Introduction

Dans le monde des affaires, la capacité d’une entreprise à générer des profits est souvent au cœur des préoccupations des investisseurs, des gestionnaires et des analystes financiers. Parmi les nombreux indicateurs financiers utilisés pour évaluer la performance d’une entreprise, l’EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization) occupe une place centrale.

EBITDA

Qu’est-ce que l’EBITDA ?

L’EBITDA est un indicateur financier qui mesure la performance opérationnelle d’une entreprise avant la prise en compte des éléments financiers, fiscaux et comptables.

Terme américain, la traduction française est nommée le BAIIA, Bénéfice Avant Intérêts, Impôts et Amortissements.

Il est souvent utilisé par les investisseurs, les analystes financiers et les gestionnaires pour évaluer la rentabilité et la santé financière d’une entreprise.

  1. Earnings (Bénéfices) : Il s’agit du revenu net généré par l’entreprise, à savoir le résultat de la soustraction des frais d’exploitation de votre revenu total.
  2. Before (Avant) : L’EBITDA mesure la performance avant la prise en compte des éléments suivants.
  3. Interest (Intérêts) : Les frais d’intérêt sur la dette de l’entreprise.
  4. Taxes (Impôts) : Les impôts sur le revenu que l’entreprise doit payer.
  5. Depreciation (Amortissement) : La réduction de la valeur des actifs physiques de l’entreprise au fil du temps.
  6. Amortization (Amortissement) : La réduction de la valeur des actifs intangibles de l’entreprise au fil du temps.

Outre les investisseurs, les propriétaires d’entreprise peuvent se servir de cet indicateur pour déterminer le positionnement de leur entreprise au sein de leur domaine d’activité.

Comment calculer l’EBITDA ?

Il existe plusieurs méthodes pour pouvoir calculer l’EBITDA.

La méthode soustractive

EBITDA : CA hors taxe – Achats et charges externes – charges de personnel – autres charges

La méthode additive  

EBITDA : Résultat net comptable + charges financières + impôts et taxes + dotations aux amortissements et provisions

Comment interpréter un EBITDA ?

Si l’EBITDA est positif, cela signifie que l’entreprise génère de la valeur, c’est-à-dire qu’elle gagne de l’argent. Au-delà de la rentabilité de l’entreprise à un instant donné, cet indicateur est gage de viabilité et d’une bonne santé de l’entreprise. Un EBITDA élevé est donc rassurant pour les potentiels investisseurs, et les propriétaires des entreprises.

Afin d’interpréter au mieux cet indicateur, il est pertinent de le comparer avec les entreprises de ses concurrents du même secteur d’activité et de taille similaire.

Si l’EBTIDA négatif signifie que l’entreprise n’est pas profitable au niveau opérationnel, cela envoie ainsi un signal alarmant pour les investisseurs.

Toutefois, il faut considérer avec prudence ce résultat dans la mesure ou l’EBITDA ne prend pas en considération la politique d’investissement et de financement de l’entreprise, ainsi que l’impact des impôts et des taxes.

De plus, cet indicateur ne permet pas d’apprécier la rentabilité globale du modèle économique de l’entreprise, mais démontre simplement un aperçu de la fiabilité du processus opérationnel de l’entreprise.

Comment améliorer l’EBITDA ?

Une entreprise qui souhaite améliorer son EBITDA doit avoir un premier axe de travail sur les achats. Il faut envisager de renégocier certains prix fournisseurs, ou revoir la politique d’achat de l’entreprise. Il est également possible de réduire le nombre de taches en externe afin de réduire le coût des achats.

Le deuxième axe de travail consiste à réduire les frais de structures en identifiant les postes de dépenses qui ne sont pas indispensables.

Quelle différence entre l’EBITDA et l’EBE ?

L’EBE ou excédent brut d’exploitation

est une unité de mesure qui permet de prendre en considération des éléments qui ne le sont pas dans l’EBITDA.

L’EBE est un indicateur de la ressource d’exploitation dégagée par une entreprise au cours d’une période d’activité. L’EBE se calcule sur un exercice comptable, c’est-à-dire sur un période de 12 mois consécutif.

Par exemple, l’EBITDA inclut les produits et les charges exceptionnelles de l’entreprise ainsi que la participation des salariés dans cette dernière, tandis que l’EBE ne fait pas apparaitre ces éléments.

L’EBE prend en compte les provisions d’exploitation à l’inverse de l’EBITDA.

Pas encore de votes.
Chargement...
Sommaire
  • Qu'est-ce que l'EBITDA ?
  • Comment calculer l’EBITDA ?
  • Comment interpréter un EBITDA ?
  • Comment améliorer l’EBITDA ?
  • Quelle différence entre l’EBITDA et l’EBE ?
x
Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques
  • Simplicité
    Simple
  • Economie
    Économique
  • Rapidité
    Rapide
Vous souhaitez un accompagnement pour lancer votre entreprise ?

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une augmentation de capital ?

Modifier vos statuts

Besoin de protéger votre marque et logo d’un potentiel concurrent ?

Déposer votre marque

Avis Trustpilot Legalstart

Commentaires
0 commentaires
Pas encore de votes.
Chargement...
0/5