Que faut-il faire quand on change de société d’affacturage ?

Par Laurent Dufour, le 30/04/2021

Changer de société d’affacturage est une opération sensible qui ne doit pas être prise à la légère. Dans le domaine du recouvrement de facture, chaque changement a une incidence sur l’entreprise et ses clients.

Pourquoi vouloir changer de société d'affacturage?

Par conséquent, changer de société d’affacturage est une démarche qui doit être planifiée de manière méthodique et réalisée sans se presser.

Dans cet article nous avons listé les points à surveiller lors d’un changement de factor.

Découvrez nos outils pour gérer votre entreprise !

Changer de fournisseur peut prendre des semaines

La première chose à garder à l’esprit est que pour les petites entreprises, changer de société d’affacturage peut prendre un certain temps. Si ce processus peut se dérouler rapidement et se terminer en moins d’une semaine, la plupart du temps cela peut prendre plusieurs semaines. Généralement les grandes entreprises sont plus organisées et leur service facturation est mieux structuré pour une opération de ce type.

Pendant la période de transfert des dossiers, la nouvelle et l’ancienne société d’affacturage discuteront afin de procéder au « retrait » (le changement) mais aussi de la manière de régler les comptes.

Il est important de se faire assister du futur factor et de lui demander d’expliquer ce qui se passera étape par étape pour que l’entreprise soit prête. C’est une question sensible parce qu’elle peut se retrouver sans financement pendant quelques jours ou quelques semaines.

Besoin de trésorerie ? Découvrez l’alternative digitale à l’affacturage ! Rapide, fiable et sans engagement ! 

> Je simule ma vente de facture !  

Un risque d’absence de financement pour la période de transition

La transition passe généralement par une étape où le factor actuel n’acceptera plus de financer de nouvelles factures, et le nouveau factor ne sera pas prêt non plus.

L’entreprise doit se préparer à cette possibilité qui se produit souvent, et parfois au moment de faire la paye ! Par mesure de précaution, il faut constituer une petite réserve de trésorerie pour couvrir les dépenses pendant la transition.

Y a-t-il assez d’argent pour le retrait ?

Pendant la transition, la nouvelle société d’affacturage rachètera souvent les factures déjà prises en charge par l’ancien fournisseur. Cela signifie que le nouveau fournisseur devra rembourser l’ancien fournisseur de toutes les sommes qu’il a avancé à l’entreprise, plus les frais accumulés jusqu’à la date de transition.

Toutefois, le taux d’avance du nouveau fournisseur pourrait ne pas être suffisant pour couvrir ce total.

Prenons l’exemple d’une facture de 1 000 € prise en charge par l’ancien factor avec un taux d’avance de 85 %, ce dernier vous versera 850 €. En outre, vous avez un total de 10 € de frais complémentaires. Maintenant, disons que le nouveau factor avance également 85 %. Cela signifie que leur avance ne couvrirait que l’avance de 850 € par contre il ne va pas couvrir les 10 € de frais complémentaires qui seront perdus pour l’entreprise et viendront alourdir la facture du transfert.

De nombreux transferts de société d’affacturage ne se sont pas faits à cause de ce décalage qui peut se révéler très important. La solution peut venir du nouveau factor qui gonfle l’avance ou réduit ses frais pendant un certain temps pour compenser la perte. Si ce n’est pas le cas, c’est l’entreprise qui doit avancer les fonds en finançant le recouvrement de nouvelles factures pendant le processus de retrait.

Informer les clients du changement de factor

Il est aussi important de prendre soin d’informer les clients de l’entreprise qu’une nouvelle société de factoring prendra contact avec eux afin de prendre en charge le recouvrement des factures. Ils doivent être avisés du changement de compte bancaire et devront probablement exécuter un nouvel avis de cession. Ce processus peut avoir une incidence sur vos clients, et certains peuvent réagir négativement en fonction d’une expérience passée ou de la réputation de la société d’affacturage. Il est important de prendre en considération cette éventualité et d’en discuter avec votre nouveau factor.

L’affacturage innovant : un nouveau type d’affacturage accessible à tous

L’affacturage traditionnel se caractérise par des formalités longues et parfois complexes, comme évoqué ci-dessus, notamment en cas de changement de factor.

Ces derniers années, une nouvelle catégorie d’affacturage a vu le jour : l’affacturage innovant. En rupture avec le mode de fonctionnement traditionnel de l’affacturage, cet affacturage se réalise en ligne, et vous permet de céder vos factures et d’en percevoir le montant en quelques clics. En plus d’être plus simple et rapide que l’affacturage traditionnel, l’affacturage innovant se distingue en plusieurs points : il n’est plus nécessaire pour avoir recours à l’affacturage de céder l’intégralité de vos créances clients, il est possible de ne décider de céder qu’une ou plusieurs factures, la solvabilité étudiée n’est plus celle de votre entreprise, mais celle de l’entreprise débitrice… L’affacturage innovant simplifie le processus de l’affacturage pour permettre à tout type d’entreprise d’avoir recours à ce mode de financement.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Laurent Dufour

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.