Ouvrir un magasin bio : Comment procéder ?

Par Manon Chomette, le 13/12/2021

Avec l’émergence des produits biologiques, ouvrir un magasin bio semble être une décision entrepreneuriale intéressante. Ce secteur dynamique connait en effet une croissance exponentielle depuis quelques années.

ouvrir magasin bio

Plus de 90% des français consomment du bio au moins une fois par an. Toutefois, ce secteur est aussi de plus en plus concurrentiel. Pour limiter les risques liés à au lancement d’une activité commerciale, il conseiller de suivre les étapes fondamentales de la création d’entreprise.

Cet article présente les points à surveiller pour ouvrir votre magasin bio dans les meilleures conditions.

Quelles sont les tendances du marché bio en France ?

Avant de penser à ouvrir un magasin bio, il est crucial d’étudier le marché du bio.

L’étude de marché est une étape qu’il ne faut pas négliger pour réussir l’ouverture de votre magasin bio. Il est important d’analyser le marché afin de comprendre son fonctionnement. Cette analyse du marché va vous permettre d’identifier les acteurs (consommateurs, concurrents), ainsi que leurs comportements (fréquence, saisonnalités, taux de fidélité, panier moyen) afin de proposer une offre qui répond aux attentes des clients cibles.

L’étude de marché permet de connaître la zone de chalandise ce qui va déterminer le choix du local, et son emplacement (centre-ville, centre commercial, vitrine attenant à la rue, proximité d’un parking, …).

Comment booster l’activité d’un magasin bio ?

Pour augmenter vos chances de réussite de l’ouverture de votre magasin bio, il est indispensable d’élaborer la proposition de valeur afin de proposer une offre qui réponde aux attentes des clients de votre zone de chalandise et qui vous permet de vous différencier des concurrents.

Idées de différenciations :

  • Proposer des services annexes, tels que : des conférences ou des interventions de naturopathes, réflexologues ou sophrologues ;
  • Proposer une carte de fidélité ;
  • Éviter les prix élevés ;
  • Varier l’offre des produits (proposer des produits de saison, des nouveautés)
  • Proposer des produits locaux, en circuit courts ;
  • Mettre en place un rayon vrac ;

Étudier le modèle économique

Il est important d’étudier son business plan. Pour ouvrir un magasin bio, il faut avoir un esprit commercial, être sensible à l’écologie, afin de conseiller au mieux les clients. Il est important de développer son réseau, notamment avec les producteurs locaux. Tenir un magasin bio exige une bonne organisation surtout pour la gestion du stock, qui est périssable.

Quelles sont les dépenses à prévoit pour ouvrir un magasin bio ?

Voici les dépenses de démarrage et les investissements de base auxquels il faut s’attendre lorsqu’on décide d’ouvrir un magasin bio :

  • Coûts de démarrage : frais de création d’entreprise ;
  • Coûts liés aux locaux (achat ou location du local, charge, aménagement) ;
  • Frais d’ouverture des compteurs (eau, électricité, gaz) ;
  • Frais de dépôt et frais de garantie ;
  • Frais de notaire (rédaction des statuts, conseil sur le statut juridique) ;
  • Frais de formation obligatoire (pour la commercialisation de boisson alcoolisée)
  • Frais relatifs aux droits d’entrée dans les réseaux de franchise, le cas échéant ;
  • Frais relatifs aux travaux de construction et d’équipement, agencements et installations (chambre froide, réfrigérateurs, frigidaires, étagères) ;
  • Coût d’achat de matériel de bureau, de fournitures, d’ordinateurs et d’imprimantes ;
  • Frais de démarrage et frais de publicité ;
  • Flux de trésorerie initial.

En cas de reprise d’un magasin bio, il est impératif de prendre en compte les coûts initiaux de l’activité : en moyenne 80 000 €, soit entre 20 et 60 % du chiffre d’affaires TTC.

Faut-il ouvrir un magasin bio avec ou sans franchise ?

Il est possible d’opter pour l’ouverture d’un magasin bio en se rattachant à une franchise ou pour l’ouverture d’un magasin bio sans franchise.

Magasin bio avec franchise

L’ouverture d’un magasin bio avec franchise permet de démarrer plus facilement et rapidement l‘activité en bénéficiant de la réputation du franchiseur et de son soutien. Il est important de prendre en compte le coût important des redevances dues au franchiseur.

Les franchises pour les magasins d’alimentation bio sont actuellement très populaires. Cela se traduit par une augmentation moyenne de 15% des ventes.

De grandes franchises telles que Naturalia, Biocoop, La Vie Claire et Bio C’Bon se sont établies dans ce secteur. Les consommateurs étant attirés par les conseils personnalisés et la large gamme de produits proposés.

Magasin bio sans franchise (indépendant)

Les magasins bio indépendants, quant à eux, sont pour la plupart en perte de vitesse et la part de marché a sensiblement diminué ces dernières années. Cela peut s’expliquer par la croissance des franchises de magasins bio et l’émergence de rayons de vente de produits bio dans les supermarchés.

Cependant, la création d’un magasin bio sans franchise donne à l’entrepreneur plus de liberté notamment dans le choix des produits vendus. Il a également plus de marge de manœuvre dans la gestion de l’entreprise et a souvent besoin d’un investissement initial moins important.

Quelles sont les réglementations relatives à l’ouverture d’un magasin bio ?

L’ouverture d’un magasin bio est possible sans licence.

L’ouverture d’un magasin bio nécessite de respecter toutes les réglementations en matière d’hygiène, de sécurité et d’environnement mais aussi respecter les réglementations relatives aux produits frais et biologiques, telles que :

  • Enregistrer l’entreprise auprès de l’Agence Bio, qui effectuera au minimum une inspection par an ;
  • Suivre une formation sur l’hygiène alimentaire ;
  • Veiller à ce que vos locaux soient conformes aux règles de sécurité et d’accès du public ;
  • Afficher les certificats de traçabilité des produits ;
  • Respecter la convention collective de travail CCN 3244 si le magasin emploie des travailleurs ;
  • Respecter le règlement européen 834/2007 qui définit la réglementation en matière d’étiquetage écologique ;
  • Être certifié biologique par un organisme agréé au niveau national.

Les facteurs clés de succès pour ouvrir un magasin bio

Plusieurs points sont à étudier avant de vous lancer dans la création ou la reprise d’un magasin bio. La réussite commerciale repose sur trois éléments inséparables :

  • L’existence d’un marché cible de taille suffisante,
  • Proposer une offre qui réponde aux attentes du marché et qui est différenciée,
  • Mettre en place un modèle économique rentable et pérenne sur le long terme.

Identifier et caractérisé votre marché cible

Pour se développer un commerce a besoin d’un marché existant et de taille suffisante. Il est important de l’identifier, de le caractérisé et de le mesurer. L’idéal est de faire une étude de marché. Lorsque les budgets sont trop serrés, faites la démarche par vous-même en vous renseignant auprès des autres commerçants, de la mairie, …

La qualité du local de votre commerce bio

Avoir un local adapté est un point essentiel de la démarche commerciale. Votre commerce bio doit être situé au cœur de votre zone de chalandise. La qualité de l’emplacement comprend :

  • Le potentiel commercial qu’il représente,
  • Le dynamisme commercial du secteur (zone commerciales, animations locales, mairie pro-active, …),
  • La visibilité et l’accessibilité du local (vitrine, parking, transport en commun, …),
  • Une concurrence éloignée et différenciée.

Pour un magasin chaque point de qualité (emplacement disposition, visibilité, …) représente un avantage. Chaque défaut représente une dépense supplémentaire pour compenser le désavantage qu’il représente.

Une offre adaptée aux clients

Les attentes et les sensibilités des consommateurs peuvent être très différentes. Il est essentiel de les étudier et d’adapter votre offre en conséquence. Quelles sont les caractéristiques de votre clientèle (CSP, âge, fréquence de passage, …).

Par ailleurs, il faut être attentif de bien maitriser les règles de gestion d’un magasin de produits frais et périssables. Surtout que certaines demandes peuvent être spécifiques et les volumes faibles.

Une bonne connaissance de la concurrence

L’étude de concurrence et un point essentiel. Lors de l’étude de votre zone de chalandise, pensez à situer et catégoriser vos concurrents. Cela vous permettra de concevoir une offre à la fois attractive, différenciée et compétitive. Pour vous différencier pensez à chacun des aspects que revêt une offre commerciale (qualité et diversité des produits, prix, service, délais, conseils, service client, …).

Un business model de qualité

Le business mode correspond à la recette économique de votre commerce. Il est important de l’étudier avec attention. Pour ce faire vous pouvez utiliser le business model Canvas. Cet outil vous aidera à concevoir un business model complet facilement. Note article Comment faire un business model Canvas ? vous explique comment faire.

Quel statut juridique choisir ?

Pour ouvrir un magasin bio, il est crucial de l’immatriculer auprès du Centre de formalisation des entreprises (CFE). Cependant, il existe plusieurs statuts juridiques.

Le choix du statut juridique va dépendre du souhait de l’entrepreneur de s’associer ou non avec d’autres personnes.

Statut de micro-entreprise

Les principaux avantages du statut de micro-entreprise sont les faibles coûts de démarrage et la simplicité de la procédure.

La gestion quotidienne d’une micro-entreprise est très simple. Le système est limité à la déclaration du chiffre d’affaires mensuel ou trimestriel. La comptabilité se limite à l’enregistrement des dépenses et des recettes.

Statut d’entreprise individuelle

L’entreprise individuelle est le régime le plus souvent choisi par les entrepreneurs qui veulent créer leur société sans associés. Ce statut est rapide et facile à mettre en place, car il ne nécessite pas d’acte constitutif ni de montant minimum de capital.

Statut d’EURL ou de SARL

Il est également possible de créer une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL) s’il n’y a qu’un seul associé ou une Société A Responsabilité Limitée (SARL) s’il y a plusieurs associés.

L’avantage d’une EURL ou d’une SARL est que la responsabilité de l’entrepreneur est limitée au montant de son capital social. En d’autres termes, seule la perte sur l’investissement initial peut être réclamée en ce qui concerne les dettes.

Toutefois, la procédure de création peut être très compliquée et coûteuse. Elle comprend :

  • La rédaction des statuts de la société ;
  • La nomination d’un gérant ou d’administrateur ;
  • La préparation d’un formulaire Cerfa de création ;
  • La publication d’une annonce légale dans un journal officiel ;
  • La préparation et soumission d’une demande d’enregistrement.

Pour vous aider dans le choix du statut juridique de votre magasin bio, vous pouvez lire notre article EURL ou SARL.

Statut de SASU ou SAS

Les entrepreneurs peuvent créer une SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) s’ils sont l’unique propriétaire, ou une SAS (Société par Actions Simplifiée) s’ils ont plusieurs actionnaires. C’est le statut juridique idéal pour ouvrir un magasin bio.

Ces statuts juridiques sont encore plus souples que les EURL et les SARL, mais sont soumis aux mêmes procédures (rédaction des statuts, nomination du président, publication de l’avis de constitution et dépôt des actes constitutifs.).

L’article SASU ou SAS vous donne des conseils sur le statut juridique à choisir.

Il est possible de créer sa SASU en ligne pour plus d’information, voir l’article sur le sujet.

La fiscalité des magasins bio

L’imposition des bénéfices réalisé

Les bénéfices réalisés sont fiscalisés en tant que bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Le choix de l’impôts sur les revenus (IR) ou impôts sur les sociétés va dépendre du statut juridique choisi par l’entrepreneur. Le choix de l’impôt sur les sociétés (IS) n’est possible qu’en cas de création d’EIRL, d’EURL, de SASU, de SARL ou de SAS.

Pour vous aider dans le choix du régime fiscal, vous pouvez lire l’article choisir IS ou IR.

Quelle option choisir pour créer votre magasin bio ?

Créer votre entreprise vous-même

C’est la solution la moins couteuse, mais elle nécessite des connaissances juridiques. Elle est conseillée pour les sociétés les plus simples (micro-entreprise, auto-entreprise)

 Créer votre entreprise en ligne

Cette option est plus rapide et moins chère (4 à 5 fois moins cher que de faire appel à un professionnel).

Si vous souhaitez créer votre entreprise en ligne, nous vous conseillé de lire l’article comment créer une entreprise en ligne ?

Si vous avez fait le choix d’ouvrir votre magasin bio sous la forme d’une EURL, nous vous conseillons de lire l’article comment créer son EURL en ligne.

 Créer votre entreprise avec l’aide d’un professionnel

Cette solution est plus coûteuse et longue, mais plus sécurisé. Faire appel à des professionnels tel que des avocats et expert-comptable est conseillé pour les entreprises qui souhaite personnaliser leur statut juridique. Cette option est conseillée pour les Start up avec plusieurs associés ou lorsqu’il faut faire rentrer des investisseurs.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Manon Chomette


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *