Devenir photographe professionnel : formation, étapes et méthode

Par Adèle Lebas, le 05/04/2022

Le photographe est un professionnel de l’image présent sur beaucoup de secteurs comme l’actualité, la mode, le mariage, etc. Il a des compétences créatives mais aussi techniques car il doit savoir maitriser son matériel. Il peut être salarié d’une entreprise ou être indépendant. Ainsi, dans le cas où il est indépendant, il photographie des clients et leurs vend les photos.

Les étapes à suivre pour devenir photographe professionnel

Vous souhaitez créer une entreprise dans le milieu artistique, ainsi vous optez pour le métier de photographe ? Quelles sont les étapes pour devenir photographe professionnel ? Le Blog du Dirigeant vous répond !

Qui peut devenir photographe professionnel ?

Plusieurs règles conditionnent l’accès au métier de photographe indépendant. Par conséquent, vous devez :

  • Avoir la capacité de gestion ;
  • Ne pas exercer une activité professionnelle incompatible ;
  • Ne pas faire l’objet d’une clause de non-concurrence.
Leader du marché

Meilleur rapport Qualité/Prix

Simple, rapide, et efficace

Rapide et Pro

Prix GLOBAL MOYEN ** 368 € 329 € 329 € 329 €
OFFRE GRATUITE
OFFRE STANDARD 129 € + frais 99 € + frais 129 € + frais 99€ + frais
OFFRE PREMIUM 249 € + frais 199 € + frais 249 € + frais 138 € + frais
TOTAL DES FRAIS (moyenne) 239 € 230€ 230€ 230 €
AVIS CLIENTS /10 9,2
3022 avis sur Avis Vérifié
9,4
2776 avis sur Trustpilot
9,5
3490 avis sur Avis Vérifié
9,0
432 avis sur Avis Vérifié
PROMOTIONS LBdD code promo plateforme juridique code promo plateforme juridique
EN SAVOIR + SUR LES TARIFS Découvrir Découvrir Découvrir Découvrir

Quelles sont les études et les compétences nécessaires pour devenir photographe professionnel ?

Les études et formations

De moins en moins de photographe professionnel sont autodidactes. La plupart se forment en faisant des études. Les études possibles sont un/une :

  • BAC professionnel photographie ;
  • BTS photographie ;
  • Bachelor photographie ;
  • Master en photographie ;
  • Formation professionnelle photographie ;
  • Formation photo en école nationale de photographie ;

Les compétences et les qualités

Le photographe doit avoir plusieurs qualités. En effet, il doit être :

  • Imaginatif et créatif ;
  • Patient ;
  • Sociable ;

Il doit aussi avoir des compétences techniques pour maitriser son matériel.

Les étapes de création pour devenir photographe professionnel

Plusieurs étapes sont nécessaires pour devenir photographe professionnel.

La définition de son projet

Tout d’abord, vous devez choisir la localisation de votre local commercial et déterminer votre clientèle cible. Pour cela, posez-vous des questions comme :

  • Quelles prestations souhaitez-vous proposer ?
  • Quelles techniques voulez-vous utiliser ?

Ensuite, il est important de s’informer sur le marché sur lequel vous vous inscrivez. Autrement dit, identifiez les clients potentiels, les fournisseurs, mais surtout les concurrentes. Informez-vous sur les prix pratiqués, les prestations proposées et les techniques utilisées !

Une fois que tout cela est fait, vous pouvez travailler sur votre communication en participant à des salons, en faisant travailler le bouche-à-oreille, ou encore en utilisant les réseaux sociaux.

Enfin, identifiez et coordonnez toutes les tâches à accomplir pour bien préparer votre projet. Ainsi, vous pouvez utiliser le diagramme Gantt qui vous aide à lister, ordonner et planifier toutes les tâches à accomplir.

L’étude de faisabilité

Trois éléments composent l’étude de faisabilité pour devenir photographe professionnel. Il s’agit de l’étude de marché, la proposition de valeur et le modèle économique.

L’étude de marché

L’étude de marché se concentre sur votre connaissance du secteur sur lequel vous vous inscrivez. Savez-vous répondre à ces trois questions suivantes :

  • Votre connaissance est-elle suffisante ?
  • Est-elle précise ?
  • Est-elle adaptée d’un point de vue géographique ?

Si oui, votre connaissance du marché vous permet de lancer votre activité. Au contraire, si vous ne pouvez pas y répondre, vous devez faire une étude de marché.

L’étude de marché regroupe l’étude :

  • Documentaire pour collecter des informations sur la réglementation, les caractéristiques et le fonctionne du marché du marché ;
  • Qualitative qui étudie la pertinence des hypothèses par rapport aux attentes des clients ;
  • Quantitative dont l’objectif est d’analyser les comportements et les habitudes des consommateurs.

Plus concrètement, il s’agit d’un outil marketing dont le but est de :

  • Combler le manque de connaissance d’un marché ;
  • Comprendre et mesurer le potentiel d’un marché ;
  • Évaluer les risques pour mieux les maitriser ;
  • Établir les bases de votre stratégie de développement ;
  • Réaliser le business model ;
  • Constituer un réseau professionnel.

L’élaboration de la proposition de valeur

La proposition de valeur est une phrase synthétique qui présente les produits ou les services proposés pour répondre aux besoins des clients. Par conséquent, connaître les besoins et les habitudes de consommation de vos clients vous aide à mesurer la valeur ajoutée apportée aux clients. Cette valeur ajouter peut porter sur le design, le prix, la relation client…

Cette étape est primordiale ! En effet, elle permet à certains investisseurs de se lancer dans votre projet, ou pas… Une bonne proposition de valeur représente l’intérêt de votre projet.

Pour vous aider dans la rédaction de la proposition de valeur, posez-vous trois questions :

  • A quelle problématique souhaitez-vous répondre ?
  • En quoi votre projet se différencie des concurrents ?
  • Quels bienfaits concrets et mesurables votre projet apporte-t-il au client ?

Le modèle économique

Le modèle économique est le mécanisme par lequel votre activité génère de l’argent. Ainsi, il doit prendre en compte :

  • Les éléments clés pour développer votre activité comme les activités, les ressources, les partenaires…
  • Le positionnement commercial de l’entreprise ;
  • Le fonctionnement de l’entreprise ;
  • Les charges essentielles et les différents types de revenus attendus.

En réalisant le modèle économique de votre entreprise, vous expliquez le processus de création de richesse, l’intérêt économique de votre projet, puis le niveau de rentabilité attendu. Pour vous aider dans votre réflexion, consultez le Business Model Canvas qui vous guide étape par étape.

La préparation de l’offre commerciale

L’objectif, dans cette étape, est de :

  • Finaliser votre offre commerciale,
  • Vérifier votre capacité de produire ;
  • Valoriser les éléments dont vous avez besoin ;
  • Identifier et solutionner les points de blocages

Définir la stratégie commerciale

La stratégie commerciale représente la stratégie globale de votre entreprise. Elle est fixée pour atteindre les objectifs fixés par le chef d’entreprise. Pour cela, utilisez des outils de diagnostics internes et externes comme la matrice SWOT, PESTEL ou encore les cinq forces de porter.

Une démarche stratégie commerciale et marketing est efficace lorsque :

  • La segmentation du marché est réalisée. La segmentation du marché se définit par la constitution de groupes homogènes de consommateur. Vous devez répondre : à quel besoin répondez-vous ? à qui est destiné votre prestation de service ? comment répondez-vous à la problématique visée ?
  • L’évaluation de votre avantage compétitif est faite pour déterminer les points forts de votre activité ;
  • Les segments du marché sont déterminés afin d’orienter la stratégie marketing de l’entreprise ;
  • La définition du positionnement de l’entreprise est fixée. Il s’agit de donner une bonne image de marque à votre entreprise afin d’attirer et de fidéliser vos clients.

Le prévisionnel financier

Le prévisionnel financier étudie la faisabilité financière de votre projet. En élaborant votre prévisionnel, vous avez la capacité de mesurer la rentabilité de votre activité et de mesurer vos besoins en financement.

Il permet aussi d’inciter, ou non, les partenaires financiers dans votre projet. En effet, ces derniers cherchent des indices de viabilité qui leur permettent de savoir si les sommes investies peuvent être recouvertes. Par conséquent, il illustre la solidité du projet.

L’objectif est donc de faire des simulations et de tester des hypothèses pour faire des choix financiers pertinents.

Pour vous aider dans l’élaboration du prévisionnel financier, vous devez :

  • Évaluer le chiffre d’affaires prévisionnel en fonction de l’étude de marché, de la zone de chalandise et de vos hypothèses ;
  • Chiffrer les investissements nécessaires (appareils photos, caméra…) ;
  • Évaluer les charges d’exploitation à prévoir ;

Le prévisionnel est ensuite utilisé pour faire un budget prévisionnel et ainsi, fixer des objectifs. Les projections financières s’étalent sur les trois à cinq prochaines années et se font sur la base de plusieurs documents financiers comme :

  • Un compte de résultat prévisionnel ;
  • Le bilan prévisionnel ;
  • Le tableau de trésorerie ;
  • Un plan de financement initial ;
  • Des ratios financiers.

Le business plan

Le business plan est un document synthétique qui reprend toutes les étapes du projet de création. C’est une présentation complète et globale de votre activité de photographe professionnel.

Le business plan est composé d’une partie descriptive et d’une partie chiffrée. La partie descriptive décrit le projet et présente la faisabilité du projet. La partie quantitative démontre le potentiel financier du projet et mesure sa rentabilité.

Par conséquent, il reprend les éléments suivants :

  • L’étude de faisabilité, l’étude de marché et la stratégie commerciale,
  • Le modèle économique du projet ;
  • Le cadre légal du projet ;
  • Le prévisionnel financier et les besoins liés au projet ;
  • L’état d’avancement du projet.

Financer le projet

Les types de financement

Plusieurs types de financement sont nécessaires à la préparation et le lancement du projet.

