Comment ouvrir mon salon de coiffure ? 

Par Sarah Jarwe, le 22/09/2020

Ouvrir un salon de coiffure peut se révéler un projet intéressant aussi bien sur le plan professionnel que financier. Or avant de vous lancer dans cet univers, il convient de vous renseigner sur la réglementation et les démarches administratives à réaliser. 

Ouvrir un salon de coiffure : démarche et diplôme

Faut-il avoir un diplôme pour ouvrir un salon de coiffure ? Faut-il créer une société pour ouvrir son salon de coiffure ?  Quelle est la réglementation à respecter pour l’activité de coiffure ? Cet article répond à vos questions et vous explique point par point comment créer votre salon de coiffure en toute sécurité. 

Quelles sont les diplôme requis pour l’exercice de l’activité de coiffure ? 

Afin d’ouvrir votre salon de coiffure, vous devez être titulaire d’un des diplômes suivants :

  • D’un brevet de maîtrise de coiffure 
  • D’un brevet professionnel de coiffure 
  • D’un diplôme inscrit au répertoire national de certification professionnelle dans un domaine directement lié à celui de la coiffure.

Cependant, il est possible d’ouvrir son salon de coiffure sans diplôme à condition que l’un de vos salariés ou votre conjoint-associé soit titulaire d’un des diplômes précités.

Remarque :  

Lorsqu’il s’agit d’un salon de coiffure pour homme et que l’activité est exercée en complément d’activité principale dans une commune de moins de 2000 habitants, la possession d’un diplôme n’est pas obligatoire.

Quelles sont les étapes postérieures à l’ouverture d’un salon de coiffure ? 

Comme toute projet de création, il est essentiel de réaliser un business plan afin de structurer votre démarche et d’étudier financièrement votre projet d’ouverture du salon de coiffure (notamment pour s’assurer de sa rentabilité et de sa fiabilité). Ce document est indispensable si vous souhaitez convaincre votre banque de vous accorder un prêt ou bien si vous avez besoin de partenaires pour financer l’ouverture de votre salon de coiffure.

Remarque : 

Il existe plusieurs moyens pour financer son projet d’ouverture de salon de coiffure : Love Money, Financement participatif, Le prêt d’honneur, Aide à la création d’entreprise, l’emprunt bancaire… 

Ensuite, il faudra que vous réalisiez une étude du marché qui vous permettra d’analyser votre marché. L’étude de marché est un élément fondamental. Elle permet de vous assurer qu’il existe un marché et de concevoir une offre qui répond aux attentes des clients cibles. Elle vous permet aussi d’établir une stratégie adaptée qui contribuera au développement de votre salon de coiffure. Toutefois, même si c’est un élément essentiel, il n’est pas toujours nécessaire d’y affecter un budget important. Il est souvent possible de faire son étude soi-même, cela permet aussi de mieux prendre conscience des spécificités du marché et de sa segmentation..

Choisir un local adapté et bien placé. L’idéal est que le local soit situé dans des endroits fréquentés comme dans un centre commercial ou bien dans une rue passante en centre-ville ce qui vous permettra de bénéficier d’une visibilité importante. Dans les lieux les moins fréquentée il faudra lancer des actions marketing pour vous faire connaître (distribuer des flyers dans la rue, communiquer sur les réseaux sociaux, avoir une page Google, créer un site web…).

Pour trouver un local, vous disposez de plusieurs options : 

  • La location qui nécessite de conclure un bail commercial;
  • L’achat d’un salon de coiffure existant (ce qui permet de bénéficier d’une clientèle existante et le contrat de bail) 
  • Recourir à la location-gérance,

Une fois ces étapes réalisées reste à choisir le statut juridique le plus adapté pour ouvrir son salon de coiffure. 

Faut-il créer une société pour ouvrir son salon de coiffure ? 

La réponse à cette question dépend de votre projet. Si vous coiffez à domicile (pas d’investissement et peu de charges) il est possible de commencer votre activité en tant qu’auto-entrepreneur. Toutefois, ouvrir son salon de coiffure en tant qu’auto-entrepreneur est rarement un bon choix. Les seuils sont relativement bas, vous risquez vite de les dépasser. 

Il est donc généralement recommandé d’ouvrir son salon de coiffure sous forme de société (EURL ou SASU) plutôt qu’en entreprise individuelle. 

 Les sociétés vous protègent des difficultés économiques que votre salon de coiffure pourrait traverser. Vos créanciers professionnels ne pourront pas saisir vos biens personnels pour obtenir le paiement de leurs factures. 

En outre, il n’existe pas de montant minimum pour le capital social de ces formes sociale, vous pouvez alors ouvrir un salon de coiffure quasiment sans apport initial.

Si vous envisager de créer votre entreprise en solo choisissez l’EURL ou la SASU. En revanche, si vous envisagez d’ouvrir votre salon avec plusieurs associés vous avez le choix la SARL ou la SAS

Vous pouvez également opter pour l’EIRL. L’EIRL est une entreprise individuelle à laquelle on affecte un patrimoine afin de  sécuriser son patrimoine personnel. Si elle dispose d’une fiscalité à l’impôt sur le revenu (IR) elle offre l la possibilité d’opter pour une imposition des bénéfices à l’impôt sur les sociétés (IS).

Remarque : 

Si vous n’avez pas les diplômes requis pour devenir coiffeur mais que votre conjoint les possède, vous pouvez choisir aussi bien la SARL que la SAS. Dans ces deux formes sociales, le statut de conjoint-associé existe.

Le choix du statut juridique a de nombreux impacts sur le fonctionnement de l’entreprise, votre régime social et fiscal. Il est nécessaire de se faire accompagner par un professionnel en cas de doute et de faire valider le choix retenu avant d’accomplir les formalités de création.

Remarque : 

Depuis la loi Pacte, le stage préalable à l’installation (SPI) est devenu facultatif. Toutefois, ce stage de préparation à l’installation reste vivement recommandé. Il permet d’acquérir les connaissances essentielles à la création et à la gestion d’une entreprise artisanale. En plus des articles que nous vous proposons gratuitement 😉

Les formalités de création 

Les formalités de création pour ouvrir un salon de coiffure dépendent de la forme juridique choisie.

Par exemple, si vous avez choisi de créer une société, vous devez rédiger les statuts, publier une annonce légale dans un journal officiel, déposer le capital social et enfin faire enregistrer la création de votre salon de coiffure auprès du centre de formalité des entreprises.

Pour une entreprise individuelle, les démarches sont identiques à l’exception du dépôt du capital social et de la rédaction des statuts.

Si vous ouvrez un salon de coiffure en qualité d’artisan, vous devez vous immatriculer au répertoire des métiers. Si votre salon est exploité en société commerciale, vous devez également vous immatriculer au registre du commerce et des sociétés.

Quelles est la réglementation applicable aux salons de coiffure ?

Pour vos prestations de coiffure, vous êtes libre de pratiquer les prix que vous souhaitez. Cependant il existe des obligations en matière de publicité des prix et de facturation. Par exemple l’affichage des prix doit être toutes taxes comprises de manière bien visible et compréhensible, à l’intérieur et à l’extérieur du salon. La facture doit contenir la somme à payer hors taxes et toutes taxes comprises.

En outre, le salon de coiffure étant un établissement recevant du public, vous devez également respecter les règles de sécurité relatives aux incendies. Il faut également se conformer à toutes les règles d’hygiène et d’environnement applicables. Pour plus de renseignements, contacter la chambre des métiers et de l’artisanat pour plus d’informations

Pour de la diffusion de musique au sein de votre établissement, une autorisation de la SACEM sera requise. Une redevance devra être payée à cet organisme.

Enfin, si vous envisagez d’ouvrir un salon de coiffure haut-de-gamme, proposant des services multiples comme des services de beauté ou que vous vous renseignez sur comment ouvrir un Spa, informez-vous au préalable : des réglementations particulières en matière sanitaire sont susceptibles de s’appliquer.

Si vous souhaitez ouvrir votre salon de coiffure, le conseil d’un spécialiste sur le choix du statut juridique peut s’avérer nécessaire. Le choix du statut juridique aura des répercutions directe sur votre responsabilité, votre protection sociale et sur le régime fiscal.

Si vous ne connaissez pas d’avocat compétent, n’hésitez pas à utiliser nos outils pour en trouver un, il est essentiel de disposer de bons conseils pour faire les choix les mieux adaptés à votre situation.

Vous avez une question juridique ou fiscale ?

Profitez des conseils d’un avocat spécialisé et bénéficiez d’un tarif forfaitaire et préférentiel de 26 € avec le code promo LBDD :

Inscription gratuite
Grand choix d’avocats
Aucune attente
Service client 7 / 7

> Trouver un avocat conseil 

Le Blog du Dirigeant en partenariat avec Call A Lawyer

Télécharger l'article en PDF

Pas encore de votes.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Sarah Jarwe

Sarah Jarwe -

Sarah Jawe est diplômée d’un master en droit des affaires. Elle s'est spécialisée dans la création d’entreprise.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *