Les factors

Par Elodie Janquert, le 04/09/2019

A côté de ses effets purement juridiques, la cession du fonds de commerce engendre des conséquences fiscales importantes  tant du point de vue du cédant que du point de vue du cessionnaire.

Les factors

À cet égard, l’affacturage peut constituer une réelle opportunité pour l’entreprise d’optimiser sa stratégie financière.

Le blog du dirigeant vous propose de vous présenter le fonctionnement de l’affacturage ainsi que ses avantages et ses inconvénients pour l’entreprise.

L’AFFACTURAGE : DÉFINITION ET FONCTIONNEMENT

L’affacturage consiste, pour une entreprise, à transférer les créances dont elle dispose à un tiers (appelé « le factor ») qui en assurera le recouvrement.

L’opération fait donc intervenir trois acteurs :

  • L’entreprise créancière ;
  • Le factor (établissement de crédit) ;
  • L’entreprise débitrice.

De manière simplifiée, le fonctionnement de l’affacturage est le suivant :

  • Une entreprise créancière dispose d’une facture payable à terme sur une autre entreprise débitrice ;
  • L’entreprise créancière transfère cette facture au factor ;
  • Le factor approuve la facture qui lui a été soumise ;
  • Il octroie une avance de trésorerie à l’entreprise créancière qui peut correspondre totalement ou partiellement au montant de la facture préalablement approuvée ;
  • À l’arrivée du terme, le factor se fait régler la facture auprès de l’entreprise débitrice.

Illustration :

Une entreprise A vend des matières premières à une entreprise B pour un prix de 100 000 euros. La facture stipule un règlement dans un délai de 90 jours.
Pour éviter de devoir attendre ce délai et pour se prémunir contre le risque d’impayé, l’entreprise A décide de transférer sa créance au factor qui lui octroie une avance de trésorerie de 80 000 euros.
Ultérieurement, le factor sera payé par l’entreprise B et se fera rémunérer par les commissions versées par l’entreprise créancière.

LES AVANTAGES ET LES INCONVÉNIENTS DE L’AFFACTURAGE POUR L’ENTREPRISE

L’entreprise désireuse de recourir à une telle opération se doit de bien appréhender ses potentiels avantages et inconvénients en amont de toute prise de décision.

Les avantages de l’affacturage pour l’entreprise

Les factors : Fonctionnement, avantages et inconvénients de l’affacturageLe principal avantage de l’affacturage pour l’entreprise créancière réside dans la préservation de sa trésorerie.

L’opération lui permet notamment de recevoir une avance de trésorerie sans avoir à attendre le terme du règlement.

Un autre avantage de l’affacturage est qu’il permet à l’entreprise de se prémunir vis-à-vis du risque d’impayé.

En effet, une fois la facture approuvée par le factor, c’est sur lui que pèse le risque de non-recouvrement. L’entreprise créancière se trouve ainsi assurée contre le risque d’impayé de la part de son client.

Enfin, l’affacturage permet à l’entreprise d’optimiser sa gestion du personnel puisque les formalités liées au recouvrement de la facture sont à la charge du factor.

Le personnel de l’entreprise se trouve donc déchargé de cette mission, laquelle peut être particulièrement chronophage.

Les inconvénients de l’affacturage pour l’entreprise

Les factors : Fonctionnement, avantages et inconvénients de l’affacturageL’inconvénient majeur de l’affacturage pour l’entreprise créancière réside dans son coût. En pratique, ce dernier trouve sa consistance dans :

  • La gestion de l’affacturage lui-même (recouvrement, gestion des factures…) ;
  • Le financement de l’opération (le paiement par anticipation de l’entreprise créancière correspondant à un crédit à court terme rémunéré octroyé par le factor).

Dans l’hypothèse où l’entreprise recouvre elle-même ses créances, elle ne subit nullement un tel coût, mais supporte le risque d’impayé.

Un autre inconvénient de l’affacturage peut résider dans l’approbation préalable de la facture par le factor.

En pratique, le rejet de la facture par le factor demeure relativement rare et vise souvent le cas où cette dernière présente un risque trop important de non-recouvrement.

CONCLUSION

En vue de profiter des divers avantages ci-dessus détaillés, le dirigeant se doit de bien maîtriser les règles relatives à l’affacturage et, dans la mesure du possible, de bien cerner les factures susceptibles de répondre aux besoins d’une telle opération.

Le dirigeant doit également être conscient que d’autres techniques de mobilisation des créances peuvent lui permettre de réaliser ses objectifs (cession « Dailly » par exemple…).

En toute hypothèse, la stratégie financière de l’entreprise peut faire l’objet d’une optimisation et d’une sécurisation de par le recours aux conseils d’un professionnel.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 4.5/5. Total de 4 votes.
Chargement...

ACHETEZ NOTRE EBOOK

logo Legalstart

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Simple

Économisez sur vos démarches

Économique

Un accompagnement dans vos démarches

Rapide

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Elodie Janquert -


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *