activité dans les meilleures conditions possibles mais aussi d’envisager les choses à moyen et long terme. Bien connaitre votre marché (voir étude de marché) est un atout qui vous aide à anticiper l’évolution de votre activité et faire les bons choix.

Les articles guides ci-dessous ont été conçus afin de vous expliquer les tenants et les aboutissants de chaque choix et vous aider à évaluer les bons critères pour un choix adapté à vos besoins :

Notre formulaire peut aussi vous aider à déterminer le ou les statuts les plus adaptés à votre projet.

Si votre dossier est complexe ou en cas de doute, ne prenez pas de risque, renseignez-vous auprès d’un professionnel.

Créer votre entreprise : le dossier d’immatriculation

L’immatriculation de votre entreprise n’est qu’une démarche administrative qui achève le montage de votre projet de création. La nature et la complexité de la démarche diffère selon le statut juridique choisi, il est toutefois important de suivre les démarches avec précision afin d’éviter des erreurs qui peuvent être fortement handicapantes. Selon la nature de votre projet et vos contraintes vous pourrez choisir entre trois solutions :

  1. Créer votre entreprise vous-même: c’est peu coûteux, mais nécessite un minimum de compétences juridiques, notamment pour la création d’une société. N’hésitez pas à lire nos guides et télécharger les documents mis à votre disposition pour vous aider (annonce légale type, formulaire, model d’objet social, …).
  2. Passer par une plateforme de création en ligne: cela coûte entre 100 et 250 euros selon l’option choisie et le site. Cette solution est adoptée par de nombreux entrepreneur pour sa rapidité, sa simplicité et son cout. Attention de choisir une bonne plateforme, n’hésitez pas à consulter nos tests et notre tableau comparatif. Nous la conseillons pour les créations d’autoentreprise, d’entreprise individuelles et de sociétés (EURL, SASU, SARL, SAS, SCI, SNC, …) simples ainsi que les associations.
  3. Créer avec un professionnel: c’est sans aucun doute la solution la plus qualitative mais son prix est souvent prohibitif (entre 1.200 et 3.000 euros) . C’est aussi la plus longue. Par contre elle permet de personnaliser vos statuts. Elle est conseillée pour les créations de SAS et SARL qui nécessitent une rédaction spécifique des statuts, ou lorsque votre création comprend des spécificités (option à l’IR, action de préférences, …) sans cela elle ne présente que peu d’intérêt.

Les articles guides ci-dessous expliquent en détail quelles sont les démarches à suivre :

La chronologie est-elle importante ?

La chronologie que nous proposons représente celle qui est suivie par plus de 80% des créateurs d’entreprise que nous suivons. Elle nécessite toutefois d’être adaptée. Il ne faut pas imaginer que votre projet va avancer et se développe de manière uniforme et rectiligne, croyez-en ma propre expérience ! Il y aura des avancées, des reprises, des va et vient entre chacune des étapes.

C’est pour cela qu’il est nécessaire de préparer et monter votre projet de création d’entreprise avec attention. Cette démarche vous donnera dès le départ un peu d’avance sur d’autre créateurs potentiels, elle vous aidera aussi à vous distinguer de par le professionnalisme et la maturité de votre approche auprès de vos partenaires

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.