Mettre en pratique la pyramide de Maslow pour motiver ses équipes

Par Laurent Dufour, le 11/02/2021

La pyramide de Maslow est un outil très utilisé en marketing mais aussi en management. En décomposant les besoins que nous éprouvons en plusieurs catégories, elle aide à mieux comprendre ce qui nous anime chacun et se révèle souvent très utile en animation d’équipe.

qu'est-ce que la pyramide de Maslow

La pyramide de Maslow est un concept sociologique élaboré entre les années 1940 et 1950. Cette théorie avance que les motivations de chacun ont pour origine des besoins non encore satisfaits. En quoi consiste-t-elle exactement ? Peut-on l’appliquer dans le cadre de sa politique de management au sein de l’entreprise ? Eléments de réponse.

Comment comprendre la pyramide de Maslow ?

Avant d’évoquer l’impact de la pyramide de Maslow, tâchons de bien comprendre de quoi il retourne : définissons le concept et détaillons les différents besoins identifiés par le célèbre psychologue Abraham Maslow.

Zoom sur la pyramide des besoins

Concrètement, les besoins de la pyramide de Maslow se répartissent en cinq niveaux différents :

  • Besoins physiologiques : les nécessités de survie impliquant de se nourrir, de dormir, de respirer, de s’habiller, de se chauffer et de pouvoir assurer sa reproduction.
  • Besoins de sécurité : bénéficier des conditions assurant la survie, c’est-à-dire s’inscrire dans un cadre de sécurité de l’emploi, de préservation de sa santé. Cela implique également des nécessités en matière d’information, de logement, de protection physique ou encore d’information.
  • Besoins d’appartenance : s’assurer que l’on compte pour les autres, qu’une relation d’interdépendance s’est installée. Cela implique d’avoir la sensation d’appartenir à un groupe, la possibilité de s’exprimer, de communiquer et de partager.
  • Besoins d’estime : s’assurer que l’on est reconnu par les autres et se sentir apprécié. Les notions de tolérance, d’écoute, de franchise mais aussi d’autonomie sont au cœur de ce niveau de besoin.
  • Besoins d’accomplissement : le développement personnel et l’accomplissement de soi sont les notions maîtresses de ce cinquième niveau. La sensation d’être unique est commune à chacun, qui a le désir de se cultiver, de méditer ou encore de faire de l’art. Etre consulté pour résoudre un problème et s’épanouir sont des preuves de l’assouvissement des besoins d’accomplissement.

Pour Maslow, il n’est pas possible de dépasser un niveau de besoin sans avoir assouvi les précédents. Il s’agit donc d’un processus de long terme qui ajoute sans cesse de nouveaux objectifs : en d’autres termes, la clé pour rester motivé.

Les origines de la pyramide de Maslow

Abraham Maslow développe sa pyramide des besoins pour la première fois dans son ouvrage Motivation et personnalité paru en 1954. Il y explique alors que pour satisfaire ses besoins de niveau deux, il doit d’abord satisfaire ceux du niveau un, et ainsi de suite.

A l’époque, la portée de ces travaux se situe à un niveau psychologique. Maslow reste d’ailleurs à ce jour l’une des références majeures dans le domaine de la psychologie. Aujourd’hui, sa pensée est notamment utilisée en marketing pour cerner les besoins des consommateurs et leur proposer une offre adaptée.

Dès lors, on peut légitimement se poser la question suivante : pourquoi ne pas recourir à la pyramide de Maslow dans d’autres cadres, comme celui du management, où l’évaluation des besoins paraît primordiale afin de fournir un cadre évolutif et relationnel propice au développement de l’entreprise ?

Pourquoi utiliser ce concept dans le cadre de votre management ?

Si l’on a recours à la pyramide de Maslow pour l’élaboration de stratégies et d’opérations marketing, il est tout à fait possible de s’interroger sur la pertinence de cette théorie dans le cadre managérial.

Considérez vos collaborateurs comme vous considéreriez les consommateurs

Grâce à la pyramide de Maslow, il est possible de bien comprendre les attentes d’une clientèle. Lorsqu’on sait avec clarté quel est le niveau de besoin d’une cible commerciale, on peut aisément lui proposer une solution adaptée : cela peut être un produit ou un service.

Les supermarchés répondent au besoin d’alimentation de leur clientèle, quand les chaînes de prêt-à-porter fournissent les vêtements nécessaires aux nécessités d’habillement du quotidien. En ce sens, les entreprises qui se rapportent à la pyramide de Maslow répondent au niveau de survie de cette dernière.

De son côté, une banque peut proposer un crédit immobilier pour permettre à un foyer de se loger, et d’ainsi répondre aux nécessités de sécurité de second niveau. A l’inverse, une association caritative s’adresse à des individus qui veulent exprimer un désir de reconnaissance et contribuer à la société.

De ce fait, au même titre que la pensée marketing applique la pyramide de Maslow pour identifier les besoins du consommateur, le manager doit penser sa relation avec ses équipes comme une succession de besoins à satisfaire. Il en résultera une collaboration plus efficace, plus transparente et surtout plus productive.

Comment utiliser la pyramide de Maslow pour comprendre les besoins vos effectifs ?

Un salarié doit lui aussi satisfaire les différents besoins de la pyramide de Maslow dans le cadre de son contrat de travail et de ses missions quotidiennes. Ces différents niveaux sont les suivants :

  • Besoins physiologiques : la motivation première de la recherche d’emploi et du remplissement des termes du contrat de travail est bien sûr l’obtention d’un salaire. Ce salaire doit être suffisant pour vivre.
  • Besoins de sécurité : l’emploi assumé doit fournir un cadre sécurisant, être suffisamment stable pour lui permettre de se projeter dans l’avenir, et ne pas être source de stress quotidien.
  • Besoins d’appartenance : le salarié souhaite appartenir à un groupe de collègues auprès desquels il se sent bien, avec lesquels il éprouve des affinités, et peut communiquer. Il doit également bénéficier d’un accès aux informations sur le quotidien de l’entreprise et comprendre son fonctionnement, tout en se sentant accepté en son sein.
  • Besoins d’estime : la reconnaissance du manager et des collègues est essentielle à ce niveau. La reconnaissance de l’entreprise peut passer par des augmentations de salaire, puisque le niveau de rémunération est associé à la valorisation du travail effectué. En complément, d’autres éléments peuvent venir valoriser le salarié, par exemple un cadre de travail agréable, des avantages financiers ou en nature, des compliments publics de la part du manager…
  • Besoins d’accomplissement : le salarié sort de sa zone de confort et cherche à atteindre des objectifs complexes et à se dépasser. Cela passe par de la montée en compétence, le perfectionnement des acquis, l’élargissement des responsabilités et de l’autonomie, ainsi que l’acquisition d’un niveau d’expertise dans son domaine professionnel.

Adaptez votre management en fonction des besoins de vos équipes

En tant que manager, mettre en œuvre la pyramide de Maslow va consister à identifier les besoins de vos collaborateurs et à suivre l’évolution de leur assouvissement. Qui dit effectifs multiples dit différents niveaux de besoins professionnels. Un salarié aura peut-être davantage besoin de sécurité quand un autre sera à la recherche de son accomplissement personnel.

Vous pourrez donc leur attribuer des objectifs différents et mieux adaptés. Et qui dit objectifs adaptés dit objectifs atteignables : de la part du collaborateur, c’est l’assurance d’un sentiment de progression et de satisfaction ; de la part du manager, c’est l’assurance d’un gain de productivité et d’efficacité au quotidien.

Quelles sont les limites de la pyramide de Maslow ?

Le principal problème de la pyramide de Maslow se rapporte à cette stricte hiérarchisation des besoins. Dans les faits, il n’est pas systématiquement nécessaire de satisfaire un niveau de besoin pour se motiver à répondre au suivant. La notion de motivation, en particulier dans le monde du travail, se montre infiniment plus complexe.

La motivation peut en effet avoir de multiples autres sources : la quête de satisfaction, les spécificités des tâches attribuées, la sensation de justice et de légitimité au sein de l’entreprise, ou encore le niveau d’intérêt associé à une mission plutôt qu’à une autre.

Par ailleurs, au regard des avancées scientifiques en matière de science neurologique, de psychologie sociale et clinique, on peut se dire aujourd’hui que dans les besoins d’appartenance et de reconnaissance vont plutôt dans le sens de situer à tous les niveaux de la pyramide. Moins que des niveaux à atteindre et à dépasser, il s’agirait donc plutôt de nécessités transversales, indispensables aussi bien à la survie qu’à l’accomplissement de soi.

La pyramide de Maslow est donc un outil puissant à mettre en œuvre dans le cadre du management de vos équipes, mais ne doit pas être pris comme la panacée à toutes vos problématiques d’organisation !

Télécharger l'article en PDF

Vote: 2.8/5. Total de 4 votes.
Chargement...

Laurent Dufour

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.