Maîtriser sa marge est un enjeu crucial du pilotage de l’entreprise. Pouvoir actionner ce levier permet d’améliorer la rentabilité globale de l’entreprise dans une dynamique de croissance.
Mais la marge est souvent une masse informe qui regroupe en réalité l’ensemble des marges de l’ensemble des produits ou services commercialisés par l’entreprise.

Gestion et Comptabilité : les outils

Calculer la rentabilité d'un produit

Pour piloter sa marge, il convient donc de connaître la rentabilité de chacun des produits ou services. Le Blog du dirigeant vous indique la marche à suivre pour y voir plus clair.

1re étape : connaître son chiffre d’affaires au produit

Calculer la rentabilité d'un produitSi vous disposez d’un logiciel de gestion, il est généralement possible d’en extraire les données et de reconstituer votre chiffre d’affaires au produit. Si malheureusement vous avez un système de facturation sous tableur, la manœuvre est un peu plus longue.

Identifier son chiffre d’affaires au produit est en tout cas une étape préalable absolument nécessaire pour pouvoir affecter les dépenses afférentes à chaque produit. Elle est également indispensable pour connaître les produits qui pèsent le plus lourd dans votre chiffre d’affaires et qui vont donc influencer le plus votre niveau de marge global.

2e étape : Calculer la marge sur coût variable du produit

Identifier les charges variables

Les charges variables sont des charges qui varient directement en fonction du niveau d’activité. Par exemple, la quantité de matière première utilisée est directement fonction de la quantité de produits fabriqués. Les frais de sous-traitance s’ils concourent à la production sont également directement fonction du niveau d’activité.

Calculer la marge sur coût variable

La marge sur coût variable s’obtient en déduisant les coûts variables du chiffre d’affaires. Le blog du dirigeant vous dit tout sur la marge sur coût variable dans son dossier dédié à la marge.

3e étape : Répartir les charges fixes

Qu’est-ce qu’une charge fixe ?

Calculer la rentabilité d'un produitLes charges fixes sont des charges qui par définition ne varient pas en fonction du niveau d’activité de l’entreprise. Il s’agit par exemple des loyers que vous payez, des assurances, des honoraires du juriste ou de l’expert-comptable. Ces charges restent fixes à l’intérieur d’un certain cadre.

Par exemple, votre loyer reste fixe sauf si l’évolution de votre activité vous contraint à chercher un local plus grand. Les frais de salaires sont fixes même si le niveau d’activité de l’entreprise évolue. En effet, tant qu’il n’y a ni embauche ni licenciement, ces frais ne varient pas, quel que soit pour autant le niveau d’activité de l’entreprise.

Répartir une charge fixe

Répartir les charges fixes nécessite le choix d’une clef de répartition. Celle-ci est issue du bon sens et correspond à la manière la plus logique de répartir les frais.

Par exemple, on répartira des frais de salaire au prorata du temps de travail nécessité par la fabrication d’un produit ou par une mission. On repartira le loyer d’un entrepôt par rapport à la surface de stockage nécessitée par la marchandise, etc.

4e étape : Analyser le résultat

La rentabilité de chaque produit « en l’état actuel des choses »

Une fois que vous avez calculé vos charges fixes et vos charges variables par produit, vous pouvez enfin calculer votre rentabilité au produit :

Rentabilité du produit = chiffre d’affaires du produit – charges variables du produit – charges fixes du produit

Sur la base de cet indicateur, vous pouvez obtenir des rentabilités par client, par commercial, par secteur géographique… Tous les axes d’analyse deviennent possibles.

Quels plans d’action ?

Connaître la rentabilité de chaque produit vous permet d’actionner différents leviers pour améliorer votre performance. Vous pouvez par exemple revoir votre grille tarifaire, renégocier les tarifs avec vos fournisseurs, travailler la rotation de vos stocks sur certains types de produits, décider de pousser davantage un produit plutôt que l’autre dans vos ventes et lancer par exemple un challenge entre vos commerciaux…

Pour optimiser la rentabilité de votre entreprise, il est essentiel de connaître la rentabilité de chacun des produits et également de suivre cette rentabilité dans le temps.

Attention :

Cette notion de rentabilité vous indiquera si votre activité est profitable en tant que tel. En revanche, elle ne tient pas compte de vos délais de paiement envers vos fournisseurs ni de ceux de vos clients envers vous. Il faut donc également mettre en place des outils vous permettant de garantir votre solvabilité, suivi de trésorerie et calcul du BFR.

Gestion et Comptabilité

Partez du bon pied grâce à notre ebook

Monter son business plan

Partez du bon pied grâce à notre ebook

0 commentaires

Télécharger le PDF
Please wait...
créez votre entreprise

Inscrivez-vous à la newsletter !

Chaque semaine, des actus et des articles de fond

Merci ! Votre inscription a été prise en compte.