Introduction

Les cessions de fonds de commerce ou de titres de sociétés peuvent donner lieu à de longues négociations entre le cédant (vendeur) et le cessionnaire (acheteur).

liquidation judiciaire

Durant ces négociations, les parties vont vouloir sécuriser les points sur lesquels elles se sont mises d’accord. Cette sécurisation peut passer par la rédaction d’un protocole d’accord.

Cet article a pour objectif de vous présenter ce type d’avant-contrat.

Qu’est-ce qu’un protocole d’accord ?

Le protocole d'accord

Lors de négociations, il arrive que les parties s’entendent sur certains points, mais restent en discussion sur d’autres. Le protocole d’accord est un acte écrit qui va constater les points sur lesquels les parties se sont entendues lors des négociations.

Exemple :
Lors d’une cession de fonds de commerce, les parties se sont entendues sur l’objet de la vente (clientèle, machines, stocks…) et sur le prix, mais le cessionnaire entend réaliser des audits supplémentaires pour vérifier s’il n’existe pas de dettes occultes.
Dans cette hypothèse, les parties pourront rédiger un protocole d’accord dans lequel elles précisent qu’elles se sont entendues sur l’objet de la vente et sur son prix, mais qu’elles posent une condition suspensive tenant à la constatation de l’inexistence de dettes occultes dans le cadre d’audits supplémentaires.

Le protocole d’accord va donc permettre de sécuriser la situation des parties et favoriser la conclusion du contrat définitif en évitant que les parties ne viennent remettre en cause les points acquis lors des négociations.

Précisions terminologiques :
L’accord de principe doit être distingué du protocole d’accord. En effet, l’accord de principe est un écrit qui va obliger les parties à faire le nécessaire pour aboutir à la conclusion finale du contrat. L’accord de principe pose donc le contexte des négociations et intervient préalablement au protocole d’accord.
Remarque :
Le protocole d’accord peut prendre la forme d’une promesse unilatérale d’achat ou d’un compromis de vente. Lorsqu’il en a la possibilité, le repreneur aura intérêt à privilégier la promesse unilatérale d’achat au compromis de vente qui en cas de changement d’avis n’entraîne pas systématiquement le versement de dommages et intérêts.
À l’inverse, le compromis de vente oblige le repreneur à aller au bout de sa décision d’achat. En cas de dédie, ce dernier se verra contraint de verser une indemnité au vendeur.


15% de réduction
LBDD15


4,4 sur 9425 avis

15% de réduction
LBDDIR15


4,4 sur 11 434 avis

Comment rédige-t-on le protocole d’accord ?

Prêt d'honneur

La rédaction du protocole d’accord dépend de la situation des parties au contrat. Il n’existe donc pas de modèle type.

En général, le protocole d’accord contient les éléments suivants :

  • La dénomination « protocole d’accord ».
  • L’identification des parties au contrat.
  • Le rappel du contexte dans lequel s’inscrit le protocole d’accord. Il conviendra d’apporter des précisions sur l’entreprise (capital, actifs et passifs, activités, lieu du siège social, présence ou non d’un commissaire aux comptes, forme de cession envisagée à savoir cession des titres ou cession du fonds directe du fonds de commerce…).
  • L’objet de la vente (le nombre de titres vendus ou les éléments cédés dans le cadre de la cession directe du fonds de commerce).
  • Le prix (montant du prix et modalités de paiement).
  • Les conditions suspensives (ces conditions devront obligatoirement se réaliser pour permettre la conclusion définitive du contrat).
  • Les conditions de la conclusion du contrat si les conditions suspensives viennent à se réaliser (date du transfert de propriété des titres ou du fonds, clause de garantie de passif en cas de cession de titres…)
  • L’état des privilèges et des nantissements
  • Déclarations des parties
  • La juridiction compétente
Remarque :
En fonction du type de cession envisagée, des mentions peuvent être obligatoires (par exemple : la transmission des contrats, les éléments du bail, le chiffre d’affaires et les résultats d’exploitation des trois dernières années… sont des éléments obligatoires dans le cadre d’une cession directe du fonds de commerce).
Conseil LBdD :
La rédaction du protocole d’accord vise à formaliser l’accord des parties sur certains éléments. Il est conseillé au dirigeant de commencer par rédiger les « grandes lignes » sur lesquelles les parties sont d’accord avant d’aborder les points de détail.

Quelles peuvent être les conséquences d’une violation du protocole d’accord ?

En principe, lorsque la convention contient des éléments précis sur la chose cédée et sur le prix, le contrat final est formé. L’une des parties peut obtenir l’exécution forcée du contrat.

Les parties peuvent néanmoins ajouter des conditions essentielles et déterminantes en plus de la chose vendue et du prix. Dans cette situation, les parties ne pourraient pas obtenir l’exécution forcée du contrat si ces conditions essentielles et déterminantes ne s’étaient pas réalisées.

Illustration :
Dans le cadre d’une cession de titres, les parties décident un prix de 100 000 euros pour 100 titres. En principe, le protocole d’accord contient les deux éléments essentiels de la vente. L’une des parties pourrait donc obtenir l’exécution forcée du contrat.
En revanche, les parties pourraient décider que le cédant s’engagerait à transmettre tel ou tel contrat antérieurement à la cession et que cette transmission du contrat représenterait une condition essentielle et déterminante de la vente. Dans cette deuxième hypothèse, l’exécution forcée du contrat ne serait pas possible dès lors que le contrat n’aurait pas été transmis.

Les parties peuvent directement prévoir dans le contrat les sanctions de sa violation (en rédigeant, par exemple, une clause pénale) et ce dans le but d’éviter l’aléa judiciaire.

La mauvaise foi des parties peut, si elle aboutit à créer un préjudice, être sanctionnée par le versement de dommages et intérêts  au titre de la responsabilité civile contractuelle.

Conclusion

Le protocole d’accord constitue un bon outil permettant aux parties de sécuriser leur situation. Le protocole d’accord exige néanmoins une bonne rédaction en parfaite adéquation avec la situation.  Si le recours à un professionnel n’est pas obligatoire, il est tout de même vivement conseillé afin de garantir la validité du protocole d’accord. Le recours à un professionnel peut donc offrir toutes les garanties nécessaires sur ce point.

Vote: 4.3/5. Total de 12 votes.
Chargement...
Sommaire
  • Qu'est-ce qu'un protocole d'accord ?
  • Comment rédige-t-on le protocole d'accord ?
  • Quelles peuvent être les conséquences d'une violation du protocole d'accord ?
  • Conclusion
BanketxLe Blog du Dirigeant
Banket, partenaire du Blog du Dirigeant, vous connecte aux banques pour votre crédit pro
  • InnovantInnovant
  • GratuitGratuit
  • RapiditéRapide
Vous souhaitez déposer GRATUITEMENT une demande de crédit pro ?
Déposer une demande de crédit
Vous souhaitez être contacté GRATUITEMENT par un professionnel Banket ?
Prendre un prendre un rdv de 15min
Banket
Commentaires
3 commentaires
Vote: 4.7/5. Total de 3 votes.
Chargement...
4.7/5


  1. Quenum
    17 juillet 2016, 21:27
    Bonjour je suis à la recherche du partenaire finances pour l'instalation d'une ferme . Jai un terrain bien propris pour Developper les activités de maraichage (legume , fruit ) acompagné de l'aviculture et la cuniculture. De plus je suis technicien agricole experimenté du domaine. on a la connaisance mais les moyen font defaut.Nous mettons a votre disposition nos savoir fair en matiere et de bonne suivi . Madame, Monsieur, Par la présente, je vous sollicite afin de m’accorder une aide financière exceptionnelle . En espérant que vous donnerez une suite positive à ma demande. Je me tiens à votre disposition pour vous fournir les renseignements complémentaire Je vous prie de croire, l’expression de mes sincères reconnaisance PAYS: Benin OBJET: Demande D'aide De Financement
    • Dufour Laurent
      18 juillet 2016, 11:28
      Bonjour, Nous ne pouvons malheureusement pas vous aider car cela ne fait pas parti de nos compétences. Nous mettons en contact es entreprises situées en France et des investisseurs lorsque nous avons pu étudier le projet de création et que nous le trouvons intéressant mais cela concerne exclusivement les sociétés situées en France. Cordialement, L'équipe création d'entreprise LBdD
    • quenum
      23 juillet 2016, 17:05
      Bonjour Mr Nous Tenons A Vous Notifier que ceci est une demande communautaire nous somme en association pour cette réalisation qui est vraiment très important et néssecite une aide de votre part.Votre investissement feras l'objet de la mise en place de cette ferme avec de bonne suivie entreprenariale . c'est possible d'intervenir si vous vous interessez a notre demande De Realisation alors veillez donc agrée nous acompagné sans être decevoir . Merci de ne pas ignoré.