Qu'est-ce qu'une bonne idée de création d'entreprise ?

Par Laurent Dufour, le 02/09/2021

Réussir sa création d’entreprise repose sur notre capacité à mettre en œuvre une bonne idée. Ainsi, deux éléments sont essentiels : trouver une idée disposant d’un réel potentiel de développement et la mettre en œuvre avec succès.

bonne idée création entreprise

Le point de départ de tout projet entrepreneurial est donc l’idée. Pour autant, pas besoin d’une idée innovante et extraordinaire pour détenir la clé de votre projet de création. La majorité des projets qui réussissent sont des projets simples et accessibles à la plupart des entrepreneurs : lancement d’un food truck, entretien des espaces naturels, plombier, transport, immobilier, … Si les startups font beaucoup parler d’elles, elles ne représentent qu’une infime partie du nombre des entreprises créées (près de 850 000 entreprises créées France en 2020, une augmentation de 4% par rapport à 2019, Chiffre provenant du rapport Insee).

Une idée simple peut donc être une bonne idée. Qu’est-ce qu’une bonne idée ? Comment la définir ?

Cet article fait le point sur ce qu’est une idée de création d’entreprise, sur son importance et la manière de la trouver.

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

Qu’est-ce qu’une bonne idée ?

Une bonne idée est avant tout une idée qui permet à un entrepreneur de trouver des clients solvables. Créer un nouveau concept basé sur un produit novateur et/ou service original est difficile, risqué et couteux. Par ailleurs cela demande une énergie, un réseau, des compétences et un sens de la communication spécifique.

Une bonne idée provient souvent d’une amélioration de l’existant parce que le rapport ressources nécessaires/risques encourus est bien plus favorable. Surtout lorsque l’entrepreneur a des responsabilités et des obligations importantes comme une famille ou un emprunt immobilier.

Ainsi pour une personne qui dispose d’une certaine expérience, la bonne idée ressemblera souvent plus à la reprise, le développement et amélioration d’un métier qu’il connaît. Il se différenciera en perfectionnant la proposition de valeur (ajouts de certaines fonctionnalités, amélioration du service, meilleure logistique, …).

C’est une démarche entrepreneuriale plus concrète et moins risquée. Le succès de son idée reposera sur la qualité de sa prestation, sa volonté à répondre aux attentes des clients et sa démarche commerciale plus que sur la projection d’une offre innovante.

Comment germe une idée de création ?

Les idées menant à la réussite d’un projet de création d’entreprise ont des origines très diverses. Pour autant, elles ont un point commun : elles répondent à un besoin client et à la volonté du fondateur de répondre à ce besoin.

La source de l’idée diffère quant à elle de la personnalité, de l’expérience et de l’environnement du créateur. Elle peut tirer son origine de circonstances très différentes :

  • une expérience professionnelle ou personnelle (découverte, réflexion, manque profond, envie, …),
  • de manière impromptue (un flash, une intuition, une évidence, …),
  • provenir d’une compétence (formation, diplôme, savoir-faire, …),
  • avoir été imaginé après avoir rencontré ou partagé un problème, un agacement, un manque ou une douleur…
  • avoir fait l’objet d’une recherche (brainstorming, design sprint, …)
  • l’intégration d’innovations permettant d’améliorer un bien et/ou un service.

Remarque :

Les évolutions technologiques (blockchain, intelligence artificielle, drone, impression 3D, Big Data, …) bouleversent notre monde économique et peuvent donner naissance à de nombreuses idées. On est alors dans le cas d’une idée innovante dont le projet doit être envisagé de manière adapté.

L’idée est un point de départ, la réussite du projet issue de l’idée tient de plusieurs éléments :

  • de la pertinence commerciale de l’idée,
  • de la qualité avec laquelle le projet de création a été préparé
  • de la manière dont le projet a été mis en œuvre,
  • de l’implication et la détermination avec lesquelles les fondateurs ont porté le projet et dépasser les obstacles présents sur leur chemin.

Pour qu’une idée soit pertinente il est nécessaire de prendre le temps de l’étudier (avantages, réglementation, inconvénients, …). Une fois la faisabilité technique validée, il faudra valider son potentiel commercial et la pertinence de son business model. Il faudra enfin s’assurer de disposer des ressources nécessaires à la mise en œuvre du projet.

Comment savoir si son idée est bonne ?

La principale difficulté de la grande majorité des entrepreneurs est de savoir prendre du recul par rapport à leur idée et leur projet. Il est essentiel de faire preuve d’esprit critique et d’étudier le projet en détail avec une grande impartialité.

Être capable de comprendre les forces et les faiblesses du votre idée en toute objectivité réduit considérablement le risque d’échec. Trop d’entrepreneurs se laissent emporter par leur idée, en sous estimant la réalité des difficultés ou en imaginant avoir trouvé des solutions sans les valider. Il est essentiel de conserver un esprit critique aiguisé, quitte à perdre du temps ou rebrousser chemin lorsqu’une solution n’est pas validée.

Le recul et l’impartialité passent par l’utilisations d’outils simple et éprouvés comme l’étude de marché, le business plan, le business model Canvas ainsi que les échanges avec des personnes d’expérience (et la prise en considération de leurs avis …). Face à un projet entrepreneurial, la majeure partie des personnes sont bienveillantes, les critiques émises sont constructives. L’important est aussi de ne pas prendre avis auprès de tout le monde.

Pensez à présenter votre idée à des dirigeants et à des créateurs d’entreprise qui ont vécu le parcours si particulier de l’entrepreneuriat. Les grands réseaux d’aide et d’accompagnement à la création vous proposent d’être accompagné par un entrepreneur, ce n’est pas innocent. Vous pouvez aussi prendre conseil auprès des réseaux d’entrepreneurs qui accompagnent les créateurs à construire et structurer leur projet.

Une fois l’idée choisie, pensez à la rédiger. Elle doit pouvoir tenir en 3 lignes et être compréhensible par tous. Si c’est clair sur le papier, il en sera de même dans votre esprit.

Comment la nature de l’idée modifie votre projet entrepreneurial ?

On peut distinguer deux types d’idées, l’idée innovante et l’idée classique.

  • L’idée innovante nécessite un travail de communication destiné à la faire connaitre et accepter par les clients cibles. Les modifications qu’elle implique entrainent un besoin d’adaptation, parfois de formation et d’appropriation qui ralentissent son développement.
  • L’idée classique est pour sa part déjà connue. L’énergie du fondateur ne sera pas mise sur le fait de la faire connaitre mais sur celui de la différencier des offres déjà présentes. Les caractéristiques du produit et/ou du service lui permettront de se différencier de la concurrence existante.

L’idée innovante peut aussi modifier le modèle économique présent sur le marché. Dans ce cas, un gros travail devra être mené sur le nouveau modèle économique à mettre en place. En effet, ce n’est pas parce qu’on désorganise ou disrupte le marché que la rentabilité de notre projet est assurée, au contraire. Parmi les banques en ligne (Boursorama, Qonto, Shine, …) ou les plateformes juridiques en lignes (Legalstart, Captain Contrat, Legalplace, …), peu sont rentables, Il faudra attendre plusieurs années d’existence pour que ces secteurs se stabilisent et offrent une réelle rentabilité.

Comment protéger votre idée ?

Lancer un projet de création sur la base d’idée novatrice nécessite de protéger son idée. La solution que vous privilégierez vous assurera de pouvoir développer votre idée même si des concurrents déposent un brevet (enveloppe Soleau) ou de protéger votre innovation afin être le seul à pouvoir en bénéficier (dépôt de brevet, de marque, d’image, …) pendant une durée de 20 ans. La protection d’une invention nécessite souvent l’intervention de professionnel et représente un coût. Elle est soumise à certains critères et contribue à valoriser le projet auprès d’investisseurs potentiels.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.