Le budget de trésorerie : Définition, utilité et mode d'emploi

Par Laurent Dufour, le 16/09/2019

Le budget de trésorerie est un outil de pilotage essentiel pour la réussite de toute entreprise, quel que soit son statut juridique (micro entreprise, EURL, sas SASU, etc.) ou son activité (activité commerciale, etc.).

Budget de trésorerie

Le budget de trésorerie est un des outils de gestion financière qui permet de prévoir les entrées et les sorties d’argent d’une activité sur une période donnée, d’anticiper les difficultés financières que peut rencontrer l’entreprise (crise de liquidité, cessation de paiement, etc.) et donc de prendre les mesures correctives en cas d’alerte.

QU’EST-CE QU’UN BUDGET DE TRÉSORERIE ET COMMENT CALCULER SON SOLDE ?

A quoi sert un budget de tresorerie ?

Le budget de trésorerie appelé également prévisionnel de trésorerie ou  plan de trésorerie est un tableau qui recense en deux parties les flux de trésorerie entrants et sortants d’une entreprise sur une période donnée (12 mois généralement). Ce dernier peut être suivi en permanence ou d’une manière périodique (fin de mois, trimestrielle, semestrielle).

Concrètement, le budget de trésorerie permet de mettre en évidence les conséquences sur la trésorerie de toutes les décisions prévisionnelles à prendre par l’entreprise que ce soit (d’exploitation, d’investissement ou de financement).

Grâce au a ce budget vous pouvez également comparer les flux de trésorerie entrants et sortants. Pour déterminer le solde de trésorerie (ou la trésorerie nette d’une entreprise) en fin de chaque période, il est calculé de la manière suivante :

Solde de trésorerie = solde de trésorerie de début de période + encaissements sur la période – décaissements sur la période

La situation de trésorerie résultant de cette équation  : Un excédent de trésorerie = si le solde est positif.  Équilibré = si le solde de trésorerie est nul ou alors un besoin de trésorerie (Besoin de financement) = si le solde est négatif

L’UTILITÉ DU BUDGET DE TRÉSORERIE :

Ce dernier présente plusieurs avantages pour l’entreprise.

En effet, il permet notamment :

  • d’améliorer la communication entre les différents partenaires financiers de l’entreprise ;
  • de mesurer la performance de l’entreprise ;
  • le suivi de trésorerie (au jour le jour ou mois par mois, etc.)
  • d’identifier les causes d’une trésorerie négative (baisse d’activité, coûts trop élevés, retard de paiement, défaillance d’un ou de plusieurs clients, etc.) ;
  • d’anticiper les besoins en financement ;
  • de décider sur les actions correctrices pour résoudre les difficultés de trésorerie ;

LES COMPOSANTES DU BUDGET DE TRÉSORERIE ?

Ce budget distingue deux flux monétaires, les flux entrants (ou encaissements) et les flux sortants (ou décaissements) :

Les encaissements

Représentent les sommes d’argent que l’entreprise est supposée encaisser sur une période prévisionnelle, nous citons à titre d’exemple :

  • les règlements des créances clients (ventes) ;
  • les subventions à recevoir auprès de l’état et les collectivités locales ;
  • le financement externe par le déblocage d’un emprunt ;
  • le financement interne par les apports (numéraire) en capital ou en compte courant d’associé ;
  • les éventuels remboursements de crédit de TVA ;

Les décaissements

Ce sont au contraire, les sommes d’argent que l’entreprise est supposée décaisser sur une période prévisionnelle, nous citons à titre d’exemple :

  • les règlements des dettes fournisseurs ;
  • le paiement des salaires et des charges sociales ;
  • les dépenses liées à l’acquisition des investissements (immobilisations corporelles, incorporelles et financières) ;
  • le règlement des impôts et taxes, impôt sur les bénéfices;
  • les remboursements d’emprunts ;
  • les remboursements d’apports en compte courant d’associé ;
  • le versement des dividendes ;

LA PRISE EN COMPTE DE LA PÉRIODICITÉ ET DU DÉCALAGE DE PAIEMENT :

Pour construire le budget de trésorerie il est important de recenser et lister les différents flux monétaires prévisionnels de l’entreprise (encaissement et décaissement prévisible), les classer dans le tableau de trésorerie (le budget de trésorerie), puis de porter le montant (TTC pour les opérations assujetties à la TVA) de chaque flux monétaire dans la colonne de la période où il doit se produire (en prenons compte du délai d’encaissement ou de décaissement de chaque flux).

Exemple

Une entreprise X dont l’activité principale est la vente de bien souhaite mettre en place son budget de trésorerie, elle dispose pour cela des éléments suivants :

  • Achat de marchandises à 30 k€ facturé en janvier et payable fin février.
  • Vente de marchandises à 50 k€ facturé en janvier et encaissé mi-février.

L’entreprise doit donc classer l’achat de marchandises dans les décaissements vu que c’est une sortie d’argent, imputer le montant de l’achat dans le mois où le décaissement est vraiment eu lieu, à savoir janvier. Même mécanisme pour la vente de marchandise, mais d’une manière inversée, celle-ci doit être classée dans les encaissements et son montant doit être imputé dans la colonne des encaissements de février.

Rappel
Le délai de paiement est une composante essentielle pour construire le budget de trésorerie. Il est donc nécessaire de collecter les informations sur les variantes suivantes : Le délai de paiement négocié avec les fournisseurs et les clients. Les échéances de prélèvements des impôts et taxes la date de paiement des salaires et des charges sociaux, etc.

Le budget de trésorerie est souvent présenté comme suit :

Budget de trésorerieJan.Fév.MarsAvr.Mai.JuinJuil.Déc.
Encaissements         
Apport en capital
Apports en comptes courants
Emprunts
Ventes de marchandises
Production vendue
Prestations vendues
Remboursements du crédit de TVA
Total encaissements         
Décaissements         
Immobilisations incorporelles
Immobilisations corporelles
Immobilisations financières
Échéances d’emprunts
Achats de marchandises
Achats de matières premières
Fournitures consommables
Services externes
Impôt et taxes
Salaires et traitements
Charges sociales
TVA à payer
Impôts sur les bénéfices (IS)
Total des décaissements         
Solde précédent         
Variation de la trésorerie         
Solde de trésorerie         

 

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...

ACHETEZ NOTRE EBOOK

logo Legalstart

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Simple

Économisez sur vos démarches

Économique

Un accompagnement dans vos démarches

Rapide

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour -


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *