Qu’est-ce que l’affacturage ? Définition et intérêt

Par Laurent Dufour, le 30/03/2020

Les délais de paiement sont l’une des principales causes des défaillances des entreprises françaises.

Le coût administratif et financier et la perte de temps qu’ils génèrent nuisent gravement à l’efficacité des entreprises.

Qu’est-ce que l’affacturage

L’affacturage est une technique qui soulage financièrement et administrativement les entreprises qui souhaitent accélérer le paiement de leurs clients. Cela permet à votre entreprise de financer ses factures, ce qui réduit son besoin en fonds de roulement et joue positivement sur sa trésorerie moyenne.

Quel délai de paiement accordez-vous à vos clients ?

En France, par habitude la plupart des entreprises accordent entre 30 et 60 jours de délais de paiement à leurs clients. Dans d’autres pays les délais de paiement sont bien moins importants. La loi autorise les entreprises à accorder un délai de règlement de 45 jours jusqu’à fin du mois en court ou maximum jusque 60 jours à partir de la date d’émission de la facture.

Remarque :

Le délai de règlement d’une facture ne peut dépasser soixante jours nets à partir de la date à laquelle la facture a été émise ou 45 jours fin de mois. Il est possible, à titre dérogatoire de réduire ce délai, à condition que la démarche soit précisée dans le contrat et ne soit pas discriminative envers le créancier.

Le délai de paiement est assimilable à un crédit que l’entreprise accorde à ses clients. Il est à l’origine de nombreux problèmes de trésorerie. Bien souvent, les TPE et les PME n’ont pas les moyens de négocier avec de gros acteurs voir, pour certaines, de se charger des relances clients. Or, elles ne peuvent pas se permettre d’attendre longtemps pour un paiement et ont besoin de trésorerie pour payer les dépenses courantes – comme les salaires du personnel et les fournisseurs. Le financement des créances clients réduit le BFR et permet à l’entreprise de financer son activité de court terme sans puiser dans le fonds de roulement (FR) qui est un financement de long terme.

L’affacturage représente-t-il une solution intéressante ?

De nombreuses entreprises solutionnent ce problème en externalisant le recouvrement de leurs factures auprès d’un acteur spécialisé. La société d’affacturage ou factor, avance à l’entreprise le montant de ses factures clients en prélevant une commission. Elle acquière en retour les droits sur les factures et se fait payer par les clients de l’entreprise dont elle a financé la créance. Cette solution permet à la société d’obtenir un financement qui améliore sa trésorerie et qu’elle peut utiliser pour payer des dépenses importantes.

Comment fonctionne l’affacturage ?

La plupart des sociétés de factoring structurent leurs transactions comme la vente d’un actif. Concrètement, l’entreprise vend au factor ses droits financiers sur les factures en échange d’un paiement immédiat.

Les factors achètent les factures en deux versements distincts : une première avance qui constitue le versement principal et le solde une fois que la facture à été réglée. L’avance peut couvrir jusqu’à 90% de la facture et est déposée sur le compte bancaire de l’entreprise dès la prise en charge de la facture. Notez que le montant (ou le taux) de l’avance varie en fonction du secteur d’activité de l’entreprise.

Le factor utilise le solde de la facture pour se constituer un fonds de garantie destiné à couvrir les éventuels impayés. Une fois que le client a payé la facture, le factor fait un deuxième versement pour couvrir les 10 % restants. La plupart du temps, il déduit de ce versement certains des frais négociés dans le contrat. Ce paiement règle la transaction pour cette facture spécifique.

Quelles sont les différentes étapes de transaction ?

La plupart des transactions suivent les étapes suivantes :

  • L’entreprise livre les biens/services à son client et émet la facture correspondante ;
  • Elle soumet la facture à une demande de financement auprès de la société d’affacturage ;
  • La société d’affacturage avance environ 90% de la facture (ce montant peut varier entre 70 et 90%) et conserve le solde (10%) pour alimenter le fonds de garantie ;
  • Le client paie après 30 à 60 jours ;
  • La société d’affacturage s’acquitte du solde à payer, à savoir 10% moins les frais de financement.

Combien coûte l’affacturage

La plupart des clients se concentrent sur l’obtention d’un taux de commission de financement le plus bas possible auprès de la société d’affacturage. Cependant, le coût réel de l’affacturage dépend de son taux de commission et de la durée de l’avance accordée. Le taux de commission varie en fonction du secteur d’activité et du risque perçu.

Le coût de l’affacturage

Le factor facture ses services sous la forme de deux types de commissions :

  • la commission de service qui rémunère les démarches administratives du factor
  • la commission de financement qui rémunère le financement de la facture. La commission de services :

La commission de services intègre les services de la société de factoring pour la gestion administrative des factures. Elle comprend :

  • Le suivi des règlements ;
  • Les relances (courrier, mails, appels téléphoniques, …) ;
  • Le recouvrement bancaire (frais de change, …) ;
  • L’assurance-crédit.

Elle peut-être fixe ou calculée sur la base du montant des factures confiées.

Au pourcentage :

La commission au pourcentage dépend du total des factures transmises. C’est un taux qui se négocie entre 0,1% et 3% et qui s’applique sur le total HT des factures confiées.

Au forfait :

Les commissions au forfait sont mensuelles et calculées à partir du montant du chiffre d’affaires confié au factor pendant le mois. Le barème est découpé en tranches qui ont chacune un prix forfaitaire. La commission au forfait s’applique souvent aux entreprises réalisant moins de 2 millions d’euros de chiffre d’affaires.

La commission de financement :

La commission de financement est en fait le taux du crédit. Le plus souvent la commission de financement se calcule sur la base d’un taux à appliquer sur le montant des factures prises en charge avec, le cas échéant, un minimum ou un fixe mensuel.

Elle dépend de l’entreprise, de son secteur d’activité, de son chiffre d’affaires, de la solvabilité de ses clients, du nombre et du montant de factures à traiter, et du prix du refinancement (Taux de base bancaire, Euribor, …).

La moyenne des taux se situe entre 1,15 % à 4,5 % annuel et se calcule sur la base de périodes de 30 jours. Toutefois, les périodes peuvent être divisées en tranches plus courtes ou plus longues.

Le coût par facture se calcule sur la durée de financement. Un taux de 3% est annuel. Pour la prise en charge d’une facture d’un montant de 2.400 euros pendant une durée de 60 jours avec un taux de 3%, le montant sera de 3% / 6 * 2400 = 12 €.

Mon entreprise est-elle éligible à l’affacturage ?

L’affacturage a des exigences de qualification plus souples que la plupart des types de financement, tels que les prêts, la Dailly ou les lignes de crédit. Les trois exigences les plus importantes concernent les factures qui doivent :

  • provenir de clients commerciaux ou gouvernementaux réputés ;
  • n’avoir aucun privilège ou charge ;
  • devoir être payées avec un délai de paiement.

De plus, l’entreprise ne devra pas avoir de difficultés ou problématiques d’ordre fiscales ou juridiques, et la direction doit avoir une certaine expérience dans le secteur d’activité. Soit dit en passant, l’affacturage peut être utilisé par les entreprises qui ont des problèmes fiscaux, à condition qu’elles aient mis en place un plan de paiement des impôts restant à payer.

Les avantages de l’affacturage

L’affacturage présente un certain nombre d’avantages par rapport à d’autres types de financement accessibles par les petites entreprises. L’avantage le plus évident est qu’il finance le BFR et contribue à l’amélioration de la trésorerie.

Mais il offre aussi d’autres intérêts :

  • Il est accessible à tous types d’entreprises grandes ou petites et peut être déployé rapidement ;
  • La ligne de financement est indexée sur les ventes de l’entreprise, de sorte qu’elle peut croître parallèlement à ses revenus.

Par conséquent, le factoring peut représenter un mode de financement complémentaires pour les entreprises qui connaissent une croissance rapide et ont des problèmes de trésorerie. Contrairement aux emprunts il permet de financer le développement de l’activité et l’augmentation du BFR qu’il génère.

L’affacturage avec recours et l’affacturage sans recours

Il existe deux offres d’affacturage distinctes : l’offre avec recours et l’offre sans recours. Malheureusement, les caractéristiques de ces solutions apportent beaucoup de confusion.

L’affacturage avec recours

Lorsque le contrat d’affacturage est « avec recours », le factor à la possibilité se retourner vers l’entreprise et demander le remboursement des créances prises en charges qui ne sont pas payées au bout d’un certains délai (par exemple 90 jours)

L’affacturage sans recours

Lorsque le contrat d’affacturage est « sans recours » il s’accompagne d’une option d’assurance-crédit. Les créances sont dites « approuvées » et la prise en charge par le factor est définitive. Si le client final ne peut payer sa facture, la société d’affacturage n’aura pas la possibilité de demander à l’entreprise de lui rembourser les sommes versées pour la prise en charge de la facture

Comme souvent, pour qu’un plan d’affacturage soit bon, il doit être adapté à la situation de l’entreprise. C’est en fait une question de choix personnel.

Options du secteur d’activité

La plupart des entreprises qui utilisent l’affacturage disposent d’une solution globale. Cependant, les entreprises d’affacturage ont également personnalisé les conditions d’affacturage pour certains secteurs d’activité spécifiques, comme :

  • Transports
  • Médical
  • Services pétroliers
  • Recrutement
  • Construction
L’affacturage vous intéresse ? Vous souhaitez être mise en relation avec un expert ? Contactez notre partenaire :

> Découvrir l’offre 

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour

Laurent Dufour -

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *