La gérance égalitaire dans le cadre d’une SARL

par | 0 commentaires

La notion de gérance égalitaire se rencontre lorsque deux dirigeants possèdent chacun la moitié du capital social  de la société.
C’est une situation souvent souhaitée lorsque deux entrepreneur décident de créer ensemble et pourtant souvent déconseillée par de nombreux conseils ou amis.

Céder votre fonds de commerce : les outils

La gérance égalitaire dans le cadre d’une SARL

Lorsqu’on y pense, cette situation présente des avantages et des inconvénients que nous évoquons dans cet article.

1 – Quelles peuvent être les motivations pouvant conduire à la mise en place d’une gérance égalitaire ?

La mise en place d’une gérance égalitaire peut être motivée par divers avantages.

A) Pour répondre à un besoin d’égalité dans la prise de décisions

La gérance égalitaire dans le cadre d’une SARLLa mise en œuvre d’une gérance égalitaire est souvent motivée par un besoin d’égalité dans la prise de décisions.

En effet, un tel mode de gérance suppose qu’il faille obtenir l’accord des deux dirigeants. Dès lors, chaque gérant dispose d’une faculté de blocage quant à la prise des décisions.

B) Pour diminuer sa charge de travail diminuée

Administrer une société nécessite du temps et de l’énergie. La division de la gestion entre deux personnes peut donc permettre, à condition d’être bien organisée, de diviser la charge de travail.

Remarque :
Cet avantage résulte d’une bonne organisation de la gérance majoritaire ; en effet, les gérants doivent chercher à se répartir correctement les différentes tâches pour pouvoir optimiser l’administration de la société.

Une telle répartition suppose de bien connaître les compétences  de chacun en vue d’en tirer profit. Un gérant ne doit, en tout état de cause, jamais décider d’une décision importante sans avertir son cogérant égalitaire.

C) Pour se former et apprendre de l’autre

Être gérant d’une société ne s’improvise pas et nécessite souvent une certaine expérience. Il peut, par exemple, être intéressant de mettre en place une gérance égalitaire avec un gérant « débutant » et un gérant « confirmé ».

Une telle combinaison peut être source de formation et de synergie profitable à la fois aux personnes et à la société.

Exemple :

Un entrepreneur prévoyant de prendre sa retraite transmet 50% du capital de la société à son fils. Ce dernier prend ensuite un mandat de gérant pour se former en vue de minimiser les risques d’erreurs lorsqu’il sera seul aux commandes de l’entreprise.

D) Pour bénéficier d’un contrat de travail

La gérance égalitaire dans le cadre d’une SARLLe gérant égalitaire peut bénéficier, en plus de son mandat de gérant, d’un contrat de travail au sein de la société.

Un tel contrat suppose la réalisation d’un travail effectif  au sein de la société et l’existence d’un lien de subordination vis-à-vis de cette dernière.

Il permet de bénéficier des allocations chômage.

Remarque :
Les allocations chômage ne concerne que le contrat de travail. Aucune allocation n’est due pour la fonction de gérance. Il convient donc de bien distinguer les deux notions.

Ces quelques avantages ne constituent pas une liste exhaustive . La mise en place d’un tel système suppose de ne pas occulter ses inconvénients.

2 – Gérance égalitaire : les éléments à ne pas occulter

Divers éléments doivent être pris en compte avant d’instaurer une telle organisation de la direction de la SARL.

A) Un risque de blocage accru

Comme indiqué ci-dessus, la gérance égalitaire nécessite l’accord des deux dirigeants pour voter les décisions en assemblées générales. De telles règles de fonctionnement peuvent se révéler handicapantes dans l’hypothèse ou les deux gérants ne parviennent pas à s’entendre.

En effet, une telle mésentente aboutit généralement à une situation de blocage dont l’issue demeure incertaine.

Illustration :
Une SARL est composée de deux gérants associés à 50% chacun. L’entreprise réalise un résultat bénéficiaire. L’un des associés souhaite que l’entreprise distribue en totalité les bénéfices sous forme de dividendes. L’autre associé estime, au contraire, qu’il est nécessaire d’affecter le bénéfice en réserve ou report à nouveau en vue d’investir et de faire face à un éventuel « coup dur. » Dans cette hypothèse, la gérance égalitaire engendre une situation de blocage.
Conseil LBdD :
Les dirigeants peuvent anticiper une telle situation en faisant entrer, par exemple, une personne dans le capital de la société possédant une seule part qui possédera ainsi un rôle arbitral.

Pour minimiser les risques de survenance d’une telle situation, les futurs associés doivent chercher à identifier leur vision du projet entrepreneurial.

B) Une potentielle lourdeur dans la gestion de la société

La gérance égalitaire dans le cadre d’une SARLUne mauvaise répartition des fonctions ou des compétences des gérants peut avoir une conséquence inverse à celle recherchée ; à savoir alourdir la charge de travail au titre de la gestion (difficulté à prendre les décisions en commun).

Il convient donc de bien répartir les rôles de chacun, en amont, pour pouvoir tirer le meilleur profit de la gérance égalitaire.

3 – Les prérequis avant de choisir la gérance égalitaire

La gérance égalitaire peut être une réponse adaptée à un certains nombre d’entrepreneurs. La choisir comme mode de fonctionnement nécessite quelques pré-requis importants.

Le respect mutuel entre associés égalitaires

Diriger une entreprise n’est pas de tous repos, le faire à plusieurs nécessite un respect et une reconnaissance. Veiller à ce que l’on dit, discuter et partager les décisions importantes, reconnaître les compétences de son associé sont des comportements qui permettent de pérenniser une association.

A l’image d’un mariage, s’associer n’est pas toujours évident. Cela demande souvent de faire preuve de compréhension, surtout lorsque les personnalités des associés sont complémentaires. Respecter son associé est la base d’une association durable et réussie. Faire appel à une intervention extérieure comme un coach, un comité de pilotage  (d’accompagnement ou stratégique, …) peut contribuer à aider à arbitrer les décisions entre associés.

Communiquer entre associés

La gérance égalitaire dans le cadre d’une SARLLa communication est le ciment d’une bonne association. L’intérêt d’une bonne association vient de la complémentarité mais aussi du partage. Il n’existe pas de règle magique qui permette de faire qu’une association fonctionne à tous les coups ! Cependant, veiller à ce que la communication entre associés soit sincère, constructive et régulières est une nécessité.

Par ailleurs, il est important d’éviter de s’opposer devant les salariés. Si le désaccord peut être source de richesse, il est nécessaire qu’il s’exprime entre associés et de manière sereine afin que les équipes aient le sentiment que chacune des décisions sont partagée et soutenus par l’ensemble de la direction.

Certains moyens facilitent cette communication :

  • le partage du bureau de direction,
  • la mise au vert entre associés régulière,
  • la co-direction de chaque réunion,

La répartition et la complémentarité des compétences

De la compétence dans un domaine née la plupart du temps l’autorité sur ce domaine.

Or, si l’autorité se délègue, elle ne se partage pas.

Remarque :

Lorsqu’on est associé, on est complémentaire, l’idéal est souvent que la décision revienne à l’associé qui a l’autorité sur le domaine. La répartition de l’ensemble des domaines ayant auparavant été faite et acceptée par l’ensemble des associés.

S’accorder entre associés égalitaires sur les conditions d’un futur désaccord

S’accorder entre associés sur les conditions d’un futur désaccord est souvent dit et rarement fait. Et pourtant, lorsque l’accord est équitable, cela facilite les séparations nécessaires et permet d’éviter les séparations dues à des désaccords ponctuels, car chacun a bien conscience de ce qu’il a à perdre.

Conclusion

La mise en place d’une gérance égalitaire doit être opérée à l’aune de ces avantages et de ses inconvénients. Les futurs gérants associés ne doivent pas occulter le fait que l’égalité conférée par une telle organisation a pour contrepartie un risque de blocage en cas de mésentente.

Monter son business plan

Partez du bon pied grâce à notre ebook

Monter son business plan

Partez du bon pied grâce à notre ebook

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger le PDF
Please wait...
créez votre entreprise

Inscrivez-vous à la newsletter !

Chaque semaine, des actus et des articles de fond

Merci ! Votre inscription a été prise en compte.