Devenir Pharmacien : les étapes à suivre pour ouvrir sa pharmacie

Par Eloïse Vairon, le 21/02/2022

Aujourd’hui la profession de pharmacien et l’ouverture d’une officine de pharmacie sont strictement encadrées par le droit français. Dans cet article, vous trouverez les informations nécessaires à la concrétisation de votre projet d’ouverture ou de reprise de pharmacie. 

devenir pharmacien

Dans cet article, nous vous guidons dans l’ouverture ou la reprise d’une pharmacie en précisant les différentes étapes à suivre. 

Qui peut ouvrir une officine de pharmacie ?

Pour ouvrir une officine, seuls les titulaires du diplôme d’État de docteur en pharmacie ont la capacité de le faire. Vous ne pouvez pas ouvrir ou encore reprendre une pharmacie sans cette qualification professionnelle. Sachez que l’exercice pharmaceutique est strictement encadré par le code de la santé publique.

Le pharmacien d’officine est soit propriétaire de l’officine (titulaire), soit adjoint (salarié). Les préparateurs en pharmacie sont les seuls autorisés à seconder le titulaire de l’officine et les pharmaciens l’assistant. Ils secondent dans la préparation et la délivrance de médicaments destinés à la médecine humaine et à la médecine vétérinaire.

Remarque : la profession de pharmacien peut s’exercer en libéral sans être titulaire. Il obtient donc un statut de pharmacien remplaçant indépendant. 

Leader du marché

Créer sa société en ligne

Meilleur rapport Qualité/Prix

Simple, rapide, et efficace

créer sa socété en ligne

Rapide et Pro

Les meilleurs sites pour créer son EURL en ligne

Prix GLOBAL MOYEN ** 368 € 329 € 329 € 329 €
OFFRE GRATUITE
OFFRE STANDARD 129 € + frais 99 € + frais 129 € + frais 99€ + frais
OFFRE PREMIUM 249 € + frais 199 € + frais 249 € + frais 138 € + frais
TOTAL DES FRAIS (moyenne) 239 € 230€ 230€ 230 €
AVIS CLIENTS /10 9,2
3022 avis sur Avis Vérifié
9,4
2776 avis sur Trustpilot
9,5
3490 avis sur Avis Vérifié
9,0
432 avis sur Avis Vérifié
PROMOTIONS LBdD code promo plateforme juridique code promo plateforme juridique
EN SAVOIR + SUR LES TARIFS Découvrir Découvrir Découvrir Découvrir

Les études nécessaires pour devenir pharmacien ? 

Après l’obtention du BAC, l’accès aux études de pharmacie s’effectue via deux parcours proposés par les universités : le PASS (parcours d’accès spécifique santé) ou une L.AS (licence avec option accès santé). Après validation des épreuves, en fin de 3ème année, les étudiants obtiennent le DFGSP (diplôme de formation générale en sciences pharmaceutiques). 

En 4ème année, trois choix de parcours s’ouvrent aux étudiants : 

  • Le parcours officine : pour exercer en pharmacie d’officine ; 
  • Le parcours industrie : pour travailler dans l’industrie pharmaceutique ; 
  • La préparation à l’internet : pour exercer en pharmacie hospitalière ou en biologie médicale. 

Pour créer ouvrir ou reprendre sa pharmacie, il faut donc suivre le parcours officine qui comporte un stage professionnel d’une durée de 6 mois ainsi qu’une soutenance de thèse d’exercice. La délivrance du diplôme d’État de docteur en pharmacie est le point de départ pour l’ouverture ou la reprise de votre pharmacie. 

La formalité juridique pour devenir pharmacien

Pour créer votre pharmacie, trois étapes sont à suivre : 

1° L’obtention d’une licence d’exercice

Après avis du conseil régional de l’Ordre des pharmaciens (CROP) et des syndicats représentatifs de la profession de pharmaciens, l’Agence régionale de santé délivre une licence. 

2° L’inscription au tableau de l’Ordre des pharmaciens

L’inscription s’effectue sur demande auprès du CROP compétent, par lettre recommandée avec accusé de réception, en ajoutant les pièces justificatives de la demande. 

L’inscription au tableau de l’Ordre permet de : 

  • Obtenir un certificat d’inscription sur lequel figure votre n° RPPS. Ce numéro est l’identifiant que vous conservez toute la durée de votre exercice professionnel, peu importe le lieu et le mode d’exercice ;
  • Faire la demande et de recevoir votre carte de CPS « cartes de professionnels de santé » ;
  • D’être adhérent à la convention nationale des pharmaciens.

3° L’enregistrement auprès de l’Assurance Maladie

Cet enregistrement permet de déclarer et de faire enregistrer votre adhésion à la convention nationale des pharmaciens. Assurez-vous d’informer la caisse d’assurance maladie du lieu d’implantation de votre pharmacie dans un délai de 3 semaines avant la date d’ouverture. 

L’emplacement géographique de la pharmacie 

Les pharmaciens ne bénéficient pas de la liberté d’installation, ils sont soumis à l’obtention d’une autorisation délivrée par le directeur de l’Agence Régionale de Santé (ARS) : la licence d’exercice. L’ouverture ou le transfert d’une pharmacie est possible uniquement dans les communes comptant plus de 2 500 habitants, puis une nouvelle par tranche de 4 500 habitants supplémentaires.

Deux critères sont pris en compte pour autoriser l’ouverture d’une officine : 

  • Un critère qualificatif : pour que l’implantation réponde à une desserte optimale en médicaments en fonction des besoins de la population et du lieu. 
  • Un critère quantitatif : pour ne pas compromettre l’approvisionnement nécessaire en médicaments de la population, il faut une officine accessible au public par voie piétonnière ou par voie routière et disposant d’emplacements de stationnement. 

L’ouverture d’une pharmacie se concrétise soit par la création d’une nouvelle officine, soit par le transfert d’une officine déjà créée ou encore par le regroupement d’officines.

Les étapes pour ouvrir une officine de pharmacie

1° étape : définir son projet

Choisir un concept de pharmacie

Nous vous dressons une liste de questions pour définir et de connaître votre projet : 

  • Quels types de produits souhaitez-vous proposer à la vente ? Se focaliser sur la vente de médicaments non remboursables ou encore des produits de parapharmacie. 
  • Souhaitez-vous vous spécialiser dans un domaine de santé particulier ? Comme dans l’homéopathie, la diététique ou encore les médicaments vétérinaires.

L’ouverture d’une pharmacie nécessite une organisation rigoureuse et une gestion des stocks constante. Pour cela, il faut déterminer la consommation moyenne mensuelle des médicaments afin de gérer au mieux le niveau de stock de sécurité et de stock de roulement.

Définir la clientèle

Puisque le pharmacien n’est pas libre de s’installer, c’est donc la licence qui fixe le lieu de l’officine. Lorsque vous connaissez la localisation de votre officine, vous pouvez procéder à l’analyse du profil de la population existante. Cela vous permettra de cibler les besoins et attentes du client pour créer votre propre clientèle et la fidéliser. 

Pour constituer une clientèle, il faut : 

  • S’informer sur l’état du marché, sur la concurrence (proche ? éloigné ?)
  • Se faire connaître : la communication est essentielle pour attirer une clientèle : affiches dans les salles d’attente, publicité sur la vitrine, bouche à oreille, réseaux sociaux…

2° étape : établir la faisabilité entrepreneuriale 

Avant de passer à l’étude de la faisabilité entrepreneuriale, il faut se questionner sur : 

  • La faisabilité personnelle : Quelles sont les ressources personnelles dont vous disposez ? Vous devez identifier vos compétences professionnelles, votre capacité financière, votre capacité de gestion (assistants, stagiaires, vérifier les stocks de médicaments…). 
  • La faisabilité technique : il faut rester informé des réglementations nationales appliquées au domaine pharmaceutique et disposer des autorisations locales nécessaires pour exercer.

Si vous décidez d’ouvrir une officine, il faut désormais se concentrer sur la faisabilité entrepreneuriale de votre projet. Par conséquent, les étapes suivantes sont : l’étude du marché, l’étude de marché, la proposition de valeur et le modèle économique.      

L’étude du marché

Pour réaliser l’étude du marché, vous devez utiliser votre réseau d’expérience personnelle : les consommateurs, les praticiens aux alentours… Cela permet de connaître les différents acteurs de votre future activité :  la typologie de clients, les fournisseurs et partenaires ainsi que les concurrents. Cette étape permet de concevoir une offre adaptée. 

Pour cibler les besoins des clients, vous pouvez proposer des questionnaires ou effectuer des sondages de satisfaction. Pensez à noter les requêtes que vous ne pouvez pas satisfaire : si la demande est constante, c’est peut-être l’occasion de l’intégrer. 

L’étude de votre marché vous permet d’identifier les indicateurs importants : 

  • La fixation des prix pour les produits non remboursables, des articles de parapharmacie ;
  • Le relationnel client : la confiance passe par la qualité des conseils du pharmacie ; 
  • Le type de produits à proposer ;
  • L’organisation ;
  • La marge et la rentabilité.

L’étude de marché 

Après avoir réalisé l’étude de votre marché (du marché), il faut analyser l’environnement actuel où sera localisée votre officine. Cette étude permet de vous imprégner du fonctionnement du secteur pharmaceutique et de sa réglementation. 

Connaître les habitudes des acteurs permet de concevoir au mieux une offre adaptée aux attentes des clients. 

Vous devez également procéder à l’étude de la zone de chalandises, c’est-à-dire la zone géographique d’influence, vous permettant de définir le nombre de clients potentiels en fonction de l’emplacement et du rayonnement de votre pharmacie.

L’étude de marché et l’étude du marché permettent de segmenter le marché et :

  • D’évaluer l’intérêt des acheteurs pour vos produits/services ;
  • De vérifier que le service ou le produit répond aux attentes de la clientèle ciblée ;
  • De connaître le portefeuille que la clientèle ciblée c’est-à-dire la valeur monétaire qui pourrait être déboursée dans votre pharmacie.

La proposition de valeur 

Une à deux phrases synthétiques doivent suffire à décrire la proposition de valeur : c’est une présentation de l’offre qui doit répondre aux attentes de la clientèle. Trouver sa clientèle (étape 1°) permet donc, par la suite, d’établir une proposition de valeur appropriée.

En répondant aux trois questions suivantes, votre proposition de valeur va se dessiner : 

  • Quel problème voulez-vous résoudre ? 
  • Quelles caractéristiques, fonctionnalités, spécificités rendent votre offre de service différente et unique ?
  • Quels sont le(s) bienfait(s) concret(s) et mesurable(s) apportés aux clients ?

Remarque : le fait de se spécialiser permet de vous distinguer de la concurrence. Vous pouvez mettre l’accent sur les produits liés à la naissance, petite enfance ou encore dans les produits médicaux pour sportifs.

Le modèle économique

Élaborer son business model

Le business model est l’étude permettant de préparer le fonctionnement économique du projet. Concrètement, on s’intéresse à la recette économique du projet.

Plusieurs éléments doivent être identifiés : 

  • Les méthodes de commercialisation (incluant les canaux de distribution) ;
  • La publicité commerciale en tenant compte des réglementations en place ; 
  • Les méthodes de financement (incluant les types de ressources) ;
  • Les dépenses principales (incluant le local, les médicaments, le mobilier…). 

Établir un bon modèle économique implique de décrire précisément chaque étape permettant d’élaborer et de commercialiser l’offre. Pour cela, nous vous invitons à lire notre article Business model Canvas. 

La préparation de l’offre commerciale

Pour préparer l’offre commerciale, vous devez définir la gamme de produits/services que vous allez proposer aux clients. 

  • Pour la vente des médicaments, assurez-vous d’avoir une quantité suffisante ;
  • Concernant la vente de produits de parapharmacie, orientez vous vers des marques qui séduisent les consommateurs (produits issus de l’agriculture biologique, Vegan, protéinés…) ; 
  • Pour les produits de renforcement, rééducation musculaire, vérifiez que le dispositif médical ait la délivrance du marquage CE. 

L’offre commerciale comprend également le lieu de l’exercice : le local. Il faut un local de taille moyenne ou grande, adapté à l’activité et l’offre visées. La qualité et la propreté de votre local sont des éléments à ne surtout pas négliger. La salle de stockage des produits doit répondre aux besoins. De plus, il faut prévoir une salle de bureau au sein de la pharmacie.

Définir la stratégie de développement et réaliser un business model

La stratégie de développement commercial est indispensable. Les étapes suivantes permettent d’établir la stratégie opérationnelle : la segmentation des clients, l’attractivité de l’officine, la compétitivité, le ciblage, et le positionnement.

Facteurs de rentabilité de l’activité d’une pharmacie

Les étapes précédentes vous permettent maintenant d’évaluer les atouts de votre pharmacie. Par exemple, vous faites le constat d’un modèle économique reposant sur :

  • La qualité de la prestation : la propreté du local, la rapidité du passage au comptoir, l’efficacité et la pertinence des conseils…
  • La communication, le marketing : l’image, la réputation et le bouche à oreille sont importants ; 
  • La qualité de gestion : des stocks, de votre équipe, du personnel ménager…

Pensez également à vous fixer des objectifs, à mettre en place des indicateurs de suivi. Cela débouchera sur un plan d’action chiffré objectif et de ressources disponibles.

3° étape : Réaliser votre prévisionnel et votre business plan

Réaliser un prévisionnel                                            

La faisabilité financière s’étudie grâce à un prévisionnel. Cela permet d’évaluer la rentabilité et la pertinence de l’investissement. C’est un indicateur pour mesurer l’ampleur des financements. 

Pour le réaliser, il faut :

  • Évaluer le chiffre d’affaires prévisionnel à partir des résultats de l’étude de marché et de vos hypothèses ;
  • Chiffrer les investissements nécessaires (incluent l’achat/location du local, l’achat des médicaments, produits, rémunération des équipes et du personnel ménager…) ;
  • Déterminer les charges d’exploitation à prévoir (assurances, taxes…).

Le prévisionnel permet de réaliser le budget prévisionnel. Il fixe des objectifs et sert de guide. Les projections financières s’étaleront sur 3 à 5 ans en se basant sur :

  • Un compte de résultat prévisionnel ;
  • Un plan de financement initial ; 
  • Un tableau de trésorerie ;
  • Un bilan prévisionnel ;
  • Les ratios financiers.

Réaliser un business plan                              

A ce niveau de progression, le business plan est rédigé. C’est le document de présentation du projet complet et synthétique du projet : il regroupe toutes les informations essentielles. 

Le business plan se compose de deux parties et se complète par un pitch deck. Une partie descriptive inclut la présentation des équipes, les objectifs à atteindre. Une partie chiffrée contient les financements, les besoins financiers à trouver. Le pitch deck permet de présenter globalement le projet afin de communiquer les grandes lignes. 

Vous ne pouvez pas sauter l’étape du business plan. Premièrement, il permet de présenter le projet à de potentiels partenaires puisqu’il donne une vision globale et cohérente au projet. Deuxièmement, c’est votre “feuille de route”, un guide pour regrouper les tâches à accomplir. Et enfin, il met l’accent sur le besoin initial de financement. On identifie les besoins en trésorerie initiaux permettant de couvrir des frais dès le lancement de l’activité.

4° étape : financer la création de votre pharmacie

Financement de la préparation du projet 

Le financement de préparation permet de rémunérer le dirigeant et de couvrir les dépenses pendant la durée nécessaire à la préparation. Il comprend des apports personnels, des aides ou encore des subventions (pôle emploi, région, commune…). En général, il faut compter sur un apport personnel équivalent à 20 % du fonds de commerce pour acquérir une pharmacie. 

Financement pour le lancement de l’activité 

Ces investissements concernent l’achat/la location du local de la pharmacie, l’aménagement ou encore la rémunération du pharmacien, des assistants et employés d’entretien.

Votre capital social se compose d’apports personnels tels que l’apport en capital, l’apport en nature ou encore l’apport en comptes courants.

Augmenter le montant des emprunts est possible grâce à l’effet de levier. Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre article : Effet de levier pour financer la création d’entreprise.

Les aides financières accordées aux pharmaciens d’officines 

Diverses aides financières existent pour aider financièrement la création d’officine de pharmacie, notamment : 

  • L’aide financière à l’installation des pharmaciens : proposée par la caisse d’assurance vieillesse des pharmaciens (CAVP) et ESFIN gestion. 

5° étape : Le choix du statut juridique et de la fiscalité de votre xxx

Dans cette section, nous vous résumons les statuts juridiques disponibles pour la création d’une officine de pharmacie. Cette brève présentation est complétée par notre article dédié : Ouvrir une pharmacie : quel statut juridique choisir ? 

Le choix du statut juridique

Ainsi, ce n’est qu’à la 5ème étape que se pose la question du statut juridique pour la création de votre pharmacie. 

En nom propre
  • L’EI est source de simplicité mais ne protège pas le patrimoine personnel en cas de difficultés financières.
  • L’EIRL protège votre patrimoine personnel. Elle permet aussi d’intégrer d’autres associés, dont sociétés et donc, de se transformer en SARL. 
Créer seul en société 

Le caractère libéral de la profession de pharmacien permet d’être éligible à la création de Société d’exercice libéral unipersonnelle (SEL). 

  • SELASU / SELAS unipersonnelle : composée d’un associé unique, elle assure une liberté dans la détermination du montant du capital social. Elle permet d’opter pour l’IS/IR.
  • SELEURL / SELARL unipersonnelle : réservée aux professions libérales règlementées dont les pharmaciens, elle est composée d’un associé unique. La responsabilité est limitée au montant des apports et elle peut choisir d’opter pour l’IR/IS.
En société
  • La SARL est encadrée d’où la rédaction des statuts peu adaptables. La responsabilité est limitée à hauteur des apports. Elle peut opter pour l’IS/IR. Le conjoint peut avoir le statut de conjoint-collaborateur lorsqu’il travaille dans l’entreprise sans être rémunéré.
  • La SNC est propriétaire du cabinet et les associés (inscrits au registre de l’Ordre des pharmaciens) sont titulaires des droits et devoirs. Il y a une responsabilité solidaire et indéfinie sur les biens personnels des associés des dettes contractées. Elle peut opter pour l’IS/IR.

Le statut de pharmacien permet d’accéder aux sociétés d’exercice libéral pluripersonnelles : 

  • La SELARL pluripersonnelle : créée spécifiquement et uniquement pour les professions libérales. Elle permet d’opter pour l’IS/IR. La responsabilité est limitée aux apports. Cependant, si une faute professionnelle est commise par le gérant, sa responsabilité et celle de tous les associés peut être engagée.
  • La SELAS séduit par son fonctionnement et son administration simplifiés.
  • La SELAFA a une constitution et une gestion lourde mais doit être privilégiée pour les entreprises à taille importante, investissements, flux financiers… 

Pour plus de renseignements, nous vous conseillons de lire les articles suivants : 

La fiscalité de l’officine de pharmacie

L’imposition des bénéfices réalisés

Les bénéfices des pharmaciens provenant de l’exploitation de leur officine entrent dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). 

Selon le choix du statut juridique de l’officine, les bénéfices imposés au nom propre sont soumis à l’impôt sur le revenu (IR ou IRPP) et les bénéfices imposés au nom de la société relèvent du régime de l’impôt sur les sociétés (IS). 

Pour la création d’EIRL, d’EURL, de SASU, de SARL ou de SAS, le choix entre l’IS ou l’IR existe. L’option n’est pas disponible lors de la création d’entreprise soumis au régime fiscal de la microentreprise relevant uniquement de l’impôt sur le revenu (régime ouvert à l’EI, l’EIRL, EURL).

Les taux de TVA 

Pour les produits non réglementés, le taux de TVA applicable est de 20% : sont concernés les produits cosmétiques ou encore les pansements.

Pour les médicaments à usage humain et certains produits sanguins, le taux de TVA réduit de 10% est applicable. 

Un taux particulier de 2,10 % de TVA est appliqué pour les médicaments remboursés par la Sécurité Sociale. Sont concernés certains produits comme les médicaments destinés à l’usage de la médecine humaine et les préparations effectuées à partir du sang et de ses composants lorsqu’elles ne sont pas destinées à un usage thérapeutique direct. 

6° étape : les formalités

Selon la forme juridique choisie, les formalités d’ouverture d’une pharmacie varient. Les démarches administratives sont lourdes à la création d’une société. Vous devez donc effectuer plusieurs formalités juridiques supplémentaires :

  • La création d’une personne morale (société) : la rédaction des statuts, la publication d’une annonce légale ainsi que la constitution du dossier d’immatriculation sont obligatoires.
  • L’absence de création de personne morale (entreprise) : le dépôt du dossier auprès du Centre de Formalités des Entreprises suffit (la création peut se faire en ligne)

Attention : à partir du 01/01/2023, l’immatriculation doit être faite auprès du registre national unique des entreprises.  

La méthode pour créer votre officine de pharmacie

Ouvrir une pharmacie vous-même.  

Bien que cette solution soit la plus économique, sachez que la création d’entreprise répond à des formalités strictes et complexes, et requiert des compétences juridiques. 

Sollicitez une plateforme en ligne 

Assurez-vous que la plateforme en ligne soit fiable et professionnelle. Dans ce cas, cette solution est plus économique et sécurisée.

Demander à un avocat ou un expert-comptable de créer votre entreprise 

Vous pouvez faire appel à un professionnel juridique ou comptable. Cette solution vous offre une sécurité mais, en contrepartie, elle engendre un coût plus important et rallonge le processus de création.

Les assurances 

Lorsque vous exercez en libéral, il est obligatoire de souscrire à une Responsabilité Civile Professionnelle : cela vous protège en cas protéger de faute ou accidents professionnels.

Lorsque vous avez des salariés, il est obligatoire de souscrire à une mutuelle santé. Si vous êtes à votre compte, cette option est facultative. Il faudra trouver une mutuelle TNS par vous-même. 

Nous vous recommandons de souscrire à une assurance multirisque officine. Elle vous assure une couverture complète des risques liés à des dommages causés à votre officine (locaux professionnels) et à son contenu (stocks, matériel et équipement) ainsi que vos frais et pertes.

La réglementation applicable à une officine de pharmacie

Avant d’ouvrir votre officine, assurez-vous de connaître tous les contours des réglementations en vigueur.

  • Le droit des patients ;
  • Le respect des normes d’hygiènes ;
  • La sécurité du logiciel médical utilisé ;
  • La prescription d’ordonnances…

Notre article dédié développe les réglementations d’une officine de pharmacie à savoir !

Remarque générale : vous devez impérativement respecter le code de déontologie et les dispositions spécifiques concernant le pharmacien !

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Eloïse Vairon

Diplômée d’un Master 1 Globalisation and Law à l’université de Maastricht, Eloïse se spécialise en droit des affaires et de la concurrence. Elle porte un intérêt certain pour la création d’entreprise.


créer et gérer en ligne