Tout savoir sur comment fermer son entreprise individuelle !

Par Sophie Boen, le 22/07/2022

L’entreprise individuelle est une entreprise dont l’entrepreneur travaille en son nom et pour son compte. Ainsi, l’EI n’a pas de personnalité morale, elle a l’identité de son entrepreneur. Par conséquent, il est responsable de ses biens propres. Il existe donc des spécificités pour fermer son entreprise individuelle.

fermer entreprise individuelle

L’entreprise individuelle peut avoir une activité commerciale, artisanale, agricole ou encore libérale. Retrouvez ici tous les informations pour fermer son entreprise individuelle :

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

Les formalités administratives de la cessation d’activité

La fermeture de l’entreprise individuelle ou la cessation entraine la radiation de l’entreprise du répertoire SIRENE.

Il faut déclarer la fin de l’activité auprès du registre auquel l’entreprise individuelle est inscrite dans les trente jours qui suivent la fin de l’activité. La radiation est alors automatique.

La conséquence directe de la déclaration de cessation d’activité est que les deux patrimoines professionnels et personnels sont réunis. Une fois informé, le centre des formalités des entreprises (CFE) se charge ainsi de transmettre l’information aux autres organismes.

La fermeture forcée

Dans certains cas, la fermeture de l’entreprise individuelle est obligatoire. C’est le cas si l’entrepreneur a déclaré un chiffre d’affaires supérieur à la limite imposée à l’entreprise individuelle, c’est-à-dire 91.000 € pour une activité commerciale et 312.000 € pour une activité artisanale ou une prestation de service. C’est également le cas en cas de changement d’activité, la nouvelle activité n’est pas compatible avec l’ancienne activité.

La fermeture volontaire

La fermeture volontaire peut résulter du choix de l’entrepreneur, par exemple s’il souhaite changer la forme de la société, s’il souhaite s’associer…

Fermer l’entreprise individuelle : les formalités fiscales

Une fois la déclaration au CFE effectuée, la déclaration doit être faite au centre des impôts, en effet, l’entreprise individuelle doit payer les taxes et impôts dont elle est redevable avant la fermeture de l’entreprise.

Les formalités sont au nombre de quatre, la liste est la suivante :

  • La déclaration pour la cotisation sur la valeur ajoutée de l’entreprise (CVAE) ;
  • La demande de réduction de la cotisation financière des entreprises (CFE) ;
  • La déclaration de résultat ;
  • La déclaration en matière de TVA.

La déclaration de résultat doit être effectuée dans un délai de 60 jours après la date de fermeture de l’activité. Une exonération sur les plus-values est possible pour les entreprises individuelles ayant exercé leur activité pendant au moins 5 ans.

La déclaration en matière de TVA est différente selon le régime réel normal de TVA ou le régime simplifié de TVA. Pour le régime réel normal, le formulaire CA 3 est à adresser dans les trente jours après la cessation d’activité. Pour le régime simplifié, c’est le formulaire CA 12 qui est à transmettre dans les 60 jours.

Concernant la contribution économique territoriale, elle est composée de la cotisation sur la VAE et également de la cotisation foncière des entreprises.

La CVAE est également à déclarer dans les 60 jours qui suivent la fin de l’activité si le chiffre d’affaires dépassait 152.000€.

Une réduction de CFE est possible si la cessation intervient à la moitié de l’année. Si le chiffre d’affaires ou les recettes n’excèdent pas 5.000€ sur 12 mois, alors vous êtes exonéré de CFE.

Fermer son entreprise individuelle : les formalités sociales

Une seule déclaration est à effectuer pour le calcul des cotisations, des contributions sociales et l’impôt sur le revenu à payer.

Elle s’effectue par voie dématérialisée sur le site du gouvernement. Un formulaire spécial existe pour la déclaration de revenus des indépendants, il sert à calculer les contributions et les cotisations sociales. Les éléments sont ensuite transmis à l’URSSAF.

Si l’entreprise individuelle a des salariés, une déclaration sociale nominative avec les dernières paies pour le dernier mois d’activité doit être transmise dans les 60 jours.

Fermer son entreprise individuelle en ligne

Même si la fermeture d’une entreprise individuelle est une procédure relativement simple et peu couteuse, il est toujours bénéfique d’être accompagné pour être assuré que la cessation de l’activité se fasse dans les règles.

Les plateformes juridiques offrent des avantages, elles sont de 4 à 5 fois moins chères qu’un professionnel et le suivi est rapide (environ 48 heures) et peu couteux.

Beaucoup de plateformes proposent leurs services, consultez nos tableaux comparatifs de nos partenaires ici :

Leader du marché

Meilleur rapport Qualité/Prix

Simple, rapide, et efficace

Rapide et Pro

Prix GLOBAL MOYEN ** 368 € 329 € 329 € 329 €
OFFRE GRATUITE
OFFRE STANDARD 129 € + frais 99 € + frais 119 € + frais 129€ + frais
OFFRE PREMIUM 249 € + frais 199 € + frais 138 € + frais 249€ + frais
TOTAL DES FRAIS (moyenne) 239 € 230€ 230€ 230 €
AVIS CLIENTS /10 9,2
3022 avis sur Avis Vérifié
9,4
2776 avis sur Trustpilot
9,0
432 avis sur Avis Vérifié
9,5
3490 avis sur Avis Vérifié
PROMOTIONS LBdD code promo plateforme juridique
EN SAVOIR + SUR LES TARIFS Découvrir Découvrir Découvrir Découvrir

Cependant, les plateformes juridiques ont aussi des inconvénients, en effet, les plateformes ne peuvent pas faire de conseils juridiques.

Ainsi, en cas de besoin de rédaction spécifique ou de demande spéciale, il est recommandé de se tourner vers un professionnel : un expert-comptable ou un avocat. Cette solution est la plus rassurante, mais aussi la plus longue et couteuse. Il est plus judicieux de faire appel à un professionnel quand la fermeture est complexe. Ainsi, notre partenaire Call A Lawyer vous met en relation directe avec un avocat qui pourra vous conseiller :

Vous avez une question juridique ou fiscale ?

Profitez des conseils d’un avocat spécialisé et bénéficiez d’un tarif forfaitaire et préférentiel de 26 € avec le code promo LBDD :

Inscription gratuite
Grand choix d’avocats
Aucune attente
Service client 7 / 7

Le Blog du Dirigeant en partenariat avec Call A Lawyer

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

xLe Blog du Dirigeant
Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques
  • Simplicité
    Simple
  • Economie
    Économique
  • Rapidité
    Rapide
Vous souhaitez un accompagnement pour lancer votre entreprise ?
Créer votre entreprise
Un changement d’adresse ? Une augmentation de capital ?
Modifier vos statuts
Besoin de protéger votre marque et logo d’un potentiel concurrent ?
DÉPOSER VOTRE MARQUE

Avis Trustpilot Legalstart

Newsletter


Sophie Boen

Diplômée d’un Master 2 en Droit de l’Entreprise de l’Université d’Artois, Sophie se spécialise en gestion des risques professionnels et en droit de la concurrence. Elle porte un intérêt certain pour la création d’entreprise.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.