Introduction

L’analyse du compte de résultat de l’entreprise permet aux dirigeants d’étudier et d’améliorer la gestion de leur entreprise.
Pour autant, il n’est pas toujours facile de comprendre comment s’est construit le résultat (bénéfice ou perte) de l’exercice écoulé.

publier une annonce légale

L’étude des soldes intermédiaires de gestion est l’outil d’excellence pour affiner l’analyse de son compte de résultat prévisionnel. Il permet de ressortir les postes clés qui ont contribué à la formation du résultat net de fin d’exercice.
Nous vous proposons une fiche pratique pour vous aider à analyser votre compte de résultat à l’aide des soldes intermédiaires de gestion, un modèle du TSIG est présenté en bas d’article.

Votre Business Plan à partir de 20€ avec le Blog du Dirigeant

Qu’est-ce que les Soldes Intermédiaires de Gestion ou SIG ?

C’est quoi un tableau des soldes intermédiaire de gestion ?

Les soldes intermédiaires de gestion, ou SIG, sont un ensemble d’indicateurs financiers qui fournissent une image détaillée de la performance économique d’une entreprise sur une période donnée. Elles permettent son analyse, en le découpant en plusieurs soldes intermédiaires, ce découpage permet de démontrer la provenance du résultat de l’exercice. Concrètement, les SIG permettent la réponse à ces questions :
D’où provient mon résultat ? Est-ce de mon activité d’exploitation (commerciale, industrielle, etc.) ou des éléments exceptionnels ?

Comment analyser le compte de résultat par le SIG ?

Les SIG se basent sur les postes du compte de résultat, on distingue :

  • La marge commerciale ;
  • La production de l’exercice ;
  • La valeur ajoutée (VA) ;
  • L’excédent brut d’exploitation (EBE) ;
  • Le résultat d’exploitation (REX) ;
  • Le résultat courant avant impôts ;
  • Le résultat exceptionnel ;
  • Le résultat net ;

La marge commerciale

La marge commerciale est utilisée principalement par les entreprises ayant une activité commerciale (vente de marchandises sans transformation) ou mixte -à la fois commerciale et industrielle – Il n’y a aucun intérêt d’utiliser la marge commerciale pour les entreprises dont l’activité est purement industrielle.

La marge commerciale est calculée comme suit :la marge commerciale = ventes de marchandises – coût d’achat des marchandises vendues

Avec : 

Coût d’achat des marchandises vendues = la différence entre les achats de marchandises et la variation de stocks de marchandises.
Interprétation : La marge commerciale permet de mesurer la profitabilité de l’activité commerciale de l’entreprise, il permet à l’entreprise d’évaluer la performance de son équipe commerciale.

Les entreprises ayant une activité de service peuvent calculer leur marge par la formule suivante :Marge brute sur prestations de service = vente de prestations de service HT – coût de la réalisation des prestations HT

La marge de production

Marge de production = production de l’exercice – coût d’achat des matières premières consommées

Avec :

  • Production de l’exercice = production vendue +/- production stockée + production immobilisée
  • Coût d’achat des matières premières consommées : achats de matières et autres approvisionnements +/- variation de stocks

La marge globale

La marge globale = marge commerciale + marge de production

La valeur ajoutée

La valeur ajoutée mesure la richesse créée par l’activité d’exploitation de l’entreprise, cette dernière rémunère les facteurs économiques qui ont contribué à sa création (salariés : charges de personnels, États : impôts et taxes, machines : dotations aux amortissements, etc.). La valeur ajoutée se calcule de la manière suivante :

La valeur ajoutée = Marge globale – Consommations de l’exercice en provenance de tiers*

*Pour plus d’information sur la consommation de l’exercice en provenance des tiers voir ci-dessous.

Avec : 

Consommations de l’exercice en provenance de tiers = autres charges externes

ou

La valeur ajoutée = marge commerciale + production de l’exercice – consommations d’exercices

Avec :

  • Consommations de l’exercice en provenance de tiers = coût d’achat des matières premières consommées + autres charges externes
  • Il est possible de retrouver la part de chaque contributeur dans la valeur ajoutée par la formule suivante (exemple charges de personnel) : (Charges de personnel / valeur ajoutée) * 100

L’excédent brut d’exploitation ou EBE

L’EBE est un indicateur qui permet d’évaluer la capacité de l’entreprise à créer de la valeur à partir de son activité d’exploitation -après paiement des salaires et des impôts (hors IS)-, et cela sans prendre en compte les conséquences de la politique de financement (produits et charges financiers) et d’investissement (amortissement du capital technique). L’EBE est calculé par la formule suivante :

EBE = Valeur ajoutée de l’entreprise + Subventions d’exploitation – Impôts, taxes et versements assimilés – Charges de personnel.

Le résultat d’exploitation

Le résultat d’exploitation et comme L’EBE mesure la capacité de l’entreprise à dégager une richesse à travers son activité d’exploitation (hors événements exceptionnels), en prenons compte de sa politique d’investissement (amortissement du capital économique : usure et dépréciation, etc.). On peut le calculer comme suit :

Rex = Excédent brut d’Exploitation + reprise sur provisions d’exploitation + autres produits d’exploitation – Dotation aux amortissements et provisions – autres charges d’exploitation.

Le résultat courant avant impôts

Le résultat courant avant impôt est la somme du résultat d’exploitation et du résultat financier (produits financiers + charges financières), Il permet donc de mesurer la valeur créer par l’activité ordinaire de l’entreprise, mais en prenons compte cette fois-ci de l’impact des conséquences financières et de la dépréciation du capital économique de l’entreprise. On peut le calculer comme suit :

Le résultat courant avant impôts = Résultat d’exploitation +/ – Résultat financier (produits financiers – charges financières).

Le résultat exceptionnel

Le résultat exceptionnel représente la différence entre les produits et les charges anormales et inhabituelles de l’entreprise, Il est intéressant d’isoler et approfondir l’analyse de ce poste, pour voir la provenance réelle du résultat (activité d’exploitation ou principalement des événements inhabituels). Il se calcule comme suit :

Le résultat exceptionnel = Produits exceptionnels – Charges Exceptionnelles.

Le résultat net

Le résultat net représente le solde final, il permet d’apprécier la rentabilité destinée aux actionnaires, il représente la conséquence de toutes les politiques et toutes les décisions financières prises par l’entreprise. Il est calculé comme suit :

Le résultat net = Résultat courant avant impôt +/- Résultat exceptionnel – Impôt sur les bénéfices – Participation des salariés.

Ou :

Résultat net = total produit – totale charge

Voici un exemple de tableau des soldes intermédiaire de gestion :

 

Compte de résultat présentation des SIG

Avis clients
Accompagnement à la création
Modèle de business plan par secteur

A partir de
20€ 


10 500 avis
Pas d’accompagnement à la création
84 modèles

A partir de
39,90 €


Pas d’avis clients disponibles
Accompagnement à la création
170 modèles

Qu’est-ce que la consommation en provenance des tiers ?

Définition

La consommation en provenance des tiers, également appelée achats consommés, fait référence aux biens et services achetés par une entreprise pour être utilisés dans le processus de production.

Ce type de concept financier permet d’analyser l’état financier de la société.

Il s’agit :

  • Des matières premières que consomme la société;
  • Des composants;
  • Des marchandises ou services qui sont indispensables à la production des produits.

La consommation en provenance des tiers est un indicateur essentiel pour évaluer le coût de production et la rentabilité d’une entreprise.

Votre Business Plan à partir de 20€ avec le Blog du Dirigeant

Le calcul de la consommation en provenance des tiers

Consommation en provenance des tiers = Stocks d’ouverture + Achats – Stocks de clôture

Cette formule consiste à additionner les stocks d’ouverture (valeur des stocks au début de la période), aux achats (réalisés pendant la période), puis à soustraire les stocks de clôture (valeur des stocks à la fin de la période).

Le résultat obtenu représente la valeur des biens et services consommés par l’entreprise pour la production au cours de la période donnée.

Différence entre SIG et consommation en provenance des tiers

Les soldes intermédiaires de gestion (SIG) sont des indicateurs financiers qui décomposent le chiffre d’affaires et les charges d’une entreprise pour analyser sa performance économique. Ils incluent des mesures telles que le chiffre d’affaires, le coût des ventes, la marge commerciale et le résultat net, permettant d’améliorer la rentabilité, l’efficacité et la structure des coûts.

En revanche, la consommation en provenance des tiers se rapporte à la quantité d’énergie consommée par un utilisateur final provenant d’un fournisseur alternatif dans le secteur de l’énergie. Dans les marchés énergétiques libéralisés, les consommateurs ont la possibilité de choisir leur fournisseur d’énergie, et la consommation en provenance des tiers indique la part de l’énergie consommée provenant de ces fournisseurs alternatifs plutôt que du fournisseur principal de la région.

Vote: 4.3/5. Total de 28 votes.
Chargement...
Sommaire
  • Qu'est-ce que les Soldes Intermédiaires de Gestion ou SIG ?
  • Qu'est-ce que la consommation en provenance des tiers ?
  • Le calcul de la consommation en provenance des tiers
  • Différence entre SIG et consommation en provenance des tiers
x
Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques
  • Simplicité
    Simple
  • Economie
    Économique
  • Rapidité
    Rapide
Vous souhaitez un accompagnement pour lancer votre entreprise ?

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une augmentation de capital ?

Modifier vos statuts

Besoin de protéger votre marque et logo d’un potentiel concurrent ?

Déposer votre marque

Avis Trustpilot Legalstart

Commentaires
2 commentaires
Vote: 4.6/5. Total de 8 votes.
Chargement...
4.6/5


  1. morel caye
    11 mai 2022, 14:16
    les collectivités qui souhaitent un prêt relais sur les subventions à venir de l'ETAT des collectivités tel que CONSEIL DEPARTEMENTAL se voient demander de signer une convention loi dailly avec notification des créances - je n'arrive pas à trouver les amendements qui autorisent cette demarche de la part des banques - pouvez vous m'aider
    • Eloïse Vairon
      7 juin 2022, 12:37
      Bonjour, Nous ne disposons pas de tous les éléments permettant de répondre à votre question. Toutefois, le Code monétaire et financier, dans une sous-section 1 intitulée « Cession et nantissement des créances professionnelles » régit les cessions dites Dailly. Vous trouverez les réponses aux articles L313-23 et suivants. Si vous le désirez, nous pouvons vous mettre en relation avec un avocat expert. Pour cela, Le Blog du Dirigeant a créé un partenariat avec <a title="Call a lawyer" href="https://www.leblogdudirigeant.com/link/call-a-lawyer-2/" rel="nofollow noopener" target="_blank">Call a lawyer</a>. Cordialement, L’équipe créer son entreprise LBdD