Comment fonctionne l’affacturage ?

Par Laurent Dufour, le 22/06/2020

L’affacturage ou « factoring » permet aux entreprises de percevoir le règlement de ses factures clients avant qu’elles n’arrivent à échéance.

principe de l’affacturage

Cette technique représente un coût, mais elle permet aux dirigeant d’éviter les décalages de trésorerie et de réduire leur besoin en fonds de roulement (BFR). Pour rappel, l’importance des créances client est l’une des principales causes des cessations de paiement des entreprises françaises

La société qui finance la facture du client et prend en charge son recouvrement est l’affactureur ou le factor. Il décharge l’entreprise de l’ensemble de la gestion administrative de la facture client. Cela comprend le suivi des paiements, le suivi administratif des relaces et du paiement ainsi que la gestion et, selon les accords la prise en charge des impayés.

Définition de l’affacturage

Le factoring est une opération à la fois juridique et comptable.

Sur le plan juridique, la société de recouvrement acquiert la propriété de la créance client, elle endosse de ce fait le risque d’impayé. Les factures cédées n’appartiennent plus à l’entreprise mais l’affactureur. Toutefois, lorsque l’entreprise signe un contrat d’affacturage avec recours (voir notre article sur les contrats avec et sans recours) en cas de non-paiement, l’entreprise doit rembourser le factor des sommes perçues.

Comptablement, l’entreprise est payée par l’affactureur des factures cédées qui sortent de son compte clients au profit du compte banque et donc de sa trésorerie disponible.

Comment fonctionne l’affacturage ?

comment fonctionne l'affacturageSous-traiter le recouvrement de ses factures à une société d’affacturage passe par la signature par les deux parties d’un contrat d’affacturage qui détermine les conditions de remise des factures clients et de rémunération du factor. L’entreprise peut alors communiquer ses factures après les avoir émises.

Le factor facture des commissions fixes et variables qui représentent la contrepartie du financement de la facture et de la prise en charge de la gestion administrative de la facture.

Le travail du factor consiste ensuite à suivre le recouvrement des factures dont la date d’échéance a été dépassée. C’est une démarche délicate qui le place de facto entre l’entreprise et son client et qui l’amène à devoir agir avec diligence et fermeté.

Remarque :

Payer la facture en deux étapes permet au factor de se constituer un fonds de garantie avec le solde de la facture. Ce fonds lui permet de se couvrir contre les risques d’impayés, les avoirs, ou les factures litigieuses des clients.

Ainsi, si le contrat stipule que le factor mettra en place un fonds de garantie de 10% cela signifie que pour une facture de 1.000 euros, il versera :

  • Un premier versement d’un montant de 900 € dès que la facture émise lui a été transmise
  • Le solde de la facture est versé lors d’un second versement de 100 € (moins les frais de commission) qui aura lieu lorsque le client aura payé sa facture.

Quelles entreprises peuvent bénéficier de l’affacturage ?

Pour rappel, la loi limite la durée des délais de paiement à 45 jours, fin de mois ou 60 jours à partir de la date à laquelle la facture a été émise.

L’affacturage concerne les artisans, les TPE, PME / ETI et les grandes entreprises, il concerne la grande majorité des secteurs économiques et nécessite 3 conditions :

  • Les factures clients ne peuvent concerner que des entreprises privées ou des organismes publics.
  • Les clients doivent être des professionnels aucun contrat d’affacturage ne peut concerner des achats effectués par des particuliers.
  • L’entreprise doit avoir accordé un délai de paiement au client confié.

Combien coûte le financement de son activité par l’affacturage ?

La mise en place de l’affacturage dans l’entreprise

La mise en place d’un affacturage nécessite en tout premier lieu d’avertir les clients qui devront payer leurs factures auprès du factor et non plus de l’entreprise. La plupart du temps les sociétés d’affacturage fournissent deux documents :

  • Un modèle de courrier à personnaliser servant à indiquer aux clients qu’un contrat d’affacturage est mis en place et que désormais le règlement se fera auprès du factor. Ce courrier fourni les informations bancaires nécessaire aux règlements.
  • Une mention à indiquer sur toutes les factures client qui seront prises en charge par la société d’affacturage.

Les conditions de prise en charge des factures

Pour être prises en charge par le factor :

  • Les factures doivent être transmises au plus tôt sous la forme d’une copie, par voie électronique ou connexion du CRM ou ERP de l’entreprise avec l’outil de relance du factor ;
  • Les délais de paiement accordés aux clients doivent avoir été transmis. Le transfert peut se faire en ligne.

La société d’affacturage avance le montant des factures à percevoir et se fera payer par les clients de l’entreprise. Il se chargera des éventuelles relances.

Combien coûte l’affacturage ?

La commission de services :

La commission dite de services comprend l’ensemble des services assumés par la société de factoring pour prendre en charge la gestion administrative des factures de l’entreprise. Elle inclut :

  • Le suivi des règlements clients ;
  • Les démarches de relance (courrier, mails, appels téléphoniques, …) ;
  • La démarche de recouvrement bancaire (frais de change, …) ;
  • Le coût de l’assurance-crédit.

Elle peut prendre la forme d’un pourcentage à déduire de la facture, d’un forfait ou d’un mix des deux.

Au pourcentage :

La commission au pourcentage est fonction du montant des factures confiées au factor. Elle se calcule en appliquant un pourcentage prédéfini sur le montant total HT des factures confiées. Le taux est négocié puis inscrit dans le contrat. Il varie selon plusieurs critères tels que le montant de l’encours confié, la qualité des créances, la durée de crédit… Il peut aller de 0,1% à 3% du montant des factures prises en charge.

Au forfait :

Les commissions au forfait sont généralement mensuelles. Elles sont établies sur la base du montant total de chiffre d’affaires confié dans le mois. Le barème est découpé en tranches dégressives qui correspondent chacune un barème forfaitaire. La commission au forfait concerne souvent les entreprises réalisant moins de 2 millions d’euros de chiffre d’affaires.

La commission de financement :

La commission de financement correspond au taux du crédit accordé. Elle est déterminée en fonction de l’importance de l’entreprise, de son chiffre d’affaire et bien évidemment de la qualité financière des clients.

Le taux s’applique pendant la durée de financement de la facture. Ainsi un taux de 3% est un taux annuel. Si la durée de financement d’une facture de 1 200 euros HT est de 30 jours avec un taux de 3%, le montant à payer sera de 3% / 12 * 1200 = 3 € HT.

L’affacturage vous intéresse ? Vous souhaitez être mise en relation avec un expert ? Contactez notre partenaire :

> Découvrir l’offre 

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour

Laurent Dufour -

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *