Quelles sont les étapes indispensables pour créer un magasin de fleurs ?

Par Laurent Dufour, le 29/11/2021

Créer un magasin de fleurs est une démarche qui, lorsqu’elle n’est pas bien préparée comporte des risques importants. Si certaines décisions comme le choix du statut juridique représentent une source d’inquiétude pour de nombreux entrepreneurs, elles ne sont pas toujours les plus fondamentales.

Les étapes pour ouvrir un magasin de fleurs

Préparer son projet de manière méthodique permet de travailler chacun des aspects du projet ce qui limite le risque lié à la création d’une nouvelle activité. Cet article décrit les démarches à suivre pour s’assurer de préparer correctement le projet d’ouverture de votre magasin de fleurs.

Préparer son projet de création d’un magasin de fleurs

Dans cet article nous partons du principe que le commerce des fleurs ne vous est pas inconnu, que vous disposez de formation et de l’expérience nécessaire pour créer un magasin de fleurs. Si ce n’est pas le cas, il est important de vous renseigner sur les formations à suivre pour devenir fleuriste et ouvrir votre commerce de proximité.

Préparer un projet de création d’entreprise nécessite rigueur et planification. Pour vous aider à identifier et ordonner les différentes tâches à réaliser, nous vous conseillons d’utiliser le diagramme de Gantt. Il s’agit d’un outil de visualisation dédié à la planification. Avant de vous lancer il est important de vous interroger sur les ressources nécessaires pour le mener à bien. Créer un magasin de fleurs commence par une évaluation de la faisabilité personnelle et technique du projet.

Cela comprend au moins deux aspects :

  • Faisabilité personnelle du projet. Elle sert à vous assurer que vous serez en mesure de porter le projet jusqu’à son terme. Pour y parvenir vous pouvez vous interroger sur vos ressources personnelles et vos moyens de financement. Evaluer le temps que vous vous accordez pour gagner de l’argent. Identifier vos compétences, vos points forts et vos points faibles. Avez-vous le soutien de votre entourage ?
  • Faisabilité technique du projet. Cela consiste à vous interroger sur la disponibilité, le coût et la maitrise des ressources techniques et réglementaires qu’il faudra mettre en œuvre. Quelle est la réglementation sectorielle ? Avez-vous besoin d’autorisations particulières ? Quel type de machine et d’outils devrez-vous utiliser ? Quelles sont les caractéristiques techniques à connaitre ?

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

L’étude de faisabilité pour créer un magasin de fleurs

Après vous être rassuré sur la faisabilité personnelle et technique du projet il faut vous assurer de sa faisabilité commerciale et économique.

Dès lors qu’on crée une entreprise, l’étude de la faisabilité commerciale et économique représente le point essentiel du projet. C’est aussi le cas lorsqu’on porte un projet d’ouverture d’un commerce de proximité comme créer un magasin de fleurs. Les trois éléments qui la compose sont à la fois le cœur et les poumons de votre projet. Une fois ce point établit, le reste du projet est beaucoup plus simple à préparer et mettre en place.

Les trois éléments essentiels à étudier sont :

  1. La faisabilité commerciale qui permet de mesurer le potentiel du projet ;
  2. La proposition de valeur qui s’attache à identifier la manière dont vous allez répondre au besoin des clients ;
  3. La faisabilité économique qui permet d’élaborer votre recette économique, celle qui vous permettra d’être rentable. Contrairement aux idées reçues, le prévisionnel n’est qu’une mise en forme. La recette économique s’établit dès lors de l’étude du business model.

1 – La faisabilité commerciale

La faisabilité commerciale consiste à évaluer et mesurer le potentiel commercial. Pour ce faire on étudie comment fonctionne et évolue votre marché ? Où se situe votre zone de chalandise ? Comment se comporte la demande (profils types, habitudes de consommation) ? Quel segment de clientèle visez-vous ? Qui seront vos fournisseurs et prescripteurs, vos concurrents ? Quels sont leurs facteurs clés de succès ? Comment étudier le marché ?

Etudier le marché sert à comprendre son fonctionnement. Cela peut se faire sur la base des informations de l’INSEE ou grâce à une étude de marché. L’étude de marche est plus précise, plus complète et plus facile à utiliser. Elle permet d’étudier précisément : la réglementation en vigueur sur le marché des fleuristes, les acteurs principaux dans la zone de chalandise visée avec leur mode de fonctionnement. L’un des attraits de cette étude es quelle prend en considération les aspects locaux, ce qui la rend plus pertinente et efficace.

L’étude de marché permet de mesurer et qualifier la demande (les clients) : qui achète, quels produits, pour quel budget, à quelle fréquence, à quelle saisonnalité ? Et de mesurer la manière dont l’offre est perçue dans le quartier visé. D’une manière générale elle permet d’identifier et de mesurer les attentes de clients en matière d’achat de fleurs. Elle comprend l’étude de la zone de chalandise.

L’étude de marché est la première étape – l’étape de compréhension – pour pouvoir ensuite :

  1. Valider la pertinence de la zone de chalandise visée.

Puis,

  1. Concevoir une offre :
  • qui répond aux attentes des clients cibles ;
  • qui se positionne clairement par rapport à l’offre existante (concurrence).

2 – Élaborer la proposition de valeur

La proposition de valeur sert à décrire en quelques mots (2 ou 3 phrases maximum) la valeur que vous allez à vos clients. Elle résume la raison pour laquelle les clients vont acheter vos fleurs et vos bouquets plutôt que ceux de vos concurrents.

Une proposition de valeur permet de comprendre :

  • A quel besoin allez-vous répondre ?
  • Quelles sont les caractéristiques qui rendent votre offre unique. Pour un magasin de fleurs, vous pouvez vous différencier avec un rayon de plantes ou de services que vos concurrents ne proposent pas, par exemple.
  • Les bienfaits durables et concrets dont vos clients bénéficieront grâce à votre offre

Attention, si définir votre proposition de valeur est fondamental, cela est une démarche compliquée qui peut nécessiter un peu de temps. Notre article comment faire une proposition de valeur vous explique comment l’élaborer. Lorsque cette étape est bien réalisée, les choses semblent plus faciles et évidentes par la suite.

1 – La faisabilité économique

Cette phase consiste à élaborer et évaluer le modèle économique de votre commerce floral. Il ne s’agit pas de reprendre le modèle des autres fleuristes. Il faut au contraire étudier comment la proposition de valeur que vous venez d’établir va permettre de gagner de l’argent.

On va analyser en détail l’organisation et les leviers qui vont vous permettre de gagner de l’argent et générer de la rentabilité pour votre activité de fleuriste. Identifier les activités essentielles, les segments cibles, les fournisseurs incontournables, les effectifs indispensables.

Pour monter votre modèle économique et valider sa faisabilité, vous pouvez vous aider d’un outil de visualisation appelé Business Model Canvas.

De manière générale, créer un magasin de fleurs nécessite :

  • Un local situé au cœur de votre zone de chalandise,
  • Un investissement (matériel et aménagement de la boutique),
  • De se faire connaître,
  • De s’organiser (gestion des stocks et des commandes clients, gestion des commandes avec les fournisseurs, usages sectoriels…).

Vous devez trouver des solutions concrètes à ces sujets entrepreneuriaux, afin que votre projet de devenir fleuriste se concrétise et qu’il n’y’ait aucun flou au moment de la création d’entreprise. Une fois sur le terrain, vous n’aurez plus le temps de vous poser de questions. Votre objectif sera de faire du chiffre d’affaires pour rentabiliser votre affaire. Ne laissez passer aucune interrogation ni aucun doute en phase de montage de projet floral !

La préparation de l’offre commerciale

Préparer une offre commerciale pour créer un magasin de fleurs consiste à mettre en œuvre votre proposition de valeur. Cela passe par deux grandes étapes :

  • Le choix d’un local adapté et bien situé,
  • La détermination de la gamme de produits et services.

Le choix du local

S’agissant d’un commerce de proximité, le choix de l’implantation influence largement la réussite du projet. Voici les critères principaux à prendre en compte.

Les caractéristiques commerciales de votre local

  • Facilité d’accès,
  • Parking,
  • Vitrine,
  • Présence d’autres commerces locaux alentour,
  • Niveau d’affluence (dans un centre-ville, dans un centre commercial proche des têtes de pont…),
  • Anticipation des travaux : aménagement, restauration ou simplement décoration si vous reprenez une boutique de fleurs déjà aménagée,
  • Niveau de dynamisme de la mairie auprès de ses commerçants.

L’acquisition du local

Un local peut être acheté ou loué.

Pour la location, en général, le local fait l’objet d’un bail commercial d’une durée de 9 ans. Si vous signez ce type de bail, veillez à faire les vérifications d’usage avec l’aide d’un expert-comptable. Il faut vérifier les clauses du bail, travaux à prévoir à court et long terme, les plans d’urbanisme en mairie pour tenir compte des grands changements urbains à venir…

La détermination de la gamme de produits/services

Il faut concevoir une offre qui correspond à votre proposition de valeur. Elle doit répondre aux attentes clients identifiées dans l’étude de marché, vous différencier de vos concurrents et apporter des bienfaits concrets et mesurables. Vous pouvez l’élaborer en travaillant de concert avec des fournisseurs, des clients types et de partenaires.

Remarque :

Se différencier est un point essentiel, cela permet aux clients de vous identifier et de mieux se rappeler de votre magasin et de son offre. Pour parvenir vous pouvez travailler sur le service ou sur votre offre en faisant appels à vos fournisseurs. Vous pouvez proposer des fleurs spécifiques ou utiliser des emballages plus respectueux de l’environnement comme le propose la société Clayrtons.

Définir la stratégie de développement, réaliser un business plan de qualité

Définir une stratégie sert à atteindre un objectif définit en utilisant les ressources dont on dispose. Pour elles se compose :

  • d’une stratégie générale qui permet de définir une ambition pour votre projet et des objectifs intermédiaires à atteindre.
  • et une stratégie opérationnelle qui vous permet de définir un plan d’actions concrets qui vous permet d’atteindre les objectifs fixés.

Les articles suivants vous aideront à développer une stratégie commerciale efficace :

  • Le SWOT
  • L’analyse Pestel
  • 5 étapes pour établir une stratégie

Réaliser votre prévisionnel et votre business plan

Réaliser un prévisionnel pour créer un magasin de fleurs

Le prévisionnel permet d’étudier la faisabilité financière et de s’assurer de sa rentabilité et de sa fiabilité. Il permet également de mesurer vos besoins en financement :

  • Étudier la faisabilité financière,
  • Évaluer la rentabilité et la pertinence de l’investissement,
  • Mesurer les besoins en financement,

Pour cela :

  • Lister les investissements nécessaires au démarrage et évaluer le montant des éventuels emprunts à rembourser,
  • Évaluer les charges d’exploitation courantes et les charges liées à l’emprunt,
  • Évaluer le chiffre d’affaires prévisionnel minimum pour couvrir ces charges puis le chiffre d’affaires idéal pour dégager une rémunération,
  • Traduire ces chiffres en € à des chiffres en volume de ventes (par mois, par jour), pour obtenir une vision concrète des objectifs de vente.

Ces projections financières s’étalent sur 3 à 5 ans avec les tableaux suivants :

  • Plan de financement,
  • Compte de résultat prévisionnel,
  • Bilan prévisionnel,
  • Tableau de trésorerie,
  • Ratios financiers clés,

Réaliser un business plan

Le business plan permet de formaliser son projet, d’avoir une feuille de route, mais aussi de négocier avec les partenaires financiers.

Financer la création de votre magasin de fleurs

Vous pouvez cumuler plusieurs leviers de financement pour financer les besoins liés à la préparation du projet et ceux liés au lancement de l’activité :

  • Apport personnel,
  • Aides et subventions (région, commune, concours…),
  • Emprunt bancaire,
  • Prêt d’honneur (prêt personnel à taux 0) venant compléter le prêt bancaire,
  • Aides institutionnelles sous forme de garanties,
  • Aides de l’État (dispositif NACRE),
  • Aides de Pôle Emploi (ARCE, ARE),
  • Apports d’investisseurs externes – business angles (apports au capital),
  • Financement participatif ou crowdfunding,
  • Aides fiscales (réductions fiscales, crédits d’impôt, sous conditions).

L’ensemble des ce financements se planifient et se combinent pour vous permettre de préparer le lancer votre activité

Le choix du statut juridique et de la fiscalité de votre magasin de fleurs

Le choix du statut juridique

Exploiter l’activité en nom propre

Exploite l’activité en nom propre, notamment en auto-entreprise, n’est pas forcément adapté car ce régime ne permet pas de déduire les charges d’exploitation. De plus, il ne sépare pas le patrimoine personnel du dirigeant du patrimoine de l’entreprise. Le risque financier encouru est un risque personnel.

Exploiter l’activité en société

Si vous créez seul en société, vous avez le choix entre l’EURL et la SASU. Il existe plusieurs différences entre ces deux statuts juridiques, mais la principale touche au régime social du dirigeant (caisse d’affiliation de protection sociale) :

  • Le dirigeant d’EURL est Travailleur Non-Salarié affilié à la Sécurité Sociale des Indépendants (SSI – anciennement RSI),
  • Le dirigeant de SASU est Assimilé Salarié affilié au régime général de la Sécurité sociale,

Si vous créez à plusieurs associés, vous avez le choix entre la SARL et la SAS. Il y a plusieurs différences entre ces deux statuts, mais la principale réside dans les modalités de fonctionnement juridiques :

  • La SARL permet au conjoint collaborateur de bénéficier d’une protection sociale. Les statuts de SARL sont peu adaptables.
  • La SAS ne permet pas au conjoint collaborateur de bénéficier d’une protection sociale. Les statuts de SAS sont entièrement personnalisables, ce qui est intéressant en cas d’arrivée de nouveaux associés au capital de la société.

La fiscalité de votre magasin de fleurs

Les impôts et les taxes

Une entreprise soumise à l’impôt sur le revenu voit ses bénéfices fiscalisés à l’impôt sur le revenu de son dirigeant, dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC).

Une entreprise soumise à l’impôt sur les sociétés voit son bénéfice fiscalisé à l’impôt sur les sociétés. La rémunération versée par la société à son dirigeant est fiscalisée à l’impôt sur le revenu personnel du dirigeant.

D’autres taxes peuvent survenir en cours d’année : notamment la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) et la TVS si vous avez un véhicule de société.

La TVA

La TVA pour un magasin de fleurs est fixée à 20 % (taux normal).

Le choix du régime de TVA (franchise en base, réel normal ou simplifié) se fait au moment de l’immatriculation de l’entreprise. Ce choix peut évoluer avec le temps via une déclaration à faire aux services fiscaux.

Les formalités pour créer un magasin de fleurs

Vous immatriculez votre entreprise au centre de formalité des entreprises (CFE) :

  • De la Chambre des Métiers et de l’Artisanat si vous transformez la matière première (création de bouquets et compositions florales)
  • De la Chambre de Commerce et d’Industrie si vous faites de l’achat-revente sans transformation

Si vous créez une société, le centre de formalité vous enregistrera également au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés). Vous aurez aussi quelques formalités supplémentaires à réaliser avant l’immatriculation :

  • Rédiger et signer les statuts de la société
  • Déposer le capital social sur un compte bloqué
  • Publier une annonce légale.

Créer son entreprise en ligne

Il est possible de créer son entreprise soi-même, créer sa société en ligne ou via un professionnel qui, le plus souvent est un expert-comptable. Si votre créer une société qui nécessite une personnalisation des statuts juridiques (actions de préférence, BSPCE, …) il est préférable de faire appel à un professionnel.

Par contre si votre création ne nécessite pas de travail spécifique, passer par ne plateforme juridique vous permettra de payer 4 à 5 fois moins cher votre création. Les économies réalisées grâce à l’ouverture de magasin de fleurs en ligne pourront être utilisées pour financer des dépenses plus importantes comme l’étude de marché. Attention toutefois de choisir le bon prestataire, tous ne se valent pas.

Remarque :

En 2023 les CFE disparaitront au projet d’un guichet unique qui sera géré par l’INPI et dont l’adresse sera connue dans le courant de l’année 2022. Les informations sur les entreprises seront disponibles sur le site DATA de l’Inpi.

Pour en savoir plus vous pouvez consulter nos articles :

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.