La marche à suivre pour reprendre une société de consultant

Par Marie Lusset, le 25/05/2021

Reprendre une société de consultant permet de s’installer sur le marché assez rapidement. Cela n’est cependant pas sans défi.

Zoom sur la marche à suivre.

Reprendre une société de consultant

Reprendre une société de consultant est un excellent moyen de se positionner sur le marché sans toutefois commencer au niveau le plus bas. Avec une société déjà opérationnelle, il est en effet bien plus facile de se mettre en activité.

Il est cependant nécessaire de savoir comment procéder. A défaut, reprendre une société de consultant s’assimile rapidement à un raccourci dangereux pour l’entrepreneur. La reprise ne peut être une alternative à la création que si elle est bien pensée et bien menée.

Il existe ainsi des critères à considérer pour sélectionner des sociétés intéressantes. Après cette étape, une évaluation et une analyse approfondie de chaque entreprise retenue permet de savoir si elle vaut la peine d’être reprise.

Reprendre une société de consultant requiert par ailleurs certaines précautions d’ordre général, utiles à l’entrepreneur, et qui sont présentées dans les lignes à suivre.

Premier diagnostic et recherche des opportunités de reprise

Lors de la reprise d’une entreprise, celle-ci peut se faire selon plusieurs modèles : il est possible que vous ayez déjà une entreprise en tête et que c’est dans ce soit dans cette optique que vous souhaitiez vous lancer dans l’aventure.

Mais il est également possible que vous n’ayez pas d’idée d’entreprise précise en tête et que vous vouliez simplement reprendre une entreprise dans le domaine du consulting.  Si vous êtes dans cette hypothèse, il faut dans un premier temps procéder à un diagnostic et une analyse du marché dans lequel vous souhaitez vous plonger.

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

Reprendre une société de consultant : Les critères de sélection à considérer

Pour l’entrepreneur qui désire reprendre une société de consultant, afin de mener une démarche cohérente et pertinente, il convient avant toute chose, de définir l’objet de ses recherches. Les critères présentés ci-après permettent d’éviter de se perdre dans des offres dénuées d’intérêt.

Le type de société

Il existe une multiplicité de types de sociétés de consultant. L’entrepreneur qui désire reprendre une société de consultant doit donc déterminer le secteur spécifique de la société recherchée, son état, c’est-à-dire si elle peut être en difficulté ou s’il doit s’agir d’une entreprise saine, et son envergure.

La taille de la société détermine en effet :

  • La complexité de son fonctionnement ;
  • Le volume de ses activités ;
  • La possibilité de travailler en toute indépendance ou le nécessaire recours à des équipes ;
  • Les perspectives de développement.

C’est encore le type de la société qui détermine le coût de son acquisition et donc les possibilités de trouver un financement pour la racheter. Cet aspect est donc central pour reprendre une société de consultant.

La zone d’implantation

Le lieu d’implantation de la société impacte fortement le style de vie d’entrepreneur.

Les possibilités sont nombreuses et l’entrepreneur peut envisager de reprendre une société de consultant implantée en zone rurale, urbaine, industrielle ou résidentielle, en fonction des objectifs définis et de la zone de chalandise de l’activité.

Lorsque la société est mal située, le talent et la volonté de l’entrepreneur se heurtent constamment à cet écueil. Il est donc bien avisé de définir une zone d’implantation en tant que critère lorsque l’on cherche à reprendre une société de consultant.

Si toutefois, vous souhaitez vous établir dans une zone dénuée de société de consultant, il est également possible de créer sa propre société de consultant en ligne.

Reprendre une société de consultant : Après la première sélection

Après le crible des critères initiaux, il est nécessaire de s’intéresser aux possibilités identifiées. Cet intérêt doit porter sur diverses caractéristiques des sociétés proposées, mais aussi sur les modalités de la reprise.

Evaluer les caractéristiques des sociétés envisagées

Les caractéristiques de chaque société potentielle doivent intéresser l’entrepreneur qui désire savoir comment reprendre une société de consultant. Ces caractéristiques touchent à :

  • La qualité des locaux : ils sont déjà adaptés à l’activité prévue et mis aux normes, mais leur agencement, l’adéquation avec les objectifs de croissance ou encore les perspectives d’évolution du loyer peuvent faire la différence entre deux propositions ;
  • Les ressources humaines : lorsqu’il faut reprendre une société de consultant avec son personnel, les qualités de ce personnel déterminent les chances de réussite. Il est utile de connaître les compétences disponibles, les attentes et l’atmosphère de travail ;
  • Les performances sur le plan financier : les documents financiers renseignent largement sur les résultats réalisés et les perspectives de l’entreprise. Les coûts, la marge, les tendances, les ententes avec les partenaires et les engagements financiers sont autant de données dignes d’intérêt.

Les modalités de la reprise

Au nombre des diverses options disponibles pour reprendre une société de consultant, l’acquisition du fonds de commerce et le rachat de titres de la société sont les plus usuelles.

Il est possible de reprendre la société de consultant à travers une acquisition du fonds de commerce revient à n’en acquérir que les éléments d’actif. Il n’y a donc pas à se préoccuper du passif.

Il est cependant nécessaire de négocier à nouveau les contrats de partenariat déjà établis par le cédant car cette modalité correspond à un nouveau départ. Il faut également être très attentif quant aux éléments concrètement cédés. Un inventaire détaillé est bien souvent recommandé.

L’autre option, celle de reprendre une société de consultant en rachetant ses titres, revient à l’acquérir dans son ensemble, actif et passif compris.

L’entrepreneur qui désire reprendre une société de consultant suivant cette modalité a intérêt à faire signer au cédant une garantie de passif. Cela lui évite de voir surgir des éléments de passif après l’acquisition.

Avec le rachat de titres, le fonctionnement de la société est peu affecté et les contrats négociés peuvent être maintenus.

Il est primordial de bien définir les modalités de reprise de la société, car cela va déterminer les fonds nécessaires à l’acquisition, mais également la quantité de temps et de travail à fournir lors de la reprise.

Une fois que vous avez évalué les caractéristiques des sociétés à reprendre, et envisager les différentes possibilités, il ne vous suffit plus qu’à faire un choix.

Une fois que la sélection de votre entreprise est effectuée, il faut par la suite commencer à organiser la vie de l’entreprise une fois reprise.

Redéfinir le statut juridique

En faisant le choix de la reprise d’une société de consultant, l’entrepreneur n’est pas tenu d’en conserver le statut juridique. Il peut donc choisir son statut juridique au regard de ses perspectives de développement, du nombre d’associés à considérer ou de ses ambitions de dirigeant.

Ce choix est délicat car il détermine :

  • Les régimes fiscaux et sociaux applicables ;
  • Les modalités de prise de décision ;
  • Les règles de responsabilité face aux dettes.

L’aide d’un expert-comptable ou d’un spécialiste des questions juridiques est bien utile à l’entrepreneur qui cherche à reprendre une société de consultant.

Rédiger un business plan pour reprendre une société de consultant

Le business plan est un élément indispensable pour reprendre une société de consultant. Il permet de mettre en lumière les atouts du projet et éclaire l’entrepreneur sur sa pertinence.

Pour reprendre une société de consultant, c’est le business plan qui démontre le potentiel de rentabilité du projet et convainc les partenaires financiers. Il doit être rédigé avec soin et rigueur pour inspirer confiance.

Ultime conseil pour reprendre une société de consultant : Être bien entouré

La reprise d’une société de consultant est une aventure qui ne doit pas être abordée de manière solitaire. Les expertises d’un avocat, d’un conseil financier ou d’un cabinet conseil pour les étapes d’audit et de négociation sont nécessaires.

D’autre part, s’il ne faut pas entièrement se fier au conseil du cédant, il faut cependant entretenir avec lui une certaine proximité afin d’accroître les chances de voir accepter la lettre d’intention en vertu de laquelle l’on indique sa volonté de reprendre une société de consultant.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Marie Lusset

Marie Lusset

Marie Lusset est diplômée d’un master en droit des affaires internationales et d'un master en management et développement des entreprises. Elle accompagne les porteurs de projet à créer leur entreprise et développer leur activité.