Introduction

Les quasi fonds propres occupent une place unique dans la structure financière des entreprises, se situant à mi-chemin entre les fonds propres classiques et la dette. Caractérisés par leur flexibilité et leur capacité à réduire le risque financier, ils représentent des instruments hybrides offrant à la fois des avantages de la dette et des fonds propres. 

Cette catégorie de financement, essentielle pour la croissance et la stabilisation des entreprises, mérite une exploration approfondie pour comprendre son impact sur la santé financière et la stratégie globale d’une entreprise.

Parmi les modes de financement utiles pour votre entreprise, on peut retrouver les fonds propres qui sont assez connus. On y retrouve le capital social, les réserves ou le résultat de l’exercice. Les quasi-fonds propres font aussi partie du passif de l’entreprise mais sont légèrement différents. Nous vous expliquons de quoi il s’agit.

Qu’est-ce que les quasi fonds propres ?

Les quasi fonds propres sont donc une notion hybride, et ne sont pas une notion comptable à proprement parler.

Les fonds propres sont les ressources financières de l’entreprise et de ses actionnaires, que l’on oppose aux financements externes composés des prêts obtenus par l’entreprise, des subventions….

Le terme de quasi fonds propres fait référence à une catégorie d’instruments financiers de l’entreprise, se situant entre la dette pure, et les fonds propres “traditionnels” de l’entreprise. Ils combinent des caractéristiques des dettes, comme les prêts ou les obligations, et des éléments propres aux capitaux propres, tels que les actions.

Quels sont les quasi fonds propres ?

Il existe plusieurs instruments de quasi fonds propres :

  • Les comptes courants d’associés : Ces comptes correspondent à des apports financiers directs effectués par un ou plusieurs associés de l’entreprise. Ils servent à renforcer les ressources financières de l’entreprise en y injectant des fonds.
  • Les obligations convertibles : Il s’agit de créances émises par une société qui offrent la possibilité d’être converties en actions ou parts sociales à une date ultérieure. Cette flexibilité permet d’attirer des investisseurs tout en potentiellement renforçant le capital propre de l’entreprise.
  • Les prêts participatifs : Les prêts participatifs sont des prêts financiers qui sont assimilés à des fonds propres en raison de leur caractère intermédiaire entre un prêt à long terme traditionnel et une prise de participation au capital. Leur objectif principal est de consolider la stabilité financière de l’entreprise sur le long terme en fournissant un soutien financier souple et durable.

Quels sont les avantages des quasi fonds propres ?

Les quasi fonds propres présentent plusieurs avantages, ce qui explique leur attractivité pour de nombreuses entreprises.

Voici quelques-uns des principaux intérêts des quasi fonds propres :

Ils permettent une diversification de sources de financement : ils offrent une alternative aux emprunts traditionnels et aux actions ordinaires, permettant aux entreprises de diversifier leurs sources de financement. De plus, ils permettent une flexibilité financière car ils sont plus flexibles que les dettes à long terme, offrant des modalités de remboursement ajustables et des conditions adaptées aux besoins spécifiques de l’entreprise.

Les quasi fonds propres peuvent contribuer à améliorer la structure du bilan en réduisant l’endettement net de l’entreprise, renforçant ainsi sa cote de crédit et sa capacité à emprunter davantage.

De plus, cela permet une réduction des coûts fiscaux puisque certains types de quasi fonds propres, tels que les prêts subordonnés, peuvent permettre aux entreprises de déduire les intérêts sur leurs impôts, réduisant ainsi le coût net de financement.

Concernant l’entrée de nouveaux associés comme des investisseurs par exemple, ils peuvent participer aux bénéficies à travers des actions préférentielles, offrant ainsi un rendement attractif. De plus, contrairement à l’émission d’actions ordinaires, l’utilisation de quasi fonds propres peut permettre à l’entreprise de lever des fonds sans diluer la participation des actionnaires existants. Ainsi cela permet de faciliter l’accès à de nouveaux marchés ou opportunités de croissance sans compromettre la structure de propriété existante.

En combinant des caractéristiques de dettes et de capitaux propres, les quasi fonds propres peuvent réduire le risque financier global de l’entreprise.

Il est toutefois important de noter que l’utilisation de quasi fonds propres présente également des inconvénients et des risques, tels que des coûts potentiels plus élevés par rapport à la dette traditionnelle et la nécessité de gérer les attentes des différents détenteurs de ces instruments. Le choix d’utiliser des quasi fonds propres doit donc être soigneusement évalué en fonction des besoins spécifiques de l’entreprise et de sa situation financière.

Comment renforcer vos quasi fonds propres et fonds propres ?

Si vos quasi fonds propres et fonds propres ne sont pas suffisants, il existe plusieurs moyens pour les renforcer.

  1. Apport en compte courant d’associé pour renforcer les fonds propres

 La méthode la plus rapide consiste à effectuer un apport en compte courant d’associé. Cependant, il est important de noter que la Bpifrance si elle participe au financement, peut exiger que ces fonds soient gelés pendant la durée de votre projet, généralement entre 6 et 18 mois, en fonction de votre financement. L’objectif de ce gel est que l’argent apporté serve réellement à investir dans le projet, plutôt que d’être simplement un levier pour obtenir une aide financière.

  1. Renforcement des fonds propres par le biais d’une levée de fonds

Si vous n’avez pas la possibilité de réaliser un apport en compte courant d’associé supplémentaire, il peut être temps d’envisager une augmentation de capital. En recourant à un apport de fonds dilutif, vous pouvez considérablement augmenter le niveau de vos fonds propres. Cependant, une telle démarche implique la dilution de la participation des actionnaires existants.

  1. Obtenir un prêt d’honneur pour renforcer les quasi fonds propres

Enfin, vous avez la possibilité de solliciter des organismes tels que le Réseau Entreprendre, qui offre aux dirigeants des prêts d’honneur. Ces prêts vous sont versés à titre personnel (et donc distincts des prêts contractés par votre entreprise) et peuvent être investis en compte courant d’associé, augmentant ainsi vos capitaux propres disponibles.

Pas encore de votes.
Chargement...
Sommaire
  • Qu'est-ce que les quasi fonds propres ?
  • Quels sont les quasi fonds propres ?
  • Quels sont les avantages des quasi fonds propres ?
  • Comment renforcer vos quasi fonds propres et fonds propres ?
x
Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques
  • Simplicité
    Simple
  • Economie
    Économique
  • Rapidité
    Rapide
Vous souhaitez un accompagnement pour lancer votre entreprise ?
Créer votre entreprise
Un changement d’adresse ? Une augmentation de capital ?
Modifier vos statuts
Besoin de protéger votre marque et logo d’un potentiel concurrent ?
DÉPOSER VOTRE MARQUE

Avis Trustpilot Legalstart

Commentaires
0 commentaires
Pas encore de votes.
Chargement...
0/5