Comment fabriquer un prototype pour votre innovation ?

Par Laurent Dufour, le 09/09/2021

Tout projet innovant nécessite une phase de prototypage. Cette étape incontournable est souvent source d’appréhension de part son importance mais aussi parce qu’elle nécessite une méthodologie adaptée ainsi que des matières, des compétences et des outils appropriés.

fabriquer un prototype

Cet article fait le point sur la portée de cette étape, les démarches à suivre pour parvenir à développer votre innovation ainsi que sur les différents moyens dont vous pouvez disposer pour fabriquer votre prototype.

Qu’est-ce qu’un prototype ?

Selon la définition de l’OCDE, le terme prototype désigne « un modèle original qui possède toutes les qualités techniques et toutes les caractéristiques de fonctionnement d’un nouveau produit ». Pour autant, un prototype peut avoir plusieurs utilités ou objectifs (industriel, fonctionnel, marketing, …).

Pour les entrepreneurs qui conçoivent un bien, un service ou un objet innovant, il est important de bien distinguer le prototype du POC, terme anglais désignant le Proof Of Concept ou preuve de concept. Selon la manière et/ou l’étape de création d’entreprise pendant laquelle il est fait le POC peut viser deux objectifs distincts :

  • Servir à démontrer la faisabilité technique du projet. C’est généralement le cas lorsqu’il intervient dans la phase de préparation du projet.
  • Démontrer le bon fonctionnement d’une invention. C’est généralement le cas lorsque le projet nécessite des investissements importants et que la recherche de financement intervient tôt dans le process de création. Le but du POC est de prouver, preuves à l’appui, que le bien, l’objet ou le service à toutes les chances de fonctionner et atteindre les résultats prévus.

Voir notre article sur les différences entre un POC, un prototype et un MVP.

Pourquoi faire un prototype ?

Prototyper une innovation vise plusieurs objectifs essentiels dont l’importance varie selon la nature du projet.

Faire un prototype pour valider la faisabilité technique d’une invention

Le prototypage peut servir à réaliser le POC d’un projet innovant. Dans ce cas il est réalisé en tout début de projet pour valider la faisabilité technique d’une idée, le plus souvent innovante. Il apporte deux choses :

  • la preuve que le projet est techniquement réalisable ;
  • la preuve que l’invention répond aux exigences requises par la réglementation ou tout simplement le projet.

Etudier la faisabilité technique d’une invention est utilisé par l’entrepreneur pour voir si l’innovation fonctionne comme attendu ou pas. Cette démarche participe de ce fait à l’étude de la viabilité d’un projet.

Remarque :

Attention de ne pas confondre prototype et POC. Le prototypage évoque ici la démarche de conception du POC et non la réalisation d’un prototype qui, comme nous l’avons vu est différent du POC.

Convaincre des partenaires

Lorsqu’un prototype est bien fait et qu’il répond précisément aux attentes du marché, sa présentation devant les partenaires potentiels (banques, investisseurs, fournisseurs, associés, distributeurs, influenceurs, prescripteurs, collaborateurs, …) est souvent un facteur décisif. Elle permet à la fois :

  • D’attirer l’attention des personnes concernées ;
  • De mesurer l’attente des différents acteurs ;
  • De rassurer tant sur la faisabilité que sur l’avancement du projet.

Disposer d’un prototype apporte une grande crédibilité et améliore la visibilité sur le potentiel du projet. Cela facilite grandement l’entrée en discussion des partenaires financiers pour trouver du financement (levée de fonds, emprunt, …).

Remarque :

La crédibilité apportée par un prototype aide aussi les entrepreneurs, les startups et les jeunes entreprises à obtenir les ressources dont elles ont besoins pour continuer d’avancer.

Que ce soit sur le plan humain (recrutement, stabilité des équipes, motivation, …), administratif (entrer dans un incubateur, mise à disposition de moyens de recherche, …), financier ou même organisationnel (réseau, reconnaissance, échange avec d’autres acteurs importants, …) cette étape représente une véritable avancée. Surtout si le prototype est bien finalisé et plébiscité.

 Avoir un retour des utilisateurs

Dès lors qu’un prototype existe, il est possible de le tester auprès d’utilisateurs cibles (ou early adopters). Cela permet de s’assurer qu’il répond bien en tous points à leurs besoins et leurs attentes. Cette phase permet d’étudier la manière dont les utilisateurs perçoivent le produit et de collecter les éventuels problèmes, remarque ou suggestions.

Cela permet aussi de mesurer quels sont les fonctionnalités les plus appréciées, d’évaluer la somme que les clients potentiels sont prêts à dépenser pour l’acquérir. Au final cela permet d’évaluer la valeur de l’innovation, d’imaginer d’éventuelles évolutions pour sa commercialisation ou une prochaine version.

Pour que la présentation d’un prototype soit le plus efficace, il est recommandé de le faire en compagnie d’un designer qui a des dispositions pour capter et répondre aux attentes des clients.

Remarque :

Cette partie met en évidence la différence entre le prototype et le MVP. L’objet d’un MVP est d’intégrer l’avis client dans la démarche d’élaboration du prototype. C’est un des principaux points de différenciation. La gestion de projet itérative (Lean Startup, Design Thinking ou Design Sprint par exemple) contribuent à élaborer des MVP.

Finaliser l’offre commerciale et préparer la production à grande échelle

Le prototype est pour ainsi dire le premier exemplaire de l’innovation. Il intègre chacun de ses éléments physiques, techniques et technologiques. Sa conception à permis d’élaborer l’organisation et les process nécessaires à la production en quantité suffisante pour son lancement.

Les dangers du prototypage

Réaliser un prototype n’apporte pas que des avantages. Dès lors qu’un prototype est sorti, il engage l’entreprise. Si une fonctionnalité est présente sur le prototype, il est difficile d’imaginer lancer la commercialisation sans elle, même si on s’aperçoit à postériori qu’elle n’est pas très utile ou qu’elle pose problème.

Par ailleurs, il annonce clairement la couleur aux concurrents qui travailleront à le copier ou le contrer.

Enfin, il est important de ne le sortir que lorsque tous les aspects techniques ont été vérifiés. Communiquer sur un prototype qui comporte des problèmes techniques peut nuire à l’entreprise

Comment fabriquer un prototype ?

Il faut adapter votre prototypage en fonction de plusieurs critères dont : la nature de votre innovation, vos objectifs, vos ressources, vos compétences personnelles, et d’autres critères spécifiques au projet.

Pour autant, l’idéal pour réussir un prototype est de suivre les étapes suivantes :

  1. Réaliser une analyse fonctionnelle du bien, service ou produit à réaliser. Cette étape consiste à lister et classer par ordre d’importance toutes les propriétés de l’invention.
  2. Elaborer un cahier des charges. Ce dernier doit être fonctionnel (il décrit les fonctions attendues du produit) et technique (il précise les solutions techniques envisagées). Cette étape de cadrage est importante, c’est ici qu’il faut préciser comment les fonctionnalités imaginées doivent répondre aux besoins des utilisateurs. Le cahier des charges doit aussi indiquer les normes qui s’appliques au produit.
  3. La dernière grande étape consiste à identifier, envisager, mesurer et choisir les solutions à mettre en œuvre pour répondre aux besoins de l’utilisateur. Il est possible, parfois recommandé d’envisager plusieurs solutions. Celle qui sera retenue doit nécessairement intégrer les avantages concurrentiels présentés dans le cadre du business model et de la proposition de valeur du business model Canvas.

Une fois la phase de préparation achevée, l’entrepreneur peu élaborer son prototype de plusieurs manières :

  • Grâce à des outils numériques qui permettent de modéliser l’innovation en 2D ou 3D.
  • Par un maquettage des fonctions critiques l’invention pour les valider. Cela nécessite de penser au fonctionnement global du produit pour que chaque pièce soit élaborée de manière coordonnée et en fonction des caractéristiques des autres éléments.
  • En utilisant des machines adaptées pour fabriquer le prototype.

Où fabriquer votre prototype ?

Plusieurs moyens peuvent être mis en œuvre pour concevoir un prototype. Tout dépend de sa nature, de sa complexité, de sa dangerosité et des ressources dont vous disposez.

  • Certains entrepreneurs élaborent eux même leur prototype. C’est le cas de nombreux startupper qui conçoivent leur premier site avec des outils simples et peu coûteux. Le DIY a le vent en poupe.
  • Il est aussi possible de s’abonner à un FabLab qui permet à un entrepreneur de disposer de machines professionnelles de qualité pour élaborer leur prototype Découpeuse, imprimante 3D, machines à coudre, machine à créer des cartes électroniques, scanners, … les Fablabs mettent à disposition des dizaines d’outils et aident les entrepreneurs à les utiliser.
  • Lorsque la fabrication de votre prototype, nécessite des ressources dont vous ne disposez pas, il est parfois nécessaire de faire appel à des prestataires. Il existe différents types de prestataires allant du freelance à la société spécialisée dans la conception et la fabrication de produits innovants. Cette solution à un coût, toutefois elle vous permet de bénéficier de nombreux avantages (partage d’expérience, bureau d’étude, laboratoire, …).
  • Certaines écoles d’ingénieur peuvent aussi contribuer à l’élaboration de votre prototype soit au travers de stages réalisés dans le cadre du cursus et encadré par un enseignant, soit au travers de juniors entreprises ou d’un accord avec un étudiant qui le fera en tant que freelance auto-entrepreneur.

Remarque :

Dans tous les cas, assurez-vous de la confidentialité autour de votre projet en protégeant votre idée mais aussi en vous assurant de la propriété intellectuelle de l’ensemble des résultats, des outils et des documents produits.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.