Introduction

Construire un prévisionnel de qualité permet de mettre toutes les chances de son côté pour sécuriser l’activité à court et moyen terme d’une entreprise ou d’un projet de création.

soldes intermédiaires de gestion sig

Pourtant, la réalisation du prévisionnel est souvent une démarche compliquée pour le porteur de projet qui se trouve tiraillé entre la volonté de présenter des éléments à la fois synthétiques et ambitieux.

Quelle démarche faut-il adopter pour réaliser cet outil de gestion qui mesure la pertinence des solutions envisagées et facilite la prise de décision du dirigeant ?

Votre Business Plan à partir de 20€ avec le Blog du Dirigeant

Pourquoi faire un prévisionnel ?

Le prévisionnel est un outil de gestion et d’anticipation qui contribue à la rentabilité d’un

projet en création ou déjà opérationnel. Il permet :

  • d’évaluer les perspectives de développement du projet ainsi que de mesurer les risques qui pèsent sur l’activité,
  • d’imaginer, simuler et mesurer les conséquences des solutions qui peuvent être envisagées,
  • d’arrêter son choix sur un budget prévisionnel puis suivre et mesurer l’écart entre la réalité des chiffres du terrain et les prévisions grâce à un tableau de bord.
Remarque :
Au-delà de la visibilité et du chiffrage que le prévisionnel financier apporte, il est aussi un véritable outil de formation du créateur et d’aide au pilotage de l’entreprise notamment au travers des simulations qu’il permet.

Avis clients
Accompagnement à la création
Modèle de business plan par secteur

A partir de
20€ 


10 500 avis
Pas d’accompagnement à la création
84 modèles

A partir de
39,90 €


Pas d’avis clients disponibles
Accompagnement à la création
170 modèles

La différence entre le prévisionnel d’activité et le prévisionnel financier

Le prévisionnel financier

Le prévisionnel financier se concentre sur la partie financière de l’entreprise. Il permet de voir la viabilité de l’entreprise de point de vue financier. Ce type de prévisionnel est souvent utilisé pour établir des budgets, des plans d’affaires et des stratégies financières.

Le prévisionnel d’activité

Il se concentre sur la partie opérationnelle de l’entreprise. Il permet donc d’anticiper la demande du marché, de définir et gérer les stocks, d’améliorer la productivité ainsi que la prise des décisions.

Votre Business Plan à partir de 20€ avec le Blog du Dirigeant

Que comprend un prévisionnel d’activité ?

Il comprend de nombreux éléments dont certains sont essentiels et d’autres complémentaires.

Les éléments essentiels

les principaux éléments constitutifs d’un prévisionnel d’activité sont essentiellement liés à la prévision de l’activité des exercices à venir.

Le volume de vente

C’est l’estimation de la quantité des produits ou services que l’entreprise prévoit vendre sur une certaine période de temps.

Le prix de vente

Déterminer le prix de vente attendu de chaque produit et service. Pour effectuer ceci, l’entreprise prend en compte une analyse de concurrence, les coûts de production et les objectifs de rentabilité de l’entreprise.

Le coût de production

Comprennent tous les coûts associés à la fabrication ou à la fourniture des produits ou services de l’entreprise. Cela peut inclure les coûts des matières premières, la main-d’œuvre, les frais généraux de production, les frais d’exploitation.

Les investissements et dépenses

Il peut être nécessaire d’inclure dans le prévisionnel d’activité les investissements prévus pour l’expansion, l’acquisition d’actifs, les dépenses en recherche et développement, les coûts marketing.

Les éléments complémentaires

A coté des éléments essentiels on trouve les éléments qui ne font pas partie du volet d’activité mais qui ont un impact sur l’activité de l’entreprise quand même.

Besoins en ressources humaines

Le prévisionnel d’activité peut également inclure les recrutements, les formations, les salaires, les charges sociales.

Calendrier et planification

Un calendrier détaillé pour planifier les différentes étapes et activités de l’entreprise.

Analyse des risques

Cela peut inclure les risques liés à la demande du marché, les fluctuations des prix, les changements réglementaires, ainsi que d’autres risques qui peuvent influencer l’activité de l’entreprise.

Comment le réaliser ?

La construction d’un prévisionnel ne se fait pas en quelques heures car cet outil n’est pas une simple mise en commun de quelques chiffres. Réaliser un prévisionnel financier nécessite une démarche rigoureuse à réaliser en plusieurs phases successives.

L’analyse stratégique préalable au prévisionnel

L’analyse stratégique préalable au prévisionnel

La première démarche est d’identifier les possibilités de développement (ou le projet de création) à court terme (1 à 2 ans) qui peuvent être envisagées pour l’entreprise, et les difficultés qui peuvent y être associées. Cette étape nécessite d’avoir une idée précise sur le projet d’entreprise à moyen terme (5 ans), sur son secteur d’activité et sur les moyens d’atteindre son objectif.

Pour cette phase, il faudra que le dirigeant ou le créateur réponde à un certain nombre de questions afin de définir les principales orientations stratégiques :

  • Quel cap donne-t-on à l’entreprise pour les 5 ans à venir ?
  • Quelle sera l’activité de l’entreprise dans 1 an ?
  • Quelle est la nature de l’activité de l’entreprise ?
  • Quels objectifs se fixe-t-on pour l’année à venir ?
  • Quels sont les axes d’amélioration à prévoir ?

Même si cette analyse préalable au prévisionnel se contente d’analyser l’activité de l’entreprise, l’analyse de coté financier du prévisionnel demeure important.

L’aspect financier du prévisionnel d’activité

Le plan de financement du prévisionnel

La première phase du prévisionnel a mis en évidence les choix stratégiques et les axes d’amélioration du projet. La seconde consiste à réaliser le plan de financement du prévisionnel. Cela nécessite de :

  • Lister, évaluer et planifier les dépenses liées aux actions envisagées(investissements, recrutement, études, conseils, achats, locations, …). On ne parle pas ici des charges courantes, mais bien de l’ensemble des dépenses liées à la mise en œuvre d’une stratégie définie),
  • Identifier les ressources financières dont l’entreprise dispose, et les financements qu’il faudra mobiliser pour couvrir les besoins.

Une fois tous ces éléments identifiés, ils seront regroupés dans la partie financière du prévisionnel financier.

Remarque :
La plupart du temps, il est intéressant de distinguer les besoins et les financements à moyen et long terme. Ceci permet d’éviter de financer des besoins de court terme de l’entreprise comme le besoin en fonds de roulement (BFR) par du financement à long terme (emprunt de plus d’un an, capital, …). Ce qui n’est pas recommandé dans la plupart des cas.

L’évaluation du chiffre d’affaires du prévisionnel financier

L’évaluation du chiffre d’affaires du prévisionnel financier

Réaliser un prévisionnel nécessite d’évaluer le plus précisément possible le chiffre d’affaires (ou l’évolution du chiffre d’affaires) généré par les choix stratégiques et les axes d’améliorations décidés. Cette estimation doit se faire sur une période minimum de 12 mois en respectant les délais de mise en œuvre de la stratégie, la saisonnalité de l’activité, les disponibilités des biens et services commercialisés, …

Pour déterminer le montant du Chiffre d’affaires à intégrer ans le prévisionnel, il est possible de le faire :

  • En cumulant un ensemble d’estimations fines. On estime et additionne des CA unitaires (par bien, produit, magasin, réseau de distribution, zone géographique, …),
  • En estimant des prises de part de marché. On calculant la part de marché qui devrait être prise en fonction de la stratégie commerciale et en la multipliant par le Chiffre d’affaire généré par le secteur d’activité (sur la période et le secteur étudié) on obtient une estimation du chiffre d’affaire réalisable.

Au final, il est important que l’estimation qui sera intégrée au prévisionnel soit la plus réaliste et objective possible afin de refléter au mieux la réalité.

Remarque :
Lorsque le prévisionnel est réalisé avec un logiciel professionnel, un certain nombre de précisions peuvent être pris en compte (délais de paiement, taux de marge, rotation des stocks, …).

L’évaluation des charges

Une fois le chiffre d’affaires évalué, il s’agit de déterminer de manière exhaustive le montant des charges qui seront nécessaires pour l’activité de l’entreprise.

Pour cela, le dirigeant, ou le créateur doit analyser chaque poste de charge en différenciant les charges fixes des charges variables ainsi qu’en portant une attention toute particulière sur les postes sensibles comme les frais de personnel. Les dépenses devront être évaluées et datées afin de pouvoir mesurer leur impact sur la trésorerie.

Pour faciliter le travail d’ajustement il est recommandé d’avoir un libellé précis qui explique le mode de calcul utilisé. Par exemple :

  • « loyer : 1.200 € / mois (+ 2% / an) »,
  • «3% du CA de l’article XXX »,
  • « Salaire Jean fixe 2.000 euros /mois + prime annuelle 300 en décembre (+2% / an) »

Un tableau récapitulatif, classé contenant des sous totaux peut aussi être une aide précieuse. Il est souvent intéressant de se rapprocher d’un professionnel (expert-comptable) pour réaliser son prévisionnel. D’une part, cela permet de présenter aux investisseurs potentiels un prévisionnel « certifié », d’autre part cela apport des avantages d’ordre technique :

  • S’assurer que tous les éléments ont bien été pris en compte (charges, impôts, …). La précision et la pertinence d’un prévisionnel réside en grande partie dans l’exhaustivité et l’exactitude des éléments qui le compose.
  • L’utilisation d’un logiciel adapté limite les incohérences et facilite les simulations.
  • De pouvoir comparer les prévisions obtenues avec les moyennes sectorielles de l’entreprise.
  • De mieux percevoir les conséquences et les implications de certains choix complexes (statut juridique, imposition de l’entreprise et/ou du dirigeant, protection sociale du dirigeant et de sa famille, charges salariales, …).

Remarque :
Pour qu’un prévisionnel soit efficace, il est important que ces prévisions de chiffre d’affaires et de dépenses soient objectives car un certain nombre de conclusions découleront des résultats obtenus grâce au prévisionnel comme par exemple :

  • Le montant du capital social,
  • La validation du modèle économique (business model),
  • La vitesse de développement prévue,
  • Le coût de revient des biens et/ou services,
  • le niveau du seuil de rentabilité,

Les outils d’aide à la gestion issus du prévisionnel d’activité

Analyse stratégique

A coté du SWOT et PESTEL qui sont deux outils d’analyse stratégique utilisés dans le domaine de la gestion d’entreprise on trouve aussi d’autres outils.

L’analyse de rentabilité par produit ou service

Cette analyse vise à évaluer la rentabilité individuelle de chaque produit ou service proposé par l’entreprise. Ceci permet d’ajuster les prix de certains produits ou de supprimer ces derniers.

Le tableau de bord de gestion

Le tableau de bord d’entreprise permet de visualiser rapidement les performances par rapport aux objectifs fixés et d’identifier les domaines nécessitant une attention particulière.

Le plan de trésorerie

Il s’agit d’un outil de prévision des flux de trésorerie futurs, qui aide à gérer la liquidité de l’entreprise en anticipant les entrées et sorties d’argent.

Les objectifs commerciaux annuels de l’entreprise

Les objectifs commerciaux annuels d’une entreprise peuvent varier en fonction de sa taille, de son secteur d’activité.

Parmi ces objectifs on trouve :

L’augmentation du chiffre d’affaires :

L’objectif peut consister à réaliser une croissance du chiffre d’affaires par rapport à l’année précédente.

L’amélioration de la rentabilité

L’entreprise peut se fixer comme objectif d’améliorer sa rentabilité en augmentant la marge bénéficiaire, en réduisant les coûts de production ou en optimisant les processus opérationnels.

L’expansion géographique

Elle peut aussi chercher à étendre sa présence géographique en ouvrant de nouveaux points de vente, en s’implantant sur de nouveaux marchés régionaux ou internationaux

Les éléments financiers considérés comme outils de gestion du prévisionnel d’activité

Le bilan prévisionnel

Le bilan prévisionnel n’est pas le document synthétique le plus étudié par les créateurs. Il permet toutefois de se faire une idée sur l’équilibre financier de l’entreprise et sur l’état de son patrimoine à la fin de chaque période.

Le bilan prévisionnel est un document très apprécié des partenaires financiers car il permet aussi de mieux comprendre les cycles de financement de l’entreprise et de réaliser des indicateurs financiers.

Le compte de résultat prévisionnel

Le compte de résultat prévisionnel permet d’étudier la rentabilité de l’entreprise pour une période déterminée (en général un exercice d’un an). Il est indispensable d’avoir validé son projet avec le compte de résultat prévisionnel avant de lancer son projet.

Il peut prendre la forme d’un tableau classique présentant les produits d’un côté et les charges de l’autre, ou sous la forme d’un tableau des soldes intermédiaires de gestion. Cette seconde solution facilite l’analyse des chiffres obtenus.

Réaliser un compte de résultat prévisionnel sans l’analyser de façon critique n’a que peu d’intérêt, car cette analyse permet bien souvent d’affiner le projet en remettant en cause certaines données.

Analyser le compte de résultat prévisionnel et le bilan prévisionnel permet de mieux comprendre le fonctionnement financier de l’entreprise et d’étudier quelques indicateurs que nous vous conseillons d’approfondir grâce à nos différents articles :

Le plan de trésorerie prévisionnel

Le plan de trésorerie prévisionnel permet de se représenter l’évolution de la trésorerie sur les prochains mois (et prochaines années). Il se présente sous la forme d’un tableau présentant le détail mensuel des encaissements et des décaissements bancaires. Ce classement mensuel et exhaustif des entrées et sorties de trésorerie permet de suivre l’évolution de la trésorerie.

Lorsque la situation l’exige, des alertes peuvent être mises en place et la précision du suivi peut être amélioré en passant à un suivi hebdomadaire voir journalier si nécessaire. Il permet d’anticiper les problèmes de financement ainsi que de gérer les excédents de trésorerie.

Avoir de la trésorerie permet au dirigeant d’agir lorsque c’est nécessaire de manière rapide et libre sans avoir à demander l’aval de ses financeurs. En ce sens, le plan de trésorerie prévisionnel est un outil essentiel qui permet au dirigeant d’entreprise de s’assurer qu’il a les moyens d’agir.
exemple tableau plan tresorerie previsionnel 1

Le prévisionnel et le tableau de bord

L’efficacité du prévisionnel est encore plus performant lorsqu’il est prolongé par un budget prévisionnel et un tableau de bord mensuel permettant le suivi budgétaire. Si le tableau de bord est nécessaire pour gérer une entreprise, il est indispensable lorsque la situation est tendue (création d’entreprise, développement important de l’activité, difficultés financières, …). Il permet en effet de mesurer la performance de l’entreprise et de réagir très rapidement.

L’intérêt du tableau de bord réside dans son suivi régulier, mais aussi dans sa capacité à regrouper des informations très générales car si nous en parlons ici dans un cadre financier, il peut tout à fait intégrer des aspects complémentaires (indicateurs qualitatif, suivi des ressources humaines, logistique, …).

Conclusion

Le prévisionnel est un outil essentiel pour préparer un projet de développement ou une création d’entreprise. Il est à la fois un élément qui fédère l’ensemble des informations financières et l’outil qui permet de valider et affiner le modèle économique.

La réalisation d’un prévisionnel nécessite du temps, de la réflexion, de la collecte d’information, de la réflexion et un peu de technique comptable. Si l’enjeu du projet est important, il est souvent intéressant de se faire accompagner pour le réaliser afin d’en faire un véritable outil d’aide à la décision.

Vote: 4.4/5. Total de 8 votes.
Chargement...
Sommaire
  • Pourquoi faire un prévisionnel ?
  • La différence entre le prévisionnel d'activité et le prévisionnel financier
  • Que comprend un prévisionnel d'activité ?
  • Comment le réaliser ?
  • Les outils d’aide à la gestion issus du prévisionnel d'activité
  • Conclusion
x
Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques
  • Simplicité
    Simple
  • Economie
    Économique
  • Rapidité
    Rapide
Vous souhaitez un accompagnement pour lancer votre entreprise ?

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une augmentation de capital ?

Modifier vos statuts

Besoin de protéger votre marque et logo d’un potentiel concurrent ?

Déposer votre marque

Avis Trustpilot Legalstart

Commentaires
21 commentaires
Vote: 4.5/5. Total de 14 votes.
Chargement...
4.5/5


  1. Saenen
    29 juin 2023, 05:16
    Bonjour, Est il possible de cumuler un apport en industrie tout en gardant ses droits aux allocations de mutuelle ( d'invalidité ).
    • Gabrielle Lasson
      20 juillet 2023, 15:48
      Bonjour, Il existe plusieurs types d'allocations (pension invalidité, ASI, ASPA, etc). Au vu des éléments transmis, il nous est difficile de répondre précisément à votre question. Cordialement, L'équipe créer son entreprise, LBdD
  2. Viel
    14 avril 2022, 15:08
    Bonjour, Petite question, est-il possible de transformer un apport en industrie en apport en numéraire, lors d'une augmentation de capital par exemple, ou alors est-il possible de transformer les dividendes générés, en apport en numéraire lors d'une augmentation de capital. Ex : Pierre est actionnaire à hauteur de 1000 €, apport fait en industrie dans une SAS au capital de 100 000 €, au bout de deux exercices, il est fait une augmentation de capital et à cette occasion, l'idée serait de transformer les actions en industrie en apport de capital. Cordialement Jean-Paul Viel
    • Valentine Bach
      28 avril 2022, 14:04
      Bonjour, Concernant la première partie de votre question : Les apports en industrie ne sont pas comptabilisés dans le montant total du capital social. En effet l'apport en industrie ne correspond à aucun bien que les créanciers peuvent saisir en cas d'impayé contrairement aux autres types d’apports. Pour évaluer un apport en industrie, il faut déterminer ce que la société aurait dû payer en faisant appel à un expert pour le savoir apporter. Si l'apport en industrie est évalué à 1000€, cette somme n'est pas comptabilisée dans votre capital social. En principe, un tel apport ne permet pas à l’apporteur de recevoir des parts sociales ou des actions. Cependant dans les SARL et les SAS, l’apporteur en industrie reçoit des actions et des parts sociales en contrepartie de son apport. De ce fait, si vous réalisez un apport en numéraire dans le cas d'une augmentation de capital, il ne s'agira pas d'une transformation d'apports mais simplement d'un nouvel apport. L'apport en numéraire sera alors comptabilisé dans le montant de votre capital social. Votre apport en industrie peut être considéré comme caduc si vous n’êtes plus en capacité de réaliser vos expertises. Sinon il paraît difficile de reprendre votre apport en industrie (comment reprendre un savoir-faire, une expertise). En reprenant votre exemple, si Pierre a réalisé un apport en industrie d’une valeur de 1000€ dans une SAS au capital de 100 000 €, la valeur du capital ne comprend pas l’apport en industrie de Pierre. Si lors de l’augmentation de capital, Pierre souhaite réaliser un apport en numéraire d’une valeur de 1000€, cette somme s’ajoutera au montant du capital social. Les apports de Pierre s’élèveront alors à 1000€. En contrepartie de votre nouvel apport vous recevrez de nouvelles parts sociales ou actions. En revanche, il est possible de procéder à une augmentation de capital en incorporant des créances que la société détient. Il faut que ces dernières soient liquides et exigibles. Cette opération ne doit pas avoir été interdite au sein des statuts. Si vous souhaitez avoir des conseils sur la transformation de vos apports, n'hésitez pas à vous tourner vers un avocat. Cordialement, L'équipe créer son entreprise LBdD
  3. Pascal SEINGIER
    6 mai 2021, 18:42
    Bonjour Je suis potentiellement apporteur en industrie dans le domaine des chaudières à combustible végétal pour réseau de chaleur de petits collectif. Comment dois je organiser ma recherche d'acquéreur industriel ou autre? Merci
    • Laurent Dufour
      11 mai 2021, 17:53
      Bonjour, Nous vous remercions pour l'intérêt que vous portez à notre site. Malheureusement, nous ne disposons ni du réseau ne des compétences nécessaires pour pouvoir vous aider dans votre démarche. Cordialement, L’équipe Créer son entreprise LBdD
  4. Christian
    24 janvier 2021, 18:13
    Bonjour, dans le cadre d'un SAS à capital variable, 1/ L'apport en industrie peut se faire lors d'une augmentation de capital ? 2/ Les action ainsi créée ne participent pas au capital social mais sont déclarées aux impôts ? 3/ Y a t il des contrat type avec règles et mentions à respecter ? Cordialement Christian
    • Julien Hubert
      3 février 2021, 15:30
      Bonjour, L'apport en industrie ne peut pas augmenter le capital car ce n'est pas une ressource utilisable pour investir ou pour des éventuels créanciers. L'apport en industrie ne peut donc pas se faire lors d'une augmentation de capital. Ensuite, l'apporteur en industrie aura les mêmes droits que les autres associés notamment le droit à la perception de dividendes. Il sera donc imposable sur les dividendes reçus. Enfin, tout dépend du contrat que vous voulez rédiger. Nous ne pouvons malheureusement pas vous répondre. Toutefois, nous avons mis en place une aide pour bénéficier des conseils d'un avocat à un tarif très bas. Le lien suivant vous permettra de découvrir ces offres sans engagement, les prix sont fixes et bénéficient d'une remise grâce au code promo LBdD. https://www.leblogdudirigeant.com/link/contacter-un-avocat-commentaires/ Cordialement, L'équipe créer son entreprise LBdD
  5. EL-Habib
    28 juillet 2020, 23:17
    Bonjour, Je voulais avoir un éclaircissement concernant l'apport en industrie. Dans le cadre de création d'une SA, les apports en industrie sont exclus, mais dans le cas où l'un d'entre nous n'avait que l'apport en industrie, est-ce qu'il pourrait quand même devenir associé ou non ? Je vous remercie par avance pour votre retour.
    • Laurent Dufour
      12 août 2020, 10:59
      Bonjour, N'ayant pas connaissance de l'ensemble du dossier, il nous est difficile de vous répondre. Toutefois, nous avons mis en place une aide pour bénéficier des conseils d'un avocat à un tarif très bas. Le lien suivant vous permettra de découvrir ces offres sans engagement, les prix sont fixes et bénéficient d'une remise grâce au code promo LBdD. https://www.leblogdudirigeant.com/link/contacter-un-avocat-commentaires/ Cordialement, L'équipe créer son entreprise LBdD