Comment changer de banque pour mon entreprise ?

par |

Plusieurs raisons peuvent vous pousser à changer de banque en tant que professionnel, à commencer par des tarifs devenus inadaptés avec le développement de votre entreprise.

Céder votre fonds de commerce : les outils

Comment changer de banque pour mon entreprise ?

Des problèmes avec votre conseiller bancaire, la lenteur des opérations ou encore de nouvelles offres à prix cassés (généralement par des banques en ligne) sont d’autres arguments habituellement avancés.

Mais la question de changer de banque ou de maintenir son contrat tout en souscrivant un deuxième compte courant se pose, car le dispositif de mobilité bancaire n’existe pas pour les professionnels et vous pourrez mieux négocier si vous avez deux comptes courants dans deux banques différentes, notamment concernant les commissions de mouvement. On vous explique pourquoi et comment changer de banque quand on est professionnel.

Changer de banque pour un professionnel

En tant que professionnel, de multiples raisons peuvent vous pousser à changer de banque. Généralement, la démarche est nécessaire lorsque votre entreprise se développe et que l’offre qui a été souscrite auprès de votre banque initiale n’est plus adaptée (en matière de services proposés et/ou de tarification).

Un autre motif est l’arrivée sur le marché d’une offre particulièrement compétitive proposée par un nouvel acteur sur le secteur bancaire. C’est le cas de nombreux entrepreneurs qui décident de choisir une banque en ligne ou une néobanque, car les prix sont cassés. D’autres raisons peuvent vous pousser à changer de banque, par exemple :

  • une mauvaise expérience avec votre conseiller bancaire
  • des opérations et des services bancaires trop lents
  • l’absence de services complémentaires (outils et tableaux de bord, suivi de gestion, coffre-fort numérique…)

Changer de banque ou souscrire deux comptes ?

Comment changer de banque pour mon entreprise ?La question se pose entre changer de banque purement et simplement ou ouvrir un second compte chez une nouvelle banque, pour répartir son chiffre d’affaires entre les deux établissements.

En effet quand on y réfléchit, les banques pour les professionnels ont pour habitude de prélever une commission de mouvement (uniquement sur les comptes professionnels). Il s’agit d’une somme calculée au prorata des montants qui ont été débités du compte, chaque mois ou chaque trimestre. En bref, plus vous opérez de transactions, plus votre commission de mouvement est élevée.

Dans ce contexte, vous êtes nombreux à préférer ouvrir deux comptes bancaires, dans deux banques distinctes, et ce pour pouvoir négocier vos frais bancaires en faisant « jouer la concurrence ». Ici, la banque qui voit le moins de volume transiter sur son compte sera perdante et elle aura tout intérêt à vous proposer des tarifs préférentiels pour rapatrier vos opérations bancaires chez elle.

Alors, si vous voulez changer de banque, avant de tout résilier, pensez à l’opportunité d’un second compte professionnel !   Notez que la commission de mouvement ne concerne que les comptes professionnels. Les comptes de particuliers, notamment les comptes courants séparés dans cadre d’une autoentreprise, ne sont pas concernés.

La procédure de mobilité bancaire n’est pas pour les professionnels

Attention, la procédure de mobilité bancaire mise en place en 2017 par la loi Macron ne concerne pas les professionnels (malheureusement !). Ce dispositif permet aux particuliers qui changent de banque de déléguer à leur nouveau partenaire financier l’ensemble des démarches pour transférer les opérations bancaires, de l’ancien au nouveau compte.

Gratuit et facile à actionner, le dispositif de mobilité bancaire libère les personnes qui souhaitent changer de banque du poids de l’administratif. Il contrecarre le flou entretenu par les banques pour maintenir leurs clients auprès d’elles. En tant que professionnel, si vous comptiez sur la mobilité bancaire pour souscrire un nouveau compte… C’est raté !

Comment changer de banque en 5 étapes

Pour entrer dans le vif du sujet, voici les 5 étapes pour changer de banque :

  1. le point sur vos opérations courantes et sur la possibilité de changer de banque
  2. l’ouverture d’un compte bancaire dans une nouvelle banque
  3. la période de test avec votre nouvelle banque
  4. le transfert des opérations d’un établissement financier à l’autre
  5. la résiliation de votre ancien contrat bancaire

1.      Faire le point sur vos comptes

Comment changer de banque pour mon entreprise ?La première étape consiste à savoir exactement quel(s) compte(s) vous souhaitez résilier. S’il s’agit d’un compte courant, vous devrez vérifier qu’aucune opération n’empêche cette formalité. Ce pourrait être le cas d’un crédit en cours, par exemple, dont l’une des conditions serait la domiciliation de vos revenus auprès de la banque que vous voulez quitter (on appelle cela une clause de domiciliation).

Changer de banque avec une clause de domiciliation

Si l’un de vos crédits comporte cette fameuse clause de domiciliation, vous ne pourrez pas résilier votre partenariat bancaire, à moins de verser des pénalités (généralement sous la forme d’une augmentation du taux d’intérêt). Vous pourrez toutefois ouvrir un second compte bancaire, y transférer l’ensemble de vos opérations pour ne maintenir que le remboursement du crédit auprès de la banque qui vous impose la domiciliation.

Les livrets et la résiliation bancaire

Si vous possédez un livret A, un LDD ou un LEP dans la banque que vous voulez quitter :

  • soit vous maintenez ces comptes auprès de la banque (vous ne résiliez que votre compte courant)
  • soit vous clôturez vos produits d’épargne pour les rouvrir dans la nouvelle banque.

Dans tous les cas, vous ne pouvez pas détenir plusieurs livrets de ce type dans plusieurs établissements financiers. Pour assurer le respect de cette obligation financière, les banques pratiquent des procédures de contrôle d’ouverture de livrets (livret A, LDD, LEP).

Le PEL, le CEL et la résiliation bancaire

Concernant le PEL et le CEL, vous pouvez les transférer d’une banque à l’autre, sans formalités de clôture pour pouvoir maintenir l’ancienneté du compte. Les banques sont susceptibles de facturer ce service.

Changer de banque avec un crédit

Il n’existe pas de procédure de transfert de crédit de votre ancienne à votre nouvelle banque. Si le compte que vous voulez résilier comporte le remboursement d’un prêt, trois possibilités s’offrent à vous :

  • procéder à un remboursement anticipé pour pouvoir clôturer
  • demander à la nouvelle banque de procéder à un rachat de crédit
  • maintenir l’ancien compte ouvert pour honorer les échéances bancaires restantes (vous transférez toutes les autres opérations sur votre nouveau compte bancaire)

Les comptes concernés quand on est professionnel

Vous l’avez compris, avant d’entamer toute démarche de résiliation, il nécessaire de savoir exactement quels comptes vous voulez clôturer et quelles opérations sont concernées. En tant que professionnel, le plus simple est de conserver votre banque habituelle pour les comptes et les épargnes personnels et de changer de banque uniquement pour le compte dédié à l’activité (compte autoentrepreneur, compte professionnel).

2.      Ouvrir un compte dans une nouvelle banque

La deuxième étape est d’ouvrir un compte bancaire dans une nouvelle banque. Lorsque votre volonté de changement est due au prix, vous choisirez sûrement une banque en ligne, dont les conditions tarifaires sont globalement plus avantageuses que les établissements bancaires habituels.

Bonne nouvelle, les banques en ligne simplifient au maximum les démarches pour l’ouverture d’un compte courant. Il suffit de transmettre certaines informations (justificatif de domicile, numéro SIRET) et le scan de pièces justificatives (RIB, formulaire d’immatriculation…), par mail ou sur l’interface dédiée, pour avoir un nouveau compte bancaire.

Ces formalités peuvent être entièrement en ligne ou en partie par courrier, selon la banque en ligne. Plus exactement, les néobanques proposent des formalités entièrement sur Internet. Les banques en ligne issues de réseaux traditionnels (Monabanq, Boursorama Banque) sont susceptibles de demander certaines pièces justificatives par courrier, bien que cela devienne de plus en plus rare.

Vérifier l’engagement minimum et les conditions d’ouverture d’un compte

Avant de vous engager avec une nouvelle banque ou une banque en ligne pour la gestion de vos comptes professionnels, vérifiez la durée d’engagement minimum et les éventuelles conditions d’ouverture d’un compte (revenu minimum exigé, premier virement minimum pour activer le compte…).

Vous pouvez consulter les conditions d’engagement des meilleures banques en ligne pour les professionnels dans notre article Comparateur « Banque pro en ligne »

3.      Tester votre nouvelle banque

La troisième étape est la période de test, nécessaire pour vous conforter dans votre choix de banque, notamment s’il s’agit d’une banque en ligne. Les points à valider sont les suivants :

  • la réelle compétitivité de l’offre souscrite et des tarifs bancaires proposés sur vos opérations les plus courantes
  • l’accessibilité du compte en ligne, l’ergonomie de l’interface et de l’application mobile, sa facilité d’utilisation (quasiment toutes les banques proposent désormais une application mobile pour accéder aux comptes, que cela soit les établissements traditionnels ou les banques en ligne)
  • l’intérêt et l’ergonomie des outils fournis avec votre compte bancaire (coffre-fort numérique, tableau de bord de suivi de vos comptes…)
  • si vous souscrivez un compte auprès d’une banque en ligne, l’absence d’un conseiller bancaire, d’une agence physique proche de chez vous et d’un distributeur automatique pour pouvoir déposer du liquide et des chèques (voir notre article : Banque à distance les avantages et les inconvénients pour un professionnel)

4.      Transférer vos opérations bancaires d’un compte bancaire à l’autre

Comment changer de banque pour mon entreprise ?Ensuite, si la nouvelle banque vous plaît, vous transférez tous les virements SEPA et prélèvements automatiques d’un compte bancaire à l’autre : Internet, téléphone, loyer et électricité si vous louez vos locaux professionnels, paiement des salaires et URSSAF si vous êtes employeur…

Pensez également aux abonnements par carte bancaire sur Internet (sites de e-commerce, hébergement de votre site Web, achat de noms de domaine renouvelé automatiquement…) On parle de « changer de domiciliation bancaire » et le transfert doit être opéré par vos soins, car vous ne pouvez pas saisir le dispositif de mobilité bancaire.

Notre conseil pour transférer vos comptes

Concrètement, le transfert de compte consiste à donner votre nouveau RIB à tous les interlocuteurs concernés par votre changement bancaire. Ils enregistreront vos nouvelles coordonnées. Pour n’oublier personne, vous pouvez pointer vos anciens relevés de compte, mais tâchez de le faire sur une période assez longue (certains virements automatiques sont trimestriels, par exemple).

Laisser l’ancien compte ouvert par précaution

Vous prendrez soin de laisser votre ancien compte ouvert et crédité d’une certaine somme d’argent pendant quelque temps, car certains paiements automatiques sont sûrement en cours et transiteront une dernière fois sur votre ancien compte. Idem pour prévenir les chèques non encore encaissés.

Cette précaution vous évitera un éventuel accident de paiement. Le tout est de laisser une somme d’argent suffisante sur les deux comptes bancaires pour faire face aux mouvements financiers qui auront lieu, soit sur l’ancien compte, soit sur le nouveau.

La mise à zéro du compte bancaire à clôturer

Après avoir laissé les deux comptes actifs durant une certaine période pour apurer les virements et les chèques en cours, vous transférez la somme restante de l’ancien compte vers le nouveau compte (mise à zéro du compte à clôturer).

Monter son business plan

Partez du bon pied grâce à notre ebook

Monter son business plan

Partez du bon pied grâce à notre ebook

0 commentaires

Please wait...
créez votre entreprise

Inscrivez-vous à la newsletter !

Chaque semaine, des actus et des articles de fond

Merci ! Votre inscription a été prise en compte.