Démarche RSE : pourquoi la GPEC est-elle indispensable pour les PME de nos jours ?

Par Marie Lusset, le 29/07/2021

La RSE ou responsabilité sociale des entreprises est liée à la notion de développement durable et repose sur trois piliers que sont le domaine social, environnemental et économique. Découvrez le GPEC ! 

GPEC

La norme ISO 26000 reconnaît les “relations et conditions de travail” comme l’une des sept questions centrales définissant le périmètre de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Pour une entreprise, une PME en particulier, il est donc nécessaire d’optimiser la gestion de ses ressources humaines si elle entend réussir son inscription dans une démarche RSE. C’est à cet effet que la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) s’avère extrêmement efficace. Découvrez-en plus à ce sujet.

La GPEC, un outil de planification très efficace en gestion des ressources humaines

Pour rester compétitives, les PME doivent constamment adapter le management de leur capital humain aux mutations rapides du marché observées ces dernières années. En effet, elles n’ont pas forcément la même résilience que certaines grandes entreprises qui ont d’ailleurs déjà intégré la GPEC dans leur organisation du travail. Ces PME doivent donc se mettre au pas pour s’assurer une croissance durable. On cherche à dégager en premier lieu les forces et faiblesses de la gestion RH actuelle dans l’entreprise. Ensuite, on identifie les besoins en effectifs et compétences à court et moyen terme.

Il y a forcement des écarts qui se dégagent quand on compare l’état actuel du capital humain de la société et l’état qu’on souhaite atteindre dans 3 à 5 ans. Ce sont ces différences qui seront progressivement corrigées par le plan GPEC. Il faut savoir que la définition de la GPEC nécessite l’implication active à tous les niveaux de tous les acteurs (tout le service RH et son chef, les délégués du personnel, les autres collaborateurs). Cela permet un meilleur investissement de chaque partie prenante lorsque des actions d’adaptation concrètes et échelonnées sont définies.

La GPEC permet un recrutement de bonne qualité

Un document de GPEC bien élaboré précise les compétences et aptitudes requises pour chaque nouveau poste. Il définit également les moments adéquats de lancement des recrutements afin de s’aligner sur la stratégie d’entreprise. Par exemple, il est possible de rédiger des fiches de poste détaillées pour chaque profil recherché. De plus, faire connaître à un candidat que vous avez mis en place un plan bien conçu de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences renforce la crédibilité et l’attractivité de votre entreprise.

En cas de recrutement, le candidat sait qu’il évoluera dans un environnement lui garantissant un bon épanouissement professionnel. On cherche à diminuer sur le moyen terme le taux de turn-over au sein du personnel. Peu importe leurs formes, les licenciements doivent être évités tant que cela est possible. Ceci permet d’ailleurs de réduire considérablement les coûts liés au recrutement et la formation de nouveaux employés.

La GPEC améliore la gestion de carrière de chaque employé

En collaboration avec son gestionnaire RH, le salarié évalue constamment l’ensemble des opportunités qui s’offrent pour l’accomplissement de son projet professionnel personnel. Un suivi personnalisé et efficace de chaque employé est réalisé à l’aide des outils adaptés : bilan de carrière, entretien périodique d’évaluation, bilan de compétences… Cela permet de suivre progressivement l’évolution du potentiel du travailleur pour valoriser au mieux ledit potentiel.

L’employé pourra donc envisager au moment opportun un changement de métier ou un changement de lieu de service. La société peut lui offrir une promotion tout en l’aidant à améliorer ses compétences. Cela passe notamment par la mise en place d’une formation continue efficace pour aider à la maîtrise des pratiques professionnelles les plus récentes.

On parvient progressivement à fidéliser le travailleur. Se sentant valorisé par ses dirigeants, l’employé offrira sûrement en tout temps le maximum de ses capacités pour améliorer la performance globale de l’entité.

La GPEC favorise la mobilité interne des salariés

Cette planification limite au maximum la perte des compétences essentielles à l’entreprise pour l’atteinte de ses objectifs de performance. À cet effet, le document GPEC indique clairement les différentes modalités de la mobilité géographique et professionnelle au sein de la société. Ainsi, dès qu’un salarié respecte exactement les conditions prévues, l’entreprise est tenue par la loi de garantir la mobilité de ce dernier pour le bonheur des deux parties. Indirectement, on parvient par la même occasion à régler les problèmes de sur-effectif.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 3 votes.
Chargement...

En Savoir Plus

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Newsletter


Marie Lusset

Marie Lusset est diplômée d’un master en droit des affaires internationales et d'un master en management et développement des entreprises. Elle accompagne les porteurs de projet à créer leur entreprise et développer leur activité.