Comment faire son business plan : la structuration du projet et la création de l'entreprise 5/5

Par Marie Lusset, le 09/03/2022

Dans ce dossier, nous allons vous présenter les principales étapes définies par le Blog du Dirigeant pour rédiger un business plan complet et synthétique. La dernière étape du business plan consiste dans la structuration du projet. Cette étape constitue notamment à procéder aux différentes formalités nécessaires à la création de l’entreprise ! 

Suivez le guide !

business plan présentation éléments structurant projet

La structuration des éléments du projet est primordiale au sein du business plan pour un projet de création réussi.

Pour rappel, les articles sont construits de la manière suivante :

  • Présentation du sujet abordé
  • Les questions à vous poser pour traiter le sujet dans son intégralité
  • Des exemples : tout au long de nos articles nous avons pris en exemple deux créations d’entreprise fonctionnant différemment pour vous guider dans votre rédaction.

Il s’agit ici d’indiquer au lecteur les détails techniques qui vont servir à concrétiser votre projet. Forme juridique, régime fiscal, régime social… Toute la préparation en amont de votre projet vous a fait réfléchir sur ces différents sujets, pour ne faire de cette dernière étape qu’une formalité.

Il s’agit de résumer l’accomplissement des formalités intéressant le lecteur du business plan, et le cas échéant justifier que les choix effectués sont pertinents.

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

La structuration du projet

Un des premiers sujets qu’il est primordial d’évoquer concerne les réglementations inhérentes à votre activité. La réglementation peut être un facteur de retard dans votre projet, voire un obstacle lorsque la réglementation impose l’accomplissement de diverses démarches pour procéder à la création de l’entité.

  • Quelles sont les démarches déjà effectuées pour obtenir les autorisations ou certifications ? 
  • Quel est le montant des financements à prévoir ? 
  • Quelle est la personne en charge de conformer l’entreprise aux réglementations ? 
  • Quel est le délai que vous estimez nécessaire pour se mettre en conformité

Exemple : 

Par exemple, dans le cadre d’une boulangerie, plusieurs points bloquants peuvent apparaitre et sont donc à anticiper : cela peut être le cas des formations à obtenir, du respect des règles d’hygiène et sécurité, de l’assurance de votre local…

Dans le cadre d’une société de conseil en informatique, les réglementations afférentes dépendent en grande partie du mode d’exercice de l’activité, et varieront en fonction de savoir si vous effectuez la prestation de service à votre domicile, dans un local, ou chez les clients directement.

Vous souhaitez réaliser un Business Plan ? Venez consultez les différents modèles à personnaliser ou construisez votre Business Plan sur mesure ! 

 Des dizaines de modèles adaptés à chaque secteur  
Possibilité de rédiger son Business Plan sur mesure
Partie financière et calcul automatisés
Business plan qualitatif pour vos partenaires


Bénéficiez de 10% de remise avec le code promo LBDD10

La création de l’entreprise, et le choix du statut juridique

Le choix du statut juridique est souvent un élément déterminant pour un grand nombre de créateurs d’entreprise. Si ce choix est à relativiser, car il est toujours possible de procéder à la modification du statut ultérieurement à la création de l’entreprise, le statut juridique choisi est toutefois important. Il va impacter directement sur le régime social, le régime fiscal et le mode de fonctionnement de l’entreprise. C’est un choix pour lequel il faut bien réfléchir et comprendre toutes les implications que cela entraîne. Le statut juridique impactera également sur la protection du dirigeant, mais également de son conjoint, ses revenus… L’indication du statut juridique et sa justification est importante pour le lecteur, notamment s’il est un investisseur potentiel.  Il peut refléter les ambitions du créateur pour le développement de son entreprise.

Indiquez quelle forme juridique vous avez choisi, et les raisons de ce choix

  • Quelle est la forme juridique choisie ?
  • Quel régime social ce choix implique-t-il ?
  • Quel régime fiscal ce choix implique ?
  • En quoi ce choix de forme juridique est-il opportun pour votre activité ?

Exemple : 

Dans le cadre de notre exemple d’ouverture d’un commerce de proximité, il faut dans un premier temps savoir si vous souhaitez créer votre activité seul ou à plusieurs. Une fois ce choix effectué, il faut prendre le temps de comparer les différents statuts possibles, et leurs implications. Il est également possible d’aller se renseigner auprès des chambres des métiers et de l’artisanat pour faire le choix le plus judicieux.

Dans le cadre d’une société de conseil en informatique, il faut commencer par savoir si vous exercez seul ou à plusieurs. La plupart du temps, les personnes se lançant dans cette activité, sont seules, et optent pour des statuts juridiques peu contraignants au moins dans un premier temps afin de pouvoir se lancer et évaluer les bénéfices possibles, sans crouler sous les formalités nécessaires à la constitution d’une véritable société.

Le choix de la domiciliation de l’entreprise

La domiciliation de l’entreprise est son adresse, fiscale, postale, administrative… C’est l’adresse qui sera mentionnée sur l’intégralité de vos documents administratifs, et c’est également cette dernière qui déterminera les institutions compétentes pour votre entreprise. La position géographique de l’entreprise peut être plus ou moins importante en fonction de l’activité. Toutefois, fournir cette indication dans le business plan est indispensable.

En fonction de votre lieu de domiciliation, il est possible que vous deviez obtenir des autorisations de domiciliation, c’est notamment le cas lorsque vous êtes locataire de votre logement que vous souhaitez y établir votre entreprise.

Indiquez où vous allez domicilier votre entreprise.

  • Quel type de domiciliation avez-vous choisi pour votre entreprise ?  

Exemple 

Dans le cas d’une boulangerie, dans la grande majorité des cas, l’adresse  de l’entreprise est le lieu d’exercice de l’activité. Toutefois, il est possible de domicilier votre entreprise ailleurs, rien ne vous oblige à choisir le même lieu d’exercice de votre activité.

Dans le cas d’une société de conseil, il est plus courant que l’entrepreneur domicilie son entreprise à son domicile, qui est souvent le lieu de ses bureaux.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Marie Lusset

Marie Lusset est diplômée d’un master en droit des affaires internationales et d'un master en management et développement des entreprises. Elle accompagne les porteurs de projet à créer leur entreprise et développer leur activité.


créer et gérer en ligne
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.