Comment choisir son statut de prothésiste ongulaire ?

Par Valentine Bach, le 05/04/2022

Vous envisagez de vous lancer comme prothésiste ongulaire ? Si vous souhaitez créer votre propre entreprise il vous faudra déterminer le statut juridique applicable à votre activité. Le Blog du Dirigeant se propose de référencer pour vous les différents statuts envisageables.

choix statut prothésiste ongulaire

Sachez que la détermination de votre statut juridique est une étape primordiale dans la création de votre entreprise. En effet, les conséquences fiscales seront différentes selon le statut que vous choisirez. Vous devez donc déterminer le statut juridique adéquat à votre activité de prothésiste ongulaire.

Il existe différents statuts pour vous permettre d’exploiter votre activité de prothésiste ongulaire, la première catégorie regroupe les formes juridiques permettant de créer seul votre salon. La seconde catégorie vous offre la possibilité de créer votre salon à plusieurs.

Le statut juridique de votre salon de prothésiste ongulaire pour créer seul

L’entreprise individuelle (EI)

Si vous choisissez d’exercer votre activité en solitaire, ce statut peut parfaitement vous correspondre. En revanche, si vous souhaitez vous associer avec d’autre professionnelles des soins et de la beauté ce n’est peut-être pas la meilleure des solutions. Ce statut implique que vous gériez votre entreprise seul(e).

Les spécificités du statut

Depuis une loi du 14 février 2022 le statut de l’EIRL (Entreprise individuelle à responsabilité limitée) a été supprimé, cette suppression est effective à compter 15 mai 2022. Les deux statuts que constitue l’EIRL et l’EI on était combiné afin de cumuler les avantages de ces deux formes d’entreprise. Désormais il est possible pour l’entrepreneur individuel de séparer son patrimoine de celui de son entreprise. En cas de difficulté financière la prothésiste ongulaire ne sera donc pas directement impactée.

Cependant, en tant qu’entrepreneur individuel, les cotisations sociales de votre activité seront prélevées mensuellement en se basant sur vos recettes de l’année précédente. Les réajustements n’auront lieu qu’à la fin de votre année fiscale.

A noter : n’hésitez pas à aller consulter notre article sur La suppression de l’EIRL.

Vous aurez le choix entre trois régimes fiscaux :

Le régime fiscal de la micro-entreprise pour votre salon de prothésiste ongulaire

Exercer en tant que micro-entrepreneur constitue l’un des régimes les plus simplifiés qui existent. Ce statut est l’un des plus couramment utilisés afin de débuter une activité en tant qu’indépendant. Le régime de micro-entreprise est relativement flexible et permet de simplifier les démarches administratives.

Ce que ce régime implique

En tant que prothésiste ongulaire il vous faudra tenir scrupuleusement vos comptes. Tenez un registre des dépenses et des revenus que vous percevez car il est nécessaire que vous déclariez votre chiffre d’affaires tous les trois mois. A la suite de cette déclaration des cotisations sociales seront prélevées sur vos revenus.

Pour débuter votre micro-entreprise vous devez au préalable ouvrir un compte bancaire au nom de votre société et détenir un capital suffisant pour vous lancer.

L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL)

Véritable société, le statut d’EURL implique des démarches plus lourdes et des démarches administratives plus contraignantes qu’avec une autre société.

Exercer en tant qu’EURL implique la création d’une personne morale pour votre société, il vous faudra alors rédiger des statuts et réalisés les formalités administratives relatives à l’immatriculation de votre société.

Cependant, si vous envisagez que votre activité se développe massivement après votre ouverture, il vous sera préférable d’opter pour ce statut.

Les avantages de ce statut pour votre salon de prothésiste ongulaire

En optant pour l’EURL vous pouvez choisir entre différents régimes fiscaux. Si en principe la personne physique se voit soumise à l’IR et l’associé relève de l’IR, vous pouvez ici choisir le régime qui s’appliquera à votre entreprise.

Si vous optez pour ce statut, vous devrez également déterminer le montant de votre rémunération qui sera ensuite utilisé comme base pour le calcul de vos charges sociales.

La société par action simplifiée unipersonnelle (SASU)

Le statut de SASU est proche du statut d’EURL mais a pour spécificité d’offrir une meilleure protection sociale à la prothésiste ongulaire.

Les spécificités du statut

En tant que société, il revient à la prothésiste ongulaire d’établir les statuts de son entreprise.

Exercer en SASU permet ainsi aux indépendants d’éviter la sécurité sociale pour les indépendants car vous ne relevez plus du statut de travailleur indépendant mais de celui d’assimilé-salarié. A ce titre vous relèverez du régime général classique de cotisations et vous devrez payer vos charges comme tout salarié.

Si de nouveaux associés viennent rejoindre votre entreprise durant l’exercice de son activité, cette dernière se retrouvera qualifiée d’ SAS

Nous vous conseillons de jeter un œil sur notre article Les SASU.

A côté de cela, si vous envisagez de débuter cette aventure avec d’autres personnes, il existe également des formes juridiques vous permettant de créer votre salon de prothésiste ongulaire avec plusieurs associés.

Leader du marché

Créer sa société en ligne

Meilleur rapport Qualité/Prix

Créer sa société en ligne

Simple, rapide, et efficace

créer sa socété en ligne

Rapide et Pro

Créer sa société en ligne

Prix GLOBAL MOYEN ** 368 € 329 € 329 € 329 €
OFFRE GRATUITE
OFFRE STANDARD 129 € + frais 99 € + frais 129 € + frais 99€ + frais
OFFRE PREMIUM 249 € + frais 199 € + frais 249 € + frais 138 € + frais
TOTAL DES FRAIS (moyenne) 239 € 230€ 230€ 230 €
AVIS CLIENTS /10 9,2
3022 avis sur Avis Vérifié
9,4
2776 avis sur Trustpilot
9,5
3490 avis sur Avis Vérifié
9,0
432 avis sur Avis Vérifié
PROMOTIONS LBdD code promo plateforme juridique code promo plateforme juridique
EN SAVOIR + SUR LES TARIFS Découvrir Découvrir Découvrir Découvrir

Le statut juridique de votre salon de prothésiste ongulaire pour créer à plusieurs

La SARL, le statut juridique attractif pour votre salon de prothésiste ongulaire

Ce statut vous donne la possibilité de vous associer avec au moins une autre personne, physique ou morale. Le nombre maximum d’associés étant de 100, vous serez relativement libre pour faire rentrer d’autres personnes au sein de votre société. Cette forme d’exploitation fait partie des plus attractives pour les entrepreneurs.

Les conséquences de ce choix

Concrètement, la SARL demeure une des formes les plus choisie car elle permet de sécuriser la rédaction de vos statuts. En optant pour ce statut, vous imitez votre responsabilité au montant de vos apports. Cela vous permet donc d’exercer votre activité tout en sécurisant votre patrimoine personnel.

Les différents régimes fiscaux applicables :

C’est normalement l’IR qui s’appliquera à une SARL, cela implique tout de même de se conformer à des exigences préalables afin de pouvoir en bénéficier. Vous devrez opter pour ce régime fiscal au cours des 5 premières années de création de votre entreprise, ce régiment s’appliquera alors pour une durée de 5 ans.

Vous ne pourrez bénéficier des solutions applicables pour les micro-entreprises.

Les différents régimes sociaux applicables :

Pour la prothésiste ongulaire associée majoritaire, c’est le statut de travailleur non salarié qui s’appliquera. Ce statut ne vous offrira pas une protection sociale optimale, mais vos cotisations sociales n’en seront que plus basses.

Pour l’associée égalitaire ou minoritaire de votre salon de prothésiste ongulaire, elle se verra accordé le statut d’assimilé-salarié. Dès lors, elle bénéficiera d’une bien meilleure protection sociale puisqu’elle aura les mêmes prérogatives que tous les salariés (chômage, assurance maladie, congé maternité…).

Si vous voulez en savoir plus sur ce statut référez-vous à notre article dédié.

La SAS ou société par actions simplifiée

Cette forme juridique vous donne également la possibilité de vous associer avec d’autres professionnelles des soins et de la beauté.

Pour créer une SAS, vous devez être au minimum deux associés. Ce statut vous permet une grande liberté dans la rédaction statutaire fixant les règles de fonctionnement de votre salon.

Ce qu’implique le statut de SAS pour une prothésiste ongulaire

Avec ce statut, vous pourrez choisir entre différents régimes fiscaux :

Les régimes fiscaux

Vous pourrez choisir entre l’IS (qui s’impose par principe à cette forme de société) ou l’IR. Pour ce dernier, les conditions d’application sont conditionnées à la sélection de ce statut durant les cinq premières années et ce régime s’appliquera durant 5 ans. Pour ce dernier statut, vérifiez que vous remplissiez les conditions d’exigibilité.

Les régimes sociaux

En décidant de choisir la SAS, le président de la société aura la qualité d’assimilé-salarié. Il pourra donc bénéficier des mêmes protections sociales que les salariés lambdas.

En conclusion, il existe une grande variété de statuts juridiques pour débuter une activité de prothésiste ongulaire. Vous êtes libre de choisir le statut juridique de votre salon de prothésiste ongulaire qui vous va le mieux !

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Valentine Bach Rédactrice


créer et gérer en ligne
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.