Manager » Manager : Les différents styles de management » Motiver ses équipes » 10 idées reçues sur la motivation des salariés

10 idées reçues sur la motivation des salariés

par | 14 commentaires

La motivation dans l’entreprise est une stratégie de management  qu’un dirigeant doit gérer au quotidien. Sans motivation, les collaborateurs ne s’épanouiront pas et, tout comme l’entreprise, ne se développeront  pas, car si la motivation est nulle le résultat sera de… zéro !

Manager : les outils

10 idées reçues sur la motivation des salariés

Pour un dirigeant la motivation doit rester une préoccupation permanente, il doit continuellement travailler à motiver ses équipes. Chacun le sait, la motivation est la clé de la réussite et, si elle ne garantie pas, à elle seule, la performance d’un collaborateur, il ne peut y avoir de performances durables sans elle.

De nombreux responsables du personnel ont toutefois tendance à baser leur stratégie de management à partir d’idées reçues sur les facteurs de motivation des salariés. Le blog du dirigeant vous présente une liste de 10 idées reçues sur ce management.

1. La récompense est un facteur de motivation indiscutable

Cela paraît étonnant à première vue mais cette idée reçue n’est pas toujours exacte. En effet, des psychologues ont mis en évidence le fait que trop de récompenses diminuaient la performance des employés. Ainsi, les hommes et les femmes10 idées reçues sur la motivation des salariés ne travaillent pas tant par envie mais plus par devoir ou compétitivité.

La saine émulation entre collaborateurs, plus que la compétition qui réduit les perspectives à une vision de court terme, est donc un facteur important pour la motivation. Elle permet de se mesurer, d’atteindre des objectifs, de se dépasser de manière raisonnable, en bref d’être fière de ce que l’on fait.

2. Un travail dirigé avec un rythme partagé est plus motivant qu’une tâche imposée

Cette idée est vraie, un employé qui peut lui-même choisir les conditions d’exécution d’une tâche sera plus motivé pour la réaliser que si des délais et consignes strictes lui sont imposés.

Il ne choisira pas forcément la solution optimale car il dispose de moins de recul ou d’éléments de comparaison qu’un responsable, mais il mettra un point d’honneur à prouver qu’il avait raison. Au final, en responsabilisant, et en guidant les employés, c’est à dire en partageant le rythme on implique et motive ses collaborateurs.

3. Il est facile d’identifier les besoins de ses salariés

Non,  car les personnes sont toutes différentes, mais avec un peu de sens de l’observation et de la communication, il est possible de se faire une idée sur ses motivations ; comme distinguer ceux qui ont besoin d’encouragement, d’agir, de progresser ou si leur motivation principale est l’argent.

4. Une personne heureuse est plus motivée au travail

10 idées reçues sur la motivation des salariésCe n’est pas systématique, une personne heureuse sera plus motivée si son travail est une source de son bonheur et d’épanouissement.

L’employé qui trouve un intérêt dans un élément connexe à son travail (être en équipe, obtenir des avantages sociaux…) peut s’en contenter mais sa satisfaction ne sera pas suffisante pour le motiver pour sa mission… Manqueront alors des conditions supplémentaires pour le booster.

5. Seuls les actes concrets augmentent de manière durable la motivation au travail

Même si cela paraît étonnant, ce n’est pas une vérité. Les augmentations de salaire, les congés, conditions de travail ont un effet à  court terme sur un salarié alors que, statistiquement, c’est au contraire les actes abstraits comme les responsabilités ou progressions individuelles que les effets s’installent sur le long terme… sauf si la monotonie s’établit.

6. Des facteurs à « effet motivateur » limité

10 idées reçues sur la motivation des salariésCertains dirigeants ou responsable de services penseront que pour augmenter la motivation au travail, il faut agir sur les congés, la rémunération et les conditions de travail…

Mais attention à ne pas confondre les éléments manquants qui créeront une insatisfaction, de ceux de la motivation. Une bonne rémunération ne serra pas source de motivation, mais son insuffisance déclenche une insatisfaction démotivante. Des éléments donc à ne pas négliger sachant toutefois qu’ ils ne permettent pas, à eux seuls, à déclencher la motivation du salarié.

7. Certaines tâches sont peu motivantes

S’il est vrai que certaines tâches sont difficilement motivantes, il est souvent possible de les modifier ou de les mettre en perspective pour les rendre plus intéressantes, parfois en ajoutant simplement une tâche plus valorisante.

8. La principale motivation d’un salarié : l’argent

10 idées reçues sur la motivation des salariésLes différentes études menées sur ce point montrent qu’un salaire trop bas peut être une source d’insatisfaction, mais pas forcément un facteur de démotivation notamment si le salarié juge la rémunération toutefois « correcte ».

La lassitude est un facteur de démotivation important, or, on peut être bien payé et lasse de son travail. Pour être motiver il faut à la fois se sentir reconnu, et la rémunération fait partie de la reconnaissance, mais il faut aussi pour voir se sentir emmener par le projet de l’entreprise.

Pouvoir « se mettre en mode projet », avoir des perspectives, partager des objectifs, être capable de se mesurer fait partie de la motivation, même si bien souvent cela fait peur …. Mais on entre là dans un autre débat…

9. Les employés sont réactifs aux mêmes facteurs de motivation

Non, chaque employé est différent et les besoins varient d’un individu à l’autre, ou d’une période à l’autre pour un même individu.

Certaines personnes recherchent dans leur travail au quotidien une bonne ambiance, d’autres attendent une reconnaissance, parfois simple mais valorisante comme un remerciement,  d’autres encore sont en quête une certaine autonomie dans leur poste.

Les facteurs de motivation ne sont jamais les mêmes pour tous c’est là toute la subtilité d’un bon management.

10. Le travail c’est pour gagner sa vie

10 idées reçues sur la motivation des salariésLe niveau de vie des occidentaux permet de satisfaire relativement correctement les besoins matériels. Le salarié est encouragé par d’autres besoins comme celui de se sentir utile, d’être reconnu à sa juste valeur, de recevoir de la reconnaissance, de l’estime, somme tout des besoins humains comme le démontre la pyramide de Maslow.

Il faut reconnaître que si l’argent était notre seul moteur, aucune association de travail bénévole n’existerait, preuve flagrante qu’un travail peut être une autre source de plaisir et motivation que l’argent.

En résumé

Il est important et nécessaire de corriger les idées erronées, parfois bien ancrées, sur la motivation au travail.

La rémunération correspond à la contrepartie d’un travail bien effectué et n’est pas en cela un facteur de motivation.

Pour motiver ses salariés les entreprises doivent tisser des liens, s’attacher à répondre aux attentes profondes des collaborateurs pour canaliser les énergies et, grâce à une vision commune et de confiance, placer la performance à son plus haut niveau..

10 idées reçues sur la motivation des salariés

Newsletter

14 Commentaires

  1. 10 idées reçues sur la motivation des salariés

    Loin du seul aspect de la rémunération, la satisfaction au travail est fonction de nombreux facteurs sur lesquels la gestion des ressources humaines peut agir : dans un contexte entrepreneurial de plus en plus concurrentiel, avec des critères de rentabilité de plus en plus exigeants, la prise en compte de la satisfaction au travail dans la pratique managériale devient essentielle dans des systèmes organisationnels qui se complexifient et demandent une grande réactivité

    Réponse
    • 10 idées reçues sur la motivation des salariés

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire

      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Réponse
  2. 10 idées reçues sur la motivation des salariés

    Bonjour
    Article intéressant
    Il ne peut y avoir de motivation pour les employés que s’il existe :
    – Une échelle de valeur selon les compétences,
    – Mesure des réalisations concrétisés en fonction d’objectifs bien définis:
    – Un contexte de challenge

    Réponse
  3. 10 idées reçues sur la motivation des salariés

    Merci pour l’article,

    Je crois que la satisfaction est le facteur de motivation le plus important. Un employé satisfait dans son travail (poste, salaire statut social, responsabilités, conditions de travail,…) peut donner beaucoup plus qu’un autre insatisfait.

    Réponse
    • 10 idées reçues sur la motivation des salariés

      Bonjour,

      Je suis tout a fait d’accord, si ce n’est qu’il faut quand même un petit challenge sinon il y a un risque de s’endormir et d’éviter d’intégrer les évolutions. Un juste mixte entre satisfaction, un suivi positif et motivant associé à un challenge adapté me semble être un bon mixte.

      Cordialement,
      L’équipe création d’entreprise LBdD

      Réponse
  4. 10 idées reçues sur la motivation des salariés

    Je pense que j’ai un biais de raisonnement par rapport à vous : je n’ai connu pratiquement que des grands groupes, j’ai fait seulement un stage dans une PME de 9 personnes.

    Aujourd’hui, si on me demandait pourquoi je me plais dans la multinationale dans laquelle je suis embauché, je répondrais le pognon, le métier que je trouve passionnant, le fait que ma hiérarchie me laisse faire à peu près tout ce que je veux, la liberté sur les horaires, la possibilité de travailler de chez moi de temps en temps, l’ambiance au bureau qui est excellente, les afterworks avec les collègues avec qui je m’entends très bien.
    La reconnaissance ne viendrait même pas dans ma liste. Dans une entreprise de 130 000 personnes, vous être un numéro, un parmi 130 000, de la reconnaissance, vous n’en aurez pas. Peut-être est-ce pour cela que certains ne supportent pas les grands groupes, il est vrai qu’il faut un certain état d’esprit pour s’y plaire.
    Quand mon chef me donne une augmentation, ce n’est jamais par reconnaissance, c’est parce qu’il a la trouille que je mette les voiles à un moment où mon départ serait difficile à gérer. Quelqu’un qui aurait besoin de se sentir reconnu, de mériter les récompenses qu’il reçoit et de se sentir utile le vivrait peut-être mal. Pour ma part, je m’en fiche un peu tant que j’obtiens ce que je convoite, mes facteurs de satisfaction étant ailleurs.
    Comme vous dîtes, les gens sont tous différents, je suis d’accord, même si je pense que vous y allez un peu fort quand vous dîtes qu’un gros salaire traduit une reconnaissance de l’entreprise, laquelle est le principal motif de satisfaction, l’argent en lui-même n’étant que secondaire (je pense toutefois que vous aviez conscience d’exagérer un peu quand vous avez écrit cela).

    Sur le fait que les gens ne sachent pas exprimer ce qu’ils veulent, je suis d’accord. D’autant plus que ce qu’ils veulent n’est pas forcément ce qui les motivent, votre point 4 l’illustre bien. J’ai donc été un peu vite sur le point 3. Ceci étant, demander ce que veulent les gens reste intéressant, cela peut permettre de donner satisfaction à moindre frais par un moyen que l’on aurait peut-être pas envisagé.

    Réponse
  5. 10 idées reçues sur la motivation des salariés

    Je me ferais un peu l’avocat du diable mais…
    > Et si le fait d’avoir plus de responsabilités n’intéressait les gens que dans un autre but ? Par exemple celui de prendre un poste plus élevé (dans la même structure ou dans une autre, en capitalisant la-dite responsabilité sur le CV). Poste plus élevé qui donne une rémunération plus importante.

    Point 1 : Pour démotiver quelqu’un à coup de primes et d’augmentations, il doit falloir y aller…

    Point 3 : Pourquoi ne pas tout simplement demander aux gens ce qu’ils veulent ?

    Point 10 : attention, tous les occidentaux ne vivent pas bien. Et même quand on arrive à vivre correctement, vous reconnaîtrez que l’on mange mieux avec 4000€/mois qu’avec 2000, même si 2000 suffisent pour vivre à peu près correctement.
    Associations & travail bénévole : ne pourrait-on pas considérer que le travail en entreprise contre rémunération est différent de l’engagement bénévole ?
    Un travail bénévole est un travail choisi. Vous le choisissez parce que vous souhaitez défendre une cause qui vous tient à cœur, ou par passion (vous aimez faire du foot, vous aidez au bon fonctionnement de votre club).
    Par ailleurs, il faut bien manger, d’où votre emploi 35 ou 40h par semaine dans un bureau. Ce qui ne veut pas dire que le boulot, c’est le bagne, mais simplement, combien de gens iraient bosser si ce n’était pas une question d’argent ? C’est d’ailleurs bien pour cela que l’on les paie pour y aller : sinon, ils n’iraient pas.
    Moi-même, j’ai un métier qui me plaît, l’ambiance est bonne, la cantine est bonne, et surtout, la boîte paie bien ! J’aime bien ma boîte, je m’y sens bien, mais :
    1/ Si je n’avais pas besoin d’un salaire pour vivre, je n’irais pas au boulot.
    2/ Si on me propose 20% de plus en face, j’irais, et le meilleur manager du monde ne pourra rien y faire.
    Ceci ne veut pas dire que je vais au boulot à reculons et que je n’aime pas mon boss. Au contraire. Puisqu’il faut y aller, autant que ça se passe bien.

    Réponse
    • 10 idées reçues sur la motivation des salariés

      Bonjour,

      Merci pour votre réponse construite et constructive.

      L’idée de cet article n’est pas de proposer des vérités intangibles (il y a peu de certitudes en management…), mais plutôt d’ouvrir des pistes de réflexions a des managers qui se trouvent devant des questions concrètes. Le point 1 ne prétend pas que la rémunération n’est pas motivante, mais qu’elle n’est pas la seule source de motivation. Je pense sincèrement que la rémunération en tant que telle n’est pas suffisante, pour de nombreuses personne le niveau de rémunération traduit une reconnaissance de l’entreprise le fait d’avoir un gros ou un très gros salaire est alors secondaire.
      Lorsque vous dites « Pourquoi ne pas tout simplement demander aux gens ce qu’ils veulent ? », la réponse peut paraître étonnante mais il est claire (pour l’avoir vécu) qu’on ne sait pas toujours exprimer ce que l’on veut vraiment (on peut être influencé, ne pas bien définir ce qu’on ressent, se faire une fausse idée d’un poste ou d’une mission, avoir des craintes, …). Ce qui est certain c’est que ce n’est pas parce qu’on demande ce que veulent les collaborateurs qu’on a au final une idée précise de leurs motivation profonde.
      Pour le point 10 je ne peut qu’être d’accord avec vous, surtout en cette période, mais il faut entendre cette réflexion d’une manière générale.

      Pour la seconde partie de votre commentaire, je reconnais tout a fait l’importance du salaire, mais pense que chacun agit différemment.

      Cordialement,
      Le service création d’entreprise Leblogdudirigeant

      Réponse
  6. 10 idées reçues sur la motivation des salariés

    Merci pour l’article
    je suis étudiant et je fais la recherche sur la motivation. j’apprécie bien cet article mais ma préoccupation est que ces idées ne peuvent pas produire les bons résultats dans le contexte Camerounais ou nous nous trouvons car la majorité des salaries croupissent dans l’extrême pauvreté et la seule motivation est le salaire surtout les ouvriers et les agents de maitrise qui ne veulent que ce qui va satisfaire leur besoins et le minimum pour leur famille

    Réponse
    • 10 idées reçues sur la motivation des salariés

      Bonjour,

      L’article est effectivement écris en fonction des expériences que j’ai acquise dans des entreprises situées en France. Je ne peux malheureusement pas beaucoup vous aider.

      Cordialement,
      Le service création d’entreprise Leblogdudirigeant

      Réponse
  7. 10 idées reçues sur la motivation des salariés

    Je trouve très intéressante votre démarche pour aller plus loin que les idées reçues… La principale reconnaissance que les salariés français revendiquent actuellement est…. celle de leur « pairs », – pas celle de leurs supérieurs : Avoir la possibilité d’évoquer sa situation, partager son expériene, élaborer des solutions en commun.

    Réponse
  8. 10 idées reçues sur la motivation des salariés

    je vs remercie pour ces information c vraiment utiles pour moi

    Réponse
  9. 10 idées reçues sur la motivation des salariés

    bonjour,

    merci pour cette perception bien particulière et en même temps clarifiante de la situation.
    en même temps il faut notifier que l’entreprise est un système sociale complexe à l’intérieur duquel toutes les formes de relations peuvent avoir un effet quelconque sur la performance et la productivité de l’entreprise. pour cela, il serait donc urgent d’assoir une politique managériale qui profite et qui implique tout le personnel dans la gestion des affaires internes.
    que ce soit la rémunération ou la communication, la vie de l’entreprise doit d’abord se solidifier par des liens et par un sentiment d’appartenance. même si le problème lié à l’aspect pécuniaire trouve résolution, il n’en demeure pas moins qu’une solution avant-gardiste plus sociale est envisageable.

    cordialement.

    Miles

    Réponse
  10. 10 idées reçues sur la motivation des salariés

    Bonjour,

    Merci pour cet article fort intéressent.

    Un salarié ou un collaborateur peu également être récompensé par des cessions d’actions à votre entreprise. Ce genre de démarche aura l’intérêt de les impliquer plus encore dans l’entreprise.

    Vous pouvez retrouver également, la prime d’intéressement. Le grand argument pour l’employeur est l’exonération de cotisations sociales sur l’intéressement, même si certaines charges sont tout de même maintenues.

    Pour le salarié, cet accord est prévu pour une durée minimum de 3 ans, et doit être plafonné selon les résultats de l’entreprise.

    Merci encore.

    A bientôt.

    Caroline d’Access com’

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 idées reçues sur la motivation des salariés

Click here to get this post in PDF

Please wait...
créez votre entreprise

Inscrivez-vous à la newsletter !

Chaque semaine, des actus et des articles de fond

Merci ! Votre inscription a été prise en compte.