Faire un business plan : pourquoi et comment s'y prendre ?

Par Marie Lusset, le 15/09/2021

Pourquoi faire un Business Plan ? Comment faire un Business Plan? C’est à ces deux questions simples, que se pose la majorité des entrepreneurs que le Blog du Dirigeant répond aujourd’hui. 

comment pourquoi faire un business plan

Comment et pourquoi faire un business plan ? Le Blog du Dirigeant vous répond !

Faire un business plan est vivement recommandé, si ce n’est obligatoire pour tout entrepreneur. Le Business Plan a plusieurs fonctions dans le cadre d’un projet de création d’entreprise : il sert à la fois de feuille de route, aidant l’entrepreneur à poser ses idées et cadrer l’avancement de son projet, mais il sert également de dossier de présentation du projet à de potentiels investisseurs, dans le cadre d’une recherche de financement.

Au vu de son importance, il convient de respecter des étapes cruciales afin de concevoir un business plan qui soit à la fois efficace et utile à l’entrepreneur.

Voici donc comment s’y prendre pour faire un business plan.

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

Quelle est l’importance de faire un business plan ?

Même si ce document n’est pas obligatoire, il est tout de même fortement recommandé de le réaliser. En effet, le business plan permet de synthétiser de façon claire et précise l’ensemble des éléments nécessaires au projet (prévisionnel financier, étude de marché, étude de faisabilité..). Il sert aussi bien à l’entrepreneur pour le guider jusqu’à la création de son entreprise, que d’élément de présentation aux tiers.

Une fois réalisé, le business plan n’est pas immuable, il est très probable qu’au fur et à mesure de la construction de votre projet, vous soyez amené à modifier certaines parties de votre business plan.

Faire un business plan s’avère utile pour :

  • S’assurer que le marché est réceptif à l’installation d’un nouvel arrivant ;
  • Trouver un financement;
  • Trouver des partenaires ;
  • Mener à bien son projet entrepreneurial ;
  • Simuler les performances de son activité ;
  • Prévoir le seuil de rentabilité de son entreprise.

Il faut également préciser que les institutions financières comme les banques ou même des fonds d’investissement demandent aux entrepreneurs de faire un business plan afin de s’assurer du sérieux, de la préparation et de la rentabilité du projet.

Pour elles, il s’agit d’un gage de qualité et de sérieux de l’entrepreneur, car ce dernier aurait pris du temps pour préparer son projet et prévoir toutes les éventualités.

Vous souhaitez réaliser un Business Plan ? Venez consultez les différents modèles à personnaliser ou construisez votre Business Plan sur mesure ! 

 Des dizaines de modèles adaptés à chaque secteur  
Possibilité de rédiger son Business Plan sur mesure
Partie financière et calcul automatisés
Business plan qualitatif pour vos partenaires

> Je démarre mon Business Plan Bénéficiez de 10% de remise avec le code promo LBDD10

Qui peut faire un business plan ?

Il existe plusieurs solutions pour faire un business plan.

Faire un business plan soi-même

Cette solution est la moins coûteuse pour les entrepreneurs et est particulièrement adaptée pour les petits projets. En effet, le porteur du projet construit lui-même son business plan, va sur le terrain… Cela lui permet d’appréhender la réalité du terrain, et mieux comprendre son activité.

Toutefois la rédaction d’un business plan nécessite d’avoir du temps et de l’énergie à y consacrer, mais également d’avoir certaines compétences telles que des notions de comptabilité pour établir les prévisionnels financiers, une certaine maitrise des outils informatiques, ainsi que de savoir réaliser une étude de marché, ou de faisabilité.

Si vous souhaitez réaliser votre business plan vous-même il peut être intéressant de consulter des exemples de business plan afin de s’inspirer de la structure et de la construction.

S’aider d’un logiciel dédié

Ces dernières années se développent de nombreux sites ou logiciels permettant d’établir son business plan. Cette solution peut convenir aux entrepreneurs souhaitant réaliser leur business plan, mais manquant de certaines compétences techniques, ou voulant économiser du temps.

Ces sites ou logiciels proposent des modèles à remplir en fonction du projet, et intègrent tous les outils nécessaires à la réalisation d’un business plan personnalisé tout en facilitant le travail de l’entrepreneur (outils et formules comptables du prévisionnel déjà réalisées, questions pour l’étude de marché…)

Cette solution est de toute évidence plus coûteuse que la réalisation autonome de son business plan, peut être un juste milieu intéressant pour les entrepreneurs, en comparaison des prix pratiqués par les professionnels.

Veillez toutefois à opter pour un site ou logiciel sérieux, n’hésitez pas à aller regarder les retours clients avant de faire votre choix, les sites proposant des business plans ne cesse de se multiplier, et tous ne se valent pas.

Faire appel à un professionnel

Faire appel à un professionnel pour son business plan permet de s’assurer du sérieux de la réalisaiton du business plan. Cela permet de s’assurer que son prévisionnel tient la route, que l’étude de marché a été finement réalisée… Il s’agit d’une bonne solution pour l’entrepreneur ayant le budget nécessaire, ou pour les projets très conséquents, pour lesquels le soutien d’investisseurs extérieurs sera nécessaire.

Les limites de cette méthode se trouvent principalement au niveau du coût de cette solution. Selon la durée de l’étude, le volume d’informations, la taille du marché et les particularités du secteur d’activités, les honoraires d’un professionnel comme un expert-comptable peuvent se chiffrer en plusieurs milliers d’euros.

Cependant, il s’agit d’une solution adaptée aux grosses entreprises et aux projets complexes nécessitant une expertise particulière.

Quelle structure adopter pour faire un business plan ?

Introduction du business plan

Une fois la structure du business plan choisie, les étapes à suivre pour son élaboration se suivent aisément.

Il faut savoir que la structure d’un business plan n’est pas figée. Elle dépend des secteurs d’activités et du niveau de détail que l’entrepreneur souhaite y faire figurer.

Toutefois, certaines informations reviennent quasiment dans tous les business plans et il existe une suite logique recommandée par les experts pour leur présentation dans le document.

Le résumé du business plan, l’executive summary

Cette section sert à présenter dès le début de la lecture du business plan, les informations les plus pertinentes à propos de l’entreprise.

Cette partie du business plan a une double fonction : elle présente le projet, et doit donner envie de parcourir le reste du business plan. Concernant sa taille, il est recommandé de le faire tenir sur une voire deux pages maximum.

Encore appelée « executive summary », cette partie doit obligatoirement comporter à la fin le besoin en financement de l’entreprise pour démarrer ses activités.

La présentation de la société, identité de la société

Faisant suite au résumé du business plan, cette section peut être considérée comme la première phase de présentation proprement dite de l’entreprise et de ses activités.

Elle contient des informations comme le nom de l’entreprise, sa domiciliation et l’identité des dirigeants de l’entreprise. Il convient de mentionner le secteur d’activités de l’entreprise à cette partie.

Une section suivante peut être dédiée à la présentation des activités de l’entreprise ou énoncée dans celle décrite actuellement. Dans tous les cas, elle doit détailler l’offre de l’entreprise et exposer les segments commerciaux sur lesquels l’entreprise compte se positionner. La gamme de services et le type de clientèle visée doivent donc être évoqués.

Dans l’hypothèse ou votre business plan a été réalisé avec un expert-comptable, vous pouvez également l’indiquer ici, cela permettra de crédibiliser votre business plan.

De plus, n’hésitez pas à laisser un moyen de vous joindre, et joindre quelqu’un de votre équipe,

Présentation du projet et de ses origines

La présentation de l’équipe

Selon la taille de l’entreprise, une section peut être dédiée à la présentation de l’équipe.

Il s’agira ici de présenter :

  • Le porteur du projet ;
  • Les associés ;
  • Les salariés ;
  • Les partenaires ;
  • Les accompagnateurs extérieurs de l’entreprise.

