Savoir lire, comprendre et interpréter votre bilan comptable

Par Laurent Dufour, le 18/09/2019

Le bilan financier d’une entreprise est un document comptable fourni avec le compte de résultat et les annexes à la fin d’un exercice comptable. Il sert à donner une vision de la structure du patrimoine de l’entreprise à un instant donné.

Quels enseignements peut-on obtenir à partir de l’analyse du bilan ?

Si l’étude du bilan permet d’étudier la manière dont le patrimoine de l’entreprise est constitué, l’analyse fonctionnelle permet de comprendre les équilibres financiers de la société. Il est aussi possible de faire une analyse plus spécifique des données à l’aide de ratios financiers très utiles pour interpréter la structure financière de la société.

Dans cet article, le blog du dirigeant vous aide à comprendre les principaux ratios, leur sens et leur portée. Nous vous expliquons aussi comment les calculer.

Qu’est-ce qu’un ratio financier ?

Le ratio financier est un rapport (une division) entre deux montants variables issus du bilan. Ils sont utilisés pour mieux comprendre les différentes proportions des éléments du bilan sur des sujets très divers comme l’indépendance financière de la société, le financement et l’état de ses immobilisations …

5 types de ratios seront présentés dans cet article :

  • Le ratio d’autonomie financière
  • Le ratio d’endettement
  • Les ratios de liquidité
  • Les ratios de structure
  • Les mixtes qui sont formés à partir d’éléments du bilan et du compte de résultat

L’analyse des ratios financiers à des conséquences très concrètes sur la vie de l’entreprise. De bons ratios rassurent les partenaires financiers de l’entreprise. Ils soutiendront, par exemple, une stratégie de développement dynamique ou une politique d’innovation. À l’inverse, des ratios faisant état d’une situation financière tendue voir dégradée peuvent être à l’origine d’une stratégie de gestion financière plus stricte et d’un resserrement des dépenses.

L’analyse des ratios financiers permet aussi de mieux connaitre ses partenaires et/ou concurrents. Avant d’arrêter une stratégie ou de prendre une décision mettant en jeu un partenariat, n’hésitez pas à collecter des informations financières de vos concurrents ou partenaires, par exemple sur le site Manageo qui publie les bilans de toutes les entreprises françaises, afin d’intégrer leur analyse financière dans votre réflexion.

Les principaux ratios du bilan

Le ratio d’autonomie financière

Définition de l’autonomie financière

L’autonomie financière mesure le degré d’indépendance d’une entreprise vis-à-vis de ses prêteurs. Lorsqu’une entreprise emprunte de l’argent, elle se crée des obligations de remboursement d’emprunt, ce qui la rend dépendante. Avoir une gestion saine consiste à limiter les financements externes. Plus les montants empruntés sont importants, plus le poids de la dette pèse sur la rentabilité et plus la dépendance est forte.

Le ratio d’autonomie financière (ou de solvabilité) permet d’apprécier la capacité d’endettement de la société. Il évalue le degré d’importance des financements internes par rapport aux financements totaux ou de long terme et est exprimé en pourcentage. Une entreprise qui ne peut plus s’endetter perd sa capacité d’investir, de s’adapter et de répondre à d’éventuels imprévus.

Le calcul du ratio d’autonomie financière

Ce ratio s’exprime en pourcentage, il peut être calculé sur la base du total bilan ou des dettes de long terme (supérieures à 1 an).

Le calcul sur la base du total bilan

Un ratio d’autonomie financière calculé sur la base du total bilan doit, en général, être supérieur à 20% pour qu’un établissement bancaire accepte un emprunt.

Sa formule de calcul est :

Ratio d’autonomie financière = Capitaux propres / Total du bilan

Le calcul sur la base des dettes de long terme

Un ratio d’autonomie financière calculé sur la base des dettes de long terme doit, en général, être supérieur à 100% pour que les établissements financiers accordent un emprunt à la société.

Sa formule de calcul est :

Ratio d’autonomie financière = Capitaux propres / Dettes financières de long terme

Le ratio d’endettement

Définition du ratio d’endettement

Le ratio d’endettement mesure le niveau d’endettement de l’entreprise. Il permet d’apprécier l’endettement moyen d’une société, plus il est élevé, plus il est important. L’importance du ratio d’endettement est à évaluer en tenant compte de la capacité de remboursement de la société. Lorsqu’une entreprise parvient à faire face à ses emprunts durablement et sans impact négatif, un ratio élevé peut ne pas être inquiétant.

Le ratio d’endettement se calcule de la manière suivante :

Ratio d’endettement = Total dettes / Total actif

Calcul du ratio d’endettement net

Le ratio d’endettement net permet de mesurer l’endettement de la société de manière plus fine et réaliste puisqu’il s’évalue en fonction du montant de ses capitaux propres.

Son calcul nécessite d’évaluer le montant de l’endettement net qui se calcule en additionnant l’ensemble des dettes bancaires et financières et les avances en comptes courants et en soustrayant la trésorerie disponible et les valeurs mobilières de placement (VMP).

Le ratio d’endettement net se calcule de la manière suivante :

Ratio d’endettement net = endettement net / capitaux propres

Les ratios de liquidité

Il est possible de calculer trois types de ratios de liquidité : le ratio de liquidité général, le ratio de liquidité réduite et le ratio de liquidité immédiate. Chacun de ces ratios évalue la capacité dont dispose l’entreprise pour payer ses dettes de court terme grace à ses actifs.

Les dettes de court terme aussi appelées passif circulant se composent des factures fournisseurs restant à payer et des dettes fiscales et sociales.

Dettes court terme (passif circulant) = factures fournisseurs + dettes fiscales + dettes sociales

Le ratio de liquidité générale

Le ratio de liquidité générale mesure la capacité qu’a l’entreprise à régler ses dettes de court terme en utilisant l’ensemble de ses actifs de court terme.

Calculer ce ratio revient à se demander si l’entreprise peut rembourser ses dettes de court terme en vendant l’ensemble de son actif de court terme. Lorsque c’est le cas, l’entreprise est financièrement saine, ce ratio est alors supérieur à 1.

Il se calcule en comparant, l’actif de court terme aussi appelé actif circulant (stock + créances clients + trésorerie) aux dettes de court terme ou passif circulant.
Le ratio de liquidité générale = actif à court terme (stock + créances clients + trésorerie) / passif à court terme (factures fournisseurs + dettes fiscales + dettes sociales).

Le ratio de liquidité réduite

Le ratio de liquidité réduite mesure la capacité dont dispose une structure pour régler ses dettes de court terme avec son actif circulant sans devoir se séparer de ses stocks. Une entreprise disposant d’un ratio de liquidité réduite supérieur à 1 n’a pas besoin de réduire son stockage pour payer ses fournisseurs, ses impôts et taxes et les cotisations sociales dues.

Le ratio de liquidité réduite se calcule de la manière suivante :

Ratio de liquidité réduite = (créances clients + trésorerie) / (factures fournisseurs + dettes fiscales + dettes sociales).

Le ratio de liquidité immédiate

Le ratio de liquidité immédiate permet de voir si les liquidités de l’entreprise sont suffisantes pour régler ses dettes de court terme. La trésorerie d’une entreprise pouvant évoluer rapidement, il est à prendre avec beaucoup de précautions et n’a de réelle valeur qu’en terme de comparaison d’un exercice sur l’autre.

Le ratio de liquidité immédiate se calcule de la manière suivante :

Ratio de liquidité immédiate = trésorerie / (factures fournisseurs + dettes fiscales + dettes sociales).

Les ratios de structure

Les ratios de structure étudient le financement et l’état des investissements. Ils se composent du ratio de financement des investissements, aussi appelé ratio de couverture des emplois stables, et du ratio de vétusté des immobilisations.

Le ratio de financement des investissements

Le ratio de financement des investissements ou ratio de couverture des emplois stables permet de voir si les ressources durables de l’entreprise, c’est-à-dire les moyens financiers de long terme, permettent de financer la totalité de ses immobilisations.

