Introduction

Lancer son produit est un moment crucial pour toute start-up en devenir. C’est à ce moment que l’on passe de liée à la réalité, de l’innovation à la concrétisation. Dans cet article, nous vous proposons des conseils pratiques pour lancer votre produit avec succès et faire décoller votre start-up.

start-up lancer son produit

Vous avez bien mûri votre idée et vous vous êtes enfin décidé à créer votre start up afin de mener à bien votre projet.

Comme beaucoup de créateurs, vous préparez avec minutie votre futur produit, car pour son lancement, vous pensez que vous n’avez qu’une seule chance. Votre message doit donc être parfait. Mais, comme la plupart des starts up, lorsque vous rendrez votre produit public, il se peut que personne ne s’en soucie. Sachez que ce n’est pas grave, cela fait partie du jeu. Dans cet article nous dédramatiserons cette étape qui angoisse plus d’un créateur.

Et nous présenterons toutes les astuces pour aborder cette étape fondatrice qui consiste à commencer à confronter votre produit aux futurs clients et lancer votre start up.

Lancez votre projet immédiatement !

Beaucoup de startupper se demandent “quand dois-je lancer mon produit ? ». En réalité, tout dépend de ce qu’on entend par « lancer un produit ». En effet, cette expression revêt plusieurs sens et couvre de nombreuses étapes dans le processus de création. Quoiqu’il en soit, si la question est de savoir : À quel moment dois-je dévoiler mon produit à de potentiels utilisateurs ou clients ? Alors dans ce cas la réponse est : le plus tôt possible ! En effet, le moment idéal est probablement tout de suite. 

Beaucoup de créateurs ont des notions solides mais théoriques sur la façon dont ils vont résoudre un problème et sur la façon dont les clients potentiels vont interagir avec ce qu’ils proposent. Le fait de confronter votre produit au monde extérieur, même dans sa phase initiale, vous aidera à déterminer si vous résolvez un problème suffisamment important pour que quelqu’un soit prêt à payer pour. Et ce, même si le produit n’est pas encore tout à fait au point.

Il peut être difficile de lancer un projet sans que personne ne s’en préoccupe (en particulier en Europe où ce n’est pas dans nos habitudes). Mais ce n’est pas une raison pour douter de l’efficacité de la méthode. Si la réponse n’atteint pas vos attentes, c’est donc une raison d’itérer (faire évoluer votre offre et la présenter à nouveau à vos clients). Confronté vous à l’avis de vos futurs clients et recommencez, jusqu’à ce que vous ayez un noyau d’utilisateurs qui apprécient réellement votre concept. 

Si vous créez un produit ou un service que même un petit nombre d’utilisateurs adoptent, alors vous êtes sur la bonne voie. Cela renforcera votre motivation et votre moral d’avoir ne serait-ce qu’une poignée d’utilisateurs qui apprécient vraiment ce que vous faites. Cela vous aidera à déterminer : 

  • Ce sur quoi vous devez vous concentrer
  • Ce qu’ils aiment dans votre produit
  • Comment vous pouvez l’améliorer ?
  • Où vous pouvez trouver plus d’utilisateurs ?

Une fois que vous avez obtenu un noyau d’utilisateurs qui apprécie réellement votre produit ou service, l’étape suivante consiste à augmenter ce nombre, pour créer un marché propice au lancement de votre activité.

En résumé : Pourquoi tester encore et encore votre projet auprès des clients ? (même avant d’avoir un produit entièrement fonctionnel). 

  • Le lancement précoce vous donne la possibilité de pratiquer et d’affiner votre idée. Vous pouvez tester l’idée ou le message sur les utilisateurs, faire de l’A/B testing. 
  • Les différents moyens que vous utiliserez pour présenter votre offre toucheront naturellement des publics différents. Ces premières propositions vous aideront à déterminer si vous vous adressez aux bons utilisateurs.

Parlez de votre projet

Une chose dont chacun a besoin pour se lancer est un pitch de présentation solide et convaincant.

Ayez une vision claire

Pour pouvoir expliquer clairement et succinctement une idée complexe, il faut avoir une vision claire de la chose.

Ainsi, parlez de ce que vous faites de manière claire et succincte sera l’une de vos tâches les plus importantes en tant que créateur ou créatrice. C’est une compétence dont vous aurez besoin pour convaincre les cofondateurs potentiels, les investisseurs, les utilisateurs, les employés et peut être même les futurs actionnaires de croire en vous.

Pour vous développer, vous devez faire en sorte que chacun de ces groupes parlent de vous et vous aident ainsi à vous faire connaître. C’est pourquoi il est nécessaire de faire en sorte que n’importe qui, votre grand-père ou la personne que vous rencontrez à la gare, puisse facilement parler de ce que vous faites. Ainsi le mot pourra se répandre de manière virale.

Il n’est pas forcément naturel d’être à l’aise pour parler de son projet dès le début. Voici donc quelques astuces à appliquer pour se perfectionner.

Le quoi avant le pourquoi

Il est souvent naturel pour les porteurs d’un projet de commencer par parler du problème qu’ils résolvent plutôt que de la solution qu’ils apportent. Cependant, lorsque vous ne disposez que d’un temps limité avec quelqu’un, il est primordial d’aller à l’essentiel. Vous devez lui donner le contexte dès le départ. Par conséquent, commencez par le nom de l’entreprise et ce que vous faites. Dans un premier temps, il n’est pas nécessaire d’exposer le problème, mais plutôt de présenter votre proposition de valeur.

L’écosystème entrepreneurial (presse, investisseurs, créateurs) est sollicité des dizaines de fois par semaine, voire par jour. De ce fait, ils ont une durée d’attention particulièrement courte. Commencez donc par une courte phrase de présentation, et si votre interlocuteur vous pose des questions complémentaires, dans ce cas penchez-vous sur la question du pourquoi.

De la même manière, et quel que soit votre auditoire, particulièrement lorsque vous parlez à des financeurs, il est essentiel de l’accrocher dès les premières minutes de présentation.

Arrêtez le jargon

La deuxième erreur commise par les créateurs est d’ajouter à leur discours un langage marketing dénué de sens. En France, la surutilisation d’anglissime n’apporte pas la crédibilisation du contenu attendue, mais risque de perdre votre interlocuteur.

Lorsque vous décrivez votre entreprise, assurez-vous que votre interlocuteur visualise ce que propose votre produit ou votre service. Les mots trop jargonneux ont tendance à brouiller le message et n’apportent aucun contenu informatif sur ce que vous faites réellement.

Pas de divagation

Une autre erreur fréquente commise par les créateurs est la divagation. Vous pourrez avoir tendance à continuer à parler encore et encore, tandis que votre interlocuteur aura décroché. Ne perdez pas l’objectif d’être succinct. Vous devez être capable d’expliquer en peu de mots le problème que vous résolvez et pour qui.

Pour résumer ce principe, on parle souvent de “Elevator Pitch” ou le pitch de l’ascenseur. Cela signifie qu’il faut être capable de présenter son projet clairement et dans son intégralité en quelques secondes : le temps du trajet de l’ascenseur.

La construction en A pour B

L’idée de la construction A pour B est de faire une analogie avec une entreprise bien connue afin d’expliquer de manière rapide votre concept.

Exemple : Walmart c’est Carrefour pour les États-Unis. Ici on comprend directement que Walmart est une entreprise de grande distribution implantée aux États-Unis.

Cependant, l’utilisation de cette formule peut être à double tranchant, et il est vite fait de rater sa phrase d’accroche ou de perdre votre interlocuteur.

Si vous tenez à utiliser ce type de formule, voici 3 principes à respecter à tout prix :

  • A doit être un nom connu, assurez-vous que votre référence soit partagée avec votre interlocuteur (Carrefour est connu de tous en France)
  • Les raisons pour lesquelles B pourrait vouloir A doivent être suffisamment claires (les utilisateurs, ici les Américains, ont envie/besoin de faire leurs courses dans un supermarché)
  • B doit représenter un marché énorme (300 millions de consommateurs américains)

Gardez du recul et un sens critique vis-à-vis de votre projet

Ne vendez pas votre projet, expliquez-le. Soyez ouvert aux critiques et aux remarques de vos interlocuteurs. Ceux-ci peuvent apporter un point de vue différent et vous amener à affiner votre projet. Ne cherchez pas à tout prix à les convaincre que votre projet est parfait. Au contraire, essayez de comprendre ce qui les amène à penser cela.

Dans le milieu des starts-up, on entend souvent qu’il ne faut pas être amoureux de sa solution. En effet, beaucoup de créateurs passent beaucoup de temps à concevoir et réfléchir à leur produit/service, si bien qu’ils en tombent “amoureux”. Le danger dans ce cas, est d’avoir un regard biaisé sur sa solution, et considérer qu’elle convient à tout le monde, qu’elle est parfaite, qu’elle répond exactement aux besoins de tous… Le créateur perd alors son objectivité, pourtant indispensable, pour concevoir un produit/service qui fonctionne.

De plus, le danger de tomber amoureux de son produit/service est de rechigner à le faire évoluer, alors que bien souvent, le produit pensé initialement, (et parfois même conçu initialement) n’a rien à voir avec le produit/service final.

Les différentes façons de lancer son produit de start-up

Le lancement silencieux

Pour faire ce lancement, vous n’avez pas besoin de grand-chose :

  • Un nom de domaine
  • Le nom de votre entreprise
  • Une courte description
  • Un moyen pour les utilisateurs de vous contacter
  • Un call to action (définition de call to action : un appel pour l’utilisateur à effectuer une action précise, cela peut être s’abonner à une newsletter, s’inscrire sur une liste d’attente, etc.)

En créant une page web, même minimaliste, vous permettez à toute personne qui entendrait parler de votre projet d’avoir quelque chose à quoi se référer, une source d’information disponible, et un moyen de contact.

Lancement auprès des amis et de la famille

Même si vous n’en êtes qu’au stade de l’idée, vous pouvez tester votre présentation d’une ou deux phrases auprès de vos amis et de votre famille. Ensuite, lorsque vous avez un MVP, vous devriez procéder à un lancement auprès de vos amis et de votre famille le plus rapidement possible. Regardez-les utiliser le produit et demandez-leur leur avis. Attention, il ne faut pas rester trop longtemps dans cette phase, car vos amis et votre famille ne sont peut-être pas les utilisateurs idéaux pour ce que vous êtes en train de construire. Ainsi, leurs commentaires peuvent manquer d’objectivité et ne seront pas aussi utiles que ceux d’un véritable utilisateur.

Lancement auprès d’inconnu

Commencez à parler à vos clients potentiels dès que possible. En effet, il est recommandé d’aller sur le terrain tôt, même si cela peut vous mettre mal à l’aise au départ. C’est pourtant en parlant avec vos premiers clients, que vous pourrez mieux vous rendre compte des problèmes qu’ils rencontrent, et identifier de nouveaux besoins auxquels répondre, ou remanier certaines de vos idées. Il vaut mieux confronter son idée tôt, que se rendre compte d’avoir pris la mauvaise direction après des mois de travail.

Lancement sur les réseaux sociaux

L’usage des réseaux sociaux pour lancer son entreprise est un excellent moyen de se faire connaître. Planifiez un lancement pour chaque communauté dont vous faites partie. Chaque communauté est différente, avec des publics différents et des intérêts différents. Ne vous laissez pas submerger par le marketing et le langage promotionnel. Faites vos recherches et comprenez ce qui incitera les membres de cette communauté en particulier à s’intéresser à ce que vous faites.

Lancement avec précommandes

Une dernière façon de lancer son projet est de faire une campagne de précommande sur une plateforme comme Kickstarter ou encore Indiegogo. Vous pouvez également créer une liste d’attente afin de booster l’engouement pour votre projet.

Pour résumer, arrêtez de penser que le lancement est juste un moment ponctuel dans le temps. Si vous détectez un vrai « besoin client », que vous lancez votre solution et que personne ne fait attention, recommencez encore et encore. Ce n’est pas la solution finale qui importe, mais la démarche et la dynamique générée pour élaborer la solution. Le lancement de votre projet n’est pas l’étape finale du parcours, mais plutôt un processus continu qui jalonne le long chemin tortueux qu’est la création d’une start up.

Pas encore de votes.
Chargement...
Sommaire
  • Lancez votre projet immédiatement !
  • Parlez de votre projet
  • Les différentes façons de lancer son produit de start-up
x
Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques
  • Simplicité
    Simple
  • Economie
    Économique
  • Rapidité
    Rapide
Vous souhaitez un accompagnement pour lancer votre entreprise ?
Créer votre entreprise
Un changement d’adresse ? Une augmentation de capital ?
Modifier vos statuts
Besoin de protéger votre marque et logo d’un potentiel concurrent ?
DÉPOSER VOTRE MARQUE

Avis Trustpilot Legalstart

Commentaires
0 commentaires
Pas encore de votes.
Chargement...
0/5