A propos d’eux, il est important de mentionner des informations comme :

  • Le rôle occupé au sein de l’entreprise ;
  • L’expérience antérieure dans le domaine ;
  • Les formations suivies ;
  • Les compétences présentées ;
  • Les valeurs en accord avec celles de l’entreprise ;
  • Le niveau d’implication de chaque acteur et ses capacités collaboratives.

L’identification du besoin : à quel besoin allez vous répondre ?

Dans cette partie, il s’agit de montrer quelles sont les principales attentes du clients dans le cadre du bien ou service développé. Par exemple, si vous ouvrez une boutique de fleuriste, et que vous avez identifié un besoin de livraison à domicile, ou un besoin de vente en ligne, c’est ici que vous pouvez le préciser.

La présentation du projet de création et les étapes de mise en place

Cette partie du business plan présente le projet dans son intégralité, et les différentes étapes que vous allez accomplir pour arriver à la réalisation de ce dernier. Sans pour autant détailler minutieusement les étapes qui seront par la suite expliquées, il est possible d’y insérer un petit planning afin de présenter les étapes à réaliser de manière chronologique.

En fonction de votre projet, et de la complexité de ce dernier, chaque phase présentée ici peut être plus ou moins longue et plus ou moins détaillée. Si vous ouvrez une boulangerie, ou un pressing, le besoin à identifier est relativement simple, tandis que si vous ouvrez un bar à chien la démonstration du besoin sera plus conséquente.

Démontrer la faisabilité et l’intérêt du projet

Les conclusions de l’étude de marché

Cette partie du business plan permet de retranscrire les résultats de l’analyse suite à l’étude de marché. Il s’agit d’un point focal au sein du business plan.

La présentation des conclusions de l’étude de marché comprend :

  • La présentation du marché de consommation (habitudes d’achats, profils rencontrés, quantité de clients potentiels, etc.) ;
  • Les besoins et demandes de la population-cible ;
  • Les offres préexistantes sur le marché ;
  • Les spécificités de la réglementation au plan local.
  • Le secteur géographique

Selon le secteur et le domaine d’activité, il sera plus ou moins important d’appuyer sur tel ou tel élément. Si vous créez un commerce de proximité, la zone d’implantation et la zone de chalandise seront des facteurs primordiaux à détailler, tandis que si vous ouvrez un commerce de niche, la zone de chalandise devient moins importante, alors que la démonstration du besoin passe au premier plan.

La mise en place d’un modèle économique rentable

Business modele

Cette section du business plan doit expliquer en détails le positionnement marketing et commercial de l’entreprise. Elle expose les stratégies que l’entrepreneur compte mettre en place afin d’atteindre ses objectifs (commerciaux, sociaux, professionnels, etc.).

Cette partie détaille le business model de l’entreprise. A ce propos, cela peut être utile de se servir d’outils comme le business model Canvas. Il permet de faire une synthétisation du modèle économique de l’entreprise et de ses avantages face à la concurrence.

Présenter les caractéristiques de votre offre bien/service

Dans cette phase, l’entrepreneur passe aux aspects plus concrets de son projet.

Il doit notamment au cours de cette phase :

  • Présenter les équipements dont il dispose et les équipements qu’il souhaite/doit acquérir
  • Présenter son offre commerciale
  • Présenter ses facteurs clés de succès : les facteurs clés de succès sont les éléments qui vont être utilisés pour atteindre le but ou l’objectif déterminé
  • La validation de l’offre par les clients
  • La constitution de votre équipe :
    • Alors que n’étaient précédemment évoqués que les éléments principaux de votre équipe, au sein de cette partie, vont être évoqués l’intégralité des membres de votre équipe avec chacun leurs compétences, personnalité, ce qu’ils vont pouvoir apporter à l’équipe, expériences personnelles.
    • L’organisation de votre entreprise : il est également temps de rentrer plus en détail sur l’organisation de votre entreprise, notamment sur les horaires d’ouverture, le recrutement, l’éventuelle saisonnalité, comment les compétences vont être organisées au sein de votre entreprise
  • La stratégie de développement peut également être évoquée : vous pouvez dans cette partie évoquer la stratégie que vous souhaitez mettre en place dès l’ouverture, mais également la stratégie de développement future

Après avoir évoqué toute cette première partie du business plan, vous pouvez alors réaliser un point de synthèse pré-lancement, en vous assurant que vous disposez de l’intégralité des éléments nécessaires, et que tous les points évoqués ont été effectivement travaillés. Comme évoqué précédemment, le contenu de votre business plan n’est pas figé, et il sera toujours possible d’y revenir par la suite, toutefois, des éléments bien travaillés dès le départ permettent de construire une base solide sur laquelle s’appuyer pour rédiger la seconde partie de votre business plan.

La présentation des éléments structurants la mise en oeuvre du projet

La seconde partie du business plan commence par la présentation des éléments structurant le projet, tel que le choix d’un local par exemple, la détermination des objectifs à atteindre pour votre projet.

Le choix du statut juridique

En tant que phase de structuration du projet, c’est également à cette étape que le choix du statut juridique pour votre projet va s’effectuer. En pratique, le choix du statut juridique est complexe et mérite d’être réfléchi en amont pour pouvoir s’informer et examiner toutes les éventualités possibles pour votre projet. Le statut juridique emporte beaucoup de conséquences, autant en terme de responsabilité que de fiscalité ou comptabilité. Quoiqu’il en soit, c’est à peu près à ce stade là, qu’il faut arrêter une décision pour votre projet.

A savoir : le choix d’un statut juridique n’est pas définitif, vous aurez la possibilité de le modifier une fois votre entreprise créée. Néanmoins, la procédure de modification statutaire étant lourde et couteuse, il est conseillé de bien prendre le temps de réfléchir avant de procéder à la création.

Le prévisionnel financier

Généralement réalisé en fin de document, le prévisionnel financier est l’écriture du projet en langage des chiffres. En effet, il s’agit d’un ensemble de tableaux financiers permettant d’apprécier l’impact financier du projet.

De la même manière que le choix du statut juridique, le prévisionnel financier commence à se construire tout au long de la préparation du projet en lui-même. C’est également la raison pour laquelle la première partie du business plan est primordiale, car plus la première partie est travaillée, plus elle permet d’avoir des éléments concrets et fiables pour remplir le prévisionnel financier.

Pour faire un business plan, le prévisionnel financier doit comprendre :

  • Le compte de résultat prévisionnel, qui est un tableau permettant d’apprécier le résultat net et la rentabilité de l’entreprise ;
  • Le tableau de trésorerie, qui est un tableau financier offrant une vision des flux de trésorerie ;
  • Le plan de financement initial, qui permet de présenter le besoin en financement de l’entreprise et le plan d’utilisation des fonds ;
  • Le bilan prévisionnel, qui sert à apprécier le patrimoine de l’entreprise en temps réel.

La présentation du besoin d’investissement de votre business plan

En fonction de votre projet, le business plan réalisé peut servir à vous servir de guide mais également à être présenté à des investisseurs pour leur faire comprendre le projet, et parvenir à obtenir des fonds.

La denière étape du business plan consiste donc à présenter votre besoin d’investissement pour votre projet. Prenez garde à bien détailler les fonds dont vous avez besoin ainsi que leurs utilisations : en effet les financeurs, que ce soient des investisseurs privés, publics, ou des établissements bancaires veulent savoir où les fonds qui seront investis seront utilisés.

De plus, les établissements bancaires ne pretent des fonds que pour effectuer des dépenses matérielles, telles que du matériel, des stocks, et refuseront de vous prêter pour financer votre BFR ou trésorerie de départ, d’où la nécessité de justifier de l’utilisation des fonds.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Marie Lusset

Marie Lusset est diplômée d’un master en droit des affaires internationales et d'un master en management et développement des entreprises. Elle accompagne les porteurs de projet à créer leur entreprise et développer leur activité.