Créer sa start up en ligne : On vous dit tout

Par Penda Sy, le 11/01/2021

Créer une une entreprise en ligne est facile, rapide et peu coûteux. Si cela convient à de nombreux créateurs, est-il imaginable d’utiliser cette solution pour créer une startup ?

La particularité de ce type de société empêche-t-elle les jeunes entrepreneurs innovants de profiter des avantages de la digitalisation de notre économie ?

Les plateformes juridiques ont, aujourd’hui, révolutionné la création d’entreprise en facilitant l’accès aux formalités juridiques et en proposant des tarifs imbattables.

Pour autant, la création d’une start-up nécessite souvent de nombreux conseils juridiques et le choix d’une forme juridique appropriée. Il faut aussi prévoir l’entrée probable de futurs investisseurs qui prendront part au capital. Peut-on, dans ces conditions imaginer créer sa start-up en utilisant les services d’une plateforme juridique ?

Créer en ligne est-ce une bonne idée ?

Créer en ligne permet de bénéficier de nombreux avantages tels que la simplicité, la rapidité de création et la prestation peu coûteuse. Cependant, elle n’est pas sans lacunes, notamment lorsque vous avez besoin de conseils juridiques ou que la rédaction de vos statuts demande une certaine personnalisation liée à la forme sociale que vous souhaitez créer, à l’activité ou au financement de votre projet.

Les caractéristiques spécifiques d’une start up

Une start up, à la différence des autres entreprises, répond à un besoin spécifique en mettant la technologie au cœur de sa réponse.  Elle propose souvent un modèle économique, un service ou un produit jamais fait auparavant à travers un mode de fonctionnement et d’organisation particuliers.

Une société innovante

Parce qu’elles innovent, les start up ont souvent un taux de risque et d’incertitude plus élevés que les sociétés traditionnelles. Dans ce sens, le startuper a besoin d’un conseil juridique pertinent et d’un accompagnement spécifique en gestion et en gouvernance.

Par exemple, créer une société de conseil ne nécessitera pas forcément des statuts personnalisés. Il est généralement peu risqué de se baser l’organisation de sa société sur ce qui se fait déjà sur le marché.

Alors qu’une start up diffère en ce sens qu’elle a besoin d’un niveau de conseil supérieur et de statuts personnalisés et adaptés à l’innovation qu’elle entend mettre en place. En effet, au début de leur activité la plupart de startups fonctionnent de la même manière que les entreprises traditionnelles. Elles n’ont à ce stade pas besoin de personnaliser leurs statuts. Toutefois, dès lors qu’elles ouvrent leur capital à des investisseurs ou des employés, elles peuvent avoir besoin de faire évoluer leur organisation et leurs statuts pour utiliser des outils spécifiques (BSPCE, AGA, actions préférentielles, …).

Une société à développement exponentiel

Le terme “Start  up” provient du fait que l’une des principales particularités de ce type d’entreprise réside dans son fort potentiel de croissance et de spéculation sur sa valeur future. Le plus souvent basé sur un modèle économique innovant, ces structures nécessitent un financement à la fois important et spécifique pour pouvoir se développer.

Les fondateurs doivent donc prévoir des statuts souples qui permettent la venue et l’intégration de nouveaux associés (investisseurs, collaborateurs, partenaires, …), et bien souvent une expansion vers l’international. En amont de leur création, ils pourront consulter un professionnel, avocat, notaire ou expert-comptable pour prendre conseil et faire rédiger leurs statuts afin :

  • D’identifier la forme juridique la mieux adaptée à leur projet novateur. L’expérience montre que dans la plupart des cas, ils choisissent de créer une SAS,
  • De prévoir des statuts et un mode de fonctionnement adapté. Ceux-ci doivent permettre d’organiser la gouvernance de l’entreprise et d’assurer sa scalabilité à savoir : un développement exponentiel national ou international,
  • De faire rédiger un pacte d’associés,
  • Imaginer des solutions juridiques et faire adhérer facilement les investisseurs à leur projet à travers les levées de fonds, le crowdfunding…

Vous cherchez une plateforme juridique en ligne pour créer votre entreprise en ligne, rapidement et à moindre frais ?

Comparez et choisissez

Accompagnement personnalisé

Créer son entreprise en ligne

Leader du marché

Créer sa société en ligne

Meilleur rapport Qualité/Prix

Les meilleurs sites pour créer son entreprise en ligne

créer sa socété en ligne

Prix GLOBAL MOYEN **340 €368 €329 €328 €
OFFRE GRATUITE
OFFRE STANDARD129 € + frais129 € + frais99 € + frais79 € + frais
OFFRE PREMIUM289 € + frais249 € + frais199 € + frais179 € + frais
TOTAL DES FRAIS (moyenne)212 €239 €230€250 €
AVIS CLIENTS /108,6
368 avis sur Avis Vérifié
9,1
423 avis sur Avis Vérifié
9,0
627 avis sur Trustpilot
9,5
543 avis sur Avis Vérifié
PROMOTIONS LBdD
EN SAVOIR + SUR LES TARIFSDécouvrirDécouvrirDécouvrirDécouvrir

Les avantages de la création en ligne

Créer en ligne est une pratique qui se répand de plus en plus dans le monde de l’entreprenariat. En se servant des legaltech, il est possible de gagner du temps et de réaliser des économies sur les frais liés aux formalités juridiques. Cela  permet aussi aux dirigeants de faire leurs modifications statutaires de manière autonome.

Gain de temps

Pour de nombreux entrepreneurs, créer en ligne signifie une création rapide en quelques clics. Les plateformes juridiques peuvent donc répondre à un besoin urgent de créer.

Les formalités établies en quelques clics, un formulaire Kbis disponible en 48h, assurance antirejet… Telles sont les principales raisons pour lesquelles la plupart des entrepreneurs se tournent vers les legaltech.

Prestation moins chère

L’autre intérêt que présente la création d’entreprise en ligne concerne les coûts peu élevés proposés par les plateformes juridiques par rapport au tarifs pratiqués par les experts comptables ou les avocats.

Les économies que vous réaliserez grâce la création en ligne peuvent représenter une économie allant jusque 50 à 60% et servir à démarrer votre activité.

Autonomie juridique

Auparavant les créateurs et les dirigeants se chargeaient rarement eux mêmes des formalités juridiques pour créer leur entreprise, transférer leur siège social ou augmenter leur capital. Les formalités leur paraissaient trop compliquées et chronophages.

Aujourd’hui, dès lors qu’il n’est pas utile de rédiger une clause spécifique dans les statuts, il est tout à fait possible de faire ses démarches juridiques soi-même. Comme nous l’avons vu, cela prend quelques minutes et revient nettement moins cher.

Créer en ligne, risques et contraintes

Bien qu’étant une solution des plus intéressantes, créer en ligne présente quelques contraintes que l’entrepreneur doit prendre en considération.

Les risques liés à la création en ligne

Quand ne faut-il pas créer sa start up en ligne ? Lorsque cette dernière requiert des statuts personnalisés nécessitant une analyse et une rédaction juridique approfondie. Car les plateformes juridiques génèrent des statuts basés sur des modèles standards. Leur personnalisation se limite à inscrire les éléments juridiques liés à la création d’entreprise dans un modèle préétabli (montant et répartition du capital social, domiciliation de l’entreprise, nom des associés, …).

Dès lors qu’il faut rédiger une clause spécifique ou intégrer des éléments particuliers comme la variabilité du capital ou la création d’actions de préférence, il devient nécessaire de faire appel aux compétences et à la plume d’un avocat.

Quelle solution alors ?

Il est tout à fait possible de recourir aux services d’un avocat pour la personnalisation de vos statuts et par la suite vous tournez vers les legaltech pour créer votre start up rapidement et à moindre frais.

A noter que votre start up n’accueil peut-être pas des investisseurs dès sa création, les statuts personnalisés ne sont alors pas requis au moment de la création mais quelques mois voire années plus tard.

Créer moins cher à travers une legaltech, et s’adresser à un professionnel pour les modifications statuaires lorsque le moment sera venu peu s’avérer être une solution tout à fait intéressante. Surtout qu’on ne peut pas prévoir à l’avance quelles seront les exigences des futurs investisseurs. Cela semble d’autant plus pertinent que bien souvent l’entrée d’un investisseur au capital requiert la nécessité de modifier les statuts. Attention toutefois de vous assurer que cela est conciliable avec votre projet.

Comment créer en ligne ?

Les plateformes juridiques sont des outils qui simplifient votre création d’entreprise. Peu importe la plateforme choisie, il s’agit dans tous les cas de répondre à un formulaire en ligne qui prend à peu près une dizaine de minutes.

Si vous avez procédé à la rédaction de vos statuts par un avocat, la legaltech vous offrira la possibilité de télécharger ces statuts et se contentera tout simplement de faire pour vous certaines formalités : création du dossier de constitution, publication de l’annonce légale, dépôt au greffe…

Vers quelles plateformes se tourner

Il existe plusieurs plateformes juridiques de création d’entreprise en ligne. Une plateforme de confiance est indispensable pour assurer une création en bonne et due forme.

Pour nous assurer que vous choisirez la bonne plateforme, nous avons évalué les sites de création en les testant. Cela nous a permis d’émettre un avis sur chacune des principales plateformes : Legalstart, Captain Contrat, Legalplace, … Ainsi que celles que nous ne citons pas forcément …

Le choix que vous ferez en tant qu’entrepreneur doit être basé sur les critères suivants :

  • La crédibilité de la plateforme (regarder les avis),
  • Le temps de création,
  • La qualité du service après-vente,
  • Le coût de la création,

Certaines plateformes sont réputées pour mettre en contact des créateurs et dirigeants d’entreprise avec des avocats dédiés. Ces derniers fournissent une assistance juridique, du conseil et de l’accompagnement. En fonction de la maturité de votre projet, cette assistance peut vous être utile.

Les tarifs de la création en ligne

Créer sa start up en ligne est l’une des solutions les plus économiques. En dehors des frais administratifs obligatoires, les legaltech proposent généralement des tarifs identiques. Il s’agit donc de formules flexibles, adaptées en fonction du budget, de l’urgence de la création (obtention du k-bis en 48h avec certaines formules), du niveau d’accompagnement requis etc.

Le Blog du Dirigeant a un partenariat avec la plupart des plateformes juridiques françaises. Ce partenariat permet aux entrepreneurs de bénéficier d’un code promo de sur leurs démarches en ligne.

Remarque :

Certaines plateformes juridiques offrent la possibilité de créer votre start up gratuitement. Avec cette formule, l’entrepreneur s’acquitte uniquement des frais administratifs obligatoires.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Penda Sy

Penda Sy -

Penda SY est diplômée d'un master en droit des affaires. Elle combine ses deux passions, le droit et l'écriture, afin d'apporter aux entrepreneurs une réelle aide juridique dans la création et la gestion de leur entreprise.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *