À combien s’élève le financement de l’activité de Consultant ?

Par Wissem Loudjedi, le 27/05/2021

Le métier de consultant indépendant consiste à intervenir dans des entreprises en tant qu’expert sur un sujet donné.

Cette activité requiert une bonne organisation et une mise en oeuvre solide qui se conjuguent avec un bon financement.

consultant indépendant financement

Les investissements sont faibles du à la nature de la profession : ce qui compte c’est votre qualification et votre expérience. Mais vous aurez besoin : d’un moyen de transport, d’un cabinet qu’il faudra financer,  achat de matériels informatiques.  Un bon business plan vous aidera.

Le coût d’une société 

Devenir consultant indépendant implique le choix d’un statut juridique. Pour vous lancer dans cette activité, vous pouvez très bien être auto-entrepreneur, entrepreneur individuel ou faire le choix d’une société unipersonnelle.

Le choix dépend de plusieurs facteurs : la protection patrimoniale, le régime fiscal, votre régime social en tant que dirigeant..

Si votre choix se penche vers la création d’une société unipersonnelle, vous aurez à prendre en compte un certain nombre d’investissements tant au niveau des apports en société qu’aux coûts administratifs de la création d’une société.

Les apports en société 

Pour créer votre société, vous avez besoin de composer un capital social. Ce capital a plusieurs rôles juridiques : c’est un moyen de financement de la société mais aussi une clé de répartition des pouvoirs. En effet, cet argent apporté pourra servir à financer les premières activités de la société après sa création. Il servira aussi en cas de pertes financières : il permet de se constituer une base de capitaux qui éviteront une baisse trop importante des fonds propres. De plus, c’est aussi une protection vis à vis des tiers : il est gage de bonne santé de l’entreprise pour les créanciers. Afin d’évaluer la solvabilité de l’entreprise, ils pourront se fier à ce capital social. Enfin, il permet de répartir les pouvoirs dans la société : sauf disposition statutaire contraire, les droits de votes et les droits au bénéfice seront proportionnels au montant des apports de chaque associé.

Vous devrez donc investir une certaine somme pour concourir au capital de votre société. Le montant est libre (pour les EURL ou SASU) mais il est préférable de ne pas choisir un capital trop bas puisque c’est aussi le gage des créanciers et l’image de votre société.

Le capital social ne se compose pas uniquement des apports en numéraire (les sommes d’argent), il peut s’agir aussi d’un apport en nature qui concernent certains biens nécessaires à l’activité. Ceux ci doivent être évalué par un commissaire aux apports. Cela a également un coût de 1 000 euros en moyenne.

Le coût de création de la société 

La création d’une société entraîne plusieurs frais administratifs obligatoires. Toutes les démarches et formalités ont un coût. Celui-ci peut varier : si vous créez votre société vous-même en accomplissant toutes les démarches nécessaires, vous aurez à payer directement les organismes. 

Parmi les démarches obligatoires existe la publication au journal d’annonces légales. Il faudra compter entre 80 et 250 euros TTC pour la publication en France métropolitaine. De plus, le coût d’enregistrement auprès du greffe du tribunal de commerce ainsi que la déclaration des bénéfices peuvent varier. Il faut en général compter jusqu’à 39 euros TTC.

Pour plus de sécurité, il peut être intéressant d’obtenir l’aide et le conseil d’un professionnel (avocat, expert-comptable) pour lui confier l’ensemble des formalités. Cela augmentera considérablement vos coûts mais il diffère selon les praticiens : en général, comptez quelques centaines d’euros de l’heure.

Les autres coûts concernent la rédaction des statuts si vous le faites faire par un prestataire puis les frais de CFE ou de RCS et les frais d’immatriculation, la déclaration des bénéficiaires effectifs, l’inscription au BODACC et le dépôt au greffe. 

Le financement en compte courant 

Le financement en compte courant est un moyen similaire du capital social d’investir pour la société. La différence est que les sommes déposées sont mises à la disposition de la société.  Pour prévoir ceci, vous devrez le faire figurer dans vos statuts à la création de votre société ou le faire indiquer dans un document séparé. 

Ainsi, vous pourrez mettre à disposition des fonds personnels à la société. Ensuite, cet argent pourra être remboursé si vous le souhaitez. 

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

Les coûts annexes à la bonne conduite de l’activité 

Mise à part les frais obligatoires de constitution d’une société quand on est consultant indépendant, d’autres coûts peuvent survenir. Notamment quand on manque de fonds : on peut se tourner vers le prêt bancaire.

Également peut se poser la question d’un cabinet de conseil. 

Le prêt bancaire 

Le prêt bancaire professionnel est souvent choisie par les entrepreneurs quand ils manquent de fonds. Les établissement bancaires demandent généralement un apport de 30% sur la totalité de l’investissement pour accepter le prêt bancaire. 

L’activité de consultant indépendant ne demande pas beaucoup de fonds donc cela reste exceptionnel mais envisageable. 

Le coût d’un local 

De nombreux consultants se lançant seuls choisissent au démarrage de l’activité de travailler à partir de leur domicile. Cela réduit énormément les coûts car vous n’avez aucun loyer à payer. Il est également possible d’occuper les bureaux de vos clients pendant toute la durée de votre mission.

Cependant, si vous souhaitez ouvrir votre propre cabinet de conseil et accroître votre image de marque, il est intéressant de disposer d’un véritable bureau. Pour se faire, plusieurs choix s’offrent à vous : la location à plein temps, à la journée, des espaces de coworking, … 

Si vous souhaitez recevoir des clients, un bureau à temps plein semble être le choix le plus logique. Vous pouvez également opter pour le crédit-bail qui vous permettra d’avoir à votre charge pendant un certain temps un loyer et à l’issue de la durée choisie dans le contrat de devenir propriétaire du bien. 

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Wissem Loudjedi

Wissem est étudiante en master de Droit des affaires. Elle se spécialise dans le droit des sociétés et l'accompagnement de l'entrepreneur.