Sélectionner une page

Comment analyser son compte du résultat par les SIG  

par

L’analyse du compte de résultat de l’entreprise permet aux dirigeants d’étudier et d’améliorer la gestion de leur entreprise.
Pour autant, il n’est pas toujours facile de comprendre comment s’est construit le résultat (bénéfice ou perte) de l’exercice écoulé.

Céder votre fonds de commerce : les outils

Comment analyser son compte du résultat par les SIG  

Le tableau des soldes intermédiaires de gestion est l’outil d’excellence pour affiner l’analyse de son compte de résultat. Il permet de ressortir les postes clés qui ont contribué à la formation du résultat net de fin d’exercice.

Nous vous proposons une fiche pratique pour vous aider à analyser votre compte de résultat à l’aide des soldes intermédiaires de gestion, un modèle du TSIG est présenté en bas d’article.

C’est quoi un tableau des soldes intermédiaire de gestion ?

Comment analyser son compte du résultat par les SIG  Le tableau des soldes intermédiaires de gestion, ou SIG, est un outil performant qui vient en complément du compte de résultat, et qui permet son analyse, en le découpant en plusieurs soldes intermédiaires, ce découpage permet de démontrer la provenance du résultat de l’exercice. Concrètement, les SIG permettent la réponse à ces questions :

D’où provient mon résultat ? Est-ce de mon activité d’exploitation (commerciale, industrielle, etc.) ou des éléments exceptionnels ?

Comment analyser le compte de résultat par le SIG ?

Les SIG se basent sur les postes du compte de résultat, on distingue :

  • La marge commerciale ;
  • La production de l’exercice ;
  • La valeur ajoutée (VA) ;
  • L’excédent brut d’exploitation (EBE) ;
  • Le résultat d’exploitation (REX) ;
  • Le résultat courant avant impôts ;
  • Le résultat exceptionnel ;
  • Le résultat net ;

La marge commerciale

La marge commerciale est utilisée principalement par les entreprises ayant une activité commerciale (vente de marchandises sans transformation) ou mixte -à la fois commerciale et industrielle – Il n’y a aucun intérêt d’utiliser la marge commerciale pour les entreprises dont l’activité est purement industrielle.

La marge commerciale est calculée comme suit :

La marge commerciale = ventes de marchandises – coût d’achat des marchandises vendues

Avec : Coût d’achat des marchandises vendues = la différence entre les achats de marchandises et la variation de stocks de marchandises.

Interprétation : La marge commerciale permet de mesurer la profitabilité de l’activité commerciale de l’entreprise, il permet à l’entreprise d’évaluer la performance de son équipe commerciale.

Les entreprises ayant une activité de service peuvent calculer leur marge par la formule suivante :

Marge brute sur prestations de service = vente de prestations de service HT – coût de la réalisation des prestations HT

La marge de production

Marge de production = production de l’exercice – coût d’achat des matières premières consommées

Avec :

  • Production de l’exercice = production vendue +/- production stockée + production immobilisée
  • Coût d’achat des matières premières consommées : achats de matières et autres approvisionnements +/- variation de stocks

La marge globale

La marge globale = marge commerciale + marge de production

La valeur ajoutée

La valeur ajoutée mesure la richesse créée par l’activité d’exploitation de l’entreprise, cette dernière rémunère les facteurs économiques qui ont contribués à sa création (salariés : charges de personnels, États : impôts et taxes, machines : dotations aux amortissements, etc.). La valeur ajoutée se calcule de la manière suivante :

La valeur ajoutée = Marge globale – Consommations de l’exercice en provenance de tiers

Avec : Consommations de l’exercice en provenance de tiers = autres charges externes

ou

La valeur ajoutée = marge commerciale + production de l’exercice – consommations d’exercices

Avec :

  • Consommations de l’exercice en provenance de tiers = coût d’achat des matières premières consommés + autres charges externes
  • Il est possible de retrouver la part de chaque contributeur dans la valeur ajoutée par la formule suivante (exemple charges de personnel) : (Charges de personnel / valeur ajoutée) * 100

L’excédent brut d’exploitation ou EBE

L’EBE est un indicateur qui permet d’évaluer la capacité de l’entreprise à créer de la valeur à partir de son activité d’exploitation -après paiement des salaires et des impôts (hors IS)-, et cela sans prendre en compte les conséquences de la politique de financement (produits et charges financiers) et d’investissement (amortissement du capital technique). L’EBE est calculé par la formule suivante :

EBE = Valeur ajoutée de l’entreprise + Subventions d’exploitation – Impôts, taxes et versements assimilés – Charges de personnel.

Le résultat d’exploitation

Le résultat d’exploitation et comme L’EBE mesure la capacité de l’entreprise à dégager une richesse à travers son activité d’exploitation (hors événements exceptionnels), en prenons compte de sa politique d’investissement (amortissement du capital économique : usure et dépréciation, etc.). On peut le calculer comme suit :

Rex = Excédent brut d’Exploitation + reprise sur provisions d’exploitation + autres produits d’exploitation – Dotation aux amortissements et provisions – autres charges d’exploitation.

Le résultat courant avant impôts

Le résultat courant avant impôt est la somme du résultat d’exploitation et du résultat financier (produits financiers + charges financières), Il permet donc de mesurer la valeur créer par l’activité ordinaire de l’entreprise, mais en prenons compte cette fois-ci de l’impact des conséquences financières et de la dépréciation du capital économique de l’entreprise. On peut le calculer comme suit :

Le résultat courant avant impôts = Résultat d’exploitation +/ – Résultat financier (produits financiers – charges financières).

Le résultat exceptionnel

Le résultat exceptionnel représente la différence entre les produits et les charges anormales et inhabituelles de l’entreprise, Il est intéressant d’isoler et approfondir l’analyse de ce poste, pour voir la provenance réelle du résultat (activité d’exploitation ou principalement des événements inhabituels). Il se calcule comme suit :

Le résultat exceptionnel = Produits exceptionnels – Charges Exceptionnelles.

Le résultat net

Le résultat net représente le solde final, il permet d’apprécier la rentabilité destinée aux actionnaires, il représente la conséquence de toutes les politiques et toutes les décisions financières prises par l’entreprise. Il est calculé comme suit :

Le résultat net = Résultat courant avant impôt +/- Résultat exceptionnel – Impôt sur les bénéfices – Participation des salariés.

Ou :

Résultat net = total produit – totale charge

Le tableau des soldes intermédiaire de gestion est présenté ci-dessous :


Comment analyser son compte du résultat par les SIG  

Comment analyser son compte du résultat par les SIG  
Comment analyser son compte du résultat par les SIG  

Newsletter

Comment analyser son compte du résultat par les SIG  

0 commentaires

Télécharger le PDF
Please wait...
créez votre entreprise

Inscrivez-vous à la newsletter !

Chaque semaine, des actus et des articles de fond

Merci ! Votre inscription a été prise en compte.