Fiche pratique : Marge, Taux de Marge et Taux de Marque

Par Sophie Felix, le 30/09/2019

La marge sert à rémunérer le travail réalisé par l’entreprise. A priori, elle permet au créateur ou au dirigeant d’entreprise d’évaluer le bénéfice qu’il pourra tirer de son activité, de monter un business plan lors d’une création d’entreprise ou tout simplement de fixer ses prix de vente en bon gestionnaire.

Fiche pratique Gestion commerciale : Marge, Taux de Marge et Taux de Marque

A posteriori, son calcul permet de connaître le gain réalisé sur les ventes d’une période donnée. Le montant de la marge sert ensuite à financer le fonctionnement de l’entreprise.

D’accord. Mais alors la marge brute, marge commerciale, marge nette, marge sur coût variable… comment s’y retrouver ? Il existe de multiples manières de calculer la marge dans une entreprise et chacune correspond à une analyse spécifique du cycle d’exploitation.

Quelle marge utiliser ? Pour quel usage et comment ? Suivez le guide du blog du dirigeant !

LA MARGE BRUTE

Définition et calcul de la marge brute

La marge brute correspond à la différente entre le prix de vente HT et le prix d’achat HT des marchandises vendues.

Prix d’achat HT + Marge Brute HT = Prix de vente HT
ou
Prix de vente HT – Prix d’achat HT = Marge Brute HT

Dans le commerce et le négoce, on parle également de marge commerciale pour définir cet indicateur financier.
Selon le secteur d’activité, la terminologie utilisée est différente, mais la réalité qu’elle représente est bien la même. Ainsi, dans les activités de service, on parle du prix de vente des prestations et du coût de réalisation des prestations vendues. Dans l’industrie, on parle de coût de fabrication des produits vendus.

Exemple :
Si un produit acheté 50 euros est revendu 80 euros, la marge brute sera de 30 euros.La vente du produit ou du service générera un résultat brut de 30 euros.

À noter :

Le prix d’achat hors taxes est différent du coût d’achat hors taxes, qui peut varier selon les frais liés à l’acquisition même du produit. En effet, les frais de transport, ceux d’emballage, ou de transformation, sont à prendre en compte.

Exprimer la marge en taux : le taux de marge et son interprétation

Le taux de marge brute est l’indicateur le plus couramment utilisé pour les entreprises commerciales. Il présente la marge brute en pourcentage du coût d’achat.

Il se calcule par conséquent à partir d’un rapport entre la marge brute HT et le coût d’achat HT :

Taux de marge (%) = Marge brute HT / Coût d’achat HT x 100
Exemple :
Une entreprise commerciale ayant acheté un produit 100 € HT qu’elle revendra 150 € HT aura un taux de marge de 50 % et disposera d’une marge de 50 € pour payer ses frais d’exploitation ((loyer, énergie…) et les salaires, les charges, les impôts…).

Interprétation du taux de marge

La marge : un indicateur des Soldes Intermédiaires de GestionLe taux de marge d’une entreprise ou d’un produit peut avoir des origines différentes :

  • Il peut indiquer la puissance de négociation de l’entreprise envers ses fournisseurs. En effet, bien souvent le prix d’un produit ou d’un service est en partie dicté par le marché. Les sociétés qui parviennent à avoir un taux de marge important sont souvent celles qui ont un pouvoir de négociation important.
  • Il peut-être la conséquence d’une politique d’innovation ou de différenciation. Une entreprise qui parvient à se différencier par de la R&D, de l’innovation, un placement marketing, une image de marque, un savoir faire, … peut parvenir à s’émanciper des prix de la concurrence et augmenter son taux de marge.
  • Il peut être augmenté grâce à une stratégie marketing de différenciation. Se distinguer par la qualité de service, l’image de marque ou le savoir faire  permet a certaines sociétés de pratiquer des prix de ventes supérieurs et augmenter ainsi leur taux de marge.

EXPRIMER LA MARGE EN TAUX : LE TAUX DE MARQUE ET SON INTERPRÉTATION

On parle parfois d’un taux de marque (et non un taux de marge), à quoi cela correspond-t-il ? Le taux de marque indique la marge commerciale qui est incluse dans le prix de vente d’un produit. Utile, lorsqu’il s’agit d’estimer la rentabilité de la vente de telle ou telle marchandise, ou de fixer un prix de vente aux produits achetés.

Comment différencier taux de marge et taux de marque ?

Si le taux de marge et le taux de marque ont la même base : ils diffèrent de par leurs éléments de comparaison :

  • le taux de marge compare la marge brute au coût d’achat
Taux de marge = Marge Brute HT / Coût d’achat HT x 100
  • le taux de marque compare la marge brute au prix de vente
Taux de marque = Marge Brute HT / Prix de vente HT x 100

Cette notion est importante car elle porte souvent à confusion.  Voici un schéma qui permet de les différencier facilement :

Taux de marge, taux de marque

Interprétation du taux de marque :

Le taux de marque est utilisé de manière globale pour exprimer la performance, la rentabilité globale de l’entreprise, ou une performance par partie ou section (produit, service, famille de produit, unité de production…).

Attention :
Cette notion est différente de la marge sur coût variable qui intègre davantage de frais que le coût d’achat des marchandises vendues.

Besoin d’aide pour améliorer la rentabilité de votre activité ?  N’hésitez pas à lire notre article :

EXPRIMER LA MARGE EN TAUX : LE COEFFICIENT MULTIPLICATEUR ET SON INTERPRÉTATION

Qu’est-ce que le coefficient multiplicateur ?

De nombreux commerçants utilisent le coefficient multiplicateur pour déterminer leur prix de vente TTC à partir du prix d’achat HT de leurs marchandises.

Coefficient multiplicateur = prix de vente TTC / prix d’achat HT

Ainsi, piloter la marge de l’entreprise peut également se faire sur la base d’un coefficient multiplicateur moyen.

Interprétation du coefficient multiplicateur :

La marge : un indicateur des Soldes Intermédiaires de GestionLe coefficient multiplicateur est souvent un outil permettant d’arbitrer entre différentes sources d’approvisionnement.

Le travail du coefficient multiplicateur est lié au positionnement prix de l’entreprise. Une autre fiche pratique abordera deux points complémentaires importants :

  • Comment déterminer son prix de vente ?
  • Comment calculer une remise commerciale ?
  • Comment calculer le coefficient multiplicateur qui permet de passer directement du prix d’achat au prix de vente.

LA MARGE NETTE

Définition et calcul

La marge nette permet de calculer la rentabilité finale d’un produit, d’un service ou même d’une entreprise.

La marge nette mesure le résultat réalisé par une entreprise lors de la vente d’un produit ou d’un service. En phase de création d’entreprise, elle permet d’anticiper ce résultat.

Elle se calcule en enlevant de la marge brute les frais liés à la vente du produit, ainsi :

  • La marge nette (qui est en fait la marge nette commerciale) correspond à la marge brute nette des frais de gestion commerciale (charges du personnel, amortissements du matériel, etc…).

Marge brute HT – Frais de gestion commerciale HT = Marge nette HT

ou

Prix de vente HT – Prix d’achat HT – Frais de gestion commerciale HT = Marge nette HT

  • Pour une société de production, la marge industrielle est la marge brute moins les frais directement liés à la fabrication industrielle du produit.

Marge brute HT – Coûts directs liés à la production HT = Marge industrielle HT 

ou

Prix de vente HT – Prix d’achat HT – Frais de gestion commerciale HT = Marge industrielle HT

  • Certaines entreprises commerciales qui ont des frais de logistiques directement liés à la vente du produit calculent une marge logistiquequi correspond à la marge brute nette des frais de logistique.

Marge brute HT – Frais directs logistiques HT = Marge logistique HT

ou

Prix de vente HT – Prix d’achat HT – Frais directs logistiques HT = Marge logistique HT

Interprétation de la marge nette

Chaque entreprise peut définir la marge nette qui correspond à son activité afin de différencier le montant de la vente affecté à la vente du produit de celui utilisé pour faire fonctionner l’entreprise. Il faut pour cela déterminer les coûts directement affectés à la vente du produit et les déduire de la marge brute.

Les coûts directs peuvent être variables ou fixes. Là encore, la notion de marge nette est donc très différente de la marge sur coût variable expliquée ci-dessous.

En phase de création d’entreprise, le calcul de la marge nette est l’étape incontournable du prévisionnel financier. Il permettra d’anticiper le modèle économique optimal qu’il faudra développer.

Besoin d’aide pour améliorer la rentabilité de votre activité ? N’hésitez pas à lire notre article :

La marge sur coût variable

Définition et calcul

Les frais d’une entreprise peuvent être répartis entre frais fixes et frais variables.

Par définition, les frais variables sont les frais qui augmentent avec la quantité de produits fabriqués. Par exemple, plus un boulanger fabrique de pain plus sa consommation de farine augmente. Le coût d’achat de la farine est donc un coût variable.

Par opposition, les frais fixes sont ceux qui ne varient pas, quelle que soit la quantité de produits fabriqués. Par exemple, le loyer de l’atelier de fabrication du pain est un frais fixe pour ce même boulanger. Son montant ne change pas, quel que soit le nombre de baguettes fabriquées.

La marge sur coût variable correspond à la différence entre le chiffre d’affaires HT et le montant des frais variables HT liés à la fabrication des produits concernés.

Marge sur coût variable = chiffre d’affaires HT – frais variables HT
Exemple :
Reprenons l’exemple de notre boulanger. Son chiffre d’affaires annuel s’élève à 200 000 € HT. Ses frais variables s’élèvent à 40 000 € HT.Sa marge sur coût variable s’élève à alors à 160 000 € soit 80 % du chiffre d’affaires.

Interprétation

La marge sur coût variable permet à l’entreprise de couvrir ses frais fixes.

En conséquence, si la marge sur coût variable est inférieure aux frais fixes de l’entreprise, celle-ci est déficitaire. Si la marge sur coût variable est supérieure aux frais fixes de l’entreprise, celle-ci est bénéficiaire.

Le calcul de la marge sur coût variable permet de déterminer le seuil de rentabilité d’une entreprise c’est-à-dire le niveau de chiffre d’affaires à atteindre pour être bénéficiaire.

Cette notion est particulièrement importante en cas de création d’entreprise car elle détermine la viabilité du projet.

Elle entre dans le calcul du seuil de rentabilité et de son corollaire le point mort.

LA MARGE : UN INDICATEUR DES SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION

Qu’est-ce que les SIG (soldes Intermédiaire de Gestion) ?

La marge : un indicateur des Soldes Intermédiaires de GestionPour visualiser la rentabilité de l’entreprise on peut utiliser comme outil le tableau des SIG ou Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG).  Ce dernier classe et ordonne les charges de l’entreprise. Il fournit des indicateurs de mesure de la rentabilité comme la marge brute, la marge nette, mais aussi la valeur ajoutée, le résultat d’exploitation,… qui permettent d’étudier les conséquences des variations de charges sur le résultat.

Même si leur nom fait penser à des outils compliqués et « rébarbatifs », les indicateurs des Soldes Intermédiaires de Gestion sont des éléments importants pour maîtriser la gestion financière de l’entreprise (ils font l’objet d’une fiche technique dédiée qui permet de mieux les comprendre et les utiliser : Comment bien utiliser les soldes intermédiaires de gestion).

A quoi servent les SIG ?

Pour un créateur d’entreprise, les soldes intermédiaires de gestion sont les ratios clés du prévisionnel financier. Une fois l’entreprise sur les rails, vous pourrez comparer vos SIG prévisionnels à la réalité du terrain, puis effectuer des ajustements financiers.

Comment faire l’analyse de mon taux de marge ?

Comment faire l'analyse de mon taux de marge ?La marge est un indicateur de compétitivité de l’entreprise. À ce titre, les ratios de marge permettent de comparer les entreprises d’un même secteur d’activité ou la performance d’une entreprise dans le temps (sur plusieurs années ou périodes, du prévisionnel financier en phase de création d’entreprise à la première clôture des comptes, par exemple. Ces périodes peuvent même être de durées différentes).

Ces ratios servent aussi à opter pour des choix stratégiques, en permettant de comparer la contribution d’un produit dans la performance de l’entreprise.

Si le taux de marge est une composante importante du prix de vente, il est nécessaire de l’appréhender dans une conception globale lors de la mise en place d’une tarification. D’autres articles complémentaires à celui-ci vous permettront d’appréhender la tarification dans sa globalité :

  • savoir déterminer un prix de vente
  • savoir déterminer une remise commerciale
  • qu’est-ce qu’un coût de revient
  • maîtriser son taux de marge en utilisant la technique (très simple) du coefficient multiplicateur

Le lien entre taux de marge et rentabilité

Mais avoir un bon taux de mage n’est pas suffisant pour assurer la rentabilité de l’entreprise. En effet, si avoir un prix de vente adapté est nécessaire pour contribuer au dynamisme commercial de l’entreprise, le suivi de la trésorerie, la mise en place d’une organisation adaptée (administration, production, commercial…) et la qualité du management sont des piliers indispensables pour la bonne marche de l’entreprise).

Afin de bien intégrer l’importance de ces notions, nous vous conseillons de compléter votre lecture par les articles suivants :

  • Comment suivre sa trésorerie
  • Le management par objectifs
  • Les bases d’une bonne organisation d’entreprise

En phase de création d’entreprise, il est indispensable de réaliser un prévisionnel financier afin de calculer de manière précise ces différents taux. Ils vous permettront ensuite de choisir le modèle économique le plus pertinent puis de piloter votre entreprise en toute connaissance de cause.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 4.3/5. Total de 121 votes.
Chargement...

ACHETEZ NOTRE EBOOK

logo Legalstart

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Simple

Économisez sur vos démarches

Économique

Un accompagnement dans vos démarches

Rapide

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Sophie Felix -