La dissolution anticipée d’une SCI  

Par Sarah Jarwe, le 23/07/2020

Une dissolution anticipée signifie que les associés ont décidé volontairement de mettre fin à la société.  Elle constitue la première étape à réaliser afin de fermer une société.  

La dissolution anticipée d'une SCI : procédure et formalités

Pour fermer volontairement votre société trois étapes doivent être effectuer : 

  • La dissolution anticipée : il s’agit de la décision de fermer son entreprise.  
  • La liquidation amiable :  il s’agit de réaliser l’ensemble des opérations de liquidation (vendre les biens de la société pour payer les dettes et distribuer le reliquat aux associés). 
  • La radiation : il s’agit de la suppression de la société au registre des commerces et des sociétés. 

La dissolution est une opération assez complexe compte tenu de la procédure et des formalités à effectuer.  Le blog du dirigeant vous informe sur les étapes à suivre afin de procéder à la dissolution anticipée d’une SCI.    

Pourquoi dissoudre une SCI ?  

Les associés peuvent décider de dissoudre la société pour des raisons diverses et variés.  A titre d’exemple, il peut s’agir d’une mésentente grave entre les associés, de difficultés financières, du décès d’un associé fondateur de la société, etc…. 

Quelle est la procédure à suivre en cas de dissolution anticipée d’une SCI ?  

La tenue d’une assemblée générale extraordinaire  

Il convient dans un premier temps de convoquer les associés à une assemblée générale extraordinaire. La décision de dissoudre la société de manière anticipée doit résulter d’une décision collective des associés dans les conditions prévues par les statuts. A défaut de précision, la décision est prise à l’unanimité des associés.  

Attention:

 Une fois que la dissolution est décidée, il n’est plus possible de revenir en arrière. Il n’est pas possible de prévoir une date d’effet rétroactive pour la dissolution. 

Au cours de cette réunion, les associés doivent prendre plusieurs décisions :  

La rédaction d’un procès-verbal  

À la fin de l’AGE, il impératif de rédiger un procès-verbal de dissolution. Ce procès-verbal doit contenir un certain nombre d’informations notamment : 

  • Le lieu du siège social de la liquidation ; 
  • Les associés présents ou présentés ; 
  • L’identité du liquidateur nommé (nom, prénom, adresse) ; 
  • Les résolutions votées (la décision de dissolution, la nomination du liquidateur ainsi que ses missions et sa rémunération) . 

Le Pdoit également indiquer que la société subsiste pour les besoins de la liquidation et jusqu’à la clôture de celle-ci et que les fonctions du gérant prennent fin. 

Le procès-verbal de dissolution doit être enregistré aux impôts dans le délai d’un mois à compter de la date de dissolution. 

Remarque :  

Depuis le 1 Janvier 2019, les formalités d’enregistrement ne sont plus payantes sauf si l’acte comporte une transmission de biens meubles ou immeubles entre les associés ou autres personnes. 

Quelles sont les formalités juridiques à accomplir pour dissoudre une SCI ?  

La procédure de dissolution comprend obligatoirement 2 étapes : 

  • Publication d’un avis de dissolution dans un journal d’annonces légales. 
  • Dépôt d’un dossier de dissolution auprès du greffe du Tribunal de commerce. 

Étape 1 : La publication de l’avis de dissolution au journal d’annonces légales 

Un avis de dissolution doit être publié dans un journal d’annonces légales par le dirigeant de la SCI, dans le délai d’un mois à compter de la décision de dissolution.  

L’avis doit contenir les mentions suivantes : 

  • La raison sociale ou la dénomination sociale ; 
  • La forme juridique de la société (SCI) ; 
  • Le montant du capital social ; 
  • L’adresse du siège social ; 
  • Le numéro et lieu d’immatriculation de la société ;  
  • Date de l’acte de dissolution et début d’effet ;  
  • L’identité du liquidateur ainsi que son adresse ;  
  • Les limitations apportées aux pouvoirs du liquidateur ; 
  • Le siège de liquidation ; 

Le siège de liquidation est le lieu où seront notifiés et envoyés tout document officiel. Il est généralement situé à l’adresse du siège social ou chez le liquidateur.  Néanmoins,  il peut être fixé à une toute autre adresse. 

  • Le greffe auprès duquel le dépôt des actes et des pièces relatifs à la liquidation sera effectué. 

La publication d’une annonce légale afin d’informer les tiers de la disparition de la société représente un coût non négligeable. Il est possible de publier son annonce légale en ligne, afin de supprimer les intermédiaires classiques et donc réduire le coût de publication de votre annonce légale. 

Rédigez et publiez votre annonce légale au meilleur coût avec Le Blog du Dirigeant en quelques minutes.

Plus de 600 journaux habilités
Attestation de parution gratuite sous une heure
Formulaires certifiés et conformes
Affichage de votre annonce en temps réel

> Créer mon annonce légale 

Étape 2 : La demande d’inscription modificative au registre du commerce et des sociétés 

Une fois que les associés ont décidé la dissolution anticipée de la SCI et que l’avis a été publié au journal d’annonces légales, une demande d’inscription modificative doit être effectuée au centre de formalités des entreprises, dans un délai d’un moins à compter de la décision de dissolution. 

Pour cela, il convient de déposer au centre de formalités des entreprises les documents suivants : 

  • Un exemplaire du procès-verbal de dissolution enregistrée aux impôts ; 
  • Le formulaire M2 en trois exemplaires ; 
  • Une attestation de la publication de l’avis de dissolution anticipée au journal d’annonces légales ; 
  • Un pouvoir du liquidateur s’il n’a pas signé lui-même l’ensemble des documents. 

Le dossier doit également comporter des documents relatifs au liquidateur :  

  • Justificatif d’identité en cours de validité ; 
  • Déclaration sur l’honneur de non-condamnation ; 
  • Attestation de filiation. 

Suite à cette déclaration de modification, la société ne sera pas radiée. Elle le sera après la clôture des opérations de liquidation. 

Attention :

A compter de la dissolution, la mention « société en liquidation » ainsi que le nom du ou des liquidateurs doivent figurer sur tous actes et documents émanant de la société et destinés aux tiers. 

Vous cherchez une plateforme juridique en ligne pour faire vos formalités juridiques de liquidation, rapidement et à moindre frais ?

Comparez et choisissez !

Meilleur rapport Qualité/Prix

Les meilleurs sites pour liquider son EURL en ligne

Le leader

Les meilleurs sites pour liquider sa SASU en ligne

Accompagnement personnalisé

Les meilleurs sites pour liquider sa société en ligne

OFFRE STANDARD149 € + frais149 € + frais200 € + frais
OFFRE PREMIUM249 € + frais450 € + frais
AVANTAGES OFFRE PREMIUM (moyenne)Assistance téléphonique
Délai 48h
Assurance anti-rejet
Accompagnement et suivi du dossier par un avocat
AVIS CLIENTS /109,69,49,1
PROMOTIONS LBdD
EN SAVOIR + SUR LES TARIFSDécouvrirDécouvrirDécouvrir

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Sarah Jarwe -


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *