Ouvrir un salon de coiffure : les compétences à avoir

Par Marie Lusset, le 10/05/2021

Pour ouvrir un salon de coiffure, l’entrepreneur se doit de posséder des compétences solides aussi bien, liées au domaine d’activité, qu’à la gestion de son entreprise en tant que telle. Le Blog du Dirigeant vous en dit plus à ce sujet ! 

ouvrir un salon de coiffure compétences requises

Pour ouvrir un salon de coiffure, il est nécessaire de posséder certaines compétences professionnelles. Celles-ci ne suffisent cependant pas pour assurer la bonne gestion et la rentabilité de l’activité.

En effet, ouvrir un salon de coiffure requiert des aptitudes variées qui s’avèrent utiles dès la conception du projet. Ces aptitudes sont notamment d’ordre technique, managériales, relationnelles et commerciales.

Elles servent à assurer dès le départ un bon positionnement du salon de coiffure et lui offrent de ce fait les meilleures chances de se différencier de la concurrence. Trouvez ci-dessous un guide informatif quant aux compétences requises pour ouvrir un salon de coiffure.

Les formations qualifiantes pour ouvrir un salon de coiffure

Le CAP coiffure est le diplôme indispensable pour pouvoir exercer le métier de coiffeur, mais cette formation n’a pour contenu que le savoir faire pratique et technique de la coiffure. Il peut être complété par des formations qui permettent de consolider les connaissances acquises lors du CAP, mais également donner des compétences en matière de management, gestion commerciale et financière, et organisation du travail.

Au nombre des formations professionnelles permettant d’ouvrir un salon de coiffure, l’on retrouve :

  • Le Brevet Professionnel de coiffure ou BP Coiffure qui s’obtient après un CAP Coiffure ; Cette formation dure deux ans, et se déroule en contrat d’apprentissage. Durant cette formation, sont dispensés des cours de management, gestion financière et administrative, mais également commerciale, en complément des cours de technique de coiffure, de coiffage, coloration etc..
  • Le Brevet de Maitrise de Coiffure ou BM Coiffure ; cette formation est de niveau bac +2. Il est possible d’y accéder après avoir effectué son brevet professionnel, ou si vous êtes titulaire du CAP et justifiez d’une expérience de 5 ans en salon. Cette formation mêle également formation entrepreneuriale, et perfectionnement des techniques de coiffure.
  • Le Certificat de Qualification Professionnelle au Répertoire National de Certification Professionnelle ; Cette formation est très appréciée des titulaires d’un CAP qui souhaitent ouvrir un salon, par le biais de la formation continue, ou par les validations des acquis d’expérience. Cette formation est destinée à former les diplômés d’un CAP avec trois ans d’expérience, ou aux titulaires d’un BP coiffure, bac pro coiffure, ou tout autre diplôme de niveau équivalent ou supérieure dans un autre secteur d’activité.
  • Le BTS Métiers de la Coiffure : comme précédemment, cette formation permet d’asseoir les compétences en matière de coiffure, en les complétant avec des compétences en gestion quotidienne d’un salon, et au management d’éventuels salariés.

La détention d’au moins un de ces diplômes est obligatoire pour ouvrir un salon de coiffure, à moins que la population de la zone d’implantation soit inférieure à 2 000 personnes ou que la coiffure ne constitue qu’une activité complémentaire.

Ces qualifications accroissent la crédibilité du salon de coiffure aux yeux des clients car elles garantissent le savoir-faire manuel et technique requis pour ouvrir un salon de coiffure.

Ainsi, un coiffeur détenteur d’un diplôme professionnel est capable de définir les traitements et les coupes adaptés au type de chevelure et à la morphologie du visage de chaque client. Le coiffeur doit également savoir utiliser et entretenir les machines nécessaires à l’exercice de son activité. Il doit également connaitre les règles d’hygiène et de sécurité liées à son métier

Ces formations sont intéressantes car elles permettent d’acquérir une compétence dans le domaine de la coiffure, mais également de former les futurs coiffeurs à la gestion de leur salon, avec les particularités de gestion propres à ce domaine d’activité.

Facultatif depuis 2019, le Stage Préalable à l’Installation (SPI) est aussi un atout intéressant lorsque l’on désire ouvrir un salon de coiffure. En 30 heures, il fournit les bases nécessaires à la gestion du salon.

Est-il possible d’exercer sans ces diplômes ?

Si vous souhaitez ouvrir un salon de coiffure, mais ne bénéficiez pas des diplômes nécessaires, il est quand même possible d’ouvrir votre salon. Toutefois, il faudra qu’un de vos salariés soit titulaire du diplôme requis précités. Cette situation ne semble toutefois pas idéale du fait de la dépendance qu’elle crée par rapport au salarié détenteur du diplôme, ce dernier ayant le contrôle effectif et permanent de l’activité du salon.

Si vous bénéficiez d’expérience, il peut être intéressant d’entamer une démarche de validation des acquis d’expérience, afin de pouvoir concrétiser cette expérience par un diplôme et devenir pleinement gérant de votre propre salon de coiffure.

Si toutefois aucun de vos salariés ou vous-mêmes n’êtes titulaire des diplômes requis, il existe certaines conditions sous lesquelles il est possible d’ouvrir un salon de coiffure :

  • Il ne faut pas que la coiffure constitue l’activité principale, ce doit être une activité complémentaire
  • Il faut que le salon de coiffure soit destiné aux hommes
  • Le salon de coiffure est situé dans une commune de moins de 2000 habitants

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

Autres compétences nécessaires pour ouvrir un salon de coiffure

La maitrise des techniques de coiffure et d’esthétique capillaire est importante pour ouvrir un salon de coiffure. Mais, cela ne suffit pas pour assurer la performance et la pérennité des services du salon.

Des compétences stratégiques et relationnelles sont également utiles pour ouvrir un salon de coiffure.

Un coiffeur est un spécialiste des cheveux, mais aussi un vendeur de produits et services et un gestionnaire. Ouvrir un salon de coiffure requiert de posséder plusieurs compétences et aptitudes pouvant permettre d’assurer les nombreux aspects de l’activité.

Les compétences en marketing stratégique

Les premières étapes pour ouvrir un salon de coiffure supposent une étude de marché ainsi qu’une définition des objectifs et des moyens opérationnels. N’hésitez pas à découvrir notre article sur l’étude de marché pour ouvrir un salon de coiffure.

Il est donc important pour le futur coiffeur de posséder des compétences en marketing stratégique. Ces compétences permettent de cibler le meilleur emplacement et de mettre en œuvre des méthodes efficaces pour maintenir un contact permanent avec une zone de chalandise prolifique.

Elles permettent aussi, lorsque l’on décide d’ouvrir un salon de coiffure, de surveiller les évolutions du marché et d’améliorer la qualité des prestations du salon.

Ouvrir son salon de coiffure nécessite également de bonnes connaissances commerciales. En effet, la part de ventes additionnelles dans les salons de coiffure ne cesse d’augmenter, la vente additionnelle représente donc une part non négligeable du chiffre d’affaire d’un salon. Les compétences de vente et commerciales sont donc un atout, qui si il n’est pas indispensable, dont il serait dommage de se priver.

Les compétences en management et gestion nécessaires pour ouvrir un salon de coiffure

Avant d’ouvrir un salon de coiffure, le coiffeur doit impérativement acquérir les compétences nécessaires à une bonne gestion. Celles-ci regroupent le management d’équipe, le pilotage des activités ou encore la gestion des ressources matérielles et financières. Les formations évoquées ci-dessus permettent de fournir les bases de gestion d’un salon de coiffure aux diplômés.

La gestion financière peut être assez complexe lorsque la personne qui désire ouvrir un salon de coiffure a peu d’aisance avec les chiffres. Elle peut dans ce cas, décider de recourir aux services d’un expert-comptable, surtout si elle choisit un statut juridique qui lui impose de tenir une comptabilité.

En effet, ouvrir son salon de coiffure implique de devenir dirigeant de son entreprise, avec toutes les contraintes juridiques et administratives y étant attachées. Comme évoqué précédemment, les contraintes vont grandement dépendre du statut juridique choisi pour ouvrir son salon de coiffure par le futur dirigeant. Si certaines formes juridiques impliquent de tenir une véritable comptabilité et gestion, d’autres statuts permettent une gestion allégée, et simplifiée pour les entrepreneurs.

Les compétences relationnelles

La capacité à développer et entretenir de bonnes relations humaines fait incontestablement partie des compétences requises pour ouvrir un salon de coiffure.

Les compétences relationnelles sont nécessaires non seulement pour la collaboration au sein de l’équipe de travail, mais aussi dans les échanges avec la clientèle. Le créateur du salon ainsi que le personnel doivent se montrer accueillants, aimables et prompts à servir leurs clients.

Le savoir-faire manuel est certes indispensable, mais le sens de la relation client l’est tout autant. Un coiffeur doit être attentif aux besoins de ses clients, pour pouvoir répondre au mieux à leurs attentes.

Autre point important : coiffeur est un métier de contact avec les clients : il est important de savoir comprendre vos clients, et leur apporter ce qu’il recherche. Tandis que certaines personnes aiment se faire coiffer avec un magazine ou en musique, certains clients viennent également pour le lien social et pouvoir échanger avec la personne s’occupant d’eux, à vous de déceler et comprendre l’envie de chaque client et lui apporter ce qu’il souhaite.

La créativité et la capacité d’adaptation aux tendances nouvelles

Le coiffeur est avant tout un professionnel de l’esthétique. Pour cela, l’innovation est une qualité indispensable pour ouvrir un salon de coiffure. Il faut donc être capable de réaliser des coupes originales, susceptibles d’inspirer et d’intéresser.

L’esprit d’innovation de l’entrepreneur peut être renforcé par l’attention qu’il porte aux nouvelles tendances et par sa capacité à s’y adapter. Le coiffeur ne peut donc se couper de l’actualité de la mode.

Le nombre de salons de coiffure en France en fait un secteur très concurrentiel : le plus important est donc d’arriver à se démarquer de la concurrence pour vous constituer une clientèle fidèle et récurrente. En liaison avec votre étude de marché, soyez inventifs et proposez un concept répondant aux besoins décelés, qui vous permettra de vous différencier.

Les compétences communicationnelles

Il est nécessaire de définir une bonne stratégie de communication pour ouvrir un salon de coiffure. Les possibilités à cet égard sont multiples et concernent en premier lieu la présentation visuelle du salon. La décoration doit être attractive et communiquer les valeurs de l’entreprise.

De même, l’entretien des locaux, la disposition du matériel et des produits ainsi que l’harmonie des couleurs doivent être conçus afin de séduire la clientèle.

De même, il devient indispensable de nos jours d’assurer sa présence et sa visibilité sur le web, que ce soit par le biais de la création d’un site internet ou par une présence sur les réseaux sociaux, voire les deux. Le fait de mettre votre salon en avant sur internet vous permettra d’atteindre de nouveaux clients, de tenir vos clients informés des actualités et des nouveautés. Cela peut également vous permettre de proposer des créneaux de réservations en ligne, atout très apprécié des utilisateurs.

Assurer une présence en ligne n’est pas aussi aisée que certains le croient : en fonction des spécificités de votre salon, de son emplacement, de la clientèle visée, et des besoins en communication faire appel à des professionnels peut être une bonne opération, à condition d’être sur du retour.

Avec l’essor de la digitalisation et l’automatisation d’un certain nombre de process, il est désormais possible de créer son entreprise en ligne, ce qui peut être une option intéressante pour les créateurs, leur permettant de déléguer leurs formalités juridiques et administratives pour se concentrer pleinement sur la mise en place et création de valeur pour leur salon de coiffure.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Marie Lusset

Marie Lusset

Marie Lusset est diplômée d’un master en droit des affaires internationales et d'un master en management et développement des entreprises. Elle accompagne les porteurs de projet à créer leur entreprise et développer leur activité.