Le financement de la préparation du projet permet de financer le travail de gestion et l’ensemble des frais qui y sont liés. Ensuite, le financement du lancement du projet concerne l’investissement dans du matériel, des immeubles, d’un fonds de commerce…

Les sources de financement

Plusieurs sources de financement vous aident à préparer et lancer votre activité :

  • Les apports personnels,
  • L’apport d’associés d’extérieurs ;
  • Le prêt bancaire ;
  • Les prêts d’honneurs ;
  • Les subventions de Pôle Emploi, de la région, de la commune…
  • Le cautionnement, c’est une solution proposée par BPI France qui se porte caution afin de faciliter l’accès prêt bancaire ;
  • Le financement participatif ou le crowdfunding.

Le choix du statut juridique et de la fiscalité pour devenir photographe professionnel

Le choix du statut juridique

Plusieurs statuts juridiques sont possibles pour devenir photographe professionnel.

Vous souhaitez créer en nom propre

L’entreprise individuelle

La loi du 14 février 2022, en faveur de l’activité professionnelle indépendante, supprime l’EIRL en créant un statut unique de l’entreprise individuelle. Ce statut combine les avantages de l’EIRL et de l’EI. Ainsi, l’entreprise individuelle a un associé unique, un capital social non obligatoire et des formalités de création largement simplifiées. Retrouvez notre article dédié à la réforme pour davantage de précisions !

Créer seul en société
  • L’EURL permet à l’associé unique de limiter sa responsabilité au montant de ses apports. De plus, son patrimoine personnel est protégé grâce à la création d’une entité morale.
  • La SASU donne à l’associé unique une liberté importante dans la rédaction des statuts. Puis, il bénéficie d’une meilleure protection sociale grâce à son statut d’assimilé salarié.
Créer à plusieurs en société
  • La SARL est un statut juridique beaucoup moins souple. En effet, il est fortement réglementé par la législation française. Par conséquent, la rédaction des statuts est encadrée. Néanmoins, le patrimoine personnel des associés est protégé et leur responsabilité est limitée au montant de leurs apports.
  • La SAS est, au contraire, beaucoup plus souple. En effet, les associés sont libres de fixer les règles de fonctionnement de la société. Puis, le président de la SAS bénéficie du statut d’assimilé salarié, ce qui assure une meilleure protection sociale.

La fiscalité pour devenir photographe professionnel

L’imposition des bénéfices réalisés

L’imposition des bénéfices réalisés par le photographe professionnel dépend du statut juridique de l’entreprise.

Ainsi, les bénéfices réalisés au nom de l’entrepreneur sont soumis à l’impôt sur le revenu, tandis que les bénéfices réalisés au nom de la société sont soumis à l’impôt sur les sociétés.

Les taux de TVA

Trois taux TVA sont possibles lorsque vous exercez en tant que photographe professionnel :

  •  10% pour la cession de droits ;
  • 5,5% pour la vente de photographies originales sous le contrôle de l’artiste ;
  • 20% pour la vente de reportage ou de journées sans évoquer la notion de droit de reproduction.

Les formalités juridiques et démarches administratives

Les formalités pour devenir photographe professionnel varient selon le statut juridique choisi. En effet, la création d’une société alourdit les démarches administratives. Ainsi, vous devez :

  • Rédiger les statuts de votre société ;
  • Déposer le capital social sur un compte bancaire bloqué ;
  • Remplir le formulaire M0 ;
  • Publier une annonce légale ;
  • Constituer le dossier d’immatriculation.

Dans le cas où aucune personnalité morale n’est créée, vous devez seulement déposer le dossier au Centre de Formalités des Entreprises.

La méthode pour devenir photographe professionnel

Créez votre entreprise vous-même

C’est la solution la plus économique ! Néanmoins, elle est conseillée pour les formes juridiques les plus simples. En effet, pour les formes juridiques plus difficiles, des connaissances juridiques sont nécessaires pour écarter le risque d’erreur qui est élevé.

Créez votre activité en ligne

Des plateformes juridiques en ligne font les formalités de création à votre place ! C’est une solution économique et rapide. De plus, vous avez accès à plusieurs plateformes qui proposent des prestations de services différentes. Ainsi, choisissez la plateforme juridique la plus adaptée à vos besoins. Toutefois, cette solution ne permet de personnaliser vos statuts ou d’avoir un contact direct avec un conseiller. Pour vous aider dans votre choix, le Blog du Dirigeant a rédigé un tableau pour comparer les plateformes selon vos besoins !

Faites appel à un avocat ou à un expert-comptable

Cette méthode assure une sécurité juridique optimale de la création de votre activité. En effet, le professionnel a un devoir d’information envers vous. Ainsi, les risques d’erreurs sont relativement faibles et dans certains cas, sa responsabilité peut être engagée. Néanmoins, c’est une solution couteuse et le processus de création est beaucoup plus long puisqu’il est conditionné par des prises de rendez-vous.

Désormais, vous connaissez toutes les étapes pour devenir photographe professionnel !

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Adèle Lebas


créer et gérer en ligne