Introduction

Le nom de domaine est l’adresse digitale d’un site internet. Elle correspond à la suite de caractères qui se termine par une extension telle que .com, .fr ou .net. C’est lui qu’on entre dans la barre d’adresse de son navigateur Internet pour accéder à un site spécifique.

Il est apparu en 1983 à la faveur de la création du DNS (Domain Name System) qui est l’un des services clé d’Internet. Bien qu’il ait existé avant la naissance officielle d’Internet, le nom de domaine s’est popularisé avec ce dernier.

nom de domaine

Désormais, on ne parle plus de web ou de créer un site internet sans parler de nom de domaine. Et lorsqu’on connaît la place qu’occupe le web actuellement, on comprend aisément la nécessité de savoir comment tout ceci fonctionne.

Cet article vous explique en détails son fonctionnement, son importance pour le web et comment l’utiliser pour en tirer le meilleur parti.

Le Domain Name System alias DNS

Deux américains sont à l’origine du DNS. Il s’agit de Jon Postel et de Paul Mockapetris.

Ils avaient en charge, à la demande de la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency, « Agence pour les projets de recherche avancée de défense »), la conception d’un système d’adressage pour l’ARPAnet, l’ancêtre d’Internet.

Qu’est-ce qu’un serveur DNS ?

Un serveur DNS

est un serveur qui dans un réseau est en charge de traduire un nom de domaine en une adresse IP correspondante.

En effet, dans un réseau comme Internet, les ordinateurs ou serveurs qui y sont connectés disposent tous d’une adresse IP unique. Dans sa version 4 (IPv4), l’adresse IP est représentée comme une suite décimale de quatre nombres compris entre 0 et 255 et séparés par des points.

Par exemple, 216.58.223.206 est une adresse IP associée aux serveurs de Google et qui est rattachée au nom de domaine Google.com.

En fait, l’adresse IP, du fait de son format de représentation, n’est pas forcément intuitive ni facile à retenir pour l’esprit humain. Le nom de domaine, contrairement à l’adresse IP, présente un certain nombre d’avantages qui le rendent plus accessible à l’esprit humain. Au nombre de ceux-ci :

  • La lisibilité : les noms de domaine sont plus faciles à lire et donc sont plus faciles à retenir également ;
  • La réutilisabilité : un nom de domaine peut être conservé et réutilisé en cas de changement de serveur physique ou de changement d’emplacement entraînant le changement de l’adresse IP ;
  • L’hyper disponibilité : les noms de domaine sont disponibles de façon illimitée du fait de la quantité infinie de combinaisons des lettres de l’alphabet. Ceci, contrairement aux adresses IPv4 qui elles sont limitées à quelques milliards seulement.

Les serveurs DNS sont donc en fait un ensemble d’annuaires qui répertorient les différents ordinateurs ou serveurs connectés à Internet et qui disposent d’une adresse IP publique ainsi qu’un domaine associé.

La traduction d’un nom de domaine en une adresse IP correspondante est appelée dans le jargon « résolution de nom de domaine ».

Les extensions de nom de domaine

Comme mentionné plus haut, un nom de domaine possède nécessairement une extension. Les extensions de noms de domaine se rapportent généralement à une activité ou à une zone géographique bien définie.

Ils font partie intégrante du système de noms de domaine (DNS) et servent à hiérarchiser le système des noms de domaine. Il existe ainsi deux niveaux dans la hiérarchie des domaines. Il s’agit des domaines de premier niveau et des domaines de deuxième niveau.

Les domaines de premier niveau sont répartis en quatre catégories que sont :

  • Les ccTLD (Country Code Top-Level Domain) : il s’agit des domaines nationaux de premier niveau, qui se composent de deux lettres et qui identifient un pays ou un territoire indépendant. C’est le cas du .fr pour la France par exemple ;
  • Les gTLD (generic Top-Level Domain) : ce sont des extensions de noms de domaine génériques. Ils se composent généralement de trois lettres ou plus et identifient un secteur d’activité spécifique ;
  • Les new gTLDs (new generic Top-Level Domain) : ce sont de nouveaux noms de domaine génériques introduits à partir de 2008. Ils identifient comme les anciens des secteurs d’activité, mais aussi des villes par exemple. L’extension .paris en est un ;
  • Les CorpTLD : il s’agit d’une catégorie regroupant les sociétés ou les organisations qui détiennent ou souhaitent détenir leur propre domaine de premier niveau.

Les domaines de deuxième niveau sont des sous-domaines d’un domaine de premier niveau. Ils sont hiérarchiquement rattachés à un domaine de premier niveau et peuvent eux-mêmes porter un sous-domaine.

Le nom de domaine google.com est par exemple un domaine de deuxième niveau par rapport au domaine de premier niveau « .com ». Toutefois, dans cet exemple : docs.google.com, « docs » est un sous-domaine du domaine de deuxième niveau google.com.

Nom de domaine : Réservation, transfert et renouvellement

Pour acquérir un nom de domaine, il faut en faire l’enregistrement. Plusieurs étapes sont nécessaires à cet effet. Aussi, au-delà de l’enregistrement, il possède un certain nombre de propriétés qui participent à sa gestion. Il est notamment renouvelable et transférable.

La réservation de nom de domaine

Les registrars

Pour déposer ou encore réserver un nom de domaine, il faut s’adresser aux registrars. Il s’agit de sociétés commerciales ou d’associations en charge de l’enregistrement de noms de domaine. Il existe un nombre assez important de registrars.

La majorité d’entre eux proposent également des offres d’hébergement web et de plus en plus des offres cloud. Ils pratiquent des tarifs différents en fonction des extensions de domaine. Toutefois, ils peuvent avoir des tarifs similaires sur des extensions prisées comme les noms de domaine en .com.

Comment choisir son registrar

Il n’existe pas de critère particulier pour choisir un registrar lorsqu’on veut acheter un nom de domaine. Très souvent, il est conseillé de comparer les offres de plusieurs registrars avant de s’engager.

Il faut également faire attention aux registrars qui mettent en avant des prix promotionnels, mais qui se trouvent au final être plus chers sur le long terme. Certains facteurs comme la qualité du service client peuvent être déterminants.

Il est aussi recommandé d’utiliser les services du même registrar aussi bien pour l’achat de son nom de domaine que pour l’hébergement de son site Internet. Lorsqu’on a choisi son hébergeur, il faut ensuite vérifier auprès de celui-ci la disponibilité du nom de domaine que l’on souhaite déposer.

OVH est un hébergeur français qui propose l’ensembles des services nécessaire à la réservation et l’hébergement de votre nom de domaine. Avec un acteur Français vos données sont stockées en France ce qui augmente le niveau de leur protection. Enfin, il es a noter qu’OVH a développer une technologies de refroidissement de ses servuers par eau afin de lutter contre le réchauffement climatique, ce qui n’est pas le cas des acteurs principaux comme Amazon ou Microsoft.

Cette étape consiste techniquement à parcourir le registre associé à l’extension pour laquelle vous voulez réserver un nom de domaine et à vérifier si ce dernier n’est pas déjà détenu par un autre individu ou une autre organisation.

Combien coute un nom de domaine ?

Une fois la disponibilité confirmée, il faut passer à l’achat. Comme mentionné plus haut, le prix dépend de son extension et du registrar par lequel vous décidez de passer. Il s’agit d’un loyer annuel dont il faut s’acquitter pour le détenir.

Les registrars sont sujets à la TVA, ce qui veut dire que le prix d’achat de votre nom de domaine sera également assujetti à la TVA.

L’avant-dernière étape pour créer un nom de domaine consiste à fournir au registrar un certain nombre d’informations nécessaires à votre identification dont notamment :

  • Nom et prénoms ;
  • Adresse email ;
  • Numéro de téléphone ;
  • Adresse physique.

La dernière étape du processus d’acquisition d’un nouveau nom de domaine est bien entendu le paiement. En fonction de l’hébergeur choisi, il est possible de régler son achat via divers moyens de paiement.

Les paiements peuvent être faits par carte bancaire, par chèque, par virement bancaire ou via des applications financières comme PayPal. Une fois le paiement effectif, il faut compter généralement quelques heures avant que le nouveau nom de domaine ne soit véritablement actif.

Le transfert de nom de domaine

Vous êtes titulaire d’un nom de domaine acquis auprès d’un certain hébergeur web. Pour une quelconque raison, vous souhaitez changer d’hébergeur (mauvaise expérience par exemple). Vous avez la possibilité d’effectuer ce qu’on appelle un transfert de nom de domaine.

Le transfert d’un nom de domaine consiste à transférer la gestion de votre domaine à un autre registrar.

Pour transférer votre nom de domaine, vous devez vous assurer que celui-ci remplit certaines conditions. Il doit notamment être actif depuis au moins 60 jours et être encore valide pour au moins 60 jours après la date de la demande.

Une fois que vous êtes sûr qu’il est conforme, il faut procéder comme suit pour son transfert :

  • Déverrouiller le nom de domaine si celui-ci est protégé contre les transferts et récupérer le code d’authentification associé (Auth Code) ;
  • Effectuer une demande de transfert via votre nouvel hébergeur en remplissant le formulaire de demande de transfert et en fournissant l’Auth code récupéré auprès de l’actuel registrar ;
  • Répondre aux emails de confirmation et ou de vérification si applicable. En effet, certains registrars peuvent vous envoyer un ou plusieurs emails de vérifications. Cela est fait afin de s’assurer que vous êtes réellement derrière la demande de transfert et qu’il ne s’agit pas d’une tentative de vol. Le transfert peut échouer si vous ne répondez pas à ces emails dans les délais impartis ;
  • Patienter quelques jours. Il faut généralement 5 jours environ pour qu’un transfert de nom de domaine soit effectif.

Le renouvellement de nom de domaine

Si vous êtes le titulaire d’un nom de domaine depuis peu, il faut penser à le renouveler afin de pouvoir le conserver plus longtemps.

En effet, un nom de domaine ne peut être détenu que sur une période d’une année renouvelable autant de fois que souhaité. Toutefois, pour cela, il faut s’assurer de ne pas oublier la date de renouvellement.

Il est conseillé de la noter quelque part ou de configurer un rappel dans son agenda électronique.

Plusieurs registrars offrent la possibilité d’un renouvellement automatique pour votre nom de domaine. Pour ce faire, il faut s’assurer que votre moyen de paiement (généralement votre carte bancaire) sera encore actif à la date indiquée pour le renouvellement.

Pour éviter tout désagrément, vous avez aussi la possibilité de payer pour plusieurs années au moment de l’enregistrement de votre nom de domaine auprès de votre registrar.

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...
Sommaire
  • Le Domain Name System alias DNS
  • Nom de domaine : Réservation, transfert et renouvellement
x
Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques
  • Simplicité
    Simple
  • Economie
    Économique
  • Rapidité
    Rapide
Vous souhaitez un accompagnement pour lancer votre entreprise ?
Créer votre entreprise
Un changement d’adresse ? Une augmentation de capital ?
Modifier vos statuts
Besoin de protéger votre marque et logo d’un potentiel concurrent ?
DÉPOSER VOTRE MARQUE

Avis Trustpilot Legalstart

Commentaires
0 commentaires
Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...
5/5