Comment ouvrir son atelier de joaillerie ?

Par Valentine Bach, le 30/05/2022

Vous êtes passionné par les pierres précieuses et la confection de bijoux ? Ouvrir un atelier de joaillerie peut vous permettre de vivre de votre passion. Le Blog du Dirigeant vous donne toutes les informations utiles pour ce métier. 

atelier joaillerie

Avant d’ouvrir son atelier de joaillerie, il faut avoir conscience des spécificités du métier de joaillier.

Le métier de joaillier se confond souvent avec celui de bijoutier. La différence réside principalement dans les matériaux utilisés. Là où le bijoutier travaille sur des pièces de métal, précieux ou non (bronze, or, argent, platine), le joaillier travaille avec des pierres précieuses (émeraudes, saphirs, rubis), les métaux ne sont utilisés que pour les fermoirs, les chaînes ou les corps de bagues sur lesquels il dispose et insert les pierres.

Les missions réalisées dans un atelier de joaillerie

Le joaillier est un créateur de bijou qui travaille les pierres précieuses. Il est à l’origine de divers types de bijoux : bracelets, bagues, parures, boucles d’oreilles, colliers…

Les pièces peuvent relever du sur-mesure ou simplement de créations fantaisistes s’appuyant sur l’or, le cuir, le platine ou encore l’argent. Le tout est serti de pierres précieuses.

Le joaillier se doit de réaliser des devis sur demande, sélectionner les pierres qu’il compte utiliser, réaliser des croquis… Il doit également concevoir les réalisations, réaliser les alliages, graver selon les demandes de clients, polir les bijoux…

Formations et compétences

Pour devenir joaillier, il faut tout de même avoir certaines qualités et posséder certaines compétences.

Les qualités requises

Un bon joaillier se doit de posséder des qualités commerciales, techniques et administratives.

Les qualités techniques

Un joaillier manipule des objet finis précieux et des matières premières couteuses. Bien que la plupart du temps il dispose de conseils, il doit être en mesure de déceler la véritable valeur d’un bien pour saisir une opportunité ou au contraire éviter un achat douteux.

Devenir joaillier implique de  savoir dessiner afin de réaliser les différents croquis de ses futures créations. Les nouveau outils numériques représentent une aide importante pour de nombreux artisans joailliers qui parviennent ainsi à gagner en précisions et en maitrise des coûts.

Il est nécessaire qu’un joaillier soit créatif afin d’être en mesure de créer de nouvelles pièces originales.

Le joaillier doit également être minutieux lors de l’assemblage des différents métaux et des pierres.

Les qualités commerciales

De plus, pour devenir joaillier, il faut avoir de véritables qualités humaines et relationnelles, car l’artisan qui travaille en boutique se retrouve en contact avec des clients. Le joailler développe une marque, un savoir faire qui est issu de son expérience. Le réseau professionnel qu’il se crée est souvent l’un des axes majeur de son développement commercial.

Il doit aussi développer un sens commercial aigu qui lui permettra de proposer des services adaptés à ses clients, de se différencier de ses confrères et concurrents et de proposer des bijoux répondants aux attentes de ses clients.

Enfin, il est important que le joaillier possède un bon niveau d’anglais. En effet, dans le cadre de son travail, il est souvent amené à devoir contracter avec des fournisseurs internationaux (pierres, métaux, …).

Les qualités administratives

Le terme administratif comprend de nombreuses qualités nécessaires au bon développement d’une activité de joaillerie.

On citera en tout premier lieu les qualités liées à la gestion du commerce. Il faut savoir évaluer les coûts liés à la réalisation d’un bijoux (matières premières, temps, …), le montant des taxes, les besoins de trésorerie (BFR, …), le besoin de financement, … Par ailleurs, en joaillerie, la valeur des matières premières évolue fortement (métaux précieux, pierres, …). Avoir quelques compétences dans le domaine des achats et de l’évolution des cours peut être un véritable avantage.

Le monde actuel évolue fortement. De nos jour tout dirigeant doit s’intéresser aux évolution technologiques qui bouleversent de nombreux secteurs. Cela concerne bien évidemment la vente en ligne (création et mise en avant de son site internet et des réseaux sociaux), les outils de fabrication, les éventuelles innovation sur le plan de la taille, de la fabrication de pierres de synthèse, …

La plupart des joailliers conçoivent leurs bijoux. Il faut donc protéger leur création en les déposant de manière correcte. Une bonne connaissance des procédures de brevetage et de protection des ses création est aussi un point auquel il faut être attentif.

Enfin il faut aussi prévoir les éventuelles difficultés liées au vol. Sécuriser le commerce, choisir un assureur de qualité font aussi parti des point importants.

Les formations nécessaires pour devenir joaillier

Bien qu’aucun diplôme ne soit obligatoire, il est fortement conseillé de suivre une formation afin d’avoir des compétences reconnues. Différentes formations permettent de devenir joaillier, il est possible de faire un premier pas dans le secteur dès le CAP.

Les CAP sont divers :

  • Le CAP bronzier ;
  • Un CAP lapidaire option pierres de couleurs ;
  • CAP orfèvre ;
  • MC joaillerie ;

Il est ensuite possible de poursuivre avec des formations équivalentes au BAC comme le BP gemmologue puis de se spécialiser avec un certificat supérieur de joaillerie (bac +2) ou un DN MADE mention objet. Un Bachelor design bijou (niveau bac+3) peut également être réalisé.

Ces formations sont principalement proposées par l’institut de Saumur, à la Haute école de joaillerie ou dans le Maine-et-Loire au sein de l’école de la CCI.

Leader du marché

Meilleur rapport Qualité/Prix

Simple, rapide, et efficace

Rapide et Pro

Prix GLOBAL MOYEN ** 368 € 329 € 329 € 329 €
OFFRE GRATUITE
OFFRE STANDARD 129 € + frais 99 € + frais 119 € + frais 129€ + frais
OFFRE PREMIUM 249 € + frais 199 € + frais 138 € + frais 249€ + frais
TOTAL DES FRAIS (moyenne) 239 € 230€ 230€ 230 €
AVIS CLIENTS /10 9,2
3022 avis sur Avis Vérifié
9,4
2776 avis sur Trustpilot
9,0
432 avis sur Avis Vérifié
9,5
3490 avis sur Avis Vérifié
PROMOTIONS LBdD code promo plateforme juridique
EN SAVOIR + SUR LES TARIFS Découvrir Découvrir Découvrir Découvrir

Étapes préalables à l’ouverture de votre atelier de joaillerie

Avant d’ouvrir un atelier de joaillerie, il convient d’effectuer des étapes préalables.

1° : l’étude de faisabilité

Cette étude vous permet de vérifier la faisabilité technique et commerciale de votre projet d’atelier de joaillerie. Cette étude s’appuie sur trois points importants : l’étude de marché, la proposition de valeur et le modèle économique.

L’étude de marché

Une bonne connaissance du marché est essentielle pour vérifier l’existence d’une marché réel est suffisant, s’assurer de bien comprendre les besoins des clients potentiel ainsi qu’identifier et mesurer les différents segments. Pour ce faire, le créateur peut compter sur son expérience ou passer par la réalisation d’une étude de marché.

L’étude de marché vous permet d’apprécier la réglementation en vigueur sur le marché de la joaillerie et les différents acteurs qui interagissent dans ce secteur d’activité. Le métier de joaillerie est un métier d’excellence, la réglementation de ce marché est donc stricte de par le maniement de métaux et de pierres précieuses.

Pour faire votre étude de marché vous devez réaliser :

  • une étude documentaire visant à collecter les informations relatives à la réglementation du marché ;
  • l’étude qualitative vous permet, elle, de vérifier que votre offre rencontre une demande effective ;
  • l’étude quantitative regroupe les consommateurs en des catégories homogènes pour faciliter votre ciblage.

Les éléments découlant de l’étude de marché doivent vous permettre de mettre en place votre stratégie commerciale.

La proposition de valeur

La proposition de valeur vous permet de percevoir la plus-value de votre offre la rendant unique par rapport à celle des autres. Elle relève soit d’un concept, d’une technique de commercialisation ou d’utilisation de matériaux rares.

Dans le cas d’un atelier de joaillerie, votre différenciation peut résulter de l’utilisation exclusive d’un type de pierre précieuse (par exemple proposer du rubis dans vos créations).

Pourquoi ne pas organiser des ateliers de création de bijoux, ouverts aux particuliers ? Proposez-leur de venir découvrir le métier de joaillier le temps d’une après-midi et de repartir avec leur propre création.

Le modèle économique

Il s’agit de mécanisme de création de richesse de votre atelier, comment votre activité va vous rapporter de l’argent.

Cette étape permet d’évaluer l’intérêt économique de votre projet ainsi que sa rentabilité potentielle.

Le modèle économique de votre atelier de joaillerie s’appuie sur :

  • les éléments clés de développement de votre atelier : les activités réalisées, les ressources que vous allez utiliser ou encore les partenaires avec lesquels vous allez collaborer ;
  • le positionnement commercial de votre atelier ainsi que l’organisation de son fonctionnement ;
  • les charges à prévoir ainsi que les types de revenus attendus.

Pour faciliter l’élaboration de votre modèle économique, vous pouvez vous appuyer sur un Business model Canvas.

2° : préparez votre offre commerciale

Ici, vous devez finir votre idée de création afin de concrétiser votre projet. Votre offre doit donc être déterminée à ce stade. Il convient de vérifier que vous avez effectivement les capacités de production requises pour vous lancer.

Vous devez également vérifier que votre offre réponde bien à une demande que vous avez déterminé en amont. Si les clients veulent du saphir, essayez de leur donner du saphir ! Votre offre doit être cohérente par rapport aux besoins du marché.

Pour rendre votre offre commerciale attirante, vous devez faire attention à votre local et à votre gamme de produits/services.

Le choix du local

Le choix de votre local ne doit pas être pris à la légère. Aussi bien pour des raisons commerciales que pour des raisons techniques.

Commerciales, car votre local (votre atelier) doit vous permettre d’accueillir votre clientèle. À ce titre, il se doit de respecter les normes de sécurité des ERP.

Pour attirer la clientèle, veillez à vous placer à un endroit accueillant, facilement accessible avec éventuellement une vitrine donnant envie aux clients de rentrer dans votre atelier. Libre à vous d’exposer certaines de vos créations les plus artistiques pour faire rêver les passants.

Pour votre propre confort, votre atelier de joailleries doit être aménagé convenablement. La plupart de vos machines de travail prennent de la place, font du bruit et de la poussière… Il est donc préférable que votre atelier soit suffisamment grand pour vous permettre de vous déplacer entre les différentes machines et être en mesure de dépoussiérer les endroits nécessaires. Prévoyez également un système de ventilation, car l’utilisation de certaines machines (soudure, polissage) peut potentiellement libérer des substances toxiques dans l’air.

La détermination de votre gamme de produit/service

Soyez vigilant à la qualité de vos produits et de vos services. Tournez-vous vers les matériaux les plus nobles pour confectionner vos bijoux ou, au contraire, vers les plus économiques.

Soignez vos services, il est important d’être à l’écoute des clients qui commandent des bijoux sur-mesure, prenez le temps de répondre à leurs questions, cela peut faire la différence.

3° : élaborer une stratégie commerciale, efficace

joaillerie stratégie commerciale

4° : prévoir le prévisionnel financier de votre atelier de joaillerie

Le prévisionnel financier est un document important pour les projets ayant besoin de forts investissements extérieurs.

Votre projet de création nécessite l’achat de matières premières chères pour la plupart. De même vous devez anticiper les investissements nécessaires pour acquérir vos différentes machines nécessaires pour confectionner vos créations : établi, poste de soudure, poste de polissage, ventilation…

Le prévisionnel financier doit vous permettre d’évaluer le total des investissements nécessaires au lancement de votre activité.

