Comment ouvrir une librairie ?

Par Manon Chomette, le 19/05/2022

Ouvrir une librairie est une activité qui nécessite un minimum de connaissances littéraires. Elle est accessible à tous et est souvent issue d’une passion pour la lecture et l’écriture.

Pourtant, elle nécessite une bonne préparation afin de commencer votre activité au plus vite et de sécuriser votre projet.

ouvrir une librairie

Pour ouvrir une librairie, il est important de respecter certaines étapes en suivant un ordre prédéfini. En effet, cela apporte plusieurs avantages décisifs pour le créateur :

  • Cela lui garantie d’aborder chacun des aspects de son projet en détail,
  • Certaines étapes posent les fondements du projet et apportent les éléments nécessaires à la préparation des autres facettes du projet. Ainsi l’étude de marché permettra de travailler la proposition de valeur qui elle même contribuera à créer une offre adaptée aux attentes des futurs clients,
  • Cela permet d’apporter une centaine cohérence entre les différents aspects du projet (taille et segmentation du marché, stratégie de développement, objectifs, prévisionnel, …),
  • Cela aide l’entrepreneur à identifier et apporter les ressources nécessaires à la réussite du lancement de sa librairie.

L’objet de cet article est d’ordonner et de détailler les différentes étapes essentielles à la réussite du parcours d’ouverture d’une librairie.

Qui peut ouvrir une librairie ?

L’activité de libraire n’est pas un métier réglementé. Une librairie étant un commerce, l’ouverture d’une boutique de livres nécessite d’être en capacité de gestion. Ainsi, il faut donc être soit majeur, soit être mineur de plus de 16 ans disposant de l’autorité parentale ou être émancipé. Le commerçant ne doit pas exercer d’activité professionnelle incompatible et ne pas être sujet à une clause de non-concurrence.

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

Quels sont les diplômes requis pour devenir libraire ?

Le métier de libraire demande beaucoup d’organisation. Le libraire doit gérer les stocks, gérer les commandes et les retours. Pour exercer cette activité, il est conseillé d’être un bon lecteur, afin de conseiller au mieux les clients sur les livres qui pourraient les intéresser. Ce qui nécessite de suivre l’actualité du livre.

Aucun diplôme n’est nécessaire pour ouvrir sa librairie. Toutefois, il est fortement conseillé d’obtenir un des diplômes suivants :

  • Un DUT métier du livre,
  • Un brevet professionnel libraire,
  • Un BTS techniciens du livre,
  • Une licence de lettre,
  • Un CAP librairie-papeterie,

Ces diplômes vous permettent d’acquérir les techniques de vente, les techniques de mise en valeurs des livres.

Les consommateurs s’orientent de plus en plus vers l’achat de livres en ligne, le libraire doit donc être à l’aise avec la vente par correspondance.

Quelles sont les étapes indispensables pour ouvrir une librairie ?

Le métier de libraire peut s’exercer :

  • En magasin, dans un local,
  • En ligne, les clients commandent leur livre sur internet et se font livrer leur commande chez eux, cela peut être également la vente de livres dématérialisés, de livres audio, …,
  • Vous pouvez également vous installer en tant que libraire indépendant,
  • En intégrant une franchise.

Comme nous le verrons par la suite, ce métier concerne un marché très large composé de différents segments. Pour définir son projet, le créateur doit définir la nature des livres qu’il souhaite vendre ainsi que la population qu’il souhaite cibler.

Préparer son projet d’ouverture de librairie.

Il est important d’identifier et de coordonner les tâches à réaliser pour préparer son projet. Le diagramme Gantt vous permet de lister, ordonner, mesurer et planifier les tâches à accomplir.

Avant de se lancer, l’entrepreneur doit tout d’abord évaluer les chances qu’il a de porter le projet jusqu’à son terme. Il faut pour cela s’attacher à étudier :

  • les ressources personnelles dont il dispose (temps, compétences, soutien de son entourage, financement, …)
  • la faisabilité technique du projet. Cela comprend les aspects techniques (taille du local, outil de gestion des stocks, …) mais aussi réglementaires (local recevant du public (ERP), …

Une fois ces éléments établis il peut se décider à se lancer ou remettre son projet à plus tard une fois qu’il aura comblé d’éventuels manques en s’associant par exemple.

L’étude de faisabilité pour ouvrir une librairie

Après la faisabilité technique, le créateur doit s’attacher à sécuriser la faisabilité de son projet sur le plan de sa profitabilité. Cette étude repose sur :

  • La faisabilité commerciale. Elle permet de mesurer le potentiel de votre projet. Il faut étudier la zone de chalandises, l’étude de marché, …
  • L’identification du besoin client et de la réponse à y apporter,
  • La faisabilité économique. Elle consiste à étudier et élaborer votre modèle économique.

L’étude de faisabilité passe par l’étude de marché, la proposition de valeur et le modèle économique. Ces étapes sont les cœurs de votre projet, elles demandent une réalisation sérieuse et aboutie. Une bonne réalisation de ces 3 étapes va sécuriser le projet et l’établir sur des bases commerciales solides.

L’étude de marché

L’étude de marché va permettre de connaître le marché, donc ses intervenants (fournisseurs, concurrents, prescripteurs) et leur comportement (saisonnalité, panier moyen, fréquence, fidélité, nature des achats …). Elle va aussi servir à le mesurer et le segmenter. Elle va permettre de proposer une offre qui répond aux attentes des clients cibles (jeunesse, professionnel, …).

L’étude de marché est une étape essentielle dans la création d’une entreprise, elle permet d’élaborer la proposition de valeur et le modèle économique.

Votre étude de marché peut être effectuée en ligne, pour plus de conseils, lire l’article comment faire son étude de marché en ligne.

L’élaboration de la proposition de valeur pour ouvrir une librairie

La proposition de valeur se rédige en 1 à 2 phrases synthétiques, elle se définit sur 3 aspects essentiels :

  • Quel problème voulez-vous résoudre ?
  • Quelles caractéristiques, fonctionnalités, spécificités rendent votre offre de services différentes et unique ?
  • Quels bienfaits concrets et mesurables vos clients bénéficieront ils ?

La différenciation est importante, vous pouvez vous différencier sur :

  • La spécialisation (selon les avis clients, être franchisé ou pas, type de prestation proposé …),
  • Spécialisation par thématique de livre (ésotérique, BD, manga, jeunesse, scientifique, livre ancien, …),
  • Type de prestation (café librairie, vente par correspondance, tabac presse, vente de livre audio, librairie de seconde main (occasion),
  • Le travail de son image de marque (communication, site internet, publicité, réseaux sociaux, …),
  • Organisation d’enlèvement par des animations et dédicace,
  • Proposer des produits annexes (jeux de société, décorations, papèterie, boisson pour les librairies bars, …),

L’étude de votre modèle économique

Élaborer son business model

Définir le business model de votre librairie consiste à décrire la manière dont vous allez créer de la valeur et monétiser votre activité. C’est aussi un point fondamental qui détermine le futur niveau de rentabilité de votre commerce. Pour vous aider à l’élaboration de votre business model, nous vous conseillons le business model Canvas.

L’ouverture d’une librairie nécessite :

  • Un local situé au cœur de la zone de chalandises,
  • Un investissement minimum (matériel et aménagement du local),
  • De développer son réseau, notamment avec les auteurs et éditeurs, afin d’animer des dédicaces.
  • De se faire connaître afin de prospecter (réseaux sociaux, e-marketing, communication spécialisée, …),
  • Une bonne organisation (outil de gestion du stock, suivi des commandes clients et retours client, …).
Quels sont les avantages et inconvénients du modèle économique d’une librairie

Les avantages :

  • Métier accessible à tous,
  • Stock non périssable,
  • Services récurrents (plusieurs fois par mois),
  • La plupart des charges sont prévisibles
  • Le BFR est faible puisque les délais de paiements sont courts et que le risque d’impayé faible.

Les contraintes d’une librairie :

  • Gros risque de concurrence avec des grands groupes (franchise tel que Cultura, Fnac, Furet du Nord…), avec la vente sur internet (Amazon), mais aussi avec les plateformes qui proposent la vente de livres audio ou des résumés de livre,
  • Risque de démarque important (vol, détérioration, obsolescence, …)
  • Gros risque de piratage pour les livres dématérialisés (e-books),
  • Le stock est fragile, volumineux et spécifique.

La préparation de l’offre commerciale

La préparation de l’offre commerciale d’une librairie passe par deux étapes :

  • Le choix d’un local adapté,
  • La détermination de la gamme de produits/services.

Le choix du local

L’emplacement du local est déterminant pour la réussite de votre projet. Le choix du local va dépendre de l’étude de marché (zone de chalandises).

Le local doit être situé de préférence dans une zone passante et facile d’accès, avec un parking à proximité, avec une vitrine donnant sur la rue.

Pour trouver votre local, il est possible de se diriger vers des agences immobilières, de regarder les annonces, de faire appel au réseau ou par le bouche-à-oreille.

Certains entrepreneurs n’hésitent pas à lancer des Book Truck, concept issu du Food Truck permettant de créer une librairie ambulante qui dessert plusieurs lieux commerciaux dans la semaine ou le mois.

La détermination de la gamme de produits/services

Cette étape consiste à concevoir les prestations que vous allez proposer, identifier les produits que vous allez utiliser et choisir les produits que vous allez vendre. La conception de votre offre doit être déterminée en fonction de l’étude de marché, ce qui permet de proposer des produits et des services qui répondent aux attentes des clients.

La stratégie de développement

Une fois l’offre commerciale faite, il est possible de définir la stratégie de développement et de fixer des objectifs à atteindre pour développer l’activité

Réalisation de votre prévisionnel

Le prévisionnel permet d’étudier la faisabilité financière de votre projet et de mesurer sa rentabilité et d’évaluer vos besoins en financement.

Pour le réaliser il est nécessaire :

  • D’évaluer le chiffre d’affaires prévisionnel (en fonction de l’étude de marché, du potentiel de la zone de chalandises et de vos hypothèses),
  • De chiffrer les investissements nécessaires (achat du matériel voire achat immobilier, aménagement, …),
  • D’évaluer les charges d’exploitations telles que le loyer, l’eau, l’énergie, les assurances, le personnel, les taxes, …

Ce prévisionnel va permettre de réaliser un budget prévisionnel sur la base :

  • D’un compte de résultat prévisionnel,
  • D’un bilan prévisionnel,
  • Des ratios financiers clés,
  • D’un tableau de trésorerie,
  • D’un plan de financement initial.

Réaliser un business plan pour ouvrir une librairie

Le business plan est un document qui présente le projet de manière complète et synthétique. Le business plan permet de présenter le projet a de potentiels partenaires, de structurer votre démarche et d’assurer une vision globale du projet.

Financer l’ouverture de votre librairie

Deux types de financement sont à prévoir : le financement de la préparation du projet et le financement du lancement de votre librairie.

Financement de la préparation du projet

Ce financement va permettre de payer la rémunération du dirigeant et les dépenses pendant la durée nécessaire à la préparation de votre projet.

Ce financement va être composé de vos apports personnels, des aides et subventions de l’État (pôle emploi, région, commune, …).

Financement du lancement de l’activité

Ce financement va permettre l’achat, la rénovation et l’aménagement du local. Il va être composé :

  • De vos apports personnels (apport en capital, apport en nature et compte courant),
  • Des aides et subventions de l’état tel que la subvention pour mise en valeur des fonds en librairie pour les librairies possédant le label Librairie de référence,
  • De financements externes par les banques, associés et investisseurs,
  • Des financements participatifs ou crowdfunding,
  • Du cautionnement d’organismes tel que BPI ce qui va permettre d’accéder à des emprunts à moindre coût,
  • Et de l’effet levier financier qui va augmenter le montant des emprunts.

Quel statut juridique choisir pour ouvrir une librairie ?

 L’exploitation de l’activité en nom propre

L’entrepreneur a le choix entre l’auto entreprise, l’entreprise individuelle et l’EIRL. L’exploitation en nom propre ne permet pas de déduire les charges liées à l’exploitation, du bénéfice imposable. De plus, ces statuts juridiques ne protègent pas le patrimoine de l’entrepreneur. Ils ne sont donc pas conseillés pour ouvrir une librairie qui demande un investissement important notamment pour le stock.

Information importante : La suppression de l’EIRL a été actée par l’entrée en vigueur de la loi du 14 février 2022 en faveur de l’activité professionnelle indépendante. Par conséquent, l’EI est donc devenue le statut unique, combinant les avantages de l’EIRL et ceux qui lui sont propres. L’entrepreneur individuel peut séparer son patrimoine professionnel de son patrimoine personnel. Notre article dédié vous éclaire sur ce sujet !

L’exploitation de l’activité en société

  • Si vous souhaitez créer votre librairie seul, vous avez le choix entre EURL et la SASU, pour vous aider dans le choix, vous pouvez lire notre article sur le sujet.

Dans l’EURL, le dirigeant est travailleur non salarié, il dépend de la sécurité sociale des indépendants.

Dans la SASU, le dirigeant va être assimilé salarié, il va dépendre de l’URSSAF.

  • Si vous souhaitez créer votre librairie à plusieurs, vous avez le choix entre la SARL et la SAS.

La SARL va permettre au conjoint de travailler dans la librairie de profiter du statut social du conjoint collaborateur.

La SAS est un statut plus souple, il est conseillé si vous souhaitez avoir plusieurs associés.

Pour vous aider dans le choix du statut juridique, nous vous conseillons de consulter l’article SARL ou SAS : quel statut juridique choisir ?

La fiscalité d’une librairie

Les bénéfices sont fiscalisés en tant que bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Ils sont imposables à l’impôt sur les revenus (IR) et impôts sur les sociétés (IS). Le choix entre l’impôt sur les revenus et l’impôt sur les sociétés va dépendre du choix du statut juridique. Ce choix n’est possible que pour la création EIRL, EURL, SASU, SARL et SAS.

L’article IS ou IR vous aide dans votre choix de régime fiscal.

La TVA applicable aux librairies

Les librairies ne sont pas assujetties au taux de TVA normal. Elles ont un taux réduit sur la TVA (5% en métropole et 2,1% dans les DOMS TOMS). Pour les livres dont la vente est interdite aux mineurs, le taux de TVA est de 20%. Pour plus d’information sur la TVA consulter le site du service public.

Le choix du régime de TVA (franchise de TVA, régime réel simplifié de TVA, Régime réel normal de TVA) se fait lors de la création de l’entreprise, il peut être modifié par la suite sous conditions. En cas de vente additionnelle, les produits vendus en librairie sont assujettis aux taux de TVA fixé par l’administration fiscale.

Les autres impôts commerciaux

Les librairies titulaires du label ” librairie indépendante de référence” ou celle disposant d’un local accessible au public et dont la vente de livres neuf au détail représente au moins 50% du chiffre d’affaires sont exonérés de la CFE sous certaines conditions. Les librairies titulaires du label ” librairie indépendante de référence” (LIR) sont également exonérées de la CET et de la CVAE sous certaines conditions. Nous vous conseillons de demander la délivrance du LIR, ce label est délivré pour une période de 3 ans à certaines librairies indépendantes. Pour plus d’information consulter le site du service public.

Comment ouvrir votre librairie ?

Les formalités de création

Si vous souhaitez créer une société, il faut déposer votre capital sur un compte bloqué, publier une annonce légale dans un journal officiel, constituer votre dossier d’immatriculation et le déposer au centre de formalités des entreprises. Pour plus conseil sur la création d’une société, voir notre article sur les formalités à suivre pour créer votre entreprise.

Si vous préférez créer une entreprise individuelle, les démarches sont identiques à celle de la création d’une société, à l’exception du dépôt du capital social et des rédactions des statuts.

Le libraire, en sa qualité de commerçant, doit s’immatriculer au RCS.

En 2023, le CFE va disparaître et va être remplacé par le registre unique des entreprises. Le dossier d’immatriculation devra être déposé par voie électronique sur le site internet du guichet unique géré par l’INPI (institut national de la propriété industrielle).

Quelle est la réglementation pour ouvrir une librairie ?

Les librairies doivent respecter une certaine réglementation :

  • La librairie étant un établissement recevant du public (ERP), elle doit se conformer à la réglementation qui s’y rapporte. Ainsi, elle doit respecter les normes incendies. Le local doit être aménagé et entretenu afin d’assurer la sécurité et la santé des clients et des salariés. Il est nécessaire de prendre connaissance des réglementations en vigueure auprès de l’administration afin de s’y conformer. Voir l’article de l‘administration publique à ce sujet.
  • La librairie à l’obligation de proposer un service gratuit de commande de livres avec retrait en magasin, dès lors que le livre souhaité par l’acheteur n’est pas en magasin, mais disponible à la commercialisation.
  • Les prix des livres ne sont pas libres, quel que soit leur support (papier ou numérique), ils sont fixés par l’éditeur ou l’importateur.
  • Le libraire peut proposer un rabais pouvant aller jusqu’à 5% sur le prix du livre dès lors que la commande est retirée en librairie.

Quelle option choisir pour créer votre librairie ?

Créer votre entreprise vous-même

Créer votre entreprise vous-même est la solution la moins chère, elle nécessite toutefois des compétences notamment juridique et comptable. Ainsi, cette solution est possible pour les entreprises les plus simples telles que la micro entreprise, l’auto entreprise et l’entreprise individuelle.

Créer votre librairie en ligne

C’est le choix le plus rapide (48 heures), simple et le moins cher. Par conséquent, cette option est à privilégier pour la création d’entreprises les plus simples. Mais il faut faire attention au choix de la plateforme. Notre article comment créer son entreprise en ligne vous conseille sur la bonne plateforme à choisir.

Créer son entreprise en ligne est 4 à 5 fois moins chère que de passer par un professionnel (expert-comptable ou avocat).

Demander à un professionnel de créer votre librairie

C’est la solution la plus sécurisée mais aussi la plus longue et la plus coûteuse. Toutefois, elle est a privilégier pour les sociétés où il faut personnaliser leur statut juridique, notamment pour les startups ou sociétés avec plusieurs associés ou lorsqu’il faut faire rentrer des investisseurs (notamment pour les SAS).

Pour aller plus loin :

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...

Manon Chomette


créer et gérer en ligne
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.