Comment créer une galerie d’art ?

Par Marie Lusset, le 10/11/2022

La galerie d’art est un espace incontournable pour l’exposition et l’achat d’oeuvres, qu’il s’agisse de peintures, de sculptures, de photographies ou d’autres formes artistiques, souvent plastiques. Vous êtes passionnée d’art et souhaitez en faire votre métier ?

L’ouverture d’une galerie est un projet qui se construit et qui implique certaines obligations : choix d’un statut juridique, location d’un lieu, réglementation à suivre, etc. Voici toutes les clés pour faire de votre projet une réalité.

Galerie d’art : de quoi parle-t-on ?

La galerie d’art est un lieu que l’on trouve en ville ou au coeur d’un village et où sont exposées des oeuvres d’art. Ce sont des espaces où le public se déplace librement pour découvrir le travail d’artistes. La personne à la tête de la galerie, nommée le galeriste, a pour mission d’être l’intermédiaire entre les artistes dont il fait la promotion et les potentiels acheteurs. Il peut parfois soutenir la création d’oeuvres en apportant un soutien financier.

A noter que certains galeristes proposent aussi simplement de l’achat-revente d’oeuvres.

La galerie d’art est ouverte aux personnes plusieurs jours par semaine. Ces dernières peuvent y entrer pour admirer les oeuvres, échanger avec le galeriste et lorsqu’elles ont un coup de coeur, acheter une ou plusieurs pièces. Souvent, les expositions sont inaugurées lors d’un vernissage.

Quels sont les diplômes exigés par ouvrir une galerie d’art ?

Si le domaine de l’art peut vite apparaître comme étant très pointu, il faut cependant savoir qu’aucun diplôme spécifique n’est exigé pour se lancer dans l’ouverture d’une galerie d’art. Néanmoins, les personnes qui se lancent dans la création d’une galerie ont souvent fréquenté une école d’art ou suivi un cursus universitaire comme « histoire de l’art ».

Au niveau des compétences et qualités, un galeriste doit de toute évidence être passionné par le monde de l’art et avoir des connaissances solides sur le sujet. Mais il doit aussi être à l’aise sur le plan relationnel pour échanger avec le public et l’informer. Il doit être en outre être en mesure de négocier.

Enfin, des bases solides dans au moins une langue étrangère sont un précieux avantage. L’anglais est incontournable.

Quel statut juridique choisir pour créer une galerie d’art ?

Si vous envisagez d’ouvrir une galerie d’art dans les mois qui viennent, alors la question du statut juridique se pose afin d’exercer en toute légalité. Il existe différentes formes juridiques et l’enjeu est de trouver celle qui est la plus appropriée à votre futur domaine.

La microentreprise est un statut qui peut séduire les galeristes, notamment car les démarches sont simplifiées. Il s’obtient en effet rapidement en quelques clics. De plus, la gestion comptable est basique, il y a juste à tenir à jour un registre des recettes et des dépenses. Cependant, la microentreprise peut vite être problématique, du fait d’un chiffre d’affaires qui reste plafonné à 176 200 €. Notons également que vous ne pouvez pas déduire vos charges et que votre responsabilité est illimitée. Bien qu’avec un CA plafonné au même montant, l’EURL offre l’avantage de limiter la responsabilité du dirigeant à ses apports. C’est un premier statut à bien considérer.

Si vous souhaitez créer votre galerie d’art seul, ne pas avoir de CA plafonné, pouvoir déduire vos charges et protéger votre patrimoine personnel contre les créanciers, il vaut mieux vous tourner vers les statuts d’EI (Entreprise Individuelle) ou de SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle). Pour bénéficier des mêmes avantages et créer une galerie à plusieurs, vous pouvez vous tourner vers les statuts de SARL (Société A Responsabilités Limitées) ou bien SAS (Société par Actions Simplifiées).

Bon à savoir :  le statut juridique est une étape cruciale de la création d’une galerie d’art, il y a une multitude d’éléments à prendre en compte comme la responsabilité du ou des associés et l’imposition sur les bénéfices. Mieux vaut être conseillé par des professionnels du secteur avant de faire son choix.

Quelles sont les autres règles à respecter au moment de créer une galerie d’art ?

Si créer une galerie d’art est ce qui vous anime le plus, alors sachez que vous devrez également respecter les règles suivantes :

  • Se déclarer à la cotisation foncière des entreprises (CFE) pour payer les contributions en vigueur
  • S’inscrire à la Maison des Artistes
  • Se déclarer auprès de l’AGESSA pour la vente de photographies
  • Tenir un registre de police. C’est essentiel pour les oeuvres qui ne sont pas directement en provenance de l’atelier d’un artiste
  • Faire une déclaration auprès du bureau de garantie des douanes pour l’exposition d’oeuvres qui contiennent des matériaux précieux.

Comment choisir un local pour créer une galerie d’art ?

L’emplacement de la galerie d’art est déterminant. Il faut en premier lieu trouver une localisation où il y a du passage, afin d’attirer le public. Vous avez ensuite le choix entre l’achat du local ou la location.

Dans le cadre de la location, il faut savoir que la conclusion d’un bail commercial offre la spécificité d’être conclu pour une durée de 9 ans avec possibilité de renouvellement ou de partir au bout de 3 ans avec préavis de 6 mois. Le loyer est à négocier auprès du bailleur.

Dans tous les cas, veillez à ce que le local soit lumineux, calme et conforme aux normes de sécurité en ce qui concerne l’accueil du public. Sur ce dernier sujet, le local soit impérativement être mis aux normes des établissements recevant du public (ERP), c’est-à-dire disposer d’une mesure de sécurité contre les incendies et être accessible aux personnes handicapées.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Marie Lusset

Marie Lusset est diplômée d’un master en droit des affaires internationales et d'un master en management et développement des entreprises. Elle accompagne les porteurs de projet à créer leur entreprise et développer leur activité.