Il est préférable qu’il soit au moins égal à 1 car cela signifie que les capitaux permanents de la société financent l’intégralité des immobilisations ainsi qu’une partie de l’actif circulant.

L’une des règles de bonne gestion étant que l’investissement de long terme doit être financé par des ressources de long terme.

Le ratio de financement des investissements se calcule de la manière suivante :

Ratio de financement des investissements = capitaux permanents / actif immobilisé

Avec :

  • Capitaux permanents : capitaux propres + provisions pour risques et charges + emprunts bancaires + emprunts obligataires + comptes courants d’associés bloqués
  • Actif immobilisé : actif immobilisé brut – amortissements des immobilisations corporelles et incorporelles – dépréciation des immobilisations

Le ratio de vétusté

Le ratio de vétusté est un indicateur du niveau d’usure de l’appareil productif de la société. Ce ratio s’exprime en pourcentage, plus il est important plus l’appareil productif est récent. Plus il est faible, plus il a de chance d’être obsolète et de nécessiter une remise à jour ou un renouvellement.

Le ratio de vétusté se calcule de la manière suivante :

Ratio de vétusté = immobilisations corporelles nettes / immobilisations corporelles brutes

Les ratios financiers mixtes

Certains aspects de l’analyse financière nécessitent de construire des ratios avec des éléments provenant à la fois du bilan comptable et du compte de résultat. Les principaux ratios financiers mixtes sont décrits ci-dessous.

Le délai de paiement des clients

Il permet de calculer le délai moyen pris par les clients pour payer leurs factures et s’exprime en nombre de jours. Il se calcule à l’aide de la formule suivante : (Créances Client / Chiffre d’affaires TTC) x 360

Le délai de paiement des fournisseurs

Il permet de calculer le délai moyen pris par l’entreprise pour régler ses factures fournisseurs et s’exprime en nombre de jours. Il se calcule à l’aide de la formule suivante : (Dettes fournisseurs / Chiffre d’affaires TTC) x 360

Le délai de rotation des stocks

Il permet de calculer le temps moyen pendant lequel les stocks restent dans l’entreprise en immobilisant de la trésorerie. Il s’exprime en nombre de jours et se calcule à l’aide de la formule suivante :

  • pour les stocks de matière première : (stock moyen / Coût d’achat ) x 360
  • pour les stocks de produit fini : (stock moyen / Coût de production ) x 360

Le ratio de capacité de remboursement

Il permet d’évaluer la capacité de remboursement de la société en comparant l’endettement net avec la capacité d’autofinancement (CAF). Il se calcule à l’aide de la formule suivante : endettement net / capacité d’autofinancement.

L’analyse fonctionnelle du bilan

L’analyse fonctionnelle du bilan est complémentaire de l’analyse faite à partir des ratios financiers. Elle permet d’étudier l’équilibre financier du bilan en évaluant les règles de base d’une gestion de trésorerie saine :

  • Que les besoins de long terme soient financés par des ressources de long terme
  • Que le cycle d’exploitation s’autofinance. Si ce n’est pas le cas, que le besoin de financement soit couvert par un excédent de ressources à long terme.
  • Que la trésorerie moyenne de l’entreprise soit positive.

L’analyse fonctionnelle se base sur au moins trois indicateurs essentiels :

  • Le fonds de roulement qui évalue le solde des ressources à long terme : Capitaux permanents – actif immobilisé
  • Le besoin en fonds de roulement qui mesure le montant de trésorerie immobilisé par l’activité de l’entreprise (cycle de court terme) :
  • La trésorerie nette qui est le solde restant : fond de roulement – besoin en fonds de roulement

Pour une meilleure compréhension de ces notions, nous vous invitons à lire les articles dédiés à l’analyse du compte de résultat.

Fond de roulement, besoin en fonds de roulement, trésorerie comment ça marche ?

Télécharger l'article en PDF

Vote: 4.7/5. Total de 3 votes.
Chargement...

ACHETEZ NOTRE EBOOK

logo Legalstart

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Simple

Économisez sur vos démarches

Économique

Un accompagnement dans vos démarches

Rapide

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour -


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *