Ouvrir un bar : quelles sont les compétences requises ?

Par Marie Lusset, le 22/04/2021

Ouvrir un bar nécessite de multiples compétences tant que en matière de gestion d’entreprise à proprement parler que de compétences spécifiques pour le domaine.

Le Blog du Dirigeant vous en dit plus sur les compétences nécessaires pour ouvrir un bar ! 

Quelles compétences pour ouvrir un bar

Derrière l’aspect festif que renvoie ce métier, il est nécessaire de posséder de solides compétences pour ouvrir et gérer un bar. En effet, les statistiques montrent que 3 établissements de restauration et bar sur 5 ferment dans les 5 années suivants leur ouverture. Il est donc nécessaire de bien préparer son projet et anticiper les difficultés. Une bonne préparation de projet permet déjà de réduire les risques de faillite, et donc de fermeture.

Ouvrir un bar comme la création de toute entreprise demande des compétences liées à la gestion de l’entreprise en tant que telle, auxquelles se rajoutent les compétences liées à la spécificité du bar. En effet, l’ouverture d’un bar demande de suivre des formations liées au fait que votre établissement est destiné à recevoir du public, va servir des boissons alcoolisées…

Afin d’ouvrir un bar dans de bonnes conditions, il est donc nécessaire de pouvoir assurer la gestion de son entreprise, ainsi que la tenue de son établissement au quotidien.

Ainsi, il peut être intéressant de s’informer sur les qualifications requises pour ouvrir un bar, sur les alternatives pour les acquérir et sur les compétences spéciales qu’il convient d’avoir pour gérer un établissement particulier.

Les qualifications requises

A proprement parler, l’ouverture d’un bar ne fait pas partie des activités réglementées, il n’existe donc pas de diplôme indispensable à l’exercice de cette activité.

La seule condition est d’être ressortissant français, ou ressortissants d’un des pays suivants : pays de l’Union Européenne, Islande, Norvège, Liechtenstein, Algérie, Andorre, République centrafricaine, Congo Brazzaville, États-Unis, Gabon, Mali, Monaco, Sénégal, Suisse et Togo.

S’il n’existe pas de formation obligatoire pour ouvrir un bar, certaines formations sont toutefois utiles pour se lancer dans l’aventure telles qu’un diplôme niveau CAP, BEP, ou un diplôme d’études supérieur en hôtellerie, une formation de barman…

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

Les compétences en matière de gestion

Comme toute entreprise, la gestion d’un bar nécessite de disposer de compétences en termes de gestion, de comptabilité, de fiscalité, mais également des connaissances dans le domaine juridique, notamment pour choisir le statut juridique adéquates pour l’ouverture du bar.

Ces compétences permettront de gérer les formalités juridiques, financières et sociales inhérentes à la vie du débit de boissons. Elles peuvent également se révéler un véritable atout dans un business plan pour convaincre des investisseurs.

Les compétences propres à la gestion d’un bar

Bien qu’il ne faille pas disposer de diplômes particuliers pour ouvrir un bar, il n’est pas inutile, voire grandement conseillé de disposer de compétences propres à ce milieu, ou d’expériences professionnelles dans ce domaine.

Si ce n’est pas votre cas, il est alors conseillé de faire appel à un professionnel du milieu pour vous aiguiller dans la gestion quotidienne de votre établissement, aussi bien sur la gestion des stocks, des commandes que pour le service des clients à proprement parler.

Si un entrepreneur ne dispose pas des compétences requises pour ouvrir un bar, il peut se tourner vers certaines formations. Celles-ci varient par leur contenu et leurs objectifs, ce qui permet de trouver l’offre qui convient le mieux à son profil.

Ainsi, en dehors des stages purement business, mis en place pour acquérir des compétences de gestionnaire pour ouvrir un bar, il existe certaines offres qui mettent l’accent sur la partie opérationnelle. Il est possible d’y apprendre par exemple comment :

  • Préparer des cocktails ;
  • Cuisiner des tapas ;
  • Faire le service.

Par l’acquisition de ce type de compétence, l’entrepreneur s’assure de pouvoir faire tourner son établissement seul, ce qui lui apporte plus de souplesse et moins d’urgence dans le recrutement des salariés, si un recrutement est envisagé, compétence devenant par ailleurs indispensable en cas d’exploitation seul.

Afin d’ouvrir un bar, il est nécessaire de réaliser des formations spécifiques, sans lesquelles l’ouverture de votre établissement ne sera pas possible. Il vous faut obtenir un permis d’exploitation, ainsi que la licence de débit de boisson.

Le permis d’exploitation

Toute personne souhaitant ouvrir un bar doit suivre la formation au permis d’exploitation, portant sur la réglementation applicable aux débits de boisson, à la santé publique et à l’ordre public. Cette formation est obligatoire pour tout débit de boisson à consommer sur place.

Cette formation est une sorte de stage de sensibilisation qui a pour objectif de rappeler aux gérants de bar, la réglementation sur la distribution et la consommation d’alcool en vigueur dans leur domaine.

Le contenu de cette formation a pour but d’acquérir des connaissances relatives à plusieurs sujets tels que : la prévention et la lutte contre l’alcoolisme, la protection des mineurs et la répression de l’ivresse publique, la législation sur les stupéfiants, la revente de tabac, la lutte contre le bruit, ainsi que les principes généraux de la responsabilité civile et pénale.

Il s’agit également d’adopter certaines mesures conjointement avec les entrepreneurs pour protéger les mineurs.

Cette formation a une durée de trois jours, pour tout nouvel exploitant, et a une durée de validité de 10ans.
Par la suite, pour le renouveler, il faut de nouveau suivre une formation de mise à niveau, appelée mise en conformité qui a une durée de 6heures.

Le permis d’exploitation a un cout pouvant varier selon les établissements dans lesquels vous effectuez cette formation, mais tourne généralement aux environs de 500€. Il est possible de suivre cette formation auprès de plusieurs organismes, tels que la CCI par exemple.

La licence débit de boissons

Afin de pouvoir ouvrir un bar et vendre des consommations alcoolisées ou non, il faut détenir une licence débit de boisson. Il existe plusieurs catégories de licences pouvant être obtenues, en l’espèce, la licence IV est la plus adaptée, car elle permet de vendre tout type de boissons, et tout type de boisson alcoolisée.

Le permis d’exploitation est d’ailleurs un prérequis nécessaire pour pouvoir obtenir la licence de débit de boissons.

Le prix de la licence 4 varie en fonction des communes mais peut rapidement coûter plusieurs milliers d’euros. Il est donc important de prendre en considération ce cout dans votre budget prévisionnel.

Remarque : L’ouverture d’un bar doit également faire l’objet d’une déclaration à l’autorité administrative. Cette déclaration doit être souscrite auprès de la mairie où est situé votre établissement, par la personne qui l’exploite personnellement et effectivement.

Cette déclaration doit contenir, entre autres, les informations suivantes : identité de l’exploitant, avec nom, prénom, lieu de naissance, domicile et profession, la situation du débit, la catégorie de débit, ainsi que le permis d’exploitation qui atteste de sa participation à la formation.

Des compétences spécifiques pour ouvrir un bar spécifique

Du fait de la multiplication des bars ces dernières années, les consommateurs n’ont que l’embarras du choix sur les établissements où ils vont consommer, et éventuellement avoir leurs habitudes. C’est pourquoi ces dernières années, on observe de plus en plus de bar « à thème » c’est-à-dire des bars qui se sont spécialisés dans un alcool particulier, une ambiance particulière, ou encore un thème spécifique.

De ce fait, de nombreux établissements après une étude de marché  décident d’ouvrir un établissement spécialisé dans les cocktails, ou dans de la bière étrangère, ou encore dans des boissons provenant d’une région du monde en particulier.

Enfin, d’autres font cohabiter plusieurs concepts dans leurs locaux, ce qui donne droit à des mélanges intéressants comme les bars à jus multivitaminés ou encore des bars de gaming eSport.

Pour ouvrir un bar qui propose des services particuliers, il faudra dans un premier temps réaliser un SWOT et s’assurer de disposer de compétences additionnelles pour contenter les clients.

La formation nécessaire en cas de vente de nourriture

Dans l’hypothèse ou vous souhaitez proposer à vos clients un repas à consommation immédiate, tels que des planches, ou choses à grignoter, il faut également passer la formation Hygiène Alimentaire, HACCP. Cette formation est d’une durée de 14heures et est obligatoire.

Cette formation permet d’aborder et de sensibiliser les gérants de bar sur l’hygiène des denrées alimentaires, la traçabilité, les bonnes pratiques et procédures fondées sur les normes HACCP, la gestion des denrées d’origine animale, les contrôles officiels, et la mise en œuvre d’un plan de maitrise sanitaire.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...

En Savoir Plus

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Marie Lusset

Marie Lusset est diplômée d’un master en droit des affaires internationales et d'un master en management et développement des entreprises. Elle accompagne les porteurs de projet à créer leur entreprise et développer leur activité.