Vous devez également chiffrer votre chiffre d’affaires prévisionnel et prévoir vos futures charges d’exploitation.

Vous pouvez déjà estimer les coûts de loyer, assurance professionnelle, éventuellement les frais pour assurer la sécurité de votre atelier.

5° : le Business plan

Pour pouvoir présenter votre projet de façon efficace et synthétique, vous devez construire un business plan.

Ce document comporte une partie descriptive, présentant le projet et une partie chiffrée pour en prouver l’intérêt économique.

Il faut présenter le business plan aux investisseurs potentiels pour qu’ils puissent comprendre et apprécier votre projet. Votre présentation doit les convaincre d’investir dans votre atelier de joaillerie.

6° : financer votre atelier de joaillerie

Vous pouvez prévoir deux financements nécessaires à votre atelier de joaillerie :

Les financements nécessaires à votre projet de création : comptez ici votre propre rémunération, les coûts d’éventuels des formations et les frais administratifs.

Les financements propres au lancement de votre atelier de joaillerie : acquisition du matériel, des autres éléments nécessaires pour rendre votre atelier plus agréable.

Où trouver des financements ?

Il existe des financements classiques, d’autres sont plus originaux et certains sont propres à la joaillerie.

  • Les financements classiques : vos apports, des apports de vos associés, des prêts bancaires…
  • Financements originaux : love money (argent de vos proches), cautionnement, concours prêt d’honneur et crowdfunding.
  • Financements propres à la joaillerie : des concours visent à récompenser les créations de joailliers, possibilité de se faire financer les formations sous certaines conditions.

La réglementation d’un atelier de joaillerie

Un atelier de joaillerie ouvert au public se doit de respecter les règles relatives aux établissements recevant du public.

En vertu du code général des impôts, les joailleries, détenant des métaux précieux, doivent obligatoirement tenir un livre de police. Ce registre détaille les achats et les ventes, mais également la réception et la livraison des métaux. Le livre de police doit être présenté à l’autorité publique en cas de réquisition.

L’atelier de joaillerie doit également effectuer le poinçonnage des différents métaux. Ainsi, les ouvrages (livraison, réception) doivent être marqués de 2 poinçons : le poinçon du fabricant appelé “poinçon de maître ” ou de l’importateur, appelé alors ” poinçon de responsabilité “. Le second poinçon est le poinçon du titre de l’ouvrage, nommé poinçon de garantie.

Il sont apposés au choix par :

  • L’administration des douanes et droits indirects moyennant une contribution au poinçonnage ;
  • Un organisme de contrôle agréé ;
  • Des professionnels habilités par une convention conclue avec l’administration des douanes.

Il y a également une obligation de déclaration pour l’atelier de joaillerie.

En effet, les personnes qui achètent des métaux au détail doivent remplir la déclaration CERFA n° 2093. Cette dernière doit contenir l’identité et l’adresse des vendeurs et le total des achats effectués au cours de l’année. La déclaration doit être remise avant le 31 janvier de chaque année.

Important : un délai de rétractation de 48 h à compter de la signature du contrat est accordé au consommateur. Il n’a pas à justifier ses motifs et ne doit pas avoir à payer de pénalités.

Choisir le statut juridique de votre atelier de joaillerie

Le choix dépend de si vous souhaitez créer seul votre atelier ou si vous souhaitez vous associer.

Les formes juridiques pour créer seul

Les formes juridiques pour créer à plusieurs

Comment créer votre atelier de joaillerie ?

Méthodes création d'entreprise

Nous espérons que vous aurez plus de facilités à ouvrir votre atelier de joaillerie suite à cet article !

Pour aller plus loin :

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...

Valentine Bach Rédactrice

Diplômée d'une double licence en droit et économie gestion, Valentine Bach porte un intérêt certain à la création d'entreprise. Elle réalise actuellement un M2 en droit de l'entreprise afin de se spécialiser sur ce sujet.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.