Comment ouvrir un magasin de fleurs en ligne ?

Par Manon Chomette, le 23/11/2021

L’activité de fleuriste n’entre pas dans une catégorie de métiers réglementés, signifiant qu’il ne faut pas justifier d’un diplôme spécifique pour pouvoir créer une entreprise de fleuriste (boutique physique ou fleuriste en ligne).

Ouvrir un magasin de fleurs en ligne

Qui peut ouvrir un magasin de fleurs en ligne ?

Si aucun diplôme n’est obligatoire, la loi rappelle qu’il faut avoir la capacité de gestion pour pouvoir légalement créer une entreprise, à savoir :

  • Être majeur ou mineur de plus de 16 ans avec l’autorisation de ses deux parents ou mineur émancipé,
  • Ne pas exercer une activité professionnelle incompatible avec la création d’une entreprise,
  • Ne pas être sous le coup d’une clause de non-concurrence dans son contrat de travail,
  • Ne pas être interdit de gestion,

De même, si aucun diplôme n’est obligatoire, de bonnes connaissances en plantes et en fleurs restent nécessaires pour proposer un service de qualité dans le cadre de son activité de fleuriste en ligne.

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

Le choix du statut juridique et de la fiscalité de votre magasin de fleurs

Ouvrir un commerce nécessite de passer par différentes étapes essentielles. Pour sécuriser votre démarche il est essentiel de vous attacher à suivre certaines étapes avec attention. Notre article sur les étapes les plus importantes pour ouvrir un magasin de fleurs explique la nature et l’importance de chacun de ces étapes.

Le choix du statut juridique

Vous pouvez exploiter l’activité en nom propre

Vous pouvez exploiter votre activité en nom propre : entreprise individuelle au régime de droit commun ou en auto-entreprise (micro-entreprise), mais cette solution est souvent inadaptée. En effet :

  • L’auto-entreprise ne permet pas de déduire ses charges d’exploitation pour baisser son résultat imposable.
  • L’auto-entreprise – et l’entreprise individuelle de manière générale – ne permettent pas de séparer les patrimoines, signifiant que vous engagez votre patrimoine personnel en cas de dette professionnelle.

De fait, si votre activité de fleuriste en ligne nécessite des dépenses conséquentes (stocks, frais de gestion, eau pour entretenir les plantes, rémunération du personnel) ; si vous prenez un risque financier (investissement, engagement financier envers son personnel, créance fournisseur…), l’entreprise individuelle et plus particulièrement le régime auto-entrepreneur sont déconseillés.

À noter : l’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL) permet, dans une certaine mesure, de protéger le patrimoine personnel du dirigeant et de choisir son mode d’imposition (déduction des frais, impôt sur le revenu, impôt sur les sociétés ou régime auto-entreprise). Il s’agit d’une alternative entre l’entreprise individuelle (administratif simplifié) et la société (plus lourd, mais plus protecteur).

Exploiter l’activité en société

Vous créez seul

Si vous entreprenez seul et que vous envisagez la création d’une société, vous aurez les choix entre l’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) ou la SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle). La différence entre ces deux statuts réside principalement au niveau de la protection sociale du dirigeant.

  • En EURL, le dirigeant sera Travailleurs Non Salarié (TNS) sous le régime et la protection sociale de la Sécurité Sociale des Indépendants (SSI, anciennement RSI)
  • En SASU, le dirigeant sera Assimilé-Salarié, sous le régime et la protection sociale du régime général de l’URSSAF.

Dans les deux cas, l’entreprise est soumise à l’Impôt sur les Sociétés (IS), mais il est possible (sous conditions) d’opter pour une imposition à l’impôt sur le revenu pendant les 5 premières années d’exercice.

Notre article sur la EURL ou SASU vous permettra de choisir la forme juridique la plus adaptée

Vous créez à plusieurs

Si vous créez à plusieurs, vous avez le choix entre le statut juridique de SARL (Société à Responsabilité Limitée) ou de SAS (Société par Actions Simplifiée). Il existe de nombreuses différences entre ces deux statuts de société. De manière très générale, on peut dire que

  • La SARL est un statut juridique peu adaptable en cas d’association, mais elle permet au conjoint qui travaille dans l’entreprise sans être rémunéré de bénéficier d’une protection sociale (statut de conjoint collaborateur).
  • La SAS est un statut juridique plus souple en cas d’association, mais elle n’offre pas de statut particulier au conjoint. La SAS est mieux adaptée si vous ouvrez votre capital social à des investisseurs externes.

Notre article « Choisir entre SARL et SAS » vous aider à choisir le statut juridique de société le plus adapté à votre situation.

La fiscalité d’un magasin de fleurs ligne

L’impôt

Dans une entreprise individuelle ou dans une société soumise à l’impôt sur le revenu, les bénéfices d’un magasin de fleurs sont fiscalisés à l’impôt sur le revenu personnel de l’exploitant, dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC).

Dans une société soumise à l’impôt sur les sociétés, les bénéfices de l’activité n’intègrent pas la fiscalité personnelle de l’exploitant, mais ils sont soumis à l’imposition des sociétés (IS).

Par contre, la société verse une rémunération au dirigeant pour sa qualité de représentant légal. Celui-ci doit alors mentionner cette rémunération dans sa déclaration de revenus personnelle pour l’impôt sur le revenu.

Le choix du régime fiscal est à indiquer sur le formulaire de création d’entreprise.

La TVA

Le choix du régime de TVA (franchise en base, régime réel simplifié ou réel normal) est à indiquer au démarrage, sur le formulaire de création d’entreprise. Il peut être modifié par la suite.

Le taux de TVA à pratiquer pour la vente de fleurs en ligne est le taux normal à 20 %.

Les taxes

Les magasins de fleurs sont des activités commerciales assujetties aux autres impôts et taxes habituels. Elles doivent notamment payer la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) et la TVS si vous avez une flotte de véhicules de société …

Formalité juridique d’un magasin de fleurs en ligne

Pour créer une entreprise individuelle ou une micro-entreprise :

  • Dépôt du formulaire P0 au centre de formalités des entreprises (avec pièces justificatives spécifiées dans le formulaire)

Pour créer une société :

  • Dépôt du capital social sur un compte bloqué
  • Publication d’une annonce légale dans un Journal Officiel
  • Dépôt du formulaire M0 avec pièces justificatives spécifiées dans le dossier + justificatif de dépôt de capital + justificatif d’annonce légale

Si vous achetez pour revendre en l’état, vous êtes commerçant. Vous devez immatriculer votre activité au centre de formalités de la Chambre de Commerce et d’Industrie.

Si vous transformez les fleurs (réalisation de bouquets et compositions), vous êtes fleuriste-artisan. Vous devez immatriculer votre activité à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (inscription au répertoire des métiers).

Si vous créez une société, le centre de formalités se chargera de vous enregistrer également au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS).

Ouvrir une entreprise en ligne

Ouvrir un magasin de fleurs en ligne est une solution entrepreneuriale moins coûteuse qu’ouvrir une boutique en physique. Vous gagnez également du temps en recherche d’un local bien situé au profit de la création d’un site de e-commerce. Mais également un gain de temps sur la partie rédactionnelle (statut juridique, dossier de constitutions, …) et sur les formalités de création de votre magasin de fleurs.

Pour voir le comparatif des différentes plateformes de création d’entreprise en ligne et pour bénéficier de conseil sur comment créé son entreprise en ligne en toute sécurité, voir sur comment créer une entreprise en ligne ? L’article vous permet aussi de bénéficier de réduction sur les services des différentes plateformes.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Manon